Objectifs du millénaire: Le HCP trace les contours de l'agenda post-2015    Al Barid Bank s'aligne sur les offres du marché    Brèves    Winxo s'investit dans les lubrifiants    Le Slameur marocain Abdellah Hassani remporte le premier café SLAM Francophone d'El JAdida    HRW: La situation évolue lentement au Maroc    Aide humanitaire aux camps de Tindouf: Silence on détourne!    La justice gèle les activités du Club des magistrats du Maroc    Renard : "La compétition démarre maintenant"    Petit résultat mais beaucoup d'enseignements    Stage de l'EN des locaux    Les précisions de l'Intérieur à propos de l'Algérien arrêté à Oujda    Plaidoyer pour développer les compétences des jeunes marginalisés    Un élève de 8 ans entendu pour apologie du terrorisme à Nice    Rabat à l'heure de la 4ème édition de la course Terry Fox    Benedict Cumberbatch s'excuse après avoir parlé d'acteurs"de couleur"    News    Les tableaux des radiations des listes électorales accessibles au public    La finance islamique passée au crible    Divers Economie    Place à la 3ème édition du Salon international Halieutis d'Agadir    Les efforts du Maroc en matière de lutte contre le terrorisme salués au Parlement britannique    Achraf Beznani présent en force dans les magazines internationaux    Bouillons de culture    Sahraoui Faquihi tire Ahmed Boukmakh de l'oubli    Bilan des Objectifs du millénaire pour le développement 2015: Ce qui a été fait et ce qui reste à faire selon Lahlimi    Immobilier : Enfin, un référentiel fiscal pour Casablanca !    Le Ghana dans le top 8 avec les tripes...    Saïd Njima ou l'artiste engagé...    Charafat Afailal reçue par Mahmoud Abbas    La terre a tremblé dans la région d'Agadir    Casablanca : 25 corrupteurs arrêtés en deux semaines    Dominic Ongwen devant la CPI: Une histoire troublante    Maroc-France : Rencontre des ministres de la Justice des deux pays    Football Amateurs/16ème Journée : L'US Taounate leader tout terrain    Plaidoyer pour développer les compétences des jeunes marginalisés    PROVINCE AL HAOUZ : Une caravane de l'Ordre Régional des Médecins investit les zones enclavées    Football Féminin/16ème Journée : La logique respectée    Aujourd'hui à Rabat : La FRMA tient son assemblée générale ordinaire    Libye : Réunion de l'UA pour mettre un terme au chaos    Syrie: Raids israéliens, après des tirs de roquettes sur le plateau du Golan    Art culinaire-Joan Hervas, Directeur « Les Epices de Rabat »: Une symbiose entre la saveur africaine et marocaine    Le HCP doublé par l'ONU : PRB arrête la population marocaine à 33,3 millions    Cet inquiétant vent chaud qui commence à souffler de l'Est : L'Algérie, un prochain « Failed State »    Réunion hebdomadaire ordinaire du Comité exécutif du Parti de l'Istiqlal: Les préparatifs et les modalités d'organisation des prochaines élections communales au centre des préoccupations de la Direction du parti    Tribune Libre : La caricature est-elle arabe    Théâtre    Foot: nouveau record à 4,1 MM de dollars pour les transferts en 2014    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Nous ne sommes pas à la veille d'une impasse constitutionnelle
Publié dans Albayane le 23 - 12 - 2011

On voit fleurir ici et là, par les temps qui courent, des analyses à l'emporte-pièce, s'articulant sur des lectures superficielles de la loi organique de la Chambre des Représentants. Les articles 14 et 17 sont notamment mis à contribution pour leur faire dire ce qu'ils ne disent pas et, ce faisant, abonder dans le sens d'une espèce de catastrophisme constitutionnel. A les croire, au cas où le nouveau gouvernement ne verrait pas le jour avant le 25 de ce mois, le pays entrerait dans une configuration d'impasse constitutionnelle parce que les ministres élus députés (une dizaine) auraient l'obligation de démissionner du gouvernement !
Le sujet est trop sérieux pour se prêter à des constructions juridiques aussi légères. L'argument qu'ils invoquent en effet est que l'article 14 dresse une règle de principe affirmant l'incompatibilité entre l'appartenance concomittante à la Chambre des Représentants et au gouvernement. Or une analyse un peu moins hâtive de cet article 14 aurait conduit ces analystes à constater que l'article 17 (qui complète l'article 14) n'exige la démission dans un délai de 30 jours, du député en situation d'incompatibilité, que dans les cas limitativement et formellement prévus, des articles 13, alinéa 2, 14 alinéa 3, 15 et 16. Or aucun des articles de cette liste ne concerne les ministres élus députés.
La loi est encore plus précise dans l'alinéa 2 de l'article 14 qui dispose : «Au cas où un député est nommé membre du gouvernement, la Cour Constitutionnelle déclare, à la demande du Président de la Chambre des Représentants, dans un délai d'un mois, la vacance du siège».
En d'autre termes, la confusion dans certains esprits est due à la confusion entre deux situations très distinctes : le député désigné membre du gouvernement et le ministre élu député. Le premier cas – le seul traité par la loi organique - ne s'est pas encore présenté. On en reparlera lorsque le nouveau gouvernement sera formé et s'il compte des députés nouvellement élus. Quant au second cas, n'ayant jamais été envisagé par ladite loi organique, on en revient au droit commun et au bon sens, c'est-à dire à rappeler que ce qui n'est pas expressément interdit est licite.
Il n'y a donc pas lieu de gloser à l'infini dans un débat d'existentialisme constitutionnel surfait.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.