Sahara: Le Maroc sauve les meubles    1er mai    Elections Cour constitutionnelle    Le marché anticipe une baisse du taux directeur en juin    COP22: De l'Accord à l'action    L'AFD soutient l'agro-industrie    La croissance retrouve le niveau d'avant la crise    Un Monde Fou    Béni Mellal-Khénifra    Alerte météo : Hausse progressive des températures durant les 2 prochains jours    Dans l'imaginaire déjanté de Yassine Balbzioui    La FRMF réagit face aux accusations de Mohamed Boudrika Spécial    La Princesse Lalla Salma reçoit la Première Dame du Sénégal    Soufiane Boufal souffre d'une lésion au ménisque    34 djihadistes tués dans des frappes de la Turquie contre l'EI    Schizophrénie : Benkirane en trouble-fête dans un curieux costume de...syndicaliste    Vers la mise sur le marché de trois médicaments marocains contre le cancer    Le WAC reprend laborieusement la tête mais le FUS et l'IRT restent à ses trousses    Les Verts crient au complot    L'industrie pharmaceutique marocaine en mission exploratoire au FPI    Divers    Schizophrénie    Des peines de prison à l'encontre de 4 accusés de terrorisme à Salé    Divers    News    Appel à la promotion de la situation des femmes dans la rive Sud de la Méditerranée    L'Institut du monde arabe à Paris célèbre Edgar Morin    L'environnement, thème du troisième Concours international de films courts "Ana, Maghribi(a)"    Africa Design Award s'allie à la Marrakech Biennale 6    Plus de 260 mille conducteurs se sont vu retirer des points sur leur permis de conduire depuis 2015    Turquie : Un mort et 23 blessés dans une attaque du PKK à Diyarbakir    Placé sous le signe d'une unité syndicale agissante : Le 1er mai de l'UGTM à Casablanca réitère l'engagement aux côtés de l'ensemble des travailleurs du Maroc    27 exposants marocains à la Foire de Paris    Représentativité politique des femmes: Une étude comparative internationale sur les systèmes des quotas    Quels risques pour les marchés dans les mois à venir ?    Les données de la CIMR et de la CNRA introduites dans les statistiques de BAM    Les actes antimusulmans ont augmenté en France    M. Azoulay : Le 16è Printemps musical des Alizés, toutes les musiques se donnent rendez-vous ici à Essaouira    SM le Roi s'entretient à Abou Dhabi avec SA Cheikh Mohamed Ben Zayed Al-Nahyane    Diplomatie culinaire : le succès du premier festival    Hommage Tayeb Saddiki : Clôture de la 1ere édition du Festival national de la culture    Boudrika démissionne de son poste de vice-président de la FRMF Spécial    Droit au séjour : simplification de la régularisation par le travail    A la recherche de l'herbe parfaite pour le Mondial au Qatar    L'obésité explose chez les jeunes Chinois    Bac : L'inaccessible porte d'accès aux études supérieures    Handball : Ce samedi : Dream-Team / R.S Berkane : Pour la survie !    Botola Maroc Telecom D1:26ème journée: DHJ-MAS, la dernière carte...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Khalid Naciri : «Une initiative inappropriée»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 27 - 02 - 2004

Khalid Naciri, membre du Bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS), pense que la réunion qui a eu lieu entre certains partis de la majorité et des formations de l'opposition est un acte inopportun et inapproprié et qui risque de nuire au processus des réformes en cours.
ALM : Certains partis de la majorité se sont dernièrement réunis avec des formations de l'opposition afin de former une nouvelle coalition. Comment voyez-vous cette initiative ?
Khalid Naciri : Sincèrement, j'estime qu'il s'agit d'un geste inopportun et inapproprié. Si cette réunion s'avère être réelle, et je pense qu'il en est ainsi, je n'en vois pas la dimension logique ni la raison d'être.
C'est incohérent et c'est incompatible avec l'existence d'une majorité dont font partie certaines de ces formations. Je ne vois pas sur quoi ces partis pourraient se mettre d'accord. D'ailleurs, il est anormal d'appartenir à une coalition gouvernementale et d'aller chercher des alliés dans l'opposition. C'est une démarche absurde.
L'on remarque pourtant que les autres formations de la majorité n'ont pas encore réagi à la tenue de cette réunion. Quelle est la raison de ce silence à votre avis ?
Cela ne saurait tarder. Vous savez que l'information concernant la tenue de cette réunion est récente, il est donc normal d'attendre d'abord à s'assurer de la véracité de l'information, et à être dûment informé sur ce qui s'est réellement passé avant de réagir. Mais, il est certain que les partis formant la majorité réagiront bientôt.
Quelle est la position du Parti du progrès et du socialisme (PPS) ?
Le PPS considère qu'il n'y a pas d'alternative à la coalition gouvernementale actuelle. Car, cette majorité demeure la seule capable de concrétiser l'option des réformes en parfaite symbiose avec les choix de réformes initiés par Sa Majesté le Roi. Ainsi, toute hypothèse d'une nouvelle coalition pour former une majorité gouvernementale autre que celle actuellement au pouvoir est malvenue. Je pense qu'elle est aussi inutile. Car, que peut-on espérer d'une coalition formée avec des partis qui n'ont aucun projet de société et qui sont incapables de présenter et de mettre en application un projet réformateur ? Rien. Je dois dire aussi que la recherche d'une nouvelle coalition est non seulement inutile mais il est aussi nuisible au processus de réformes en cours puisqu'il perturbe l'évolution du projet réformateur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.