Audiovisuel: La campagne électorale peut démarrer    Canada: Le hijab autorisé dans la gendarmerie royale    Le Maroc se dotera bientôt d'une première usine d'armes    Casablanca-Settat: Esquisse d'un plan de développement    Turquie: 8 morts dans un nouvel attentat    Omar Hilale entame sa mission en Centrafrique    Illias Bel-Hassani convoité par l'AZ Alkmaar    Le Fenerbahçe d'Advocaat insiste pour Zieych Spécial    Tourisme : Le Maroc, destination «assez mature»    Sport : Benslimane quitte le CNOM    Travail domestique : La loi devient applicable    Rentrée scolaire : La reprise administrative prévue le 1er septembre    Fin de la recréation!    Affaire Benhammad-Nejjar: La mise au point de la DGSN    Santé et mutuelles, liaisons dangereuses    Séisme Italie : Difficile évaluation    Etonnante alliance entre la Turquie et la Syrie    Agression mortelle à Kénitra : Le suspect arrêté    Les barbouzes vrais et faux se surpassent...    Tinghir

 / Clôture du salon d'artisanat    Le dernier adieu des Ittihadis à Driss Mohamed Bouizgar    Augmentation des recettes ordinaires    Focus sur le New GEN ISS à Casablanca    Le WAC se qualifie haut la main au dernier carré de la Ligue des champions    Deux reports pour entamer le championnat    Divers sportifs    La préservation du patrimoine naturel débattue à Agadir    Le bilan provisoire du séisme s'est alourdi    Un nouveau gouvernement libyen sera soumis au Parlement    Nouvelles stratégies d'apprentissage et de gestion du comportement pour les personnes autistes    Divers    Khénifra / Aïn Louh / Terres des hommes et de l'hospitalité    Khouribga / INDH / Lancement de 53 projets évalués à 78 millions de dhs    High-tech : Google, Facebook et Twitter accusés de ne pas en faire assez contre le cyberjihadisme    Bio des stars : Al Pacino Le New-Yorkais qui crève l'écran    Alaa Zniber, écrivain précoce    Céline Dion sort "Encore un soir", un album en ode à la vie    Festival international de danse    La politique marocaine contre l'extrémisme saluée    JO 2016 : L'évaluation des Fédérations jeudi 1er septembre    Vidéo: Les arrêtés anti-burkinis, une dérive politique selon Belkacem    Jennifer Lawrence, l'actrice la mieux payée au monde    Spectacle: Les MRE font rire « Dakar »    « Le roi du Maroc prend le leadership de l'Islam modéré »    Fête de la Jeunesse / Concert de Jazz demain à Casablanca    Les plages prises d'assaut    Plaidoyer pour la sensibilisation des jeunes à rejeter la violence et l'extrémisme    Les intellectuels africains sont-ils des éclaireurs éblouis ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Khalid Naciri : «Une initiative inappropriée»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 27 - 02 - 2004

Khalid Naciri, membre du Bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS), pense que la réunion qui a eu lieu entre certains partis de la majorité et des formations de l'opposition est un acte inopportun et inapproprié et qui risque de nuire au processus des réformes en cours.
ALM : Certains partis de la majorité se sont dernièrement réunis avec des formations de l'opposition afin de former une nouvelle coalition. Comment voyez-vous cette initiative ?
Khalid Naciri : Sincèrement, j'estime qu'il s'agit d'un geste inopportun et inapproprié. Si cette réunion s'avère être réelle, et je pense qu'il en est ainsi, je n'en vois pas la dimension logique ni la raison d'être.
C'est incohérent et c'est incompatible avec l'existence d'une majorité dont font partie certaines de ces formations. Je ne vois pas sur quoi ces partis pourraient se mettre d'accord. D'ailleurs, il est anormal d'appartenir à une coalition gouvernementale et d'aller chercher des alliés dans l'opposition. C'est une démarche absurde.
L'on remarque pourtant que les autres formations de la majorité n'ont pas encore réagi à la tenue de cette réunion. Quelle est la raison de ce silence à votre avis ?
Cela ne saurait tarder. Vous savez que l'information concernant la tenue de cette réunion est récente, il est donc normal d'attendre d'abord à s'assurer de la véracité de l'information, et à être dûment informé sur ce qui s'est réellement passé avant de réagir. Mais, il est certain que les partis formant la majorité réagiront bientôt.
Quelle est la position du Parti du progrès et du socialisme (PPS) ?
Le PPS considère qu'il n'y a pas d'alternative à la coalition gouvernementale actuelle. Car, cette majorité demeure la seule capable de concrétiser l'option des réformes en parfaite symbiose avec les choix de réformes initiés par Sa Majesté le Roi. Ainsi, toute hypothèse d'une nouvelle coalition pour former une majorité gouvernementale autre que celle actuellement au pouvoir est malvenue. Je pense qu'elle est aussi inutile. Car, que peut-on espérer d'une coalition formée avec des partis qui n'ont aucun projet de société et qui sont incapables de présenter et de mettre en application un projet réformateur ? Rien. Je dois dire aussi que la recherche d'une nouvelle coalition est non seulement inutile mais il est aussi nuisible au processus de réformes en cours puisqu'il perturbe l'évolution du projet réformateur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.