Conseils régionaux : Le PJD en tête, suivi du PAM    Elections 2015 : Le taux de participation atteint 53,67%    Elections régionales: le PJD en tête de la région Rabat-Salé-Kénitra avec 25 pc des sièges    Surprise: Chabat perd Fès, pour Azami « un jour historique »    Vidéo: Une séance d'entrainement pour Sao Tomé    PJD : Raz de marée annoncé    Belhanda: "J'ai envie de voir autre chose"    Une autre Marocaine nommée ministre en France    Hausse des échanges entre le Maroc et Israël    La qualité de l'infrastructure ferroviaire du Maroc le classe en tête de l'Afrique    Un cours innovateur en faveur de jeunes diplômés marocains    Les raisons du gouffre financier de la SAMIR    La petite place réservée à la femme par les médias    Des nervis en trouble-fêtes    Six soldats de la Force multinationale blessés par deux bombes au Sinaï    News    Le fragement d'aile d'avion retrouvé appartient au MH370    Les élections communales et régionales vues par les Marocains de New York    L'industrie du cuir marocain présente au Salon de Paris    Les Pays-Bas menacés après un exploit islandais    De belles affiches pour lancer le championnat 2015-2016    Le Onze marocain à Sao Tomé pour vaincre    Le Maroc médaillé de bronze aux championnats du monde d'athlétisme    Eradiquer l'hépatite virale en tant que problème de santé publique    Stimuler l'intérêt des jeunes pour la science et la technologie    Débat en Belgique autour du rituel du sacrifice de l'Aid Al Adha    Forte participation marocaine au Festival du cinéma d'Alexandrie    Bouillon de culture    Taylor Swift accusée de racisme    « 2084 », de Boualem Sansal    Bourse de Casablanca: Cosumar à renforcer dans les portefeuilles    Production industrielle : Diminution dans l'ensemble des branches    Hôpital marocain du camp Zaatari en Jordanie: Près de 815 mille réfugiés syriens ont bénéficié de prestations médicales    Russie et Chine vont régler leurs échanges dans leurs monnaies respectives : Une véritable déclaration de guerre contre le dollar    Renversement d'un véhicule transportant des sympathisants du PI : Un mort et 18 blessés graves    9 personnes arrêtées à Tanger pour trafic de viandes avariées    La FRMB fête les pugilistes marocains sacrés aux Championnats d'Afrique seniors    L'Boulevard : Le RNI ne nous a pas consultés    Evolution positive de la demande extérieure, des exportations et des IDE à fin août 2015    Les élections volent la vedette à la rentrée scolaire    Une rentrée sur les chapeaux de roues !    «J'avais des rêves d'être comédienne»    La parole au moi de l'enfant    Interruption momentanée du vote au Douar Lkssama    Casablanca : Un médecin arrêté en flagrant délit d'avortement illégal    Foued Chafik pour LDA: "Ne pas réitérer les mêmes erreurs" Spécial    Festival L'Boulevard : 20 groupes sélectionnés pour le tremplin    «Les candidats du PPS étaient quasiment les seuls à faire eux-mêmes du porte à porte»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Les intrigues de Ali Bourequat
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 03 - 09 - 2004

Ali Auguste Bourequat, 67 ans, fait partie du cercle de ceux qui se sont incrustés dans l'affaire Hicham Mandari et de sa nébuleuse. Ce Franco-marocain se targue d'ailleurs de détenir un dossier volumineux sur cette histoire ténébreuse. Un coup de bluff. Quel intérêt a-t-il à s'immiscer dans une affaire qui, a priori, ne le concerne ni de près ni de loin? En quoi les tribulations de Mandari peuvent-elles l'intéresser ?
Ali Auguste Bourequat, 67 ans, fait partie du cercle de ceux qui se sont incrustés dans l'affaire Hicham Mandari et de sa nébuleuse. Ce Franco-marocain se targue d'ailleurs de détenir un dossier volumineux sur cette histoire ténébreuse. Un coup de bluff. Quel intérêt a-t-il à s'immiscer dans une affaire qui, a priori, ne le concerne ni de près ni de loin? En quoi les tribulations de Mandari peuvent-elles l'intéresser ?
Ali Bourequat est connu des autorités marocaines pour avoir passé, lui et ses deux frères, Midhat et Bayazid, près de deux décennies dans le bagne de Tazmamart. Arrêtés en 1973 pour leur participation présumée dans les deux putschs manqués contre feu S.M Hassan II, ils seront libérés en 1991. Les Bourequat avaient, avant que leur vie ne bascule, leurs entrées dans l'establishment et participaient aux soirées les plus courues de Rabat. C'étaient des gens réputés de bonne famille, lotis en argent, mais qui ont trop joué avec le feu en fricotant notamment avec des services étrangers. Dans quelle mesure cette accusation est fondée ? On ne le saura peut-être jamais. Une chose est sûre : les Bourequat nieront toute implication dans ce qui leur est reproché. Mais pourquoi alors avoir subi les foudres du régime?
Les Bourequat, notamment Ali qui est le frère cadet, feront beaucoup de bruit après leur élargissement. En 1995, Ali décidera de s'installer comme réfugié politique, non pas en France, mais aux Etats-Unis, arguant qu'il craint d'être victime d'un coup des services hexagonaux. Dans sa déposition pour obtenir l'asile politique aux Etats-Unis, il explique : “ Moi, Ali Bourequat, demande l'asile politique aux Etats-Unis du fait que je crains d'être persécuté par le gouvernement français si je retourne en France. Après avoir été emprisonné plus de dix-huit ans (au Maroc), je suis retourné en France en janvier 1992. J'ai commencé alors à m'exprimer au sujet d'informations que j'avais reçues concernant l'implication d'officiels français dans le trafic de drogues (…) J'avais de surcroît des informations quant à l'enlèvement et au meurtre de Mehdi Ben Barka“. Si ce n'est pas du bluff, cela y ressemble beaucoup.
Ces frères Dalton d'un autre genre obtiendront, sous la pression, une indemnisation de l'État marocain à hauteur de 10 millions de FF chacun en contrepartie de leur silence. Mais Ali Bourequat ne respectera pas le deal, puisqu'il sortira en 1993 chez Robert Laffont un livre-témoignage intitulé : “18 ans de solitude à Tazmamart”. Voilà que Ali Bourequat, qui vit au Texas, réapparaît à la faveur de l'affaire Mandari où il a joué un rôle certain sur fond d'argent, d'intrigues et de manipulation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.