Zagora séduit plus les étrangers du Maroc    Gajmoula Bent Abbi, Leila Ghandi et Loubna Mouna racontent leurs parcours    Intenses activités de l'Organisation de la Jeunesse socialiste    Vol TK15: fausse alerte à la bombe !    Connaître nos forces et nos faiblesses    Des chefs et représentants de partis politiques réitèrent la solidarité du Maroc avec la Tunisie sœur    78 Etats et 40 organisations internationales pour colleter 8,4 milliards de dollars    Des jeux vidéo, de la dépendance et du terrorisme    Nouveau système d'agrément des BET    Faire comprendre aux Américains...    Alternance    Biadillah participe à la 132ème Assemblée de l'UIP    RAM lance Tanger-Gibraltar    Accidents de la route : 8 morts et 5 blessés graves en moins de 24h    Sois musulmane et ferme-la !    Le patrimoine de Casablanca aux couleurs de Ramallah    Street art sans frontières dévoile son projet Maroc 2015    Il fait l'actu : Mohamed Benchaaboun, Président de la Banque Populaire    RDV de Casablanca de l'assurance : le Président de Google pour la région EMEA en guest star    Déontologie: le coup de gueule de l'Ordre des médecins    Tanger Le plus ancien golf du Maroc fête ses 100 ans    URGENT / Une alerte à la bombe impose à un avion turc d'atterrir à Casablanca    Bisbilles maroco-espagnoles à propos du séjour de Zapatero à Dakhla    La presse uruguayenne se fait écho de la bonne prestation des Lions de l'Atlas    Trophée Hassan II et Coupe Lalla Meryem de golf    Divers sportifs    Deux Marocains viennent d'entrer au "Young : Global Leaders 2015"    La promotion de la capitale du Souss passée au crible    Rebonds : Bémols    Tenue des Congrès provinciaux de l'USFP à M'diq-Fnidek et Benslimane    Les partis politiques marocains réitèrent leur solidarité avec la Tunisie    Les hommes sont plus motivés que les femmes pour faire du sport    Le glaucome affecte près de 500.000 Marocains    Promotion de l'égalité femmes-hommes dans les médias    News    Benky realpoliticien ?    Achraf Beznani remporte le deuxième Prix au Park Arts Fair d'Allemagne    "Fièvres" de Hicham Ayouch, primé au Festival du film oriental de Genève    Les jeunes talents de la scène marocaine en force à Mawazine    Amical/ Burkina Faso-Maroc : 0-1 : La sélection marocaine olympique s'impose à Ouagadougou    Tennis : En marge du 31ème Grand Prix Hassan II (250 points – 520.000 dollars) : Khalid Outaleb, directeur du tournoi : « Une affiche aux diverses fortunes » : « L'adhésion, le public et les licenciés, reste le leitmotiv du succès »    Mohamed Abied bien parti pour succéder à lui-même au poste de secrétaire général: Scène de pugilat au congrès de l'UC    Yémen/ Opération « Tempête décisive » : Poursuite des raids aériens contre les Houhis    World Series Boxing 11ème journée : Victoire des Atlas Lions face aux Ukrainiens d'Otamans 3 à 2    C'est parti pour la 21ème édition du FCMT    Mawazine-Rythmes du monde : La part belle aux jeunes talents marocains    Une défaite «honorable»... !    Hassan Alfad à la rencontre de son public à Nador    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Retraites : Boussaid dégraisse le mammouth
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 29 - 10 - 2004

Après l'échec de son premier plan, le gouvernement Jettou a mis en place un nouveau programme qu'il veut séduisant destiné à encourager de départs volontaires à la retraite dans la fonction publique.
ALM : En quoi consiste au juste le nouveau programme de départ volontaire de la fonction
publique ?
Mohamed Boussaid : Il s'agit d'une opération qui vise à inciter les fonctionnaires à opter pour le départ volontaire à la retraite moyennant une compensation forte. L'objectif est d'offrir la possibilité et les moyens à ceux qui désirent partir pour se recycler dans le privé. L'administration peut ainsi gérer ses effectifs et se rajeunir afin de devenir plus performante. L'Etat pourra également mieux gérer ses recrutements futurs et faire des choix qui répondent à des besoins spécifiques. Il faut rappeler ici que la réduction du nombre des fonctionnaires n'est pas un objectif en soi mais plutôt une résultante d'un processus plus large. Globalement, ce programme repose sur le volontariat. Ce qui veut dire que l'administration ne pousse personne à partir de même que l'administration garde toujours son mot à dire et qu'elle peut refuser une demande si elle le juge utile. L'opération est ensuite limitée dans le temps. Elle se fera en une seule fois et restera ouverte les six premiers mois de l'année 2005.
Enfin elle est unique. Car il n'y aura pas d'autres opération dans ce sens.
Une première opération similaire a connu un échec patent. Qu'est-ce qui distingue justement cette nouvelle opération de la précédente ?
Avec cette nouvelle formule, le départ volontaire à la retraite sera ouvert à tout le monde, et à toutes les échelles. Il n'y a pas de limitation pour prétendre à une retraite anticipée.
Contrairement à la formule initiale où il était prévu d'étaler les départs volontaires sur plusieurs années, et avec un échéancier assez strict, la retraite anticipée dans l'administration sera réalisée, cette fois, en une seule opération et ouverte tout au long de l'année 2005. Concernant les conditions financières, le programme prévoit des indemnités d'un mois et demi de salaire par année de travail, avec un plafond de 36 mois défiscalisé. Il s'agit bien d'une opération où tout le monde trouve son compte : l'objectif n'est pas de réduire le nombre de fonctionnaires et donc le poids de la masse salariale dans la fonction publique, mais de développer l'emploi, et ce à deux niveaux.
Parallèlement, les fonctionnaires qui optent pour le départ auront une pension de retraite qu'ils percevront immédiatement après leur départ. Ce pactole pourrait leurservir moyen pour de monter leur propre affaire et créer ainsi des emplois.
Quel est le coût prévisionnel de cette opération ?
L'enveloppe financière qui va être affecté à ce programme n'est pas encore déterminée avec précision. Sachant que c'est une opération qui repose sur le volontariat, et que, par conséquent, nous ne connaissons pas exactement le nombre de personnes qui choisiront de partir. Et donc, on ne peut pas prévoir avec précision le coût de l'opération. Techniquement, on va servir les gens au fur et à mesure, et je ne vous cache pas que nous nous attendons à une forte demande sur ce programme, vu les avantages et les atouts qu'il présente.
Il faut souligner le fait que les, postulants à ce programme ont besoin de l'accord de leur ministère.
L'administration se réserve le droit de refuser les départs qui peuvent porter préjudice à la bonne marche de l'Etat. Mon sentiment repose également sur les conclusions des différents sondages qu'on a effectués auprès des fonctionnaires, où il en ressort que la demande est grande. Je reste optimiste quant au succès que devrait rencontrer cette opération.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.