Beni Mellal Khénifra: Pour le développement de la médecine dentaire    Trump à l'ONU menace de "détruire totalement" la Corée du Nord    Les ambitions de Solar Reserve pour le Maroc    OMS: objectifs pour les maladies non-transmissibles hors de portée    40 millions d'esclaves modernes dans le monde    Le banc de la Liberté installé à Casablanca    Habib El Malki s'entretient avec le président de l'Assemblée nationale du Monténégro    L'Arabie Saoudite perd de son attrait pour la main-d'œuvre marocaine    Aung San Suu Kyi se dit prête à organiser le retour des réfugiés Rohingyas    L'ouragan Maria, après Irma, balaie les Antilles    Cavani-Neymar ou le risque de la guerre des ego    En Chine, dans le plus grand parc de ski en salle du monde    Coupe du Trône : Un match show à Tanger    Des réalisations semestrielles au beau fixe de Taqa Morocco    Hausse des arrivées touristiques au Maroc    Divers    Opération Marhaba 2017 : l'Espagne se félicite de l'étroite collaboration avec le Maroc    Divers Economie    Les meilleurs films de tous les temps    De l'or pour "SmartiLab" au Salon international de l'innovation en Inde    Les Britanniques sous le charme du caftan marocain    Trump : "Si on est obligé de détruire la Corée du Nord, nous le ferons"    Forum économique Maroc-Gabon : Des investisseurs marocains prêts à se rendre au Gabon    Crise politique : Où va le Togo ?    Ciment : Le volume consommé en baisse de 10,30%    Du nouveau chez le réalisateur : Abdeslam Kelai prépare un long métrage et une série télévisée    Le documentaire...un acte de résistance    Irma annonce le début d'une dynamique dangereuse dans l'Atlantique qui s'accentue avec le réchauffement climatique    Le Maroc au service de la paix et de l'hydrodiplomatie mondiales    Wafasalaf veut lever 250 MDH    Concours officiel de saut d'obstacles 3* de la Garde Royale    Angleterre: Permis de conduire suspendu deux ans pour Wayne Rooney    Le Kawkab de Marrakech prend le leadership    «TANJAzz» ou Tanger la Jazzy: Clap de fin en beauté!    Hassad : « La réforme de l'école est possible »    Ligue des champions. Ahly: Walid Azaro-Emad Meteeb, le choix de la discorde    Ligue des Champions. Wydad-Sundowns: les Rouges privés d'un joueur clé    PJD: Benkirane jettera-t-il l'éponge?    Bourita s'entretient à New York avec son homologue italien et le nouveau président gambien    Sahara : Baptême du feu pour Köhler    Madrid décide d'expulser l'ambassadeur de la Corée du Nord    SM le Roi Mohammed VI distingué par The Global Coalition for Hope    Représentation politique des femmes : La HACA fait le point avec les Africains    Le Roi Mohammed VI reçoit le Prix de la Coalition Mondiale pour l'Espoir    Ouverture du Forum des managers territoriaux et des instituts de formation au profit des collectivités territoriales en Afrique    Divers    Le monde peine à éliminer la tuberculose et le VIH    Insolite : Des éléphants noctambules    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Roi, jeunesse et peuple : La révolution continue...
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 19 - 08 - 2017

Depuis 1999, date de l'intronisation de Sa Majesté le Roi, d'innombrables projets ont été lancés, faisant du Maroc une véritable référence en matière de développement économique et humain. C'est le cas notamment du secteur des énergies renouvelables.
Le Maroc célèbre ce 21 août le 54e anniversaire de SM le Roi Mohammed VI dont 18 ans passés au règne du pays. Depuis son accession au Trône en 1999, le Souverain a lancé une nouvelle dynamique avec des projets à coup de milliards de dirhams aux quatre coins du Royaume. Comme chacune des occasions nationales, la Fête de la Jeunesse est un rendez-vous pour faire le bilan des réalisations.
C'est d'autant plus vrai que le hasard du calendrier a fait que cette occasion coïncide avec une autre fête nationale tout aussi symbolique. Il s'agit bien évidemment de la Révolution du Roi et du Peuple. Cette année, les Marocains commémorent le 64ème anniversaire de cette épopée qui témoigne de la mobilisation de tout un peuple derrière son Roi pour le recouvrement de la liberté et de l'indépendance.
Plus qu'une date anniversaire, le 20 août souligne en effet le lien sacré entre le Trône et le peuple et commémore la symbiose qui a toujours existé entre la Nation tout entière et le héros de la libération, Feu SM Mohammed V qui a mené une lutte remarquable sur divers fronts, notamment politique, et adopté des positions héroïques en faisant face aux plus grands défis de cette étape.
Dépassé par la tournure que prenaient les évènements, le colonisateur a été acculé à la conspiration contre la légitimité de Feu SM Mohammed V allant jusqu'à sommer le symbole de la Nation d'abdiquer ou d'encourir l'exil hors du pays.
Ce jeudi 20 août 1953, à la veille de l'Aïd Al-Adha, les autorités coloniales passent à l'acte en se dressant contre le peuple marocain et son Roi. L'exil de Feu SM Mohammed v marque le démarrage de la révolution d'un Souverain et son peuple. Une révolution qui n'a pris fin qu'avec le retour du Sultan et la proclamation de l'indépendance du Maroc. Aujourd'hui, la révolution continue avec son petit-fils. Une révolution d'un autre genre marquée par la marche vers le développement et la prospérité du Maroc et son peuple. Depuis 1999, date de l'intronisation de Sa Majesté le Roi, d'innombrables projets ont été lancés, faisant du Maroc une véritable référence en matière de développement économique et humain.
C'est le cas notamment du secteur des énergies renouvelables. Le Royaume dispose, en effet, de la plus grande centrale d'énergie solaire au monde. Les efforts du Maroc dans ce domaine ainsi que la protection de l'environnement sont tels que la communauté internationale a choisi le Maroc pour abriter la cop22 à Marrakech. Un événement marqué par un discours royal fondateur. Fort de son parcours, le Maroc sous la conduite de SM le Roi prône et travaille à la diffusion d'une nouvelle approche de développement basée sur la coopération Sud-Sud. Le retour du Maroc début 2017 au sein de l'Union Africaine est, dans ce sens, un grand signe symbolique. Un signe d'un Maroc fort de son passé et de son présent et résolument tourné vers l'avenir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.