L'activiste Amazighe Malika Mezzane poursuivie pour incitation à la haine    Climat : Un observatoire d'évaluation des actions des acteurs non-étatiques en gestation    Managem en bonne forme au 1er semestre 2017    Affrontements entre police et manifestants pro-séparatistes à Barcelone    Le salon du cheval d'El Jadida, un événement phare pour le patrimoine national et la vie économique    Salon « Al Omrane Expo 2017 » : plus de 7000 visiteurs ont fait le déplacement    Benabdallah effectue une visite de travail en Guinée    Le Oppo F3 aux couleurs du Club catalan FC Barcelone    Danone Nations Cup : Les Lionceaux de l'Atlas en route vers les Etats-Unis    L'boulevard s'associe à Casablanca Events et Animation    Les attentes de la CGEM    Maroc - Gabon : Qui mettre à gauche ? Spécial    Gad Elmaleh a bouclé «Oh my Gad!» en Australie    Rencontre gouvernement-syndicats    Contrôle fiscal : La vérification à l'amiable enfin formalisée    Qu'en est-il au niveau des crèches?    Le français Derichebourg avance ses pions au Maroc    Coupe du Trône: le choc Raja-FUS aura lieu ce mardi    «Bilmawen Bodmawen»: un carnaval de couleurs dans les rues d'Inezgane et Dcheira    Le Real Madrid s'incline à domicile face au Betis Séville (0-1)    Sahara, Maghreb, Afrique... ce qu'a dit Nasser Bourita à l'ONU    Le gouvernement courtise le patronat    Boulemane: ancien dirigeant d'une agence commerciale, il est arrêté pour avoir détourné 3 millions de DH    Météo: temps nuageux et des températures en légère baisse    Enseignement privé: la flambée des frais de scolarité devant le Parlement    Pêche: des investissements et des emplois    Mme Afailal à Boulemane pour s'enquérir de la situation hydrique dans la province    New York: le Maroc reconduit à la tête du Forum mondial de lutte contre le terrorisme    Le 1er Moharram de la nouvelle année de l'Hégire 1439 correspondra au vendredi 22 septembre    Brésil : L'ex-gouverneur de Rio condamné à plus de 45 ans de prison pour corruption    Faune-Flore : Le Maroc élu vice président du groupe d'experts africains    Christie's lance sa formule e-learning    Essaouira aussi aura son ''Banc de la Liberté"    Mohamed Ben Abdelkader : On ne peut aborder la réforme administrative que sous un angle global et jamais au cas par cas    Abdelkrim Benatiq s'entretient avec une délégation parlementaire danoise    A l'ONU, Trump menace de détruire totalement la Corée du Nord    Le risque Irma existe également pour le Maroc    Vème Congrès de la SMOC à Casablanca    Trois policiers agressés à Essaouira    Candidature du Maroc pour le Mondial-2026 : Concrétiser le rêve d'une nation    Handball : Elimination du MCO et de W. Smara du championnat arabe    Messi se met en quatre pour le Barça    Expulsions intempestives de migrants marocains d'Italie    Marocaines et Marocains, il vous est désormais possible de saisir la HACA    Une oeuvre d'art gigantesque dépoussiérée sous les yeux du public aux Pays-Bas    Les meilleurs films de tous les temps    Oujda accueille le 1er Salon maghrébin du livre    Scènes de désolation après le séisme au Mexique qui a fait au moins 248 morts    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Environnement : Un engagement de la première heure
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 19 - 08 - 2017

Le Souverain avait présidé la délégation marocaine à la conférence de Rio
Le Maroc fait partie aujourd'hui des pays où la question environnementale est la priorité des priorités. Depuis son accession au Trône, le Souverain a pris des initiatives et lancé des projets dans le cadre de la préservation de l'environnement ainsi que la lutte contre les changements climatiques. Ainsi, le Maroc est devenu au fil des années l'un des pays précurseurs dans le domaine à l'échelle internationale. L'engagement royal en faveur de la cause environnementale ne date pas d'aujourd'hui. Alors Prince Héritier, le Souverain avait en effet présidé en 1992 la délégation marocaine à la conférence de Rio.
La ville brésilienne avait accueilli ce qui sera appelé par la suite le Sommet de la Terre avec la participation de dizaines de chefs d'Etat. L'événement a notamment été l'occasion d'adopter un programme d'action pour le xxie siècle, appelé Agenda 21, qui énumère quelque 2.500 recommandations concernant la mise en œuvre concrète des principes de la déclaration. Il prend en compte les problématiques liées à la santé, au logement, à la pollution de l'air, à la gestion des mers, des forêts et des montagnes, à la désertification, à la gestion des ressources en eau et de l'assainissement, à la gestion de l'agriculture, à la gestion des déchets. Aujourd'hui encore, l'engagement du Royaume en faveur de la planète prend plus d'ampleur. Le Maroc avait accueilli fin 2016 la COP22. Dans un discours prononcé à cette occasion, le Souverain a affirmé que «l'organisation de cette conférence au Maroc pour la deuxième fois, après la session de 2001, traduit notre attachement au cadre multilatéral pour aborder les défis internationaux». Et d'ajouter : «Le fait que Marrakech accueille aujourd'hui cette conférence est une preuve de tout l'intérêt que nous attachons aux questions de l'environnement et du climat parmi les priorités du Royaume.
En effet, notre pays compte parmi les premiers Etats à avoir contribué à l'émergence d'une prise de conscience mondiale quant au changement climatique, et ce, depuis Ma participation, en 1992, au Sommet de la Terre de Rio, où, en Ma qualité de Prince héritier à l'époque, J'ai conduit la délégation du Maroc». La protection de l'environnement au Maroc se traduit également sur le terrain par des projets gigantesques. C'est le cas notamment de la station d'énergie solaire Noor. C'est la plus grande station au Maroc qui installe le Maroc définitivement dans la cour des grands pays où l'engagement pour l'environnement est un devoir envers la planète et les générations futures. Le souci environnemental au Maroc couvre également la situation sur le reste du continent.
«La problématique de l'environnement est une affaire délicate qui doit être abordée avec tout le sérieux et toute la responsabilité nécessaires», avait indiqué le Souverain lors de la conférence de Marrakech. Et de poursuivre : «L'ère coloniale est révolue, tout comme la logique qui consiste à imposer les décisions. En fait, l'enjeu, c'est l'existence de l'Homme, qui exige de nous d'œuvrer ensemble main dans la main pour la protéger».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.