Rentrée scolaire 2016-2017: Le soutien social a atteint 2,149 MMDH    Le changement climatique rend les végétaux moins sensibles à la sécheresse    Insolite : Une carotte pour Seagal    Divers sportifs    Un artiste marocain réalise un monument en hommage aux victimes des attentats de Paris et de Bruxelles    Divers    Comme les humains, les chiens distinguent mots et intonations    Emmanuelle Chriqui à l'affiche de "Super Troopers 2"    RedOne sur le nouvel album de Lady Gaga    Depardieu: La France? Un Disneyland "peuplé d'imbéciles"    40ème session du Conseil des gouverneurs des banques centrales et des instituts d'émission arabes : Conception d'un système arabe de compensation et de régularisation des dépenses    Domaine de la communication : 6 milliards de dirhams d'investissements en 2015    Sofitel Tamuda Bay Beach and Spa : Temple du raffinement    Ling Ling by Hakkasan au Mandarin !    Affaire «Atlantic Beach Paradise Resort» : Les avocats de la société livrent leur plaidoyer    Lancement à New York d'une initiative mondiale pour l'investissement dans l'adaptation face au changement climatique    Législatives : Le MP promet d'agir en faveur du monde rural    Immigration : Plus de 85% des demandes de régularisation ont été acceptées    Marocains du Canada : La presse multiethnique et son apport aux médias canadiens    Gabon : En attendant le verdict de la Cour, la tension persiste    Mise en œuvre de l'accord politique de Skhirat pour sortir la Libye de la crise : Rabat, Washington et d'autres capitales réaffirment leur soutien    Union Européenne/Etats-Unis : Le traité de libre échange en débat à Bratislava    Immigration : Podemos tacle la coopération maroco-espagnole    Le Gabon à l'écoute de la cour constitutionnelle    Pour manquement à ses missions sécuritaires : Le chef du la sûreté régionale d'Errachidia relevé de ses fonctions    Mohamed El Hankouri convoqué avec les Lionceaux Spécial    CAN 2017 : Le barème des primes allouées aux Lions de l'Atlas    Busquets va prolonger son contrat au Barça    UGTM : Programme des réunions des Conseils provinciaux    Coupe de la CAF : Le FUS à 90 minutes d'une finale méritée... : La qualification, rien que la qualification    Ligue des Champions / Samedi, WAC-Zamalek : Croire au miracle !    Nabil Maâloul s'éloigne du WAC    Fès-Meknès : Une caravane pour convaincre les électrices    Elections : Le PAM promet des réformes de fond    Mogherini : Le Maroc, un partenaire clé de l'UE dans la lutte antiterroriste    La rentrée universitaire 2016/2017 à L'Université Sultan Moulay Slimane.    L'Istiqlal œuvre pour la réalisation de la parité et le bannissement de toute discrimination contre les femmes : Garantir les droits fondamentaux et les libertés    Accord Maroc-USA sur la réforme pénitentiaire : 3 millions de dollars additionnels au financement initial    Médecine légale    Tanger : SM le Roi donne le coup d'envoi de la rentrée scolaire et lance l'Initiative Un million de cartables    Un projet de décret relatif à l'assujettissement des fonctionnaires de la Direction générale de la Protection civile    Huawei intègre 12 étudiants au « Huawei Seeds for the Future »    Répartition géographique de la population: 50% des communes ont une population de moins de 9286 personnes: Cinq régions concentrent les trois quarts des ménages    Le Jedi marocain des platines    Enseignement : Do you speak english ?    Décès de l'artiste marocain Mohamed El Idrissi à l'âge de 83 ans à Paris    COP22: Le SOS d'une baleine en détresse    Noutayel Belkadhi en apesanteur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'étonnant Mohamed El Gahs
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 19 - 12 - 2002

Etonnante étoile que celle qui a accompagné la carrière, comme la vie, de Mohamed El Gahs. Une vie dont le moteur a toujours été le militantisme et dont le couronnement a été sa nomination à la tête du Secrétariat d'Etat en charge de la Jeunesse. Portrait.
Mohammed El Gahs. Un nom lié intimement, il n'y a pas si longtemps de cela, à l'étonnante colonne qui a longtemps fait le succès de notre confrère Libération et qui est maintenant synonyme de Jeunesse, le département dont il a désormais la charge en sa qualité de secrétaire d'Etat.
Plus étonnant encore que ses éditoriaux et sa candidature aux législatives à Sidi Bernoussi : son nouveau titre. Rien ne prédestinait ce social-démocrate sincère, comme ses proches aiment à le nommer, à un poste ministériel, si ce n'est un véritable engagement politique. Un engagement idéologique, voire spirituel, qui l'a poussé, à l'âge de 14 ans déjà, à embrasser le socialisme, pour la vie. A 15 ans, il est le plus jeune secrétaire régional de la Jeunesse de l'Union socialiste des forces populaires. Mohamed El Gahs est né le 30 septembre 1963, à Taza. Un bac science mathématiques en poche, le départ en France s'est avéré nécessaire par la suite.
Ce sera chose faite durant les années quatre-vingt. Plus que le nombril de la culture universaliste, ce pays le découvrira plutôt sa face cachée : racisme, situation des émigrés, la difficulté de poursuivre des études…De quoi créer une véritable désillusion dans l'esprit des plus «croyants».
Mais ce n'est guère le cas. Le jeune El Gahs ne lâche pas prise de ses principes. Il poursuit à Nancy des études d'économie et de gestion et fait du journalisme à Strasbourg. Il milite également dans plusieurs organisations françaises comme SOS Racisme. Mais il reste surtout fidèle à la cause de l'USFP et celle de l'UNEM. De retour au Maroc en 1993, El Gahs prend les rennes de Libération, un journal qu'il convertira d'hebdomadaire en quotidien, de porte-parole du parti en un journal professionnel où la rigueur journalistique va de pair avec l'image de l'USFP dont Libération est la vitrine. Des efforts qui lui ont valu une grande notoriété dans la profession.
L'image de Mohamed El Gahs le journaliste-militant restera celle d'un «bosseur», fumeur convaincu, dévoreur de livres et cinéphile « inrockuptible ». Même si certains lui reprochent son excès de zèle et ses sauts d'humeur. Des caractéristiques qui témoignent d'une éternelle jeunesse. Une jeunesse dont il a à s'occuper. Maintenant qu'il Secrétaire d'Etat, la mission de Mohamed El Gahs est encore plus vague que jamais. Un constat qu'il ne cherche d'ailleurs pas à cacher. Quand ils ne sont pas légués à d'autres départements comme l'éducation nationale, l'emploi…les jeunes sont voués à eux-mêmes au Maroc. D'où la complexité de son poste, son extrême sensibilité aussi. Sa mission consistera avant tout à établir un cadre de fonctionnement où les différentes actions des autres départements peuvent converger.
Avec un intérêt particulier à l'action associative. Pas étonnant ! «La priorité des priorités est de faire comprendre à la jeunesse marocaine qu'elle est désormais considérée et écoutée pour ce qu'elle est : une jeunesse qui a des besoins, des ambitions, des initiatives. Une jeunesse qui a le désir de participer à la vie publique. Elle est aujourd'hui invitée à se libérer et à s'impliquer. Je veux que cette jeunesse s'éclate», a-t-il déclaré à un confrère. Amen !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.