Le Lycée Collégial Hansali en deuil !    Patrimoine de Casablanca: démolition de l'entreprise Legal Frères & Cie    Le roi inaugure l'Institut Mohammed VI de formation des imams    Le chiffre d'affaires de Managem atteint 3.840 MDH    Les licences 4G débloqueront de nouvelles recettes pour les opérateurs téléphoniques    Divers Economie    Maroc Export explore le marché vietnamien    News    Surmortalité des arbres en Amazonie    Les FRA mises à la disposition de l'opération "Tempête décisive"    Aucun cas de cancer sur implant mammaire n'a été diagnostiqué à ce jour au Maroc    Le Grand Casablanca abrite 20% de l'ensemble des tuberculeux du Royaume    Divers    Divers sportifs    11ème Open international du Roi Mohammed VI de karaté    Griezmann se prend pour Miley Cyrus    Le sale jeu de l'Algérie perturbe les travaux du Forum social mondial    Bruce Willis a fêté ses 60 ans entouré de sa famille et de ses amis    Taylor Swift en relation avec Calvin Harris    Jamel Debbouze L'accident a décuplé mes forces    Enseignement: bientôt des leçons en format vidéo    La Banque mondiale débloque 1,3MMDH pour les déchets ménagers    Enterrement de la veuve d'Abdessalam Yassine : la Wilaya de Rabat s'explique    Crash A320: le copilote a caché qu'il était malade    FAR: Le Maestro Dahhane designé officiellement entraîneur principal    Handball / Du 27/10 au 10/11 : Nador accueille le 37ème championnat d'Afrique de club champions    Films à l'affiche au cinéma : sélection de la semaine    Courrier du Nord-Est    les résultats financiers du Groupe Addoha pour l'année 2014    Maroc/Pays-Bas: collaboration en matière de religion    TEDx Casablanca 2015: l'inspiration toujours au rendez-vous !    Le Raja en chute libre, Boudreka quitte la Fédé... mais pas les Verts    Le film «Mia» de Wouter Bongaerts remporte le grand prix    L'armée saoudienne lance une opération militaire au Yémen: Le Maroc solidaire avec l'Arabie Saoudite    Près de 700 MDH investit au Maroc    Maroc-UE / Rabat a fait le choix de la démocratie et de l'Etat de droit    Rencontre aujourd'hui à Rabat sur «La gouvernance au féminin : conquête et pratique du pouvoir»    Hamid Chabat adresse un message de condoléances au Président tunisien et au Président du Parti "Nidaa Tounes"    Export : carton plein pour les plantes aromatiques et médicinales    Réunion du Comité central de l'Istiqlal    Porsche inaugure son nouveau showroom à Casablanca    En partenariat avec le magazine «Nissae mina Al Maghrib»: Trois femmes récompensées par le Prix «Tamayuz»    L'OCP tient la 3e édition du Symphos    Assurance : Hausse de 6,3% des primes émises en 2014    Mundialito : le Maroc a grevé son budget !    Coopération culturelle Maroc/Koweït, le projet de loi approuvé    Les réfugiés syriens, des âmes errantes du Levant    Mawazine: Majida El Roumi chantera au Théâtre National Mohammed V à Rabat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

L'étonnant Mohamed El Gahs
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 19 - 12 - 2002

Etonnante étoile que celle qui a accompagné la carrière, comme la vie, de Mohamed El Gahs. Une vie dont le moteur a toujours été le militantisme et dont le couronnement a été sa nomination à la tête du Secrétariat d'Etat en charge de la Jeunesse. Portrait.
Mohammed El Gahs. Un nom lié intimement, il n'y a pas si longtemps de cela, à l'étonnante colonne qui a longtemps fait le succès de notre confrère Libération et qui est maintenant synonyme de Jeunesse, le département dont il a désormais la charge en sa qualité de secrétaire d'Etat.
Plus étonnant encore que ses éditoriaux et sa candidature aux législatives à Sidi Bernoussi : son nouveau titre. Rien ne prédestinait ce social-démocrate sincère, comme ses proches aiment à le nommer, à un poste ministériel, si ce n'est un véritable engagement politique. Un engagement idéologique, voire spirituel, qui l'a poussé, à l'âge de 14 ans déjà, à embrasser le socialisme, pour la vie. A 15 ans, il est le plus jeune secrétaire régional de la Jeunesse de l'Union socialiste des forces populaires. Mohamed El Gahs est né le 30 septembre 1963, à Taza. Un bac science mathématiques en poche, le départ en France s'est avéré nécessaire par la suite.
Ce sera chose faite durant les années quatre-vingt. Plus que le nombril de la culture universaliste, ce pays le découvrira plutôt sa face cachée : racisme, situation des émigrés, la difficulté de poursuivre des études…De quoi créer une véritable désillusion dans l'esprit des plus «croyants».
Mais ce n'est guère le cas. Le jeune El Gahs ne lâche pas prise de ses principes. Il poursuit à Nancy des études d'économie et de gestion et fait du journalisme à Strasbourg. Il milite également dans plusieurs organisations françaises comme SOS Racisme. Mais il reste surtout fidèle à la cause de l'USFP et celle de l'UNEM. De retour au Maroc en 1993, El Gahs prend les rennes de Libération, un journal qu'il convertira d'hebdomadaire en quotidien, de porte-parole du parti en un journal professionnel où la rigueur journalistique va de pair avec l'image de l'USFP dont Libération est la vitrine. Des efforts qui lui ont valu une grande notoriété dans la profession.
L'image de Mohamed El Gahs le journaliste-militant restera celle d'un «bosseur», fumeur convaincu, dévoreur de livres et cinéphile « inrockuptible ». Même si certains lui reprochent son excès de zèle et ses sauts d'humeur. Des caractéristiques qui témoignent d'une éternelle jeunesse. Une jeunesse dont il a à s'occuper. Maintenant qu'il Secrétaire d'Etat, la mission de Mohamed El Gahs est encore plus vague que jamais. Un constat qu'il ne cherche d'ailleurs pas à cacher. Quand ils ne sont pas légués à d'autres départements comme l'éducation nationale, l'emploi…les jeunes sont voués à eux-mêmes au Maroc. D'où la complexité de son poste, son extrême sensibilité aussi. Sa mission consistera avant tout à établir un cadre de fonctionnement où les différentes actions des autres départements peuvent converger.
Avec un intérêt particulier à l'action associative. Pas étonnant ! «La priorité des priorités est de faire comprendre à la jeunesse marocaine qu'elle est désormais considérée et écoutée pour ce qu'elle est : une jeunesse qui a des besoins, des ambitions, des initiatives. Une jeunesse qui a le désir de participer à la vie publique. Elle est aujourd'hui invitée à se libérer et à s'impliquer. Je veux que cette jeunesse s'éclate», a-t-il déclaré à un confrère. Amen !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.