Le Raja de Casablanca s'offre l'AS FAR    Un rendez-vous unique pour la promotion de la littérature enfantine    KACM-RCA à l'affiche de la 26e journée    Mutualité : Le Maroc abritera l'observatoire africain    4e édition du festival de la nouvelle    Il fait l'actu : Mahjoub El Haïba    La machine fiscaleest bien anclenchée    Le PCV invité à participer au 9e congrès du PPS prévu fin mai prochain            La BCP pour le rapprochement université-entreprise    Algérie : Abstention record pour un scrutin très contesté    Dernière chance            Le Maroc, un pionnier des assurances dans la zone Mena    Divers Economie    L'Appel de Rabat présente le bilan du dialogue non gouvernemental    Les experts du climat appellent à des mesures d'urgence    Les joueurs de City, les mieux payés au monde    Tevez: "Avec Messi on s'entend bien"    Le printemps est aux Verts : l'ASFAR en sait des choses    Les précisions de la Commission d'arbitrage et d'éthique de l'USFP    Une lâcheté marocaine par ( Jamal Berraoui )    Bouillons de culture    Nouvelle édition du Festival méditerranéen du livre    "Le sac de farine" de Kadija Leclere dans les salles    Le don d'une nonagénaire    Les mariages de stars à venir    Les vacances de printemps entre détente et travail    Régionalisation oubliée ?        Salon du Livre et de la Presse Jeunesse à El Jadida    Sahara    Ukraine: Négociations ouvertes dans un climat tendu!    Tétouan/Fnideq    Faux certificats médicaux: Fin de l'impunité?    CAN 2015: La SNRT et Bein Sport parviennent à un accord    CAN 2015 : La CAF s'assure de la bonne organisation    L'âme soeur sur Internet, et si c'était possible ?    Création de l'APALD : Une marche pour adopter rapidement la loi    Fès-News    Algérie: Candidat invisible, Bouteflika en voie de président par contumace    Assises nationales sur la protection de l'enfance : Le partenariat et le partage des responsabilités    La pièce «Sarout» au festival Khalifa Istanbouli    Perspectives rassurantes    L'abstentionnisme et Bouteflika principaux acteurs d'une présidentielle jouée d'avance    Le Maroc et la Côte d'Ivoire vivent une nouvelle lune de miel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Analphabétisme : La lutte continue
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 14 - 01 - 2003

Une autre forme de coopération maroco-française. Il s'agit du domaine de la lutte contre l'analphabétisme et l'éducation non formelle.
Madame Najima Rhozali, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse, chargée de l'alphabétisme et de l'éducation non formelle a tenu une réunion de travail avec M.Georges Bonan, responsable à la direction des relations internationales et la coopération décentralisée à la ville de Montpellier en France, jeudi dernier.
A cette occasion, Mme la secrétaire d'Etat a mis en exergue les efforts entamés par le Royaume du Maroc dans le domaine de la lutte contre l'analphabétisme et l'éducation non formelle. Mme Rhozali a également parlé des difficultés qui constituent une entrave à la réalisation des objectifs souhaités dans ce domaine.
Parmi ces difficultés figurent en premier lieu l'inexistence de programmes adéquats à la formation et l'éducation. La secrétaire d'Etat a également évoqué l'absence d'encouragements sous forme matérielle en faveur des concernés. Mme Rhozali a suggéré de M.Georges Bonan un soutien à l'expérience marocaine dans le domaine de l'éducation non formelle et de la lutte contre l'analphabétisme. Le responsable français de son côté, a exprimé sa volonté de renforcer les mécanismes d'une coopération sérieuse et constructive avec le Royaume du Maroc en tant que pays méditerranéen. M.Bonan a promis de fournir l'aide et le soutien matériels et techniques nécessaires à la réussite des projets et des programmes d'éducation et de formation.
Particulièrement, les projets qui considèrent que le facteur humain est un facteur fondamentalement déterminant dans le domaine du développement.
Georges Bonan a suggéré par ailleurs comme première étape, que la coopération soit concentrée sur la réalisation de projets (dans le secteur de la lutte contre l'analphabétisme et l'éducation non formelle) dans la région de Souss-massa-darâa. Et ce parallèlement au programme qui sera réalisé en partenariat avec l'Institut Hassan II d'Agronomie et la Wilaya d'Agadir. Lequel programme compte faire de l'arganier, dans sa dimension socio-économique et culturelle, une locomotive de développement durable dans la région, notamment à travers l'encouragement de l'investissement dans le domaine du tourisme, de la culture et de la formation. Les deux parties ont passé en revue les possibilités et les horizons de coopération d'intérêt commun pour un meilleur rapprochement culturel et religieux entre les peuples de la région de la Méditerranée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.