Affaire Benhammad-Nejjar: La mise au point de la DGSN    Santé et mutuelles, liaisons dangereuses    Responsabilité sociétale    Séisme Italie : Difficile évaluation    Etonnante alliance entre la Turquie et la Syrie    Agression mortelle à Kénitra : Le suspect arrêté    Les barbouzes vrais et faux se surpassent...    Tinghir

 / Clôture du salon d'artisanat    Le dernier adieu des Ittihadis à Driss Mohamed Bouizgar    Le secteur touristique sur la corde raide    Le bilan provisoire du séisme s'est alourdi    Un nouveau gouvernement libyen sera soumis au Parlement    High-tech : Google, Facebook et Twitter accusés de ne pas en faire assez contre le cyberjihadisme    Billet: Le dialogue dans la confusion    Présidentielle gabonaise 2016 : La dernière ligne droite pour Ali Bongo et Jean Ping    Le WAC se qualifie haut la main au dernier carré de la Ligue des champions    Deux reports pour entamer le championnat    Divers sportifs    Focus sur le New GEN ISS à Casablanca    Nouvelles stratégies d'apprentissage et de gestion du comportement pour les personnes autistes    Divers    Khénifra / Aïn Louh / Terres des hommes et de l'hospitalité    Khouribga / INDH / Lancement de 53 projets évalués à 78 millions de dhs    Echos de Sidi Slimane    Augmentation des recettes ordinaires    Bio des stars : Al Pacino Le New-Yorkais qui crève l'écran    Alaa Zniber, écrivain précoce    Céline Dion sort "Encore un soir", un album en ode à la vie    Festival international de danse    La politique marocaine contre l'extrémisme saluée    JO 2016 : L'évaluation des Fédérations jeudi 1er septembre    Vidéo: Les arrêtés anti-burkinis, une dérive politique selon Belkacem    La récolte des mollusques interdite à Jmâa Ouled Ghanem-Dar Lhamra    Fortes averses orageuses jeudi dans certaines région    Jennifer Lawrence, l'actrice la mieux payée au monde    Spectacle: Les MRE font rire « Dakar »    Hassad rencontre les chefs de partis    Amical : Les Lions Futsal s'inclinent face à la Seleção Portugaise Spécial    « Le roi du Maroc prend le leadership de l'Islam modéré »    Education religieuse : Cafouillages autour du nouveau manuel    Valeurs et principes au cœur de la vision royale pour l'Afrique et la lutte contre le djihadisme    De retour de Rio, la délégation française accueillie à l'Elysée    CAN Gabon 2017 (qualifications) : Renard convoque 27 joueurs    Le drapeau olympique de retour à Tokyo après un demi-siècle    Fête de la Jeunesse / Concert de Jazz demain à Casablanca    Les plages prises d'assaut    Plaidoyer pour la sensibilisation des jeunes à rejeter la violence et l'extrémisme    Les intellectuels africains sont-ils des éclaireurs éblouis ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Téléréalité sur MBC3 : Des enfants à l'épreuve
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 26 - 06 - 2006

L'équipe de la chaîne MBC3 a organisé un casting jeudi dernier à Casablanca. Objectif : sélectionner le meilleur candidat marocain sur les cinq cents inscrits pour participer à l'émission de téléréalité «Eish Safari».
Une ambiance bonne enfant règne en ce jeudi 22 juin dans l'un des hôtels de Casablanca. Une vingtaine d'enfants de nationalité marocaine sont venus de plusieurs villes du Royaume. Leur but : participer au casting de la première émission de téléréalité pour enfants. Lancé par la chaîne MBC3, le programme s'intitule «Eish Safari». Il s'adresse aux enfants du monde arabe âgés entre 11 et 12 ans. C'est la deuxième partie de ce programme. Les responsables de la chaîne saoudienne, basée à Dubai, ont été motivés suite au succès de la première édition, diffusée l'année dernière sur MBC3, une chaîne conçue spécialement pour les enfants. «La première édition du programme d'aventures «Eish Safari» a enregistré un succès phénoménal et un audimat considérable parmi les téléspectateurs arabes. Voilà pourquoi MBC a tenu à lancer la deuxième saison du programme et à accorder une place de choix à la région du Maghreb», déclare le directeur des canaux à MBC, Tim Riordon.
Après avoir lancé un appel à candidatures sur le site web de la chaîne, 65.000 visiteurs ont manifesté leur intérêt en envoyant des e-mails. Du coup, il fallait sélectionner au hasard des candidats pour pouvoir organiser le casting afin de mieux affiner le choix. «L'équipe de travail a choisi au hasard 8000 candidats sur les 65.000 visiteurs du site. Parmi les demandes reçues, nombreuses sont celles qui proviennent de téléspectateurs originaires du Maroc, de l'Algérie, de la Tunisie et de la Libye» lit-on dans le communiqué de la chaîne. C'est ainsi que le staff de MBC3 et à leur tête le directeur marketing Chérif Badredine, ont débarqué à Casablanca. Ils s'attendaient à auditionner près de 500 candidats marocains. Le jury fut surpris de se retrouver uniquement face à vingt jeunes. «L'équipe a tablé sur deux jours de casting puisque 500 candidats marocains se sont inscrits, mais vingt uniquement se sont présentés», déclare une responsable relation publique de MBC. En fait, le choix du jour et de l'heure du casting n'étaient apparemment pas adéquats. Les enfants étudient les jeudis et pour ceux qui habitent à plusieurs kilomètres de la métropole, c'était impossible de se déplacer. Un cas unique, Mehdi venant de la ville de Fès a déclaré avoir fait trois heures et demi de train rien que pour être présent au casting. Il raconte à la presse sa volonté de participer à l'émission. Le casting consistait à déceler le goût d'aventure chez les candidats. « Les questions portaient sur leur personnalité, leurs dessins animés ou programmes préférés», ajoute la même source. L'idée c'était de savoir si le caractère de l'enfant était compatible au concept de Eish Safari. Le profil recherché est celui d'un enfant intelligent, spontanné, dynamique et surtout curieux. L'idée de cette téléréalité est d'emmener les enfants dans un pays choisi au préalable- et de leur proposer des épreuves de leurs âges. Les tests seront purement ludiques. Le pays où aura lieu la deuxième saison de «Eish Safari» n'a pas encore été déterminé par les organisateurs. Le nom du candidat marocain sera annoncé mardi 27 juin à 13 heures, heure locale sur MBC3.
Eish Safari : La Règle du jeu
Le concept de «Eish Safari» est simple. Plus, il est original. Contrairement aux autres émissions de téléréalité, ce programme produit par la chaîne MBC3 n'est pas un concours.
Les épreuves sont ludiques, et le degré de leur difficulté est minime. En tout, seize enfants vont participer et l'équipe du tournage va les partager en deux groupes de huit. Découvrir les noms de certains animaux sauvages, chasser des insectes font partie de la règle du jeu. Des jeux sportifs et éducatifs, jeux manuels, seront également proposés aux enfants. Et bonne nouvelle, il n'y aura pas d'élimination.
L'équipe gagnante est celle qui verra son groupe s'agrandir. Ceux qui ne réussissent pas des épreuves rejoignent l'autre équipe aux multiples exploits.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.