Renouvellement des élites    L'Istiqlal s'engage à soutenir et à protéger l'enfance: Elargir et renforcer la classe moyenne        DIAPO/ La campagne électorale encore très timide à Fès    Lorsque la coalition gouvernementale verse dans la compromission    Des organisations onusiennes évaluent à 135 millions de dollars les besoins des habitants des camps de Tindouf    Crise au sein de la direction du Polisario    Guerguerat : Imminent accord onusien pour parachever l'asphaltage de l'axe routier    OCP Group : Dynamique maintenue    L'orchestre philharmonique du Maroc présente à Paris : «Les religions à l'unisson»    L'Argentine, un marché cible pour le Maroc    SM Le Roi préside à Tanger une séance de travail consacrée au secteur énergétique    COP22: Meriem Bensalah sensibilise les patrons africains    Handicap : Les chiffres sur l'incapacité totale    Un fonds de prévoyance pour les notaires    Développement régional    Espagne : Arrestation de deux Marocains accusés de soutenir l'EI    Premier débat télévisé entre Clinton et Trump    Signature à Casablanca d'un contrat d'assistance pour la construction de gare routière internationale d'Abidjan    L'œil de l'expert : Climat de Marrakech : La fraîcheur de ses matins se dégrade... mais moins que la chaleur de ses après-midi !    Brexit: 3 PDG britanniques sur 4 envisagent de délocaliser    La pression monte avant le premier débat Trump-Clinton    Programme national de lutte contre l'analphabétisme dans les mosquées au titre de l'année 2016-2017 : Amir Al-Mouminine donne le coup d'envoi    La FED maintient ses taux inchangés    Ligue des champions d'Afrique : le WAC éliminé malgré une victoire d'anthologie face au Zamalek    Le Salon du cheval d'El Jadida lance sa 9e édition    Rallye OiLibya : Cap sur la 17ème édition    Danone Nations Cup: Le Maroc va jouer au Stade de France    L'OCK s'incline at home    La passe de trois de l'IRT    HUSA-KAC : 3-2 Victoire dans la douleur !    Botola Maroc Telecom D1 : 3ème journée : IRT-JSKT : 2-1 Victoire logique des Tangérois devant quelque 4000 spectateurs    Pour un investissement de 100 millions de DH: Un groupe marocain construit une unité d'industrie pharmaceutique en Côte d'Ivoire    Rentrée scolaire : Grosse affluence dans les collèges et les lycées    Curieuse fermeture d'un ancien lycée à Casablanca    Legzira perd son arche    Salon d'inscription aux études universitaires et professionnelles à Rabat    Divers    L'enseignement en déconfiture    Maroc - Chine : Renforcement du partenariat dans l'Enseignement Supérieur et la Recherche    Ballet d'Oriental : Evolution : Le Voyage de Schéhérazade    Coaching par l'art : Saidi «mentore» les étudiants d'Ibn Zohr    Clôture en apothéose de la 17ème édition de Tanjazz    Emmanuelle Chriqui à l'affiche de "Super Troopers 2"    RedOne sur le nouvel album de Lady Gaga    Depardieu: La France? Un Disneyland "peuplé d'imbéciles"    Le Jedi marocain des platines    Enseignement : Do you speak english ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Téléréalité sur MBC3 : Des enfants à l'épreuve
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 26 - 06 - 2006

L'équipe de la chaîne MBC3 a organisé un casting jeudi dernier à Casablanca. Objectif : sélectionner le meilleur candidat marocain sur les cinq cents inscrits pour participer à l'émission de téléréalité «Eish Safari».
Une ambiance bonne enfant règne en ce jeudi 22 juin dans l'un des hôtels de Casablanca. Une vingtaine d'enfants de nationalité marocaine sont venus de plusieurs villes du Royaume. Leur but : participer au casting de la première émission de téléréalité pour enfants. Lancé par la chaîne MBC3, le programme s'intitule «Eish Safari». Il s'adresse aux enfants du monde arabe âgés entre 11 et 12 ans. C'est la deuxième partie de ce programme. Les responsables de la chaîne saoudienne, basée à Dubai, ont été motivés suite au succès de la première édition, diffusée l'année dernière sur MBC3, une chaîne conçue spécialement pour les enfants. «La première édition du programme d'aventures «Eish Safari» a enregistré un succès phénoménal et un audimat considérable parmi les téléspectateurs arabes. Voilà pourquoi MBC a tenu à lancer la deuxième saison du programme et à accorder une place de choix à la région du Maghreb», déclare le directeur des canaux à MBC, Tim Riordon.
Après avoir lancé un appel à candidatures sur le site web de la chaîne, 65.000 visiteurs ont manifesté leur intérêt en envoyant des e-mails. Du coup, il fallait sélectionner au hasard des candidats pour pouvoir organiser le casting afin de mieux affiner le choix. «L'équipe de travail a choisi au hasard 8000 candidats sur les 65.000 visiteurs du site. Parmi les demandes reçues, nombreuses sont celles qui proviennent de téléspectateurs originaires du Maroc, de l'Algérie, de la Tunisie et de la Libye» lit-on dans le communiqué de la chaîne. C'est ainsi que le staff de MBC3 et à leur tête le directeur marketing Chérif Badredine, ont débarqué à Casablanca. Ils s'attendaient à auditionner près de 500 candidats marocains. Le jury fut surpris de se retrouver uniquement face à vingt jeunes. «L'équipe a tablé sur deux jours de casting puisque 500 candidats marocains se sont inscrits, mais vingt uniquement se sont présentés», déclare une responsable relation publique de MBC. En fait, le choix du jour et de l'heure du casting n'étaient apparemment pas adéquats. Les enfants étudient les jeudis et pour ceux qui habitent à plusieurs kilomètres de la métropole, c'était impossible de se déplacer. Un cas unique, Mehdi venant de la ville de Fès a déclaré avoir fait trois heures et demi de train rien que pour être présent au casting. Il raconte à la presse sa volonté de participer à l'émission. Le casting consistait à déceler le goût d'aventure chez les candidats. « Les questions portaient sur leur personnalité, leurs dessins animés ou programmes préférés», ajoute la même source. L'idée c'était de savoir si le caractère de l'enfant était compatible au concept de Eish Safari. Le profil recherché est celui d'un enfant intelligent, spontanné, dynamique et surtout curieux. L'idée de cette téléréalité est d'emmener les enfants dans un pays choisi au préalable- et de leur proposer des épreuves de leurs âges. Les tests seront purement ludiques. Le pays où aura lieu la deuxième saison de «Eish Safari» n'a pas encore été déterminé par les organisateurs. Le nom du candidat marocain sera annoncé mardi 27 juin à 13 heures, heure locale sur MBC3.
Eish Safari : La Règle du jeu
Le concept de «Eish Safari» est simple. Plus, il est original. Contrairement aux autres émissions de téléréalité, ce programme produit par la chaîne MBC3 n'est pas un concours.
Les épreuves sont ludiques, et le degré de leur difficulté est minime. En tout, seize enfants vont participer et l'équipe du tournage va les partager en deux groupes de huit. Découvrir les noms de certains animaux sauvages, chasser des insectes font partie de la règle du jeu. Des jeux sportifs et éducatifs, jeux manuels, seront également proposés aux enfants. Et bonne nouvelle, il n'y aura pas d'élimination.
L'équipe gagnante est celle qui verra son groupe s'agrandir. Ceux qui ne réussissent pas des épreuves rejoignent l'autre équipe aux multiples exploits.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.