La maison d'édition « Le Seuil » renonce à publier le livre des deux journalistes français    Elections communales et régionales : Seule la CIN sera valide    Opération Haj 2015: la RAM programme 100 vols pour plus de 14.000 pèlerins    Le Premier groupe de pèlerins marocains    Espagne : Six morts et six blessés dans l'explosion d'une usine pyrotechnique    Le sulfureux Ismail Azzaoui quitte Tottenham pour Wolfsburg Spécial    La situation sociale de plus de 3 millions de personnes âgées est alarmante    Services financiers mobiles: L'UpM veut élargir l'accès dans la région    Une nouvelle stratégie pour réduire le commerce extérieur    L'impulsion des plus hauts niveaux du « Centre du gouvernement » est cruciale    Marocains de Belgique : Faire entendre leur voix dans leur pays d'origine    15ème Conférence des directeurs des structures Arabes de Protection Civile : Risques de pollution et incendies de forêts en débat    La rentrée de tous les sacrifices : Entre mouton et fournitures scolaires    4ème Édition du Festival d'astronomie d'Ifrane : Notre étoile le soleil ... source de lumière et d'énergie    Le groupe « Africa'n percu » en concert au campus de l'Université Akhayn d'Ifrane    Coupe du Trône : Favoris et outsiders c'est kif-kif    Campagne électorale : Bakkoury : «Yes we PAM»    Le CIJM décerne l'Ordre du Mérite Sportif à Mustapha Zekri    OMMA ouvre ses bras aux jeunes musiciens d'Essaouira    Jong Oranjes : El-Ghazi forfait, Tannane le remplace    «Don't tell my dad n'est absolument pas autobiographique»    La gestion des bourses au Maroc bientôt informatisée    Succès de l'opération d'échange des ORA d'Alliances    «60 minutes pour comprendre», le nouveau talk-show de Medi1TV    L'indice des prix à la production en baisse    Baisse des prix du gasoil et du super    Météo du mardi 1er septembre    Echéances du 4 septembre: Douze ministres en lice, fait inédit !    Brèves Internationales    Zaki évoque l'absence de Boussoufa, Belhanda et El Kaoutari    Le WAC et le MAS rejoignent les qualifiés aux huitièmes de finale de la Coupe du Trône    L'Europe veut enfin agir pour un droit d'asile des réfugiés    News    Raid de la coalition dans le nord du Yémen, 36 personnes tuées dont des civils    Découverte de l'un des plus grands gisements de gaz offshore au monde dans les eaux égyptiennes    Un nouveau modèle pour des réalités changeantes    Driss Lachguar préside la marche de Yacoub El Mansour    Sensibiliser le public aux conséquences négatives du changement climatique    Divers    Régionalisation et renouvellement des élites locales    La métamorphose de l'ancienne Médina    Les Etats-Unis doublés par le Kenya et la Jamaïque    Iguider: Le bronze de Pékin, un nouveau départ en prévision d'un meilleur résultat aux JO 2016    Woody Allen vire Bruce Willis de son tournage    Arthur répond à Benoît Peolvoorde    Ce que Daniel Craig déteste le plus au monde    Festival Alegria de Chefchaouen : Au rythme de la musique latine    Un journaliste à l'origine du chaos boursier en Chine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Mustapha Mansouri, élu président du RNI
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 29 - 05 - 2007

Mustapha Mansouri a été élu, dimanche au début de soirée, nouveau président du RNI. La prochaine étape consistera en la mise en place des autres structures du parti : bureau exécutif et secrétariat général.
Mustapha Mansouri a été élu, dimanche au début de soirée, à la présidence du RNI (Rassemblement national des indépendants). Il a battu, à l'issue d'un vote secret, Mustapha Oukacha, président de la deuxième Chambre du Parlement. Mustapha Mansouri est ainsi arrivé à avoir un peu plus que la moitié des suffrages des 800 membres du Conseil national de son parti (53,94 %), contre 46,5 % pour son rival. Les RNI se félicitent d'avoir été à l'origine d'une première dans le paysage politique marocain, car c'est la 1ère fois que le président d'un parti est élu directement, au suffrage universel et à bulletins secrets, par le Conseil national. Dans une première déclaration, à l'issue de son élection, Mustapha Mansouri a affirmé que le RNI est entré dans une nouvelle phase nécessitant une nouvelle structuration. «Le RNI appartient à tous les militants et je serai le président de tous les RNI», a déclaré Mustapha Mansouri qui devra s'atteler, dans les jours à venir, à parachever les structures de décision du parti.Selon des sources RNI, Mustapha Mansouri commencera, dans une ou deux semaines, par convoquer, selon le règlement intérieur, le comité central (400 membres) à qui incombe la tâche d'élire les 35 membres du bureau exécutif. Ce bureau exécutif pourrait inclure les ministres RNI qui n'y sont pas élus. Dans ce cas de figure, ces derniers n'auront pas le droit de vote.
Selon l'article 38 des statuts du RNI, le président représente le parti devant les institutions constitutionnelles ainsi que les autorités gouvernementales, administratives et judiciaires. Il veille au respect des valeurs du parti et ses décisions, mais veille également à réunir les instances du RNI comme c'est défini par la loi interne. En plus, le président présente des rapports, de manière ponctuelle, sur la situation administrative et financière du parti. S'il peut être secondé par un membre du bureau exécutif pour présider les réunions des instances du parti, il ne peut toutefois conclure aucun accord engageant le RNI avant qu'en délibère le bureau exécutif. Cette dernière instance, selon l'article 35 de la même loi interne, assume la responsabilité de manière collective. Ses membres se partagent les tâches et les missions alors qu'aucun cumul entre deux fonctions n'est accepté. Dans les jours qui viennent, Mustapha Mansouri devrait également désigner un vice-président. Celui-ci ne serait autre que Mohamed Aujjar, ex-ministre des Droits de l'Homme qui était d'abord candidat à la présidence aux côtés de MM. Oukacha et Mansouri avant de se retirer pour mobiliser en faveur de l'élection de ce dernier.
Bio express
Mustapha Mansouri évolue dans le RNI depuis près de vingt-cinq ans. Il a, de ce fait, un long parcours de militant RNI derrière lui, notamment en tant qu'élu local, régional et aussi parlementaire. Député et président du conseil municipal d'Al Arroui (province de Nador), M. Mansouri a, en outre, été membre du groupe de contact avec le Parlement européen et président du groupe du RNI entre 1992 et 1998. Mustapha Mansouri est né en 1953 à Nador. Et, à 54 ans, il a déjà chapeauté plusieurs ministères. Actuellement ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle, il a auparavant été nommé ministre du Transport et de la marine marchande (1998-2000), puis ministre de l'Industrie, du Commerce, de l'Energie et des Mines (2000-2002), et plus tard Ministre de l'Emploi, des Affaires sociales et de la Solidarité (2002- 2004). Politicien certes, Mustapha Mansouri est aussi un éminent académicien. Professeur universitaire à Rabat depuis 1981, M. Mansouri compte, en effet, plusieurs diplômes à son actif. Il est ainsi titulaire d'une licence et d'une maîtrise en sciences économiques (obtenues à l'université de Reims en France), du diplôme des études approfondies (Université de Nanterre Paris X 1978) et d'un doctorat de 3ème cycle en économie (Université de la Sorbone - Paris 1981). Il a également obtenu, en 1991, un doctorat d'Etat en économie à l'Université Mohammed V de Rabat.
• H.D


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.