Assemblée générale : Nouvelles nominations chez Maroc Telecom    Contrat-programme agroindustrie : Le FDA et le FDII seront mises à contribution    Vaccination antipneumococcique : Les pédiatres évaluent la politique nationale    Crédit immobilier : Est-ce le moment d'acheter ?    56 fantômes    Présidentielle sans frontières    Choukran Amam : Nous œuvrerons pour la réussite du gouvernement tout en assumant notre rôle de contrôle    Convention de coopération décentralisée entre la province de Oued Eddahab et le département des Yvelines    HUB Africa 2017 dévoile son programme à Casablanca    LafargeHolcim Maroc fixe le montant de son dividende à 66 DH/action    La Chambre des représentants approuve le programme gouvernemental    Insolite : La frite emblème d'une campagne nationale de promotion de la Belgique    News    Un dépôt d'armes du Hezbollah à Damas bombardé par Israël    Berlin: la police tire dans un hôpital    Messi à la fête, le Real à la relance    Tottenham et Arsenal s'autorisent à rêver encore    Vaincre ou périr pour le DHJ et le KACM face à l'ASFAR et à l'OCS en lever de rideau de la 26ème journée    Hassad se veut rassurant Les syndicats se disent satisfaits Serait-ce de bon augure pour une école mal en point ?    Divers    La détention provisoire au centre d'une table-ronde à Fès    La sonde Cassini a fait des photos et découvertes incroyables autour de Saturne    Le Festival du cinéma d'Errachidia, entre ambitions et contraintes    "Les Gardiens de la Galaxie 2", vers une sortie sur les chapeaux de roue    Le réalisateur du "Silence des agneaux" n'est plus    3ème congrès des spécialistes endovasculaires: Les techniques endovasculaires hors de portée pour de nombreux patients    ADM : nouvelle suspension de la circulation    MFM reprend le leadership    Enseignement : Le ministère et les syndicats conviennent d'institutionnaliser le dialogue social    RedOne et Faudel travaillent sur un nouvel album    Des éditeurs marocains exposent à Genève    Mokhtar Samba et Habib Faye animeront trois master class: Et de trois pour les «Drum'n'Bass»    Publication: Lecture dans l'œuvre énigmatique de Hicham Aboumerrouane    Farid Belkahia aux enchères    Les résultats des votes à Casablanca dévoilés: Les expatriés français votent pour Macron    Bras de fer politiques à l'horizon    Elections présidentielles en France: Les MRE se mobilisent en faveur de Macron    Affaire Mohcine Fikri : des peines de 5 à 8 mois de prison ferme à l'encontre des accusés    Sous le Haut patronage de SM Mohammed VI: La 8e édition de l'Afriquia Merzouga Rally du 7 au 12 mai 2017    FIFA consacre 300 millions de dollars à la construction d'un nouveau bureau à Addis-Abeba    Entraide Nationale : 60 ans et un riche plan d'action    Maroc-Hongrie / Renouvellement du plan de travail dans l'éducation et la science    Abd Esslam Lebbar, lors de la discussion de la déclaration gouvernementale à la Chambre des conseillers : Les voix de l'Istiqlal ne serviront pas d'appoint à la majorité numérique    Courrier du Nord-Est    Ligue des Champions: le WAC avec Al Ahly dans le groupe D    Bénin: la 36ème conférence ministérielle de la CONFEJES    Unicef: "Ichraq", nouveau projet de promotion de la tolérance    Arrestation à Sebta d'un recruteur de Daesh    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mustapha Mansouri, élu président du RNI
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 29 - 05 - 2007

Mustapha Mansouri a été élu, dimanche au début de soirée, nouveau président du RNI. La prochaine étape consistera en la mise en place des autres structures du parti : bureau exécutif et secrétariat général.
Mustapha Mansouri a été élu, dimanche au début de soirée, à la présidence du RNI (Rassemblement national des indépendants). Il a battu, à l'issue d'un vote secret, Mustapha Oukacha, président de la deuxième Chambre du Parlement. Mustapha Mansouri est ainsi arrivé à avoir un peu plus que la moitié des suffrages des 800 membres du Conseil national de son parti (53,94 %), contre 46,5 % pour son rival. Les RNI se félicitent d'avoir été à l'origine d'une première dans le paysage politique marocain, car c'est la 1ère fois que le président d'un parti est élu directement, au suffrage universel et à bulletins secrets, par le Conseil national. Dans une première déclaration, à l'issue de son élection, Mustapha Mansouri a affirmé que le RNI est entré dans une nouvelle phase nécessitant une nouvelle structuration. «Le RNI appartient à tous les militants et je serai le président de tous les RNI», a déclaré Mustapha Mansouri qui devra s'atteler, dans les jours à venir, à parachever les structures de décision du parti.Selon des sources RNI, Mustapha Mansouri commencera, dans une ou deux semaines, par convoquer, selon le règlement intérieur, le comité central (400 membres) à qui incombe la tâche d'élire les 35 membres du bureau exécutif. Ce bureau exécutif pourrait inclure les ministres RNI qui n'y sont pas élus. Dans ce cas de figure, ces derniers n'auront pas le droit de vote.
Selon l'article 38 des statuts du RNI, le président représente le parti devant les institutions constitutionnelles ainsi que les autorités gouvernementales, administratives et judiciaires. Il veille au respect des valeurs du parti et ses décisions, mais veille également à réunir les instances du RNI comme c'est défini par la loi interne. En plus, le président présente des rapports, de manière ponctuelle, sur la situation administrative et financière du parti. S'il peut être secondé par un membre du bureau exécutif pour présider les réunions des instances du parti, il ne peut toutefois conclure aucun accord engageant le RNI avant qu'en délibère le bureau exécutif. Cette dernière instance, selon l'article 35 de la même loi interne, assume la responsabilité de manière collective. Ses membres se partagent les tâches et les missions alors qu'aucun cumul entre deux fonctions n'est accepté. Dans les jours qui viennent, Mustapha Mansouri devrait également désigner un vice-président. Celui-ci ne serait autre que Mohamed Aujjar, ex-ministre des Droits de l'Homme qui était d'abord candidat à la présidence aux côtés de MM. Oukacha et Mansouri avant de se retirer pour mobiliser en faveur de l'élection de ce dernier.
Bio express
Mustapha Mansouri évolue dans le RNI depuis près de vingt-cinq ans. Il a, de ce fait, un long parcours de militant RNI derrière lui, notamment en tant qu'élu local, régional et aussi parlementaire. Député et président du conseil municipal d'Al Arroui (province de Nador), M. Mansouri a, en outre, été membre du groupe de contact avec le Parlement européen et président du groupe du RNI entre 1992 et 1998. Mustapha Mansouri est né en 1953 à Nador. Et, à 54 ans, il a déjà chapeauté plusieurs ministères. Actuellement ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle, il a auparavant été nommé ministre du Transport et de la marine marchande (1998-2000), puis ministre de l'Industrie, du Commerce, de l'Energie et des Mines (2000-2002), et plus tard Ministre de l'Emploi, des Affaires sociales et de la Solidarité (2002- 2004). Politicien certes, Mustapha Mansouri est aussi un éminent académicien. Professeur universitaire à Rabat depuis 1981, M. Mansouri compte, en effet, plusieurs diplômes à son actif. Il est ainsi titulaire d'une licence et d'une maîtrise en sciences économiques (obtenues à l'université de Reims en France), du diplôme des études approfondies (Université de Nanterre Paris X 1978) et d'un doctorat de 3ème cycle en économie (Université de la Sorbone - Paris 1981). Il a également obtenu, en 1991, un doctorat d'Etat en économie à l'Université Mohammed V de Rabat.
• H.D


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.