Les Eléphants enregistrent leur pire classement FIFA depuis 2003    Jamal Sellami : "Disputer le CHAN au Maroc est idéal pour nous"    Les Lions de l'Atlas A' affrontent le Nigéria et le Ghana en amical    Le gouvernement examine mardi le PLF 2018    Istiqlal : Chabat appelle au soutien de Baraka    Températures maximales pour la journée du 16 octobre 2017    Valorisation des déchets: Ce qui va vraiment changer    Enfants naturels: Le rêve cassé de Lina    Stressé par le blanchiment de son anémone, «Némo» pond moins    L'UE déterminée à préserver l'accord nucléaire avec l'Iran    News    Le comptage parallèle des votes, un remède aux crises postélectorales en Afrique ?    Madrid exige de Puigdemont de clarifier sa position au plus tard jeudi    Cherche Pôle audiovisuel public désespérément    Calcio : L'Inter remporte le derby lombard    Le Raja carbure à plein régime en Coupe du Trône    Boxe : Ahmed El Moussaoui surclasse Carlos Molina    Des solutions pour faciliter l'accès des PME aux financements extérieurs    La Bourse de Casablanca dans le vert    La région de Casablanca-Settat au top en matière de production de céréales et de légumineuses    Journée d'étude à Rabat jeudi sur les lois contre les violences à l'égard des femmes    "Bahri Dima Clean", une initiative pour la protection du littoral marocain    Divers    Les meilleurs films de tous les temps    Cette lumière translucide dans leurs yeux    Woody Allen "triste" pour Harvey Weinstein    Espagne: quatre morts dans les incendies qui ravagent les forêts    Catalogne : Madrid offre un ultime délai au dirigeant séparatiste    Le Vietnam se prépare à l'arrivée d'une nouvelle tempête    Nezha Hayat élue à la vice-présidence du Comité Régional Afrique et Moyen-Orient de l'OICV    Classement FIFA : Le Maroc gagne 8 places !    Horst Köhler au Maroc    UE : En 2016, plus de 117 millions de personnes menacées de pauvreté    Des incendies ravagent le nord-ouest espagnol et causent des morts    La Française Audrey Azoulay nouvelle DG de l'UNESCO    Musée Yves Saint Laurent Marrakech : L'hommage de Marrakech à son enfant prodige !    Vient de paraître: «Exil, mémoire, migration»    La voix muette    CHAN 2018: 16 équipes se disputent le trophée au Maroc    Encore une cellule démantelée par le BCIJ: Une dizaine de personnes arrêtées et un véritable arsenal saisi    RENTREE PARLEMENTAIRE: LE DISCOURS DU ROI DECRYPTE PAR LA PRESSE    Clôture de la 1ère édition du Salon national des céréales et légumineuses    Dette du Trésor : 683 milliards de DH à fin septembre 2017    Salon régional du livre de Tanger : Une septième édition pour encourager la lecture    Kirkouk: les forces irakiennes prennent aux Kurdes leur principale base militaire    Maroc Telecom : Vers un ancrage en Afrique    Crédit bureau : L'étau se resserre autour des mauvais payeurs    Mohamed Maradji retrace son parcours professionnel sur «France 24»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mustapha Mansouri, élu président du RNI
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 29 - 05 - 2007

Mustapha Mansouri a été élu, dimanche au début de soirée, nouveau président du RNI. La prochaine étape consistera en la mise en place des autres structures du parti : bureau exécutif et secrétariat général.
Mustapha Mansouri a été élu, dimanche au début de soirée, à la présidence du RNI (Rassemblement national des indépendants). Il a battu, à l'issue d'un vote secret, Mustapha Oukacha, président de la deuxième Chambre du Parlement. Mustapha Mansouri est ainsi arrivé à avoir un peu plus que la moitié des suffrages des 800 membres du Conseil national de son parti (53,94 %), contre 46,5 % pour son rival. Les RNI se félicitent d'avoir été à l'origine d'une première dans le paysage politique marocain, car c'est la 1ère fois que le président d'un parti est élu directement, au suffrage universel et à bulletins secrets, par le Conseil national. Dans une première déclaration, à l'issue de son élection, Mustapha Mansouri a affirmé que le RNI est entré dans une nouvelle phase nécessitant une nouvelle structuration. «Le RNI appartient à tous les militants et je serai le président de tous les RNI», a déclaré Mustapha Mansouri qui devra s'atteler, dans les jours à venir, à parachever les structures de décision du parti.Selon des sources RNI, Mustapha Mansouri commencera, dans une ou deux semaines, par convoquer, selon le règlement intérieur, le comité central (400 membres) à qui incombe la tâche d'élire les 35 membres du bureau exécutif. Ce bureau exécutif pourrait inclure les ministres RNI qui n'y sont pas élus. Dans ce cas de figure, ces derniers n'auront pas le droit de vote.
Selon l'article 38 des statuts du RNI, le président représente le parti devant les institutions constitutionnelles ainsi que les autorités gouvernementales, administratives et judiciaires. Il veille au respect des valeurs du parti et ses décisions, mais veille également à réunir les instances du RNI comme c'est défini par la loi interne. En plus, le président présente des rapports, de manière ponctuelle, sur la situation administrative et financière du parti. S'il peut être secondé par un membre du bureau exécutif pour présider les réunions des instances du parti, il ne peut toutefois conclure aucun accord engageant le RNI avant qu'en délibère le bureau exécutif. Cette dernière instance, selon l'article 35 de la même loi interne, assume la responsabilité de manière collective. Ses membres se partagent les tâches et les missions alors qu'aucun cumul entre deux fonctions n'est accepté. Dans les jours qui viennent, Mustapha Mansouri devrait également désigner un vice-président. Celui-ci ne serait autre que Mohamed Aujjar, ex-ministre des Droits de l'Homme qui était d'abord candidat à la présidence aux côtés de MM. Oukacha et Mansouri avant de se retirer pour mobiliser en faveur de l'élection de ce dernier.
Bio express
Mustapha Mansouri évolue dans le RNI depuis près de vingt-cinq ans. Il a, de ce fait, un long parcours de militant RNI derrière lui, notamment en tant qu'élu local, régional et aussi parlementaire. Député et président du conseil municipal d'Al Arroui (province de Nador), M. Mansouri a, en outre, été membre du groupe de contact avec le Parlement européen et président du groupe du RNI entre 1992 et 1998. Mustapha Mansouri est né en 1953 à Nador. Et, à 54 ans, il a déjà chapeauté plusieurs ministères. Actuellement ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle, il a auparavant été nommé ministre du Transport et de la marine marchande (1998-2000), puis ministre de l'Industrie, du Commerce, de l'Energie et des Mines (2000-2002), et plus tard Ministre de l'Emploi, des Affaires sociales et de la Solidarité (2002- 2004). Politicien certes, Mustapha Mansouri est aussi un éminent académicien. Professeur universitaire à Rabat depuis 1981, M. Mansouri compte, en effet, plusieurs diplômes à son actif. Il est ainsi titulaire d'une licence et d'une maîtrise en sciences économiques (obtenues à l'université de Reims en France), du diplôme des études approfondies (Université de Nanterre Paris X 1978) et d'un doctorat de 3ème cycle en économie (Université de la Sorbone - Paris 1981). Il a également obtenu, en 1991, un doctorat d'Etat en économie à l'Université Mohammed V de Rabat.
• H.D


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.