Une marocaine nommée rapporteuse spéciale sur la radicalisation et l'extrémisme    3ème Sommet des présidents des parlements de l'AP-UpM à Tanger : Prise de conscience commune par rapport aux défis posés    Forum international sur la géopolitique du monde islamique à Casablanca : Le combat antiterroriste passe par l'amélioration de la qualité de l'enseignement et la lutte contre la précarité    Basket-ball / Coupe du Trône: 11ème victoire de l'AS FAR (Dames): L'ASS (Messieurs) conserve son titre    Michael Babatunde quitte le Raja pour le Qatar    Amical /Maroc-Congo Brazzaville : 2-0 : Une victoire prometteuse devant 40.000 spectateurs    Saâd Lamjarred à Mawazine : Un concert digne d'un grand Maâlem    Mawazine et Rythmes du Monde : Le règne de Christina Aguilera à l'OLM !    Tawil et Lamjarred, belle distinction    Vidéo : un nouvel incendie ravage le souk Koréa à Casablanca    Maroc-Belgique : Un nouveau programme de coopération 2016-2020 de 16, 85 millions d'euros    Répression de la fraude aux examens du Bac : Des peines d'emprisonnement ferme à l'encontre des tricheurs    Enfants migrants au Maroc : Des obstacles à l'intégration et à la protection    Défilé de Miss cerisette en clôture du Festival des cerises de Sefrou    Boulaknadel appelle les ex MRE à régulariser leur situation    La Société d'aménagement de Zenata obtient le label RSE de la CGEM    Football : Le professionnalisme entame une nouvelle étape    CIMR : Un régime qui confirme sa pérennité    Urgence !    Etude: un diagnostic écologique du Maroc en projet    15 milliards de cigarettes consommées par an    Miriem Bensalah bientôt décorée par Felipe VI    L'agence Europa presse dénonce le drame des jeunes Sahraouies adoptées en Espagne et séquestrées à Tindouf    Mawazine : Saber Rebaï clôture la programmation orientale avec un concert mémorable    Le Prince Héritier Moulay El Hassan préside la cérémonie de remise du Trophée des arts équestres Tbourida    UpM: Sijilmassi appelle à l'exploitation du potentiel de croissance    Google, concurrent déloyal !    Marché de l'électricité : Quel impact du régulateur sur l'investissement ?    Simeone: Perdre deux finales, c'est un échec    Insolite    Les trois naufrages de la semaine en Méditerranée ont fait au moins 70 morts    A peine formée, la nouvelle coalition de Netanyahu déjà menacée    Benkirane et son PJD en pleine crise d'auto-encensement    Les LGV, un levier principal pour le développement économique    Le secret de la couleur rouge chez les oiseaux percé    Le Pr. Najia El Abbadi : La neurochirurgie marocaine a atteint un niveau international    Incendie à la Kissaria de Ben Jdia    La coopération triangulaire au service du partenariat Sud-Sud    La difficile mise au pas des salafistes de Bosnie    France 3 : Chronique d'une grande imposture    Remise de médailles aux jeunes à besoins spécifiques à Ifrane    Les "campeones" du Real présentent la Coupe à leur fans    Attijariwafa Bank consacrée "Banque africaine de l'année" à Lusaka    Le Marrakech du rire de retour pour une 6ème édition    Christina Aguilera clôture Mawazine en beauté    France : La Loi Travail : Les syndicats appellent à «amplifier les mobilisations», Hollande « tiendra bon »    Etats-Unis / Présidentielles / Trump décroche l'investiture, Clinton sur la défensive    Japon / Barack Obama à Hiroshima : Pas d'excuses, juste un hommage    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mustapha Mansouri, élu président du RNI
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 29 - 05 - 2007

Mustapha Mansouri a été élu, dimanche au début de soirée, nouveau président du RNI. La prochaine étape consistera en la mise en place des autres structures du parti : bureau exécutif et secrétariat général.
Mustapha Mansouri a été élu, dimanche au début de soirée, à la présidence du RNI (Rassemblement national des indépendants). Il a battu, à l'issue d'un vote secret, Mustapha Oukacha, président de la deuxième Chambre du Parlement. Mustapha Mansouri est ainsi arrivé à avoir un peu plus que la moitié des suffrages des 800 membres du Conseil national de son parti (53,94 %), contre 46,5 % pour son rival. Les RNI se félicitent d'avoir été à l'origine d'une première dans le paysage politique marocain, car c'est la 1ère fois que le président d'un parti est élu directement, au suffrage universel et à bulletins secrets, par le Conseil national. Dans une première déclaration, à l'issue de son élection, Mustapha Mansouri a affirmé que le RNI est entré dans une nouvelle phase nécessitant une nouvelle structuration. «Le RNI appartient à tous les militants et je serai le président de tous les RNI», a déclaré Mustapha Mansouri qui devra s'atteler, dans les jours à venir, à parachever les structures de décision du parti.Selon des sources RNI, Mustapha Mansouri commencera, dans une ou deux semaines, par convoquer, selon le règlement intérieur, le comité central (400 membres) à qui incombe la tâche d'élire les 35 membres du bureau exécutif. Ce bureau exécutif pourrait inclure les ministres RNI qui n'y sont pas élus. Dans ce cas de figure, ces derniers n'auront pas le droit de vote.
Selon l'article 38 des statuts du RNI, le président représente le parti devant les institutions constitutionnelles ainsi que les autorités gouvernementales, administratives et judiciaires. Il veille au respect des valeurs du parti et ses décisions, mais veille également à réunir les instances du RNI comme c'est défini par la loi interne. En plus, le président présente des rapports, de manière ponctuelle, sur la situation administrative et financière du parti. S'il peut être secondé par un membre du bureau exécutif pour présider les réunions des instances du parti, il ne peut toutefois conclure aucun accord engageant le RNI avant qu'en délibère le bureau exécutif. Cette dernière instance, selon l'article 35 de la même loi interne, assume la responsabilité de manière collective. Ses membres se partagent les tâches et les missions alors qu'aucun cumul entre deux fonctions n'est accepté. Dans les jours qui viennent, Mustapha Mansouri devrait également désigner un vice-président. Celui-ci ne serait autre que Mohamed Aujjar, ex-ministre des Droits de l'Homme qui était d'abord candidat à la présidence aux côtés de MM. Oukacha et Mansouri avant de se retirer pour mobiliser en faveur de l'élection de ce dernier.
Bio express
Mustapha Mansouri évolue dans le RNI depuis près de vingt-cinq ans. Il a, de ce fait, un long parcours de militant RNI derrière lui, notamment en tant qu'élu local, régional et aussi parlementaire. Député et président du conseil municipal d'Al Arroui (province de Nador), M. Mansouri a, en outre, été membre du groupe de contact avec le Parlement européen et président du groupe du RNI entre 1992 et 1998. Mustapha Mansouri est né en 1953 à Nador. Et, à 54 ans, il a déjà chapeauté plusieurs ministères. Actuellement ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle, il a auparavant été nommé ministre du Transport et de la marine marchande (1998-2000), puis ministre de l'Industrie, du Commerce, de l'Energie et des Mines (2000-2002), et plus tard Ministre de l'Emploi, des Affaires sociales et de la Solidarité (2002- 2004). Politicien certes, Mustapha Mansouri est aussi un éminent académicien. Professeur universitaire à Rabat depuis 1981, M. Mansouri compte, en effet, plusieurs diplômes à son actif. Il est ainsi titulaire d'une licence et d'une maîtrise en sciences économiques (obtenues à l'université de Reims en France), du diplôme des études approfondies (Université de Nanterre Paris X 1978) et d'un doctorat de 3ème cycle en économie (Université de la Sorbone - Paris 1981). Il a également obtenu, en 1991, un doctorat d'Etat en économie à l'Université Mohammed V de Rabat.
• H.D


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.