CNN consacre une émission à l'Université Al Quaraouiyine    Le Roadshow de la BMCE Bank fait escale à Casablanca    Il était une fois Benkirane    Professeur hachak    Lalla Meryem et Hollande inaugurent le pavillon Maroc    Les eaux usées pourraient constituer un nouvel or noir    Baisse du résultat net de la Compagnie minière de Touissit    Accroissement de la production industrielle manufacturière    Le Groupe Banque Centrale Populaire réaffirme ses ambitions    McGuinness, de l'IRA au pouvoir Le lent cheminement vers la paix    Sept arrestations en lien avec l'attentat de Londres    La coalition promet d'éradiquer la "menace planétaire" de l'EI et son chef    Pour sa 10ème édition sud-américaine, le Dakar 2018 revient au Pérou    Le CIO lance des pistes pour éviter le désistement des villes candidates à l'organisation des JO    Aleksander Ceferin : L'UEFA envisage de réformer le système des transferts    Triathlon international de Rabat: 22 pays présents le 15 avril prochain    Des conseils en ligne pour réduire la tension artérielle    Plus de 1.100 projets INDH entre 2005 et 2015 à Khémisset    Divers    Développement durable: Assa-Zag se dote d'une charte pour la protection de l'environnement    Le nouvel élan de l'UPA : Un plan d'action commun à toutes les causes arabes    Droit à la vérité et vérité escamotée : Le black-out sur les affaires Ben Barka, El Manouzi... a la vie dure    Rencontre entre S.M le Roi et le Souverain jordanien : Un dîner officiel offert en l'honneur de S.M le Roi Abdallah II Ibn Al Hussein    Pourquoi est-il important de sauver Merzouga ?    Hay Mohammadi à l'heure de son festival de théâtre    Paco Sery, un demi-siècle de batterie    La fondation Esprit de Fès lance son prix littéraire    Vivo Energy et Tibu Maroc lancent un centre de basketball    Prisons surpeuplées, détention préventive excessive    Gouvernement : Le PJD a écouté El Othmani... La suite dans «quelques jours»    Rajeunissement du Melhoun    Belgique : arrestation d'un conducteur qui a tenté de foncer sur la foule    Le Trophée des Champions 2017 de football le 29 juillet à Tanger    Résultats annuels: Atlanta Assurances termine 2016 sur une bonne note    Golf : 144 joueurs et 126 joueuses en compétition à Rabat    Lutte antiterroriste : l'approche multidimensionnelle du Maroc mise en avant à Washington    Dakar : Nouvel incident entre le Maroc et le Polisario    Forêts méditerranéennes : 85 millions d'ha à protéger    Attentat de Londres: l'auteur de l'attaque était connu du MI5    A l'issue du conseil de Bank Al-Maghrib: Jouahri assez exigeant sur la mobilité bancaire    « Le Maroc que j'ai vécu », de Abdelouahed Radi    Immigration illégale : l'Espagne arrête 16 passeurs marocains    Sept arrestations en lien avec l'attentat de Londres    Enseignement supérieur : L'UIR décline sa stratégie africaine    Rencontre au Cabinet Royal à Rabat entre SM le Roi et le Souverain hachémite de Jordanie    Attentat de Londres : trois morts et sept arrestations    Mazars dévoile une étude sur l'innovation et l'intrapreneuriat en Afrique    Attaque de Londres : un mort    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mustapha Mansouri, élu président du RNI
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 29 - 05 - 2007

Mustapha Mansouri a été élu, dimanche au début de soirée, nouveau président du RNI. La prochaine étape consistera en la mise en place des autres structures du parti : bureau exécutif et secrétariat général.
Mustapha Mansouri a été élu, dimanche au début de soirée, à la présidence du RNI (Rassemblement national des indépendants). Il a battu, à l'issue d'un vote secret, Mustapha Oukacha, président de la deuxième Chambre du Parlement. Mustapha Mansouri est ainsi arrivé à avoir un peu plus que la moitié des suffrages des 800 membres du Conseil national de son parti (53,94 %), contre 46,5 % pour son rival. Les RNI se félicitent d'avoir été à l'origine d'une première dans le paysage politique marocain, car c'est la 1ère fois que le président d'un parti est élu directement, au suffrage universel et à bulletins secrets, par le Conseil national. Dans une première déclaration, à l'issue de son élection, Mustapha Mansouri a affirmé que le RNI est entré dans une nouvelle phase nécessitant une nouvelle structuration. «Le RNI appartient à tous les militants et je serai le président de tous les RNI», a déclaré Mustapha Mansouri qui devra s'atteler, dans les jours à venir, à parachever les structures de décision du parti.Selon des sources RNI, Mustapha Mansouri commencera, dans une ou deux semaines, par convoquer, selon le règlement intérieur, le comité central (400 membres) à qui incombe la tâche d'élire les 35 membres du bureau exécutif. Ce bureau exécutif pourrait inclure les ministres RNI qui n'y sont pas élus. Dans ce cas de figure, ces derniers n'auront pas le droit de vote.
Selon l'article 38 des statuts du RNI, le président représente le parti devant les institutions constitutionnelles ainsi que les autorités gouvernementales, administratives et judiciaires. Il veille au respect des valeurs du parti et ses décisions, mais veille également à réunir les instances du RNI comme c'est défini par la loi interne. En plus, le président présente des rapports, de manière ponctuelle, sur la situation administrative et financière du parti. S'il peut être secondé par un membre du bureau exécutif pour présider les réunions des instances du parti, il ne peut toutefois conclure aucun accord engageant le RNI avant qu'en délibère le bureau exécutif. Cette dernière instance, selon l'article 35 de la même loi interne, assume la responsabilité de manière collective. Ses membres se partagent les tâches et les missions alors qu'aucun cumul entre deux fonctions n'est accepté. Dans les jours qui viennent, Mustapha Mansouri devrait également désigner un vice-président. Celui-ci ne serait autre que Mohamed Aujjar, ex-ministre des Droits de l'Homme qui était d'abord candidat à la présidence aux côtés de MM. Oukacha et Mansouri avant de se retirer pour mobiliser en faveur de l'élection de ce dernier.
Bio express
Mustapha Mansouri évolue dans le RNI depuis près de vingt-cinq ans. Il a, de ce fait, un long parcours de militant RNI derrière lui, notamment en tant qu'élu local, régional et aussi parlementaire. Député et président du conseil municipal d'Al Arroui (province de Nador), M. Mansouri a, en outre, été membre du groupe de contact avec le Parlement européen et président du groupe du RNI entre 1992 et 1998. Mustapha Mansouri est né en 1953 à Nador. Et, à 54 ans, il a déjà chapeauté plusieurs ministères. Actuellement ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle, il a auparavant été nommé ministre du Transport et de la marine marchande (1998-2000), puis ministre de l'Industrie, du Commerce, de l'Energie et des Mines (2000-2002), et plus tard Ministre de l'Emploi, des Affaires sociales et de la Solidarité (2002- 2004). Politicien certes, Mustapha Mansouri est aussi un éminent académicien. Professeur universitaire à Rabat depuis 1981, M. Mansouri compte, en effet, plusieurs diplômes à son actif. Il est ainsi titulaire d'une licence et d'une maîtrise en sciences économiques (obtenues à l'université de Reims en France), du diplôme des études approfondies (Université de Nanterre Paris X 1978) et d'un doctorat de 3ème cycle en économie (Université de la Sorbone - Paris 1981). Il a également obtenu, en 1991, un doctorat d'Etat en économie à l'Université Mohammed V de Rabat.
• H.D


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.