Le Ghana dans le top 8 avec les tripes...    Saïd Njima ou l'artiste engagé...    Je ne veux pas être ministre !    Charafat Afailal reçue par Mahmoud Abbas    La terre a tremblé dans la région d'Agadir    Protection des données personnelles : l'école montre la voie    Gibraltar consulting lance Gibraltar Program    La Cour des comptes désignée auditeur externe de l'OIF et du FMU    Casablanca : 25 corrupteurs arrêtés en deux semaines    Employabilité des jeunes: Moins de 15% travaillent avec un contrat    Industrie sucrière : Hausse de la production locale de 32%    Syrie: Raids israéliens, après des tirs de roquettes sur le plateau du Golan    Maroc-France : Rencontre des ministres de la Justice des deux pays    Dominic Ongwen devant la CPI: Une histoire troublante    Football Amateurs/16ème Journée : L'US Taounate leader tout terrain    Football Féminin/16ème Journée : La logique respectée    Aujourd'hui à Rabat : La FRMA tient son assemblée générale ordinaire    Libye : Réunion de l'UA pour mettre un terme au chaos    Art culinaire-Joan Hervas, Directeur « Les Epices de Rabat »: Une symbiose entre la saveur africaine et marocaine    La PME VBS s'exporte à l'international    Les femmes entrepreneurs s'invitent au débat    Plaidoyer pour développer les compétences des jeunes marginalisés    PROVINCE AL HAOUZ : Une caravane de l'Ordre Régional des Médecins investit les zones enclavées    Cet inquiétant vent chaud qui commence à souffler de l'Est : L'Algérie, un prochain « Failed State »    Tribune Libre : La caricature est-elle arabe    Tindouf : Détournements de l'aide humanitaire destinée aux séquestrées des camps : Bruxelles doit sanctionner les responsables    Le HCP doublé par l'ONU : PRB arrête la population marocaine à 33,3 millions    Théâtre    Le Maroc mal inspiré pour sa croissance    Foot: nouveau record à 4,1 MM de dollars pour les transferts en 2014    Célébration de la 5ème fête des journalistes et des sportifs marocains    Des skieurs marocains au "Dream Program 2015"    7000 enseignants retraités maintenus en fonction sans salaires ni pensions    Remaniement    Réunion pour l'examen des dossiers relatifs au fonctionnement quotidien du ministère de la Jeunesse et des Sports    News    Sous Ramid, les tribunaux d'inquisition vont-ils ouvrir leurs portes ?    Chronique littéraire : "Un printemps de désirs" de Jean Zaganiaris, Un livre méthodique reposant sur une démarche heuristique    Taragalte ou quand le désert s'érige en carrefour de paix et de dialogue    Tsipras veut négocier sans affrontement destructeur avec les créanciers    Pascal Boniface : On ne luttera efficacement contre l'antisémitisme que si on lutte avec la même vigueur contre le racisme anti-arabe    Signature d'une convention entre l'OFPPT et l'AMRC pour la formation de téléconseillers    Clientélisme et népotisme gangrènent la Fonction publique    Première édition du raid "La Saharienne"    Arrestation des auteurs de l'assassinat d'un ressortissant français    La santé des enfants conçus par fécondation in vitro s'améliore    Etre hospitalisé pour une pneumonie accroît le risque cardiovasculaire    Donne-moi mon sac    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Mustapha Mansouri, élu président du RNI
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 29 - 05 - 2007

Mustapha Mansouri a été élu, dimanche au début de soirée, nouveau président du RNI. La prochaine étape consistera en la mise en place des autres structures du parti : bureau exécutif et secrétariat général.
Mustapha Mansouri a été élu, dimanche au début de soirée, à la présidence du RNI (Rassemblement national des indépendants). Il a battu, à l'issue d'un vote secret, Mustapha Oukacha, président de la deuxième Chambre du Parlement. Mustapha Mansouri est ainsi arrivé à avoir un peu plus que la moitié des suffrages des 800 membres du Conseil national de son parti (53,94 %), contre 46,5 % pour son rival. Les RNI se félicitent d'avoir été à l'origine d'une première dans le paysage politique marocain, car c'est la 1ère fois que le président d'un parti est élu directement, au suffrage universel et à bulletins secrets, par le Conseil national. Dans une première déclaration, à l'issue de son élection, Mustapha Mansouri a affirmé que le RNI est entré dans une nouvelle phase nécessitant une nouvelle structuration. «Le RNI appartient à tous les militants et je serai le président de tous les RNI», a déclaré Mustapha Mansouri qui devra s'atteler, dans les jours à venir, à parachever les structures de décision du parti.Selon des sources RNI, Mustapha Mansouri commencera, dans une ou deux semaines, par convoquer, selon le règlement intérieur, le comité central (400 membres) à qui incombe la tâche d'élire les 35 membres du bureau exécutif. Ce bureau exécutif pourrait inclure les ministres RNI qui n'y sont pas élus. Dans ce cas de figure, ces derniers n'auront pas le droit de vote.
Selon l'article 38 des statuts du RNI, le président représente le parti devant les institutions constitutionnelles ainsi que les autorités gouvernementales, administratives et judiciaires. Il veille au respect des valeurs du parti et ses décisions, mais veille également à réunir les instances du RNI comme c'est défini par la loi interne. En plus, le président présente des rapports, de manière ponctuelle, sur la situation administrative et financière du parti. S'il peut être secondé par un membre du bureau exécutif pour présider les réunions des instances du parti, il ne peut toutefois conclure aucun accord engageant le RNI avant qu'en délibère le bureau exécutif. Cette dernière instance, selon l'article 35 de la même loi interne, assume la responsabilité de manière collective. Ses membres se partagent les tâches et les missions alors qu'aucun cumul entre deux fonctions n'est accepté. Dans les jours qui viennent, Mustapha Mansouri devrait également désigner un vice-président. Celui-ci ne serait autre que Mohamed Aujjar, ex-ministre des Droits de l'Homme qui était d'abord candidat à la présidence aux côtés de MM. Oukacha et Mansouri avant de se retirer pour mobiliser en faveur de l'élection de ce dernier.
Bio express
Mustapha Mansouri évolue dans le RNI depuis près de vingt-cinq ans. Il a, de ce fait, un long parcours de militant RNI derrière lui, notamment en tant qu'élu local, régional et aussi parlementaire. Député et président du conseil municipal d'Al Arroui (province de Nador), M. Mansouri a, en outre, été membre du groupe de contact avec le Parlement européen et président du groupe du RNI entre 1992 et 1998. Mustapha Mansouri est né en 1953 à Nador. Et, à 54 ans, il a déjà chapeauté plusieurs ministères. Actuellement ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle, il a auparavant été nommé ministre du Transport et de la marine marchande (1998-2000), puis ministre de l'Industrie, du Commerce, de l'Energie et des Mines (2000-2002), et plus tard Ministre de l'Emploi, des Affaires sociales et de la Solidarité (2002- 2004). Politicien certes, Mustapha Mansouri est aussi un éminent académicien. Professeur universitaire à Rabat depuis 1981, M. Mansouri compte, en effet, plusieurs diplômes à son actif. Il est ainsi titulaire d'une licence et d'une maîtrise en sciences économiques (obtenues à l'université de Reims en France), du diplôme des études approfondies (Université de Nanterre Paris X 1978) et d'un doctorat de 3ème cycle en économie (Université de la Sorbone - Paris 1981). Il a également obtenu, en 1991, un doctorat d'Etat en économie à l'Université Mohammed V de Rabat.
• H.D


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.