La BM octroie 4,5 MMDH pour soutenir l'énergie verte du Maroc    Entretien avec Hassan Baraka, Jeune sportif marocain    Michael Phelps arrêté pour conduite en état d'ébriété    WTCC : Mehdi Bennani présent au Grand Prix de Chine    Saab va de plus en plus mal    Maroc Telecom souhaite investir en Côte d'Ivoire    Crise libyenne: Première réunion de dialogue "positive", selon l'ONU    Dakhla : 5 personnes arrêtées pour leur implication dans des actes de vandalisme consécutifs au décès d'un détenu    L'Istiqlal et l'USFP en rangs de bataille serrés : Pompiers contre pyromanes    Royal    J'aime, je partage: Musulman, justifie-toi...    Attentat en Espagne: les indépendantistes de Galice soupçonnés    Dette : l'Argentine poursuit sa stratégie    Romao de retour : Pourquoi il était parti...    ONU: les Palestiniens accusent Netanyahu de "manipulation grossière"    Inconstitutionnalité de l'interdiction à certains fonctionnaires de jouir de leur droit syndical    Tourisme : La Banque Populaire et l'Office du Tourisme promeuvent la destination Maroc    Hassan Ouriagli, nouveau PDG du holding SNI    Enseignement privé : Aucune disposition concernant les congés annuels n' est prévue    Dracula Untold, en avant-première exclusive à la salle Imax du Morocco Mall    "Masterchef Maroc" à partir du 7 octobre courant sur 2M    Nabyl Lahlou, perturbateur ou génie incompris    Un premier cas d'Ebola confirmé aux Etats-Unis    Le Sultanat d'Oman accorde un million de dollars à l'Université d'Oujda    «Il nous reste un long chemin à faire pour ‘'«normaliser'' le Métal au Maroc»    De la chirurgie esthétique au monde des arts plastiques    Changement climatique : la 4ème conférence internationale à Marrakech    Tous les qualifiés sur le même pied d'égalité    Classement Choiseul 100 Africa : Mehdi Tazi, leader africain de demain    Chômage : La Fondation Rockefeller s'implique    Benabdellah souligne «la ferme volonté» du gouvernement d'assurer la bonne organisation des prochaines élections    El Khalfi veut soigner l'image des femmes    Propagande    Terrorisme économique    Pose de deux prothèses totales de la cheville : Une première au Maroc    FUS-OCS à Rabat en 1/4 aller et IZK-KACM à Kénitra en 1/8 retour    "Article 19" tance le gouvernement Benkirane    Remise en question de la théorie sur l'évolution des outils de pierre de la Préhistoire    Nouvelle édition du Festival international du film transsaharien    Coup d'envoi de la Semaine culturelle marocaine à Séville    Dr F. Weisgerber sur les pistes des Chaouia    Driss Lachguar appelle les Ittihadis à renforcer leur présence lors des prochaines échéances    Les supporters du Raja et ...Daech    Entretiens entre le COL et la CAF : CAN Maroc 2015    Les folles exigences de stars pour leurs nounous : Les Beckham    De l'eau plus ancienne que le Soleil relance l'espoir de vie sur les exoplanètes    Il est temps de se faire vacciner contre la grippe saisonnière    Une occasion pour ressusciter les liens familiaux et songer aux plus démunis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Mustapha Mansouri, élu président du RNI
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 29 - 05 - 2007

Mustapha Mansouri a été élu, dimanche au début de soirée, nouveau président du RNI. La prochaine étape consistera en la mise en place des autres structures du parti : bureau exécutif et secrétariat général.
Mustapha Mansouri a été élu, dimanche au début de soirée, à la présidence du RNI (Rassemblement national des indépendants). Il a battu, à l'issue d'un vote secret, Mustapha Oukacha, président de la deuxième Chambre du Parlement. Mustapha Mansouri est ainsi arrivé à avoir un peu plus que la moitié des suffrages des 800 membres du Conseil national de son parti (53,94 %), contre 46,5 % pour son rival. Les RNI se félicitent d'avoir été à l'origine d'une première dans le paysage politique marocain, car c'est la 1ère fois que le président d'un parti est élu directement, au suffrage universel et à bulletins secrets, par le Conseil national. Dans une première déclaration, à l'issue de son élection, Mustapha Mansouri a affirmé que le RNI est entré dans une nouvelle phase nécessitant une nouvelle structuration. «Le RNI appartient à tous les militants et je serai le président de tous les RNI», a déclaré Mustapha Mansouri qui devra s'atteler, dans les jours à venir, à parachever les structures de décision du parti.Selon des sources RNI, Mustapha Mansouri commencera, dans une ou deux semaines, par convoquer, selon le règlement intérieur, le comité central (400 membres) à qui incombe la tâche d'élire les 35 membres du bureau exécutif. Ce bureau exécutif pourrait inclure les ministres RNI qui n'y sont pas élus. Dans ce cas de figure, ces derniers n'auront pas le droit de vote.
Selon l'article 38 des statuts du RNI, le président représente le parti devant les institutions constitutionnelles ainsi que les autorités gouvernementales, administratives et judiciaires. Il veille au respect des valeurs du parti et ses décisions, mais veille également à réunir les instances du RNI comme c'est défini par la loi interne. En plus, le président présente des rapports, de manière ponctuelle, sur la situation administrative et financière du parti. S'il peut être secondé par un membre du bureau exécutif pour présider les réunions des instances du parti, il ne peut toutefois conclure aucun accord engageant le RNI avant qu'en délibère le bureau exécutif. Cette dernière instance, selon l'article 35 de la même loi interne, assume la responsabilité de manière collective. Ses membres se partagent les tâches et les missions alors qu'aucun cumul entre deux fonctions n'est accepté. Dans les jours qui viennent, Mustapha Mansouri devrait également désigner un vice-président. Celui-ci ne serait autre que Mohamed Aujjar, ex-ministre des Droits de l'Homme qui était d'abord candidat à la présidence aux côtés de MM. Oukacha et Mansouri avant de se retirer pour mobiliser en faveur de l'élection de ce dernier.
Bio express
Mustapha Mansouri évolue dans le RNI depuis près de vingt-cinq ans. Il a, de ce fait, un long parcours de militant RNI derrière lui, notamment en tant qu'élu local, régional et aussi parlementaire. Député et président du conseil municipal d'Al Arroui (province de Nador), M. Mansouri a, en outre, été membre du groupe de contact avec le Parlement européen et président du groupe du RNI entre 1992 et 1998. Mustapha Mansouri est né en 1953 à Nador. Et, à 54 ans, il a déjà chapeauté plusieurs ministères. Actuellement ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle, il a auparavant été nommé ministre du Transport et de la marine marchande (1998-2000), puis ministre de l'Industrie, du Commerce, de l'Energie et des Mines (2000-2002), et plus tard Ministre de l'Emploi, des Affaires sociales et de la Solidarité (2002- 2004). Politicien certes, Mustapha Mansouri est aussi un éminent académicien. Professeur universitaire à Rabat depuis 1981, M. Mansouri compte, en effet, plusieurs diplômes à son actif. Il est ainsi titulaire d'une licence et d'une maîtrise en sciences économiques (obtenues à l'université de Reims en France), du diplôme des études approfondies (Université de Nanterre Paris X 1978) et d'un doctorat de 3ème cycle en économie (Université de la Sorbone - Paris 1981). Il a également obtenu, en 1991, un doctorat d'Etat en économie à l'Université Mohammed V de Rabat.
• H.D


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.