Le Maroc au Mondial de la pâtisserie à Lyon    Errance    MIM : Les athlètes marocains raflent la mise au Semi-marathon    En amical : Le Maroc affronte, fin mars, l'Uruguay de Suarez et Forlan    Protection des droits de l'enfant: Le Maroc peut mieux faire    Le mot pour rire: Inscrivez-vous et après on verra...    Convergence des politiques publiques Les maigres recettes du Gouvernement    Coût de la vie : Le Maroc, plutôt bon marché    Fonds perçus par les huissiers : heureuse la banque qui sera choisie !    Maroc-Côte d'Ivoire: Volonté politique et efficacité entrepreneuriale    Maroc-France-Algérie : L'insoutenable ménage à trois    DHJ/RSB: 1-0: Les Jdidis s' imposent dans la douleur    Schengen: facilitation en vue pour les visas court séjour    Mc Donald's ouvre son 35ème restaurant à EL Jadida    El Jadida Session de formation pour un ''Système de gestion budgétaire et comptable performant"    News    Démantèlement d'un nouveau réseau terroriste à Sebta    La fraude sociale a fait perdre 45 millions de DH à la CNSS    401.092 demandes de visa Schengen en 2013    Le rôle de l'avocat dans la protection effective des droits de l'Homme    L'IZK réalise l'affaire du jour à Fès    Les Khouribguis coiffés au poteau à la maison    Les cancans de la CAN    Détournement des aides humanitaires par le Polisario    Le Portugal et la Thaïlande surclassent le Maroc auprès des retraités français    Des milliers de Yéménites défilent contre les rebelles houthis    Deux nouvelles planètes aux confins du système solaire ?    Marcher au sein d'un club permettrait d'améliorer sa santé et son moral    Une horde de chiens errants envahit la ferme d'élevage d'autruches de Taourta    Le nouveau film de Michael Bay sera tourné au Maroc    Bouillon de Culture    Tétouan rend hommage à Abdelkrim Ouazzani    Une lumière projetée sur la réalité des droits de l'Homme    L'UE met à nu les pratiques algéro-polisariennes    2e session du Conseil central le 30 janvier à Rabat    L'eau, un levier de développement qui nécessite une gestion rationnelle    Elimination de la rougeole et de la rubéole    Un long fleuve pas toujours tranquille    Quatre présumés "jihadistes" arrêtés dans le préside occupé de Sebta    France : Confirmation de la déchéance de nationalité française pour un jihadiste franco-marocain    Basket-ball / Coupe du Trône Huitièmes de finale : AS.FAR-RSB en tête d'affiche    Elite-Pro : Le Championnat reprend ses droits    Salman Ibn Abdelaziz, nouveau Roi d'Arabie Saoudite    Hilale devant l'Assemblée générale des Nations Unies :«On ne peut promouvoir la liberté de religion et tolérer le blasphème des Prophètes»    Ciné - Script: Le pigeon s'est envolé    Ciné - Scope / Cinéma marocain / "L'armée du salut" d'Abdellah Taia    Ciné - Zoom: Cinéma et psychologie    «Le Lac des Cygnes» en direct au cinéma Rif    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Sécurité : Chauffe-eau à gaz sans risque
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 10 - 10 - 2007

Une nouvelle norme marocaine relative aux chauffe-eau à gaz est entrée en vigueur. Il s'agit de renforcer les exigences de sécurité concernant leurs installations.
Chaque année, les chauffe-eau à gaz font plusieurs victimes. Les décès sont pour leur grande majorité causés par la défectuosité de l'installation et le manque d'aération. Le ministère de l'Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l'économie vient d'annoncer l'entrée en vigueur d'une nouvelle norme marocaine d'application obligatoire NM 14.2.016 relative au fonctionnement et à l'installation des appareils de production d'eau chaude pour usage sanitaire utilisant les combustibles gazeux. Cette norme insiste sur les exigences de sécurité de l'installation des chauffe-eau à gaz. Aux termes de ce nouveau texte, les chauffes-eau (types A et AAS) non destinés à être raccordés à un conduit, ni à un dispositif d'évacuation vers l'extérieur du local où est installé l'appareil doivent être munis d'un dispositif de contrôle de la viciation de l'atmosphère. Pour ce qui est des chauffe-eau (types B, B11 et B 11BS) destinés à être raccordé à un conduit pour évacuation vers l'extérieur du local des produits de combustion, ils doivent impérativement être équipés d'un coupe-tirage antirefouleur et d'un dispositif de contrôle de l'évacuation des produits de combustion.
Par ailleurs, il a été décidé que chaque chauffe-eau à gaz doit porter un marquage de sécurité sur sa face avant ou sur ses côtés contenant un signe sous forme de triangle équilatéral jaune plein avec un point d'exclamation en noir au centre. Ce marquage est en fait destiné à rappeler les conseils d'installation. Inutile de rappeler qu'il est strictement interdit d'installer le chauffe-eau à gaz dans un endroit clos non alimenté de l'air extérieur. En outre, il est recommandé de faire appel à un professionnel qualifié pour l'installation.
Le chauffe-eau à gaz doit également être accompagné d'une notice mentionnant les consignes d'installation. Dès le changement de couleur de la flamme, les utilisateurs doivent confier l'entretien de leur chauffe-eau à des professionnels qualifiés.
Il n'est pas inutile de rappeler que chaque année, le ministère de l'Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l'économie organise une campagne de sensibilisation aux risques dus à l'usage inapproprié de ces appareils. L'objectif étant de sensibiliser le maximum de consommateurs aux mesures de précaution et de sécurité à observer lors de l'installation et de l'utilisation des chauffe-eau à gaz. Le gaz tue en cascade au Maroc. Chaque année, on enregistre, en moyenne, une soixantaine de décès dus à l'inhalation de gaz, selon le département de toxicologie de l'Institut national d'hygiène.L'augmentation du phénomène exige donc le renforcement de la sécurité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.