Intercontinental Dubaï Cup : Les nationaux se préparent    Beaucoup d'artistes vont à la facilité    Bourse : Alibaba enfièvre Wall Street    La coopération maroco-canadienne fait école à Azrou    La RSB et le HUSA se quittent sur un score de parité    MAT-DHJ: Le champion en titre a enfin ses trois points!    Maroc: 7,7 millions de têtes pour l'Aïd    Enfin une loi claire    La CGEM se dote d'un nouveau site web    Un défi collectif à relever, selon Rachid Roukbane    Couvre... maladie    Arsenal coupe court aux questions    Marseille déroule    News    Les surnoms des sportifs : Diego Maradona, "El pibe de oro"    Décès à 84 ans de Polly Bergen, actrice de "Desperate Housewives"    Mohamed Kartaoui et la magie du Sud-est en fête à Rabat    Le climat a déplacé trois fois plus de personnes que les conflits    Conseil d'administration de la CGEM : Le plan du patronat pour relancer l'investissement et l'emploi    Le Salon du cheval tient sa 7e édition    Les pharmacologues arabes tiennent leur première réunion à Rabat    Inauguartion de la mine d'argent Zgounder : 193 millions de dirhams d'investissement    Une centaine d'experts au Sakane expo    Le know-how marocain exposé en Afrique    Une famille de Smara blessée par l'explosion d'une mine antipersonnel    Table ronde d'Economia : Economie d'information et information économique    Divers Economie    Le Maroc exclu des derniers traitements de l'hépatite C    Les Prix Tanger Med pour l'excellence décernés aux meilleurs bacheliers de la région    Une gestion durable des nappes phréatiques doit être assurée    L'Etat de droit, base d'une citoyenneté pleine et entière    Hypocrisie    L'UMT prépare sa grève nationale    Finances publiques : Le déséquilibre...    Le mot pour rire: Un fruit rouge de honte    Médiouna : Arrestation du SG de la commune El Majatéa-Ouled Taleb pour corruption    PLF, le changement ?    UMT, le Conseil national hausse le ton    Moubarak Ammane : Au début fut l'empreinte    La semaine culturelle de Meknès    Le Raja ré-accueille les FAR et le MAT reçoit le DHJ    60.000 déplacés kurdes syriens arrivent en Turquie    Secteurs public et privé: L'enseignement supérieur à l'heure de l'évaluation    Les marocaines se démarquent : Une Marocaine, cinquième dauphine de Miss World    Ebola : La Sierra Leone confine sa population, l'ONU mobilise    Irak: Premières frappes aériennes françaises contre les jihadistes    Ecosse: Après le non à l'indépendance, des pouvoirs accrus pour les 4 pays du Royaume-Uni    Entre délices et toxines des fritures, pesez le pour et le contre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Sécurité : Chauffe-eau à gaz sans risque
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 10 - 10 - 2007

Une nouvelle norme marocaine relative aux chauffe-eau à gaz est entrée en vigueur. Il s'agit de renforcer les exigences de sécurité concernant leurs installations.
Chaque année, les chauffe-eau à gaz font plusieurs victimes. Les décès sont pour leur grande majorité causés par la défectuosité de l'installation et le manque d'aération. Le ministère de l'Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l'économie vient d'annoncer l'entrée en vigueur d'une nouvelle norme marocaine d'application obligatoire NM 14.2.016 relative au fonctionnement et à l'installation des appareils de production d'eau chaude pour usage sanitaire utilisant les combustibles gazeux. Cette norme insiste sur les exigences de sécurité de l'installation des chauffe-eau à gaz. Aux termes de ce nouveau texte, les chauffes-eau (types A et AAS) non destinés à être raccordés à un conduit, ni à un dispositif d'évacuation vers l'extérieur du local où est installé l'appareil doivent être munis d'un dispositif de contrôle de la viciation de l'atmosphère. Pour ce qui est des chauffe-eau (types B, B11 et B 11BS) destinés à être raccordé à un conduit pour évacuation vers l'extérieur du local des produits de combustion, ils doivent impérativement être équipés d'un coupe-tirage antirefouleur et d'un dispositif de contrôle de l'évacuation des produits de combustion.
Par ailleurs, il a été décidé que chaque chauffe-eau à gaz doit porter un marquage de sécurité sur sa face avant ou sur ses côtés contenant un signe sous forme de triangle équilatéral jaune plein avec un point d'exclamation en noir au centre. Ce marquage est en fait destiné à rappeler les conseils d'installation. Inutile de rappeler qu'il est strictement interdit d'installer le chauffe-eau à gaz dans un endroit clos non alimenté de l'air extérieur. En outre, il est recommandé de faire appel à un professionnel qualifié pour l'installation.
Le chauffe-eau à gaz doit également être accompagné d'une notice mentionnant les consignes d'installation. Dès le changement de couleur de la flamme, les utilisateurs doivent confier l'entretien de leur chauffe-eau à des professionnels qualifiés.
Il n'est pas inutile de rappeler que chaque année, le ministère de l'Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l'économie organise une campagne de sensibilisation aux risques dus à l'usage inapproprié de ces appareils. L'objectif étant de sensibiliser le maximum de consommateurs aux mesures de précaution et de sécurité à observer lors de l'installation et de l'utilisation des chauffe-eau à gaz. Le gaz tue en cascade au Maroc. Chaque année, on enregistre, en moyenne, une soixantaine de décès dus à l'inhalation de gaz, selon le département de toxicologie de l'Institut national d'hygiène.L'augmentation du phénomène exige donc le renforcement de la sécurité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.