Plus d'1 milliard d'échanges    La croissance s'est accélérée au premier trimestre    Les entrepreneurs, seuls contre tous?    L'Arabie saoudite redessine ses alliances stratégiques    38 morts dans un crash d'avion en Indonésie    Charles Pasqua n'est plus    Rabat/Bruxelles    L'hommage à Latif Lahlou, l'hommage au cinéma    Droits TV : La CAF a-t-elle fait une bonne affaire    Grèce/ Les marchés financiers en pleine tourmente    L'Argentine, ou plutôt un Argentin, a déjà gagné    Les nuits magnétiques du Ramadan: : La musique andalouse s'illustre à Tiflet    Ciné - Script: 2M : un Ramadan sans cinéma    Ciné - Star/ Elles nous ont quittés cette semaine    Fortunes diverses pour les clubs et un championnat dit professionnel...    Aéronautique : Un nouvel accord pour le développement des capacités de formation    Ces endroits qui me sont désormais interdits!    Mezouar: «l'agression des deux femmes à Inzegan est un acte extrémiste »    Boukhalef : Les squatteurs ont 24 h pour évacuer les appartements    Constitution 2011 : Les MRE s'impatientent    40 tonnes de cannabis saisies à Algesiras : La douane marocaine pointée du doigt    Renforcement du partenariat avec la BERD: Attijariwafa bank encore plus proche des exportateurs    1,3 million de Marocains utilisent déjà Truecaller    Démenti : La DGSN n'a pas lancé d'appel à la délation !    Santé mentale, une commission nationale projetée    Francis Ford Coppola à Marrakech !    Sonarges au bord de la faillite    La justice interdit les émetteurs télécoms    Bac : 179.604 élèves admis et 176.000 passeront la session de rattrapage    12 sujets d'auto-saisines au menu du CESE    Prix du médicament : le chantier encore inachevé    Affaire des filles d'Inezgane: le patron du RNI réagit    Tanger: Des migrants sommés d'évacuer des appartements à Boukhalef    Il y a chiffres et chiffres    Non au diktat obscurantiste    Les opposants à la nomenklatura polisarienne montent au créneau    Combattre les stéréotypes sur l'islam à travers le dialogue et le débat    L'intégration des masculinités dans les questions de genre    Les marchands ambulants font de Casablanca un supermarché à ciel ouvert    Opérations caritatives auprès des populations démunies de Marrakech et sa région    Toujours pas d'accord entre Parlements rivaux libyens aux premiers pourparlers directs    Le MAT débute du mauvais pied la phase de poules de la Ligue des champions    Mehdi Bennani au Top 10 au Grand Prix de France    Divers sportifs    News    Ben Affleck, le nouveau Batman    "Rock the Casbah" ouvre le bal de la première Semaine du cinéma arabe de Rosario    Le Marrakech du rire enregistre son meilleur record d'audience    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Sécurité : Chauffe-eau à gaz sans risque
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 10 - 10 - 2007

Une nouvelle norme marocaine relative aux chauffe-eau à gaz est entrée en vigueur. Il s'agit de renforcer les exigences de sécurité concernant leurs installations.
Chaque année, les chauffe-eau à gaz font plusieurs victimes. Les décès sont pour leur grande majorité causés par la défectuosité de l'installation et le manque d'aération. Le ministère de l'Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l'économie vient d'annoncer l'entrée en vigueur d'une nouvelle norme marocaine d'application obligatoire NM 14.2.016 relative au fonctionnement et à l'installation des appareils de production d'eau chaude pour usage sanitaire utilisant les combustibles gazeux. Cette norme insiste sur les exigences de sécurité de l'installation des chauffe-eau à gaz. Aux termes de ce nouveau texte, les chauffes-eau (types A et AAS) non destinés à être raccordés à un conduit, ni à un dispositif d'évacuation vers l'extérieur du local où est installé l'appareil doivent être munis d'un dispositif de contrôle de la viciation de l'atmosphère. Pour ce qui est des chauffe-eau (types B, B11 et B 11BS) destinés à être raccordé à un conduit pour évacuation vers l'extérieur du local des produits de combustion, ils doivent impérativement être équipés d'un coupe-tirage antirefouleur et d'un dispositif de contrôle de l'évacuation des produits de combustion.
Par ailleurs, il a été décidé que chaque chauffe-eau à gaz doit porter un marquage de sécurité sur sa face avant ou sur ses côtés contenant un signe sous forme de triangle équilatéral jaune plein avec un point d'exclamation en noir au centre. Ce marquage est en fait destiné à rappeler les conseils d'installation. Inutile de rappeler qu'il est strictement interdit d'installer le chauffe-eau à gaz dans un endroit clos non alimenté de l'air extérieur. En outre, il est recommandé de faire appel à un professionnel qualifié pour l'installation.
Le chauffe-eau à gaz doit également être accompagné d'une notice mentionnant les consignes d'installation. Dès le changement de couleur de la flamme, les utilisateurs doivent confier l'entretien de leur chauffe-eau à des professionnels qualifiés.
Il n'est pas inutile de rappeler que chaque année, le ministère de l'Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l'économie organise une campagne de sensibilisation aux risques dus à l'usage inapproprié de ces appareils. L'objectif étant de sensibiliser le maximum de consommateurs aux mesures de précaution et de sécurité à observer lors de l'installation et de l'utilisation des chauffe-eau à gaz. Le gaz tue en cascade au Maroc. Chaque année, on enregistre, en moyenne, une soixantaine de décès dus à l'inhalation de gaz, selon le département de toxicologie de l'Institut national d'hygiène.L'augmentation du phénomène exige donc le renforcement de la sécurité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.