Province Oued Eddahab : SM le Roi inaugure l'écloserie « Azura Aquaculture »    Ligue 1: Oussama Tannane pas satisfait de sa prestation    Rabat : Arrestation d'un trafiquant en possession de 10.000 comprimés psychotropes    Edition 2016 du concours international pour le Prix Mohammed Arkoun: Comment sortir des clôtures dogmatiques    Arrestation de trois individus pour avoir tenté de forcer un barrage de police au niveau de la rocade de Rabat    Arrestation de deux personnes pour implication présumée dans des affaires d'escroquerie via internet    Du 16 au 26 février à Casablanca: Exposition rétrospective "Lahbabi ou l'Architecture Poétique"    Parution du 2ème volume du nouvel ouvrage d'Ami Bouganim: "Tarédant, sous protectorat"    Tennis : Sous la férule de la nouvelle direction technique... : A l'A.S.A.S, on doit gagner sa place !    Abdelhamid Addou, nouveau PDG de la RAM : Un choix judicieux    Réserves de change à fin janvier 2016: Hausse de 24,8%    Agences urbaines : Mise en ligne les documents d'urbanisme homologués    L'ONSSA et la FAO luttent contre les pesticides obsolètes    Taekwondo : Tournoi pré-olympique africain d'Agadir: Les Marocains ont raté le « 4/4 »: Une gendarme à Rio 2016    Football : Le complexe sportif Mohammed V sera finalement réouvert jusqu'à la fin de la saison : On a évité le «clash...ico»    En marge de la 22ème édition du Salon international de l'édition et du livre : Lancement officiel de la Fondation LAABI pour la culture    ONU Femmes organise le Forum du Réseau des femmes arabes parlementaires pour l'égalité    Vers un retour de Hachim Mastour en Italie    La littérature et l'étrangeté    Dubaï : Le Maroc à l'avant-garde en matière d'adoption de stratégies prospectives    Arrestation des meurtriers présumés d'un bijoutier à Tanger    Un acte chirurgical qui n'est pas anodin    Faut-il croire encore à l'USFP ?    Les étudiants une catégorie sociale et non pas une classe sociale    Le Qatar à la recherche d'hydrocarbures dans les eaux marocaines    Les dispositions fiscales de la loi de finances 2016    La Palestine accuse Israël de « judaïser » la vie culturelle et éducative à Al Qods    Un gouvernement de transition en Haïti après le départ du président    A demain Gramsci !    Les ambitions de la nouvelle Fédération royale marocaine de hockey sur glace    SM le Roi préside le lancement des programmes de développement dans la région    Le Parlement clôture sa session aujourd'hui    Logement social : Spéculation et fiscalité dans le collimateur    La Corée du Nord poursuit ses provocations    Tayeb Saddiki, le dernier des géants    Coups de semonce de Séoul contre un patrouilleur nord-coréen    Des dizaines de victimes dans un tremblement de terre à Taïwan    Beyonce vire tout son staff avant la sortie de son nouvel album    Bouillon de culture    Education et illusions d'optique : L'échec du multilinguisme en Europe et en France, une leçon pour l'enseignement au Maroc ?    Corée du Nord : Pyongyang procède au tir de sa fusée    Funérailles à Casablanca du célèbre dramaturge marocain    FIFA : La CAF soutient la candidature du Prince Salman Al-Khalifa    Qualification du taekwondiste Hajami aux JO    Les services d'urgences de Marrakech font le plein    Le Polisario devient le parrain officiel du trafic de drogue dans les camps de Tindouf    Une base arrière pour les organisations terroristes    Les daéchiens se rabattent sur la Libye    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sécurité : Chauffe-eau à gaz sans risque
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 10 - 10 - 2007

Une nouvelle norme marocaine relative aux chauffe-eau à gaz est entrée en vigueur. Il s'agit de renforcer les exigences de sécurité concernant leurs installations.
Chaque année, les chauffe-eau à gaz font plusieurs victimes. Les décès sont pour leur grande majorité causés par la défectuosité de l'installation et le manque d'aération. Le ministère de l'Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l'économie vient d'annoncer l'entrée en vigueur d'une nouvelle norme marocaine d'application obligatoire NM 14.2.016 relative au fonctionnement et à l'installation des appareils de production d'eau chaude pour usage sanitaire utilisant les combustibles gazeux. Cette norme insiste sur les exigences de sécurité de l'installation des chauffe-eau à gaz. Aux termes de ce nouveau texte, les chauffes-eau (types A et AAS) non destinés à être raccordés à un conduit, ni à un dispositif d'évacuation vers l'extérieur du local où est installé l'appareil doivent être munis d'un dispositif de contrôle de la viciation de l'atmosphère. Pour ce qui est des chauffe-eau (types B, B11 et B 11BS) destinés à être raccordé à un conduit pour évacuation vers l'extérieur du local des produits de combustion, ils doivent impérativement être équipés d'un coupe-tirage antirefouleur et d'un dispositif de contrôle de l'évacuation des produits de combustion.
Par ailleurs, il a été décidé que chaque chauffe-eau à gaz doit porter un marquage de sécurité sur sa face avant ou sur ses côtés contenant un signe sous forme de triangle équilatéral jaune plein avec un point d'exclamation en noir au centre. Ce marquage est en fait destiné à rappeler les conseils d'installation. Inutile de rappeler qu'il est strictement interdit d'installer le chauffe-eau à gaz dans un endroit clos non alimenté de l'air extérieur. En outre, il est recommandé de faire appel à un professionnel qualifié pour l'installation.
Le chauffe-eau à gaz doit également être accompagné d'une notice mentionnant les consignes d'installation. Dès le changement de couleur de la flamme, les utilisateurs doivent confier l'entretien de leur chauffe-eau à des professionnels qualifiés.
Il n'est pas inutile de rappeler que chaque année, le ministère de l'Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l'économie organise une campagne de sensibilisation aux risques dus à l'usage inapproprié de ces appareils. L'objectif étant de sensibiliser le maximum de consommateurs aux mesures de précaution et de sécurité à observer lors de l'installation et de l'utilisation des chauffe-eau à gaz. Le gaz tue en cascade au Maroc. Chaque année, on enregistre, en moyenne, une soixantaine de décès dus à l'inhalation de gaz, selon le département de toxicologie de l'Institut national d'hygiène.L'augmentation du phénomène exige donc le renforcement de la sécurité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.