Abdeslam Ahizoune, Président du Directoire du Groupe Maroc Telecom    Jonathan Pershing : Le Maroc, un « leader » dans les énergies renouvelables    Fortes averses orageuses jeudi dans plusieurs régions du Maroc    Port Tanger Med: tentative de trafic de 244 kg de haschich destinés à l'Europe    Le leader du matériel médical au Maroc ouvre son capital à la CDG    Fibre optique: Maroc Telecom investit au Togo    Lions de l'Atlas: Le Maroc va affronter l'Albanie en amical Spécial    Ismail Aissati de retour en Turquie    Arrestation d'un informaticien pour son implication présumée dans l'apologie à Daech    En kiosque N° 1175 : UN ROI ZEN    Attaque terroriste perpétrée contre une église près de Rouen : L'Union des Mosquées de France condamne avec «la plus grande vigueur»    Le Maroc et le secrétariat de l'ONU sont parvenus à un accord au sujet de la MINURSO : Le Maroc félicité pour ses efforts par le Conseil de sécurité    Hommage au Roi    Les premiers Chars Abrams M1A1destinés aux FAR sont arrivés : Cérémonie de réception à Nouaceur    Banques : Pas de répit pour les fonds propres    Le programme royal pour la Fête du Trône    Pour arrêter un individu armé d'un couteau : Un policier contraint de faire usage de son arme de service à Rabat    Surcoût de certaines alternatives aux sacs en plastique : A «la charge des enseignes» commerciales    Moudawana : Grande contribution à l'amélioration des relations maritales    Festival Jawhara : Faudel au menu    Les PME face au défi de l'internationalisation    CAN 2017: La CAF satisfaite des travaux    Le Festival des plages de Maroc Telecom de retour    Le Maroc devient partenaire de l'ASEAN    L'union africaine : Mohammed V, le père fondateur    Al Omrane : 1.000 enfants de bidonvilles en colonie de vacances    Fès-Meknès se positionne en tant que locomotive de l'artisanat    Barack Obama dit son admiration pour Hillary Clinton, la mieux à assumer les responsabilités de la présidence    Comptes spéciaux : Plus de transparence dans le PLF 2017    Statut de l'artiste : La loi adoptée    Meknès : Des étudiants écopent de peines de 2 à 6 ans de prison    Code de la famille : Le bilan décennal dévoilé    News    Marocains de fait, Espagnols de cœur    Plus de cent sportifs russes dopés ou supposés dopés déjà exclus des JO de Rio    Premier match et premier but pour Mehdi Benatia avec la Juventus    Au coin des transferts    Les universités marocaines et portugaises font le point de leur coopération    Un éléphant derrière le décès d'une fille au Jardin zoologique de Rabat    Tibu forme 60 jeunes filles au basket    Influencé par Bernie Sanders, le programme des démocrates marqué à gauche    Le Festival Jawhara célèbre le modernisme d'El Jadida    Le court métrage en fête à Azrou et Ifrane    Beyoncé en tête des nomination aux MTV Video Awards    De la musique, encore et encore!    David Bloch Gallery Marrakech    Festival Timizart: Coup d'envoi demain    News    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sécurité : Chauffe-eau à gaz sans risque
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 10 - 10 - 2007

Une nouvelle norme marocaine relative aux chauffe-eau à gaz est entrée en vigueur. Il s'agit de renforcer les exigences de sécurité concernant leurs installations.
Chaque année, les chauffe-eau à gaz font plusieurs victimes. Les décès sont pour leur grande majorité causés par la défectuosité de l'installation et le manque d'aération. Le ministère de l'Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l'économie vient d'annoncer l'entrée en vigueur d'une nouvelle norme marocaine d'application obligatoire NM 14.2.016 relative au fonctionnement et à l'installation des appareils de production d'eau chaude pour usage sanitaire utilisant les combustibles gazeux. Cette norme insiste sur les exigences de sécurité de l'installation des chauffe-eau à gaz. Aux termes de ce nouveau texte, les chauffes-eau (types A et AAS) non destinés à être raccordés à un conduit, ni à un dispositif d'évacuation vers l'extérieur du local où est installé l'appareil doivent être munis d'un dispositif de contrôle de la viciation de l'atmosphère. Pour ce qui est des chauffe-eau (types B, B11 et B 11BS) destinés à être raccordé à un conduit pour évacuation vers l'extérieur du local des produits de combustion, ils doivent impérativement être équipés d'un coupe-tirage antirefouleur et d'un dispositif de contrôle de l'évacuation des produits de combustion.
Par ailleurs, il a été décidé que chaque chauffe-eau à gaz doit porter un marquage de sécurité sur sa face avant ou sur ses côtés contenant un signe sous forme de triangle équilatéral jaune plein avec un point d'exclamation en noir au centre. Ce marquage est en fait destiné à rappeler les conseils d'installation. Inutile de rappeler qu'il est strictement interdit d'installer le chauffe-eau à gaz dans un endroit clos non alimenté de l'air extérieur. En outre, il est recommandé de faire appel à un professionnel qualifié pour l'installation.
Le chauffe-eau à gaz doit également être accompagné d'une notice mentionnant les consignes d'installation. Dès le changement de couleur de la flamme, les utilisateurs doivent confier l'entretien de leur chauffe-eau à des professionnels qualifiés.
Il n'est pas inutile de rappeler que chaque année, le ministère de l'Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l'économie organise une campagne de sensibilisation aux risques dus à l'usage inapproprié de ces appareils. L'objectif étant de sensibiliser le maximum de consommateurs aux mesures de précaution et de sécurité à observer lors de l'installation et de l'utilisation des chauffe-eau à gaz. Le gaz tue en cascade au Maroc. Chaque année, on enregistre, en moyenne, une soixantaine de décès dus à l'inhalation de gaz, selon le département de toxicologie de l'Institut national d'hygiène.L'augmentation du phénomène exige donc le renforcement de la sécurité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.