Loi organique du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire: Ramid présente le projet au Parlement    Abdelaziz Bouteflika voudrait rentrer «chez lui» à Oujda : La patrie est clémente et miséricordieuse !    Sahara droits de l'Homme : L'UE se félicite du rôle du CNDH    Lancement à Casablanca de la 6ème édition du Morocco Awards 2015    Professions libérales: La couverture médicale arrive    Maroc-Espagne : Les exportations espagnoles en hausse    Pour une véritable relance de l'économie : L'Institut marocain des relations internationales préconise l'accélération des réformes structurelles    Madrid: emprisonnement de membres de la cellule démantelée au Maroc et en Espagne    Ouzzine suspendu par le roi    Tanger et Fnideq : Neuf migrants morts noyés et 21 autres secourus    Skhour Rhamna : Un homme tue cinq membres de sa famille et blesse grièvement un sixième    Disparition de Mohamed Bastaoui : Un frère bien-aimé de tous    Maroc-UE, jumelage dans les droits de l'Homme    Facebook pourrait concurrencer «Le Bon Coin»    Complexe Moulay Abdellah : Colère royale Spécial    «Balili» en 5e position    En avant jeunesse !    Le Festival de Marrakech et le cinéma marocain    La machine à croissance    Mohammedia : Fin de partie pour un escroc sur Facebook    L'Education nationale interdit formellement les cours de soutien payants    Le Maroc et l'UE veulent un ALECA gagnant-gagnant    Plus de 187.500 Marocains affiliés à la Sécurité sociale en Espagne    Mondial des clubs Maroc 2014 : Ancelotti rend hommage au public marocain    Le Mur... de la Havane    Logistique : Le Royaume intègre l'ELA    Un individu tue cinq membres de sa famille à Skhour Rhamna    Le cinéma marocain perd une légende    Le Groupe socialiste réclame une visite d'inspection au Complexe Moulay Abdellah    Le Maroc et le Danemark mènent le combat contre la torture    Une douzaine d'entreprises du secteur des TIC en mission "B to B" en Mauritanie    Sami Badreddine : La justice transitionnelle a lamentablement échoué en Tunisie    Roger Federer, le vent dans le dos    L'éducation nationale : Logique industrielle ou logique artisanale ?    Le système mutualiste marocain se promeut en Côte d'Ivoire    Les foetus exposés à des niveaux élevés de phtalates ont un QI inférieur    Insolite    Les lois sur le salaire minimum : Compassion ou cruauté déguisée ?    «Le Maroc en mouvement» au cœur d'une rencontre-débat à Lisbonne    Activités du parti en commémoration du 40ème jour du décès d'Ahmed Zaïdi    Sétif décroche la cinquième place    Le Real en terrain déjà conquis    "Le Maroc contemporain" provoque une affluence record à l'IMA    Coup d'envoi à Marrakech du Festival international du théâtre universitaire    Ahmed Bouzfour et Abdelkader Ouassat animent une rencontre littéraire à Chefchaouen    Pétrole : Le baril pique du nez... Le Maroc jubile    Coupe du monde des clubs Maroc 2014 : San Lorenzo en finale    La liberté individuelle, gage d'amélioration de la vie des Africains    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Sécurité : Chauffe-eau à gaz sans risque
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 10 - 10 - 2007

Une nouvelle norme marocaine relative aux chauffe-eau à gaz est entrée en vigueur. Il s'agit de renforcer les exigences de sécurité concernant leurs installations.
Chaque année, les chauffe-eau à gaz font plusieurs victimes. Les décès sont pour leur grande majorité causés par la défectuosité de l'installation et le manque d'aération. Le ministère de l'Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l'économie vient d'annoncer l'entrée en vigueur d'une nouvelle norme marocaine d'application obligatoire NM 14.2.016 relative au fonctionnement et à l'installation des appareils de production d'eau chaude pour usage sanitaire utilisant les combustibles gazeux. Cette norme insiste sur les exigences de sécurité de l'installation des chauffe-eau à gaz. Aux termes de ce nouveau texte, les chauffes-eau (types A et AAS) non destinés à être raccordés à un conduit, ni à un dispositif d'évacuation vers l'extérieur du local où est installé l'appareil doivent être munis d'un dispositif de contrôle de la viciation de l'atmosphère. Pour ce qui est des chauffe-eau (types B, B11 et B 11BS) destinés à être raccordé à un conduit pour évacuation vers l'extérieur du local des produits de combustion, ils doivent impérativement être équipés d'un coupe-tirage antirefouleur et d'un dispositif de contrôle de l'évacuation des produits de combustion.
Par ailleurs, il a été décidé que chaque chauffe-eau à gaz doit porter un marquage de sécurité sur sa face avant ou sur ses côtés contenant un signe sous forme de triangle équilatéral jaune plein avec un point d'exclamation en noir au centre. Ce marquage est en fait destiné à rappeler les conseils d'installation. Inutile de rappeler qu'il est strictement interdit d'installer le chauffe-eau à gaz dans un endroit clos non alimenté de l'air extérieur. En outre, il est recommandé de faire appel à un professionnel qualifié pour l'installation.
Le chauffe-eau à gaz doit également être accompagné d'une notice mentionnant les consignes d'installation. Dès le changement de couleur de la flamme, les utilisateurs doivent confier l'entretien de leur chauffe-eau à des professionnels qualifiés.
Il n'est pas inutile de rappeler que chaque année, le ministère de l'Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l'économie organise une campagne de sensibilisation aux risques dus à l'usage inapproprié de ces appareils. L'objectif étant de sensibiliser le maximum de consommateurs aux mesures de précaution et de sécurité à observer lors de l'installation et de l'utilisation des chauffe-eau à gaz. Le gaz tue en cascade au Maroc. Chaque année, on enregistre, en moyenne, une soixantaine de décès dus à l'inhalation de gaz, selon le département de toxicologie de l'Institut national d'hygiène.L'augmentation du phénomène exige donc le renforcement de la sécurité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.