Fête du Trône: Un discours royal ferme    Oujda: Et de 9 pour le festival du Raï    Khatt Achahid et le Polisario à couteaux tirés en Suisse    Discours Royal à l'occasion de la Fête du Trône    Reportage : L'arganier, or vert et source de vie    ISEM récompense des cadres africains après une formation de six mois    La Turquie poursuit ses raids anti-Kurdes    Le Big Brother américain ou le retour de l'enfant prodige    Le lapin portugais servi au WAC par Souleymane Diarra    De l'or pour Safaa El Hadi et de l'argent pour Oumaima Bouzarouata    Divers    40MDH pour l'Ordre national des médecins    Nabilla et Thomas Vergara bel et bien ensemble cet été    186.300 enfants meurent chaque année dans des accidents de la circulation    Accompagner les catégories les plus vulnérables en milieu carcéral    L'appel de Rachid Khalil provoque des soulèvements dans les camps de Tindouf    Azealia Baks clash son public «horrible» en Australie    Emily Thomas, la nouvelle prétendante de Tom Cruise    Sofia Essaïdi dans la peau d'Oum Kalthoum    Interview: Younes Bnou Marzouk évoque son avenir et sa volte-face (vidéo)    Promotion de la destination Maroc: Regain de confiance des tour-opérateurs français    Patients atteints de VIH-hépatite C : À quand une prise en charge totale ?    La sensibilisation au service de la mer    FIFA : Platini officiellement candidat à la présidence    Investissements : Des projets de grande envergure    Plan solaire marocain : 17 milliards DH pour financer Noor II et Noor III    Constitution : Il reste une année pour l'adoption de toutes les lois organiques    Céramique : le japonais NGK arrive    Une dynamique Royale permanente    Le Maroc, leader dans le monde arabe en matière de réinsertion sociale    Crédit Populaire du Maroc : C'est fait !    Le ghota mondial au Maroc en 2016    Le Souverain prononcera le discours à 13 h    VŒUX : Spécial Fête du Trône    CAN 2019: Crise oblige, le Cameroun demande une aide financiére à la Chine    RCA: La clause peu commune du contrat de Mohamed Awal    Guerre mondiale au Moyen-Orient    News    Le Maroc, un hub des services, selon la CNUCED    «Contribution de l'Islam à l'avènement d'une paix mondiale durable»    Hila Benghazi-Club Africain et Raja-Ismaily en ouverture    La politique anticipative du Maroc a permis le démantèlement de 30 filières de recrutement de jihadistes depuis 2013    Association Maroc Cultures: Abdeslam Ahizoune aux commandes    La plus grande toile jamais réalisée au Maroc    Volkswagen détrône Toyota    Près de 300 jihadistes marocains tués depuis 2013    Une intégration africaine pour et par «nous»?    Médias numériques : Une opportunité pour faire face au terrorisme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Sécurité : Chauffe-eau à gaz sans risque
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 10 - 10 - 2007

Une nouvelle norme marocaine relative aux chauffe-eau à gaz est entrée en vigueur. Il s'agit de renforcer les exigences de sécurité concernant leurs installations.
Chaque année, les chauffe-eau à gaz font plusieurs victimes. Les décès sont pour leur grande majorité causés par la défectuosité de l'installation et le manque d'aération. Le ministère de l'Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l'économie vient d'annoncer l'entrée en vigueur d'une nouvelle norme marocaine d'application obligatoire NM 14.2.016 relative au fonctionnement et à l'installation des appareils de production d'eau chaude pour usage sanitaire utilisant les combustibles gazeux. Cette norme insiste sur les exigences de sécurité de l'installation des chauffe-eau à gaz. Aux termes de ce nouveau texte, les chauffes-eau (types A et AAS) non destinés à être raccordés à un conduit, ni à un dispositif d'évacuation vers l'extérieur du local où est installé l'appareil doivent être munis d'un dispositif de contrôle de la viciation de l'atmosphère. Pour ce qui est des chauffe-eau (types B, B11 et B 11BS) destinés à être raccordé à un conduit pour évacuation vers l'extérieur du local des produits de combustion, ils doivent impérativement être équipés d'un coupe-tirage antirefouleur et d'un dispositif de contrôle de l'évacuation des produits de combustion.
Par ailleurs, il a été décidé que chaque chauffe-eau à gaz doit porter un marquage de sécurité sur sa face avant ou sur ses côtés contenant un signe sous forme de triangle équilatéral jaune plein avec un point d'exclamation en noir au centre. Ce marquage est en fait destiné à rappeler les conseils d'installation. Inutile de rappeler qu'il est strictement interdit d'installer le chauffe-eau à gaz dans un endroit clos non alimenté de l'air extérieur. En outre, il est recommandé de faire appel à un professionnel qualifié pour l'installation.
Le chauffe-eau à gaz doit également être accompagné d'une notice mentionnant les consignes d'installation. Dès le changement de couleur de la flamme, les utilisateurs doivent confier l'entretien de leur chauffe-eau à des professionnels qualifiés.
Il n'est pas inutile de rappeler que chaque année, le ministère de l'Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l'économie organise une campagne de sensibilisation aux risques dus à l'usage inapproprié de ces appareils. L'objectif étant de sensibiliser le maximum de consommateurs aux mesures de précaution et de sécurité à observer lors de l'installation et de l'utilisation des chauffe-eau à gaz. Le gaz tue en cascade au Maroc. Chaque année, on enregistre, en moyenne, une soixantaine de décès dus à l'inhalation de gaz, selon le département de toxicologie de l'Institut national d'hygiène.L'augmentation du phénomène exige donc le renforcement de la sécurité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.