Tanger-Med: plus de 2 tonnes de chira saisies au port    Le Vigipirate en place dès aujourd'hui    Emploi du temps des ménages    Economie numérique    Divers sportifs    Duel à distance entre l'IRT qui reçoit le RBM et la JSM de sortie à Oulad Taïma    Solidarité mondiale avec les Palestiniens    Journée de la fidélité aux martyrs : La communion des Ittihadis    Le gouvernement et sa majorité squattent les médias nationaux    Rencontre entre le ministre de l'Intérieur et les partis de l'opposition    Stockholm plante un olivier...    Jessica Biel et Justin Timberlake vont être parents    La grève entre Abdelilah, Mustapha et Soumya    Divers    Moha Souag, Abdellah Baida et Halima Hamdane lauréats du Prix Grand Atlas 2014    "Moroccan Spirit: 1874 - 2014", un événement qui célèbre 140 ans de création marocaine    Farah Chaoui expose ses œuvres à Marrakech    Procès des pro-Gbagbo : Un couteau à double tranchant pour la justice ivoirienne    Le Maroc en finale : Championnat du monde de bridge    Divers Economie    Les femmes contribuent à la création de 21% de la richesse nationale    R. Natali : Le Maroc, un hub économique entre l'Italie et l'Afrique    Turquie : Erdogan s'offre un palais à 350 millions de dollars    Radiations en Bourse : Les raisons d'un retrait en masse    Croissance : «Nous avons un problème au niveau de notre tissu entrepreneurial»    Des baraques de commerces ravagées par le feu El Jadida    Belgique : SAR la Princesse Lalla Meryem représente SM le Roi aux commémorations du 100ème anniversaire du début de la 1ère Guerre mondiale    La Suède reconnaît officiellement l'Etat Palestinien    Coupe du Trône de Football : La RSB et le FUS prennent une option pour la finale    5ème édition de Artqaida au cinéma Renaissance de Rabat    Semaines du film européen au Maroc : Comédie, émotions et romance au programme    Beyoncé : Une autobiographie non autorisée va faire grand bruit    Hassad joue les pompiers avec l'opposition    Maroc-UE : Destinés à vivre «ensemble»    Le plan «Hadar», une mesure concrète pour parer à une menace réelle    Championnat du monde de bridge : le Maroc en finale pour la première fois de son histoire    célébration de la Marche Verte en Floride    Les 4 saisons    Al Qods-est: la poursuite de la colonisation israélienne préoccupe l'ONU    15ème Salon international du Bâtiment : 650 exposants attendus à Casablanca    Les Néerlandais d'origine marocaine boudent les Marocaines    11e festival Cinéma et migrations    Report de la CAN 2015 : Le Maroc explique ses raisons à la CAF    Le mot pour rire: Marche ou grève    Maroc : 16 morts et 1 339 blessés dans 1 042 accidents en une semaine !    Il fait l'actu : Abdelilah Benkirane, chef du gouvernement    Alliance de cœur    Montréal : 15ème édition du Festival du Monde Arabe : Le dialogue des cultures    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Immobilier : Hejira et Ameur préparent un dispositif d'accueil des MRE sans précédent
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 20 - 05 - 2008

En prévision de l'opération de retour des MRE, Mohamed Ameur entame une série de réunions avec les autres ministères pour faciliter les procédures administratives de cette communauté. La première a été tenue avec Ahmed Toufiq Hejira.
Une procédure administrative exclusivement dédiée à la communauté marocaine résidant à l'étranger. Cela a été le principal pivot de la réunion tenue hier, lundi 19 mai, entre le ministre délégué chargé de la Communauté marocaine résidant à l'étranger, Mohamed Ameur, et le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de l'Aménagement de l'espace, Ahmed Toufiq Hejira. L'objectif étant d'accompagner le séjour des MRE au Maroc, tant dans le domaine administratif que culturel.
Jusqu'ici, le Maroc a accompagné les MRE à travers une commission qui suit l'opération du retour. Aujourd'hui, c'est au tour du séjour des MRE. En effet, il devient crucial de mettre en place un dispositif de mesures en vue de faciliter le séjour de cette communauté et d'alléger tous les types de procédures administratives dans lesquelles ils s'engageront.
Pour cela, un programme «à établir incessamment», d'après M. Ameur est prévu. Pour le moment, la réunion interministérielle a débouché sur une série d'objectifs à mettre en place. Il s'agit d'abord, «d'assainir le passif. C'est-à-dire de régler tous les problèmes en instance, d'ici fin septembre, et qui sont liés au champ d'activité des agences urbaines et en général du ministère de l'Habitat», indique Mohamed Ameur à ALM.
Secundo, il est question d'œuvrer en vue de la simplification des procédures «et pourquoi pas, instaurer une sorte de guichet unique au niveau des agences urbaines», ajoute-t-il.
Disposant d'un court séjour au Maroc, les MRE n'ont de fait pas temps à perdre à formaliser les procédures liées à leurs acquisitions de biens, d'enregistrement… Ainsi, par le biais d'un service dédié, les MRE «bénéficieront d'une procédure exceptionnelle pour traiter leurs dossiers», indique la même source.
Troisième point, il s'agit de «réfléchir sur de nouveaux produits», selon M.Ameur. Et d'ajouter qu'«aujourd'hui, la communauté connaît de nombreuses mutations. Nous ne parlons plus d'une communauté mais de plusieurs communautés, dont chacune a ses propres attentes». Dans ce contexte, le ministre délégué explique qu'à présent, le Maroc n'est plus devant une communauté résidant à l'étranger issue d'une phase de «1e génération» qui investit dans sa zone d'origine. Il est actuellement question de générations plus jeunes qui investissent plus dans les complexes résidentiels et les logements de loisirs. D'où le besoin, justement d'innover. «Nous incitons Al Omrane à réfléchir sur de nouveaux produits pour satisfaire cette catégorie», informe Mohamed Ameur. Le quatrième aspect a trait à la promotion du partenariat public-privé. «Les MRE ne veulent plus être de simples clients, mais tiennent à être définis comme des partenaires», explique la même source. Autre priorité. Réserver une part des programmes dédiés aux couches défavorisées à la communauté marocaine résidant à l'étranger. «Les MRE ont tendance à être considérés comme une couche sociale aisée. Or, cette catégorie a connu des changements, d'où son besoin de bénéficier d'une part du programme d'habitat social», ajoute le ministre délégué.
En gros, le but de cette réunion, et d'autres d'ailleurs s'en suivront avec d'autres départements notamment celui de la Justice, est de «repenser la politique du ministère à la lumière des attentes et proposer de nouvelles dispositions», insiste M.Ameur.
Concrètement, c'est une adaptation de la politique aux attentes de cette communauté en vue d'accompagner mais aussi pour être en mesure d'offrir des procédures administratives incitatives à l'investissement. Pour cela, une série de réflexions et d'études est lancée dont l'objectif est de cerner et mesurer les attentes des MRE. «Tous les départements ministériels et les administrations publiques font des efforts remarquables depuis des années. Néanmoins, chaque structure travaille seule. Si nous arrivons à mettre de la cohérence et de la coordination dans nos efforts, les résultats n'en seront que plus louables», affirme Mohamed Ameur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.