Nucléaire iranien: Kerry à Vienne pour relancer les discussions avec Téhéran    Le far ouest chinois    L'ouverture, à huis-clos, des médias en Chine    CAN-2015/Qualifications : Le Congo passe devant le Nigeria    Santé publique : Les pathologies psychiatriques résistantes posent un sérieux problème au Maroc    La mosquée verte sur le fleuve jaune    Campagne nationale pour mettre fin à la violence contre les enfants    Sommet global sur l'entreprenariat à Marrakech : 50 millions de dollars pour soutenir la stratégie marocaine dans le domaine de la formation professionnelle    Le Maroc, un modèle à suivre : Les business schools américaines viennent se former au "Doing Business in North-Africa" à ESCA Ecole de Management    Pour l'amélioration des conditions de vie de près de 5 millions d'habitants : SM le Roi inaugure la station d'épuration des eaux usées de la ville de Fès    Faouzi Lekjaa élu à l'unanimité au bureau exécutif de l'UAFA    GES-2014: Bakkoury expose l'ambitieux plan marocain d'énergie solaire    Huddlestone: Taarabt était plus talentueux que Bale et Modric Spécial    Le leader à rude épreuve chez le champion sortant    Divers sportifs    15 films en compétition à la 14ème édition du FIFM    Rabat à l'heure des semaines du film européen    Appel à candidatures pour la participation au FITUF de Fès    La tenue d'Assises générales pour les Marocains du monde s'impose    Sit-in à Rabat contre les violations des droits de l'Homme par le Polisario    Appel à l'intensification de la lutte contre la corruption    Divers    L'AMMAIS organise sa quatrième rencontre sur l'auto-immunité    Les Marocains de plus en plus friands d'antibiotiques    Insolite    L'ONUCI salue le sens d'abnégation des Casques bleus déployés en Côte d'Ivoire    Blaise Compaoré au Maroc    Une manche marquée par les derbies de la métropole et de la capitale    Septième hausse des prix depuis le début de l'année    Les cinq réformes nécessaires dans l'administration publique en Afrique    Triple consécration de Ouarzazate    Activités royales : SM le Roi offre un dîner en l'honneur des personnalités invitées au mariage de SAR le Prince Moulay Rachid    Freedom is now    Jadal pour la première fois au Maroc    Films à l'affiche au cinéma, semaine du 21 au 28 novembre 2014    Les supporters du Wydad organisent une caravane médicale à Tétouan    Droits de l'enfant : L'Unicef s'alarme    France : des bandits bloquent un train de marchandises et vident cinq wagons    Entreprenariat    Fête nationale de l'Indépendance : Néopatriotisme marocain et devoir de mémoire    14ème édition du Festival International du Film de Marrakech : Une édition éclatante de vitalité : 22 nationalités représentées à travers 87 films : 15 longs métrages en compétition    Maroc : quelle volonté de lutter contre la corruption ?    SM le Roi reçoit le Vice-Président américain Joseph Biden : Le Sahara marocain et le renforcement du partenariat stratégique au coeur des entretiens    BENI MELLAL Célébration du 39ème glorieux anniversaire de la fête de l'indépendance.    Où est passé capitaine Hassan Shehata    Octobre 2014, pic mondial de la chaleur    Saâd Lamjarred Waël Jassar, deux grandes vedettes de la chanson arabe, animeront les débats    Agenda législatif, 7 lois votées en commission avant fin novembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Immobilier : Hejira et Ameur préparent un dispositif d'accueil des MRE sans précédent
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 20 - 05 - 2008

En prévision de l'opération de retour des MRE, Mohamed Ameur entame une série de réunions avec les autres ministères pour faciliter les procédures administratives de cette communauté. La première a été tenue avec Ahmed Toufiq Hejira.
Une procédure administrative exclusivement dédiée à la communauté marocaine résidant à l'étranger. Cela a été le principal pivot de la réunion tenue hier, lundi 19 mai, entre le ministre délégué chargé de la Communauté marocaine résidant à l'étranger, Mohamed Ameur, et le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de l'Aménagement de l'espace, Ahmed Toufiq Hejira. L'objectif étant d'accompagner le séjour des MRE au Maroc, tant dans le domaine administratif que culturel.
Jusqu'ici, le Maroc a accompagné les MRE à travers une commission qui suit l'opération du retour. Aujourd'hui, c'est au tour du séjour des MRE. En effet, il devient crucial de mettre en place un dispositif de mesures en vue de faciliter le séjour de cette communauté et d'alléger tous les types de procédures administratives dans lesquelles ils s'engageront.
Pour cela, un programme «à établir incessamment», d'après M. Ameur est prévu. Pour le moment, la réunion interministérielle a débouché sur une série d'objectifs à mettre en place. Il s'agit d'abord, «d'assainir le passif. C'est-à-dire de régler tous les problèmes en instance, d'ici fin septembre, et qui sont liés au champ d'activité des agences urbaines et en général du ministère de l'Habitat», indique Mohamed Ameur à ALM.
Secundo, il est question d'œuvrer en vue de la simplification des procédures «et pourquoi pas, instaurer une sorte de guichet unique au niveau des agences urbaines», ajoute-t-il.
Disposant d'un court séjour au Maroc, les MRE n'ont de fait pas temps à perdre à formaliser les procédures liées à leurs acquisitions de biens, d'enregistrement… Ainsi, par le biais d'un service dédié, les MRE «bénéficieront d'une procédure exceptionnelle pour traiter leurs dossiers», indique la même source.
Troisième point, il s'agit de «réfléchir sur de nouveaux produits», selon M.Ameur. Et d'ajouter qu'«aujourd'hui, la communauté connaît de nombreuses mutations. Nous ne parlons plus d'une communauté mais de plusieurs communautés, dont chacune a ses propres attentes». Dans ce contexte, le ministre délégué explique qu'à présent, le Maroc n'est plus devant une communauté résidant à l'étranger issue d'une phase de «1e génération» qui investit dans sa zone d'origine. Il est actuellement question de générations plus jeunes qui investissent plus dans les complexes résidentiels et les logements de loisirs. D'où le besoin, justement d'innover. «Nous incitons Al Omrane à réfléchir sur de nouveaux produits pour satisfaire cette catégorie», informe Mohamed Ameur. Le quatrième aspect a trait à la promotion du partenariat public-privé. «Les MRE ne veulent plus être de simples clients, mais tiennent à être définis comme des partenaires», explique la même source. Autre priorité. Réserver une part des programmes dédiés aux couches défavorisées à la communauté marocaine résidant à l'étranger. «Les MRE ont tendance à être considérés comme une couche sociale aisée. Or, cette catégorie a connu des changements, d'où son besoin de bénéficier d'une part du programme d'habitat social», ajoute le ministre délégué.
En gros, le but de cette réunion, et d'autres d'ailleurs s'en suivront avec d'autres départements notamment celui de la Justice, est de «repenser la politique du ministère à la lumière des attentes et proposer de nouvelles dispositions», insiste M.Ameur.
Concrètement, c'est une adaptation de la politique aux attentes de cette communauté en vue d'accompagner mais aussi pour être en mesure d'offrir des procédures administratives incitatives à l'investissement. Pour cela, une série de réflexions et d'études est lancée dont l'objectif est de cerner et mesurer les attentes des MRE. «Tous les départements ministériels et les administrations publiques font des efforts remarquables depuis des années. Néanmoins, chaque structure travaille seule. Si nous arrivons à mettre de la cohérence et de la coordination dans nos efforts, les résultats n'en seront que plus louables», affirme Mohamed Ameur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.