Driss Lachguar fustige le piètre bilan du gouvernement Benkirane    Levée de boucliers des habitants de M'Haïriz contre le Polisario    Disparition momentanée et inexpliquée de Bachir Moustafa Sayed au nord de la Mauritanie    DAR AL MAGHRIB LANCE LES JOURNEES DU MAROC AU CANADA 2016    Evolution de la situation en Turquie : Le gouvernement du Maroc suit avec grande préoccupation    Processus de réintégration du Maroc à l'UA : Mettre fin aux manœuvres des adversaires de l'intégrité territoriale    Le FMI approuve une nouvelle Ligne de précaution et de liquidité de 3,47 milliards de dollars au profit du Maroc    L'OCP et la BAD s'engagent pour l'Afrique    Hausse de l'indice des prix à la consommation    Artisanat : 62.000 jeunes formés d'ici 2021    600 milliards de dollars par an pour réaliser les ODD    68% de taux de bancarisation et 23 millions de comptes ouverts    Partenariats public-privé destinés au développement des infrastructures : Le Maroc, 2ème pays africain    Dame nature pénalise la céréaliculture nationale    L'auteur de la fusillade de Munich est un forcené fasciné par Breivik et les tueries de masse    Hillary Clinton fait un choix de raison avec Tim Kaine en tant que colistier    News        Une attaque dans un centre commercial à Munich fait huit morts    Fusillade à Munich: 9 morts, le tireur identifié    France: L'attentat de Nice, un acte prémédité et non isolé    L'Egypte soutient la volonté du Maroc de réintégrer l'UA    De Rome-1960 à Londres-2012, le périple olympique du sport marocain    Le nouveau président du Raja ne sait plus à quel saint se vouer Taoussi devrait être licencié pour faute professionnelle grave    Le Lt-colonel Zacaria Boubouh remporte le championnat du Maroc de sauts d'obstacles    Le LOSC refuse une offre de Watford pour Boufal Spécial    Nantes : Vers un départ de Yassine Bammou    Tennis : le jeune marocain El Amine survole l'autriche    du 26 au 31 juillet 2016 : Rabat au rythme de la 9ème édition du festival nautique international    Les Colchoneros jettent leur dévolu sur Aubameyang    Arrestation à Fès de quatre individus pour vol    Agir sans délai pour faire baisser la mortalité due à l'hépatite virale    Arrestation de plus de 256.000 personnes pour leur implication dans divers crimes    France: Trois Marocains décèdent dans un accident    Taux de réussite de 55,36% aux deux sessions du baccalauréat 2016    Convention entre le HCEFLCD et l'Ambassade de Suisse : Renforcement de la gestion durable des ressources naturelles    Le Festival des Marocains du monde, du 11 au 13 août à Imilchil : Mobiliser les compétences et idées des MRE    Enseignement de l'arabe pour les non arabophones : Programme d'action pour la création de centres dans les universités marocaines    "Lamb" remporte le Grand prix "Ousmane Sembene" du FCAK    On sait pourquoi Idris Elba ne sera pas le nouveau James bond    L'Inde fait son Festival au Maroc    1er Festival international des Anciennes Médinas : Une civilisation ouverte sur un avenir meilleur    Ciné Script : Sur l'essence du cinéma    Actuellement en salles : " Tarzan " de David Yates    Légitimité    Mme Bouaida expose à Washington l'expérience marocaine en matière de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent    Festival alegria : Pari réussi pour chefchaouen    Audiovisuel: La CARTI s'allie à l'ISMAC    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Immobilier : Hejira et Ameur préparent un dispositif d'accueil des MRE sans précédent
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 20 - 05 - 2008

En prévision de l'opération de retour des MRE, Mohamed Ameur entame une série de réunions avec les autres ministères pour faciliter les procédures administratives de cette communauté. La première a été tenue avec Ahmed Toufiq Hejira.
Une procédure administrative exclusivement dédiée à la communauté marocaine résidant à l'étranger. Cela a été le principal pivot de la réunion tenue hier, lundi 19 mai, entre le ministre délégué chargé de la Communauté marocaine résidant à l'étranger, Mohamed Ameur, et le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de l'Aménagement de l'espace, Ahmed Toufiq Hejira. L'objectif étant d'accompagner le séjour des MRE au Maroc, tant dans le domaine administratif que culturel.
Jusqu'ici, le Maroc a accompagné les MRE à travers une commission qui suit l'opération du retour. Aujourd'hui, c'est au tour du séjour des MRE. En effet, il devient crucial de mettre en place un dispositif de mesures en vue de faciliter le séjour de cette communauté et d'alléger tous les types de procédures administratives dans lesquelles ils s'engageront.
Pour cela, un programme «à établir incessamment», d'après M. Ameur est prévu. Pour le moment, la réunion interministérielle a débouché sur une série d'objectifs à mettre en place. Il s'agit d'abord, «d'assainir le passif. C'est-à-dire de régler tous les problèmes en instance, d'ici fin septembre, et qui sont liés au champ d'activité des agences urbaines et en général du ministère de l'Habitat», indique Mohamed Ameur à ALM.
Secundo, il est question d'œuvrer en vue de la simplification des procédures «et pourquoi pas, instaurer une sorte de guichet unique au niveau des agences urbaines», ajoute-t-il.
Disposant d'un court séjour au Maroc, les MRE n'ont de fait pas temps à perdre à formaliser les procédures liées à leurs acquisitions de biens, d'enregistrement… Ainsi, par le biais d'un service dédié, les MRE «bénéficieront d'une procédure exceptionnelle pour traiter leurs dossiers», indique la même source.
Troisième point, il s'agit de «réfléchir sur de nouveaux produits», selon M.Ameur. Et d'ajouter qu'«aujourd'hui, la communauté connaît de nombreuses mutations. Nous ne parlons plus d'une communauté mais de plusieurs communautés, dont chacune a ses propres attentes». Dans ce contexte, le ministre délégué explique qu'à présent, le Maroc n'est plus devant une communauté résidant à l'étranger issue d'une phase de «1e génération» qui investit dans sa zone d'origine. Il est actuellement question de générations plus jeunes qui investissent plus dans les complexes résidentiels et les logements de loisirs. D'où le besoin, justement d'innover. «Nous incitons Al Omrane à réfléchir sur de nouveaux produits pour satisfaire cette catégorie», informe Mohamed Ameur. Le quatrième aspect a trait à la promotion du partenariat public-privé. «Les MRE ne veulent plus être de simples clients, mais tiennent à être définis comme des partenaires», explique la même source. Autre priorité. Réserver une part des programmes dédiés aux couches défavorisées à la communauté marocaine résidant à l'étranger. «Les MRE ont tendance à être considérés comme une couche sociale aisée. Or, cette catégorie a connu des changements, d'où son besoin de bénéficier d'une part du programme d'habitat social», ajoute le ministre délégué.
En gros, le but de cette réunion, et d'autres d'ailleurs s'en suivront avec d'autres départements notamment celui de la Justice, est de «repenser la politique du ministère à la lumière des attentes et proposer de nouvelles dispositions», insiste M.Ameur.
Concrètement, c'est une adaptation de la politique aux attentes de cette communauté en vue d'accompagner mais aussi pour être en mesure d'offrir des procédures administratives incitatives à l'investissement. Pour cela, une série de réflexions et d'études est lancée dont l'objectif est de cerner et mesurer les attentes des MRE. «Tous les départements ministériels et les administrations publiques font des efforts remarquables depuis des années. Néanmoins, chaque structure travaille seule. Si nous arrivons à mettre de la cohérence et de la coordination dans nos efforts, les résultats n'en seront que plus louables», affirme Mohamed Ameur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.