La RAM soutient Akon Lighting Africa    L'hébergement touristique mieux structuré    Inwi lance ses «Fast Bus» ce lundi    Championnat d'Afrique d'Haltérophilie : les filles et les garçons marocains surclassent tout le monde !    Crimes fictifs : 4 personnes arrêtées à Casablanca    Azrou traite mieux les déchets de la région    AMO : 260.000 étudiants assurés dès la rentrée universitaire    Mâalem Mahmoud Guinea n'est plus    L'après baccalauréat et le dilemme du choix du cursus universitaire    Palestine: Israël approuve la construction de plus de 700 logements en Cisjordanie: Israël a définitivement approuvé mercredi le projet de construction de 300 nouveaux logements en Cisjordanie occupée, dans la colonie de Beit El.    Sécurité des bâtiments : Nouvelles normes en vigueur    Elections régionales, 678 sièges à pourvoir    Royalement direct    Port de Tanger, les travaux avancent    9ème édition du festival international Tourtite du 6 au 9 août / La nature au carrefour des cultures    «Shad Agza» dans les salles marocaines    Revue de presse quotidienne    Migration: 4 Subsahariens meurent noyés en tentant de rejoindre Sebta    Feyenoord Rotterdam songerait à Assaidi et Labyad    Le patron la plateforme de MtGox, Mark Karpelès, arrêté au Japon    Le grand fiasco des Olympiques    John Toshack écarte Diarra    Les villes candidates pour les JO 2024 entrent en piste    Eliminatoires CAN U23: La Tunisie met fin aux rêves des Lionceaux    L'Afrique, deuxième zone géographique la plus représentée dans l'indice MSCI Frontier Market    "Marocains du monde et institutions pour une citoyenneté effective"    Anouar Kbibech : L'islam «républicain» est respectueux des valeurs et des lois de la République    La rébellion kurde pilonnée par l'aviation turque    Divers    Des volontaires coréens égaient des élèves du village de Ben Smime    Le président béninois annonce l'envoi de 800 hommes pour lutter contre Boko haram    Le détournement des aides humanitaires par le Polisario provoque l'ire des habitants des camps de Tindouf    Laissons les jeunes devenir les architectes de leur destin    Bras de fer entre Cheb Kader et les organisateurs du FIRO    Nouamane Lahlou enchante Oujda au Festival international du raï    Dr Dre de retour après 18 ans d'absence ?    Les autorités maliennes réitèrent leur profonde gratitude à SM le Roi Mohammed VI pour les efforts du Maroc en faveur du développement de leur pays    Omar Halli, un président plébiscité    40 millions dhs pour la restructuration de l'ordre national des médecins    Officiers lauréats des grandes écoles militaires et paramilitaires : SM le Roi préside la cérémonie de prestation de serment de la promotion «Moulay Ali Chrif»    Relations migratoires euro-marocaines / Hisser au niveau stratégique    Championnat d'Afrique U-23: le Maroc n'ira pas en phase finale    Le FMI confirme l'éclaircie dans la zone euro    Cisjordanie: Un bébé brûlé vif    Brèves    «Nous avons perdu le sens de la nature et celui du cosmos»    Feu d'artifice géant au Morocco Mall    VŒUX : Spécial Fête du Trône    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Immobilier : Hejira et Ameur préparent un dispositif d'accueil des MRE sans précédent
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 20 - 05 - 2008

En prévision de l'opération de retour des MRE, Mohamed Ameur entame une série de réunions avec les autres ministères pour faciliter les procédures administratives de cette communauté. La première a été tenue avec Ahmed Toufiq Hejira.
Une procédure administrative exclusivement dédiée à la communauté marocaine résidant à l'étranger. Cela a été le principal pivot de la réunion tenue hier, lundi 19 mai, entre le ministre délégué chargé de la Communauté marocaine résidant à l'étranger, Mohamed Ameur, et le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de l'Aménagement de l'espace, Ahmed Toufiq Hejira. L'objectif étant d'accompagner le séjour des MRE au Maroc, tant dans le domaine administratif que culturel.
Jusqu'ici, le Maroc a accompagné les MRE à travers une commission qui suit l'opération du retour. Aujourd'hui, c'est au tour du séjour des MRE. En effet, il devient crucial de mettre en place un dispositif de mesures en vue de faciliter le séjour de cette communauté et d'alléger tous les types de procédures administratives dans lesquelles ils s'engageront.
Pour cela, un programme «à établir incessamment», d'après M. Ameur est prévu. Pour le moment, la réunion interministérielle a débouché sur une série d'objectifs à mettre en place. Il s'agit d'abord, «d'assainir le passif. C'est-à-dire de régler tous les problèmes en instance, d'ici fin septembre, et qui sont liés au champ d'activité des agences urbaines et en général du ministère de l'Habitat», indique Mohamed Ameur à ALM.
Secundo, il est question d'œuvrer en vue de la simplification des procédures «et pourquoi pas, instaurer une sorte de guichet unique au niveau des agences urbaines», ajoute-t-il.
Disposant d'un court séjour au Maroc, les MRE n'ont de fait pas temps à perdre à formaliser les procédures liées à leurs acquisitions de biens, d'enregistrement… Ainsi, par le biais d'un service dédié, les MRE «bénéficieront d'une procédure exceptionnelle pour traiter leurs dossiers», indique la même source.
Troisième point, il s'agit de «réfléchir sur de nouveaux produits», selon M.Ameur. Et d'ajouter qu'«aujourd'hui, la communauté connaît de nombreuses mutations. Nous ne parlons plus d'une communauté mais de plusieurs communautés, dont chacune a ses propres attentes». Dans ce contexte, le ministre délégué explique qu'à présent, le Maroc n'est plus devant une communauté résidant à l'étranger issue d'une phase de «1e génération» qui investit dans sa zone d'origine. Il est actuellement question de générations plus jeunes qui investissent plus dans les complexes résidentiels et les logements de loisirs. D'où le besoin, justement d'innover. «Nous incitons Al Omrane à réfléchir sur de nouveaux produits pour satisfaire cette catégorie», informe Mohamed Ameur. Le quatrième aspect a trait à la promotion du partenariat public-privé. «Les MRE ne veulent plus être de simples clients, mais tiennent à être définis comme des partenaires», explique la même source. Autre priorité. Réserver une part des programmes dédiés aux couches défavorisées à la communauté marocaine résidant à l'étranger. «Les MRE ont tendance à être considérés comme une couche sociale aisée. Or, cette catégorie a connu des changements, d'où son besoin de bénéficier d'une part du programme d'habitat social», ajoute le ministre délégué.
En gros, le but de cette réunion, et d'autres d'ailleurs s'en suivront avec d'autres départements notamment celui de la Justice, est de «repenser la politique du ministère à la lumière des attentes et proposer de nouvelles dispositions», insiste M.Ameur.
Concrètement, c'est une adaptation de la politique aux attentes de cette communauté en vue d'accompagner mais aussi pour être en mesure d'offrir des procédures administratives incitatives à l'investissement. Pour cela, une série de réflexions et d'études est lancée dont l'objectif est de cerner et mesurer les attentes des MRE. «Tous les départements ministériels et les administrations publiques font des efforts remarquables depuis des années. Néanmoins, chaque structure travaille seule. Si nous arrivons à mettre de la cohérence et de la coordination dans nos efforts, les résultats n'en seront que plus louables», affirme Mohamed Ameur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.