SM le Roi à Dakhla : Un moment historique dans le processus d'unité et de développement de la ville    Sahara / ONU : Hilale remet un message Royal à Ban Ki-moon : Préserver le cadre du mandat de la médiation et la promotion de la solution politique    Elite II/ Vingt-sixième journée: Le RAC a coincé l'IZK    Le Paris SG se rassure en remportant la Coupe de la Ligue française    SM le Roi félicite Bouteflika suite à sa réélection à la tête de l'Algérie    Algérie : Bouteflika réélu avec 82% des voix : le « scrutin de l'absurde »    SM le Roi reçoit à Dakhla le ministre ivoirien de l'Intérieur et de la Sécurité et accomplit la prière du vendredi à la mosquée Assalam    Les dangers des additifs    Grain de Sel : Taxis : Remettre le compteur à zéro    Un voisinage inadequat        4ème Salon International de l'Aéronautique et du spatial: Le « Marrakech Air Show 2014 » du 23 au 26 avril    Sada Al Ibdae sur Al Oula : La culture en Talk Show    Le WAC renoue avec la victoire et le MAS garde espoir...    L'OCK surprend le FUS à Rabat        Pas d'ingérence dans les affaires des autres groupes    El Jadeyaoui retenu face à Châteauroux    Suicide d'un détenu à la prison locale de Tanger        Export : 1er forum régional à Laäyoune        Le saut dans l'inconnu par ( Jamal Berraoui )    AGADIR : le Prix Régional de la Presse, édition 2014    De faibles taux de sucre dans le sang néfastes à la paix des ménages    La femme et l'espace public    300 jeunes bénéficieront de la prochaine université d'été des MRE    Police : des têtes tombent    Marrakech Air Show    Victoire de Max Cramer    Divers sportifs    Le Maroc représenté parTibu basketball Academy au 19ème HNBT    Ahmed Amine Touhami Ouazzani: "Le projet de loi 88-12 est une tache noire dans l'histoire de la législation marocaine"    Bientôt un fonds d'investissement dédié aux MRE ?    La diversité religieuse, un vœu pieux au Maroc    Les Sahraouis obligés de voter aux présidentielles algériennes    Une 2ème édition des Meditel Morocco Music Awards riche en surprises    Kadem Saher se produira le 3 juin à Mawazine sur la scène Nahda    Bouillons de culture    Medi 1 TV se donne les moyens de ses ambitions    Justice récalcitrante!    La sucess story d'une radio à l'écoute    SM le Roi Mohammed VI félicite Bouteflika suite à sa réélection    Guelmim : 40 élèves bénéficient des colonies de vacances scientifiques régionales    Cheb Bilal en concert à Mawazine    El Jadida accueille la 7éme édition du festival du rire du22 au 25 Mai 2014    Le Conseil de sécurité inquiet pour les civils bloqués à Homs    La double peine des Palestiniens de Syrie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Un grand commis de l'Etat s'en va
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 14 - 11 - 2008

Abdelouahab Benmansour, historiographe du Royaume, est décédé mercredi après-midi 12 novembre à Rabat. En ces douloureuses circonstances, SM le Roi adresse un message de condoléances à la famille du défunt.
Abdelouahab Benmansour, historiographe du Royaume et l'un des ouléma, penseurs et historiens qui ont eu à assumer, durant un demi-siècle de l'histoire du Maroc des charges suprêmes, est décédé mercredi après-midi 12 novembre à Rabat. Les obsèques du défunt ont eu lieu jeudi 13 novembre après la prière d'Al Asr au cimetière Achouhada à Rabat. SM le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances à la famille de Abdelouahab Benmansour. Dans ce message, SM le Roi souligne avoir appris avec une profonde affliction et une grande tristesse la nouvelle de la disparition de feu Abdelouahab Benmansour, historiographe du Royaume et l'un des serviteurs dévoués du Trône. «En cette douloureuse circonstance, Nous vous exprimons et à travers vous, à tous les proches du regretté disparu, ses amis et ses disciples, Nos vives condoléances et Notre sincère compassion en cette perte cruelle, la volonté de Dieu étant imparable», ajoute le Souverain. «Avec sa disparition, le Maroc aura perdu l'un de ses ouléma, penseurs et historiens dévoués qui ont eu à assumer, durant un demi-siècle de l'histoire du Maroc, des charges suprêmes tant des temps de Notre regretté grand-père et de Notre vénéré père, feu SM Mohammed V et feu SM Hassan II, que Dieu les ait en Sa Sainte Miséricorde, que sous Notre règne prospère. Il est resté un symbole de fidélité et de dévouement dans l'accomplissement des responsabilités qu'il a assumées, en tant qu'historiographe du Royaume, directeur des archives royales, conservateur du mausolée Mohammed V et membre de l'Académie du Royaume, devenant ainsi l'une des références officielles en matière de documentation et de recherche sur l'histoire du Maroc», écrit le Souverain. Feu Benmansour est né en 1920 à Fès, où il a fait ses études primaires, secondaires et supérieures.
Licencié en littérature et en droit islamique, il a rallié le Mouvement national dès son jeune âge, avant de quitter le Maroc pour s'engager dans les mouvements patriotiques nord-africains. Rentré au Royaume après le retour d'exil de Feu SM Mohammed V, le défunt, qui a exercé comme professeur de l'enseignement secondaire en 1956, a été nommé directeur-adjoint de la Radiodiffusion nationale en février 1957, puis membre du cabinet de Feu SM Mohammed V en septembre de la même année. Le défunt a été nommé par Feu SM Hassan II historiographe du Royaume, directeur du Cabinet royal, puis directeur des Affaires politiques au ministère de l'Intérieur (1963), avant d'occuper le poste de directeur général de la RTM (1965).
En janvier 1967, Feu Benmansour a été nommé conservateur du Mausolée Mohammed V, une fonction qu'il a accumulée avec celle de directeur des archives royales, à partir de 1975. Membre fondateur de l'Académie du Royaume du Maroc, le défunt est l'auteur de plusieurs ouvrages et articles sur l'histoire du Maroc, ainsi que d'études et recherches publiées dans plusieurs revues marocaines et étrangères. Feu Benmansour avait reçu plusieurs décorations et distinctions nationales et étrangères, dont le Wissan du Trône de l'ordre de commandeur, le Cordon de mérite égyptien de première catégorie et le Cordon de mérite sénégalais.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.