Mehdi Carcela aurait choisi le FC Grenade    Liste Des Accords Conclus En Cote d'Ivoire    Pour la « menace grave » qu'ils feraient peser sur l'ordre public : Deux marocains radicalisés expulsés de France    Découverte d'un abattoir clandestin à Fès ÷ Saisie de plus de 900 kg de viande rouge    Sit-in à Rabat de la Coordination nationale des 10 000 cadres pédagogiques / L'intégration dans la Fonction publique revendiquée    Échange d'accusations entre une policière et un MRE à Kelaât Sraghna / Ouverture d'une enquête judiciaire    3ème Festival international de l'art contemporain à Marrakech : Participation de 60 artistes du Maroc et d'ailleurs    Exposition d'œuvres au Centre Mohammed VI pour le dialogue des civilisations de Coquimbo : Rapprocher les Chiliens de la culture et de la civilisation marocaines    228 MMDH consacrés à la santé en Afrique    710.000 MRE transitent via Tanger Med    Présidentielle au Gabon : Bongo et Ping revendiquent la victoire    Officiel : Sofiane Boufal signe à Southampton Spécial    Tunisie : Les défis du nouveau gouvernement    Compagnie minière de Touissit : Un premier semestre à oublier    Plus de 7,5 millions de vues pour le nouveau clip de Saad Lamjarred    Yémen: Daesh revendique l'attentat d'Aden    Explosion à l'institut de criminologie de Bruxelles    Hawaï aura la plus grande réserve naturelle marine du monde    Mazagan Beach & Golf Resort : Wael Kfoury lance la rentrée culturelle    Sefrou : Vif succès du festival des arts des montagnes    Ouezzane : 65 ha ravagés par le feu    Le monégasque Nabil Dirar n'ira pas à la Lazio Rome    Jeux paralympiques: 26 paratriathlètes dans la délégation marocaine    L'immobilier accapare la majorité des investissements des MRE    Le Japon va injecter 30 milliards $ en Afrique    Don de corans aux tariqas du Sénégal    élections : Les listes électorales finalisées    Justice : L'indépendance, principe cardinal de la réforme    Indispensable continuité    Le CNOM se dédouane de la position de son SG    Incendies de forêts : 270 départs de feu recensés depuis le 1er janvier    Temps chaud de dimanche à mardi sur plusieurs régions du Royaume    "Les rencontres Africa 2016" à Paris    News    Bouillon de culture    Elucubrations bizarroïdes de la majorité gouvernementale    Afrique : L'obsession du mensonge en politique    Nouveaux détournements de l'aide humanitaire destinée aux camps de Tindouf    Les Marocains entre modernité et attachement à l'art culinaire ancestral    Divers    La région de Casablanca-Settat, une région agricole par excellence    Vers la création de milliers de journées de travail et d'opportunités d'emploi permanent    L'IRT montre ses muscles et l'ASFAR la met en veilleuse    Abdeslam Ahizoune : Les résultats ne correspondent pas aux ambitions de la FRMA    L'IAAF décidée à limiter l'ampleur du fléau des changements de nationalité    Le Festival des plages de Maroc Telecom draine des millions de spectateurs    L'Orchestre Symphonique Royal gratifie les Casablancais d'un spectacle de jazz haut en couleur    Un cinquième "Indiana Jones" en chantier pour 2019    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un grand commis de l'Etat s'en va
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 14 - 11 - 2008

Abdelouahab Benmansour, historiographe du Royaume, est décédé mercredi après-midi 12 novembre à Rabat. En ces douloureuses circonstances, SM le Roi adresse un message de condoléances à la famille du défunt.
Abdelouahab Benmansour, historiographe du Royaume et l'un des ouléma, penseurs et historiens qui ont eu à assumer, durant un demi-siècle de l'histoire du Maroc des charges suprêmes, est décédé mercredi après-midi 12 novembre à Rabat. Les obsèques du défunt ont eu lieu jeudi 13 novembre après la prière d'Al Asr au cimetière Achouhada à Rabat. SM le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances à la famille de Abdelouahab Benmansour. Dans ce message, SM le Roi souligne avoir appris avec une profonde affliction et une grande tristesse la nouvelle de la disparition de feu Abdelouahab Benmansour, historiographe du Royaume et l'un des serviteurs dévoués du Trône. «En cette douloureuse circonstance, Nous vous exprimons et à travers vous, à tous les proches du regretté disparu, ses amis et ses disciples, Nos vives condoléances et Notre sincère compassion en cette perte cruelle, la volonté de Dieu étant imparable», ajoute le Souverain. «Avec sa disparition, le Maroc aura perdu l'un de ses ouléma, penseurs et historiens dévoués qui ont eu à assumer, durant un demi-siècle de l'histoire du Maroc, des charges suprêmes tant des temps de Notre regretté grand-père et de Notre vénéré père, feu SM Mohammed V et feu SM Hassan II, que Dieu les ait en Sa Sainte Miséricorde, que sous Notre règne prospère. Il est resté un symbole de fidélité et de dévouement dans l'accomplissement des responsabilités qu'il a assumées, en tant qu'historiographe du Royaume, directeur des archives royales, conservateur du mausolée Mohammed V et membre de l'Académie du Royaume, devenant ainsi l'une des références officielles en matière de documentation et de recherche sur l'histoire du Maroc», écrit le Souverain. Feu Benmansour est né en 1920 à Fès, où il a fait ses études primaires, secondaires et supérieures.
Licencié en littérature et en droit islamique, il a rallié le Mouvement national dès son jeune âge, avant de quitter le Maroc pour s'engager dans les mouvements patriotiques nord-africains. Rentré au Royaume après le retour d'exil de Feu SM Mohammed V, le défunt, qui a exercé comme professeur de l'enseignement secondaire en 1956, a été nommé directeur-adjoint de la Radiodiffusion nationale en février 1957, puis membre du cabinet de Feu SM Mohammed V en septembre de la même année. Le défunt a été nommé par Feu SM Hassan II historiographe du Royaume, directeur du Cabinet royal, puis directeur des Affaires politiques au ministère de l'Intérieur (1963), avant d'occuper le poste de directeur général de la RTM (1965).
En janvier 1967, Feu Benmansour a été nommé conservateur du Mausolée Mohammed V, une fonction qu'il a accumulée avec celle de directeur des archives royales, à partir de 1975. Membre fondateur de l'Académie du Royaume du Maroc, le défunt est l'auteur de plusieurs ouvrages et articles sur l'histoire du Maroc, ainsi que d'études et recherches publiées dans plusieurs revues marocaines et étrangères. Feu Benmansour avait reçu plusieurs décorations et distinctions nationales et étrangères, dont le Wissan du Trône de l'ordre de commandeur, le Cordon de mérite égyptien de première catégorie et le Cordon de mérite sénégalais.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.