Décès de Julio Grondona - Blatter : "Un coup très dur sur le plan personnel"    Foot féminin ou l'autre chantier du président Lekjaâ : Faire comme le Nigeria    Ukraine: Moscou dénonce les nouvelles sanctions et menace Washington et Bruxelles    Mustapha Jmahri, initiateur des « Cahiers d'El Jadida » : « Une région ne peut pas se construire uniquement sur des lois ou des finances, il lui faut aussi, pour réussir, un socle culturel et historique »    Un séisme au large d'Alger sème la panique dans la capitale    Décès du comédien égyptien Saïd Saleh    Violence à l'égard des femmes : la nouvelle convention d'Istanbul entre en vigueur    Une nuit d'enfer à Taïwan !    After 15 Years Leading Morocco, King Mohammed VI Takes Stock of Reforms and Progress at National and International Levels    Crumbling ancient towns, oodles of exotic charm and goats grazing in trees The beauty of travelling from London to Morocco by rail on The Marrakech Express    CGEM- Forum économique Maroc-Guinée, le 9 septembre 2014 à Casablanca : « Cap Guinée : une économie à construire, des opportunités à saisir »    Palestine occupée : Avec l'aval et l'armement US : L'agression israélienne contre Gaza se poursuit    Apparition de fièvre aphteuse en Algérie : L'ONSSA prend les mesures préventives    Formation des contrôleurs formateurs du RGPH 2014 : Lancement de l'avant dernière phase ce vendredi    Le capital immatériel, indice central de l'évaluation de la richesse nationale    Grâce royale pour 13445 détenus : Nuit blanche et intenses mesures de sécurité dans les prisons du Royaume    Discours du Trône : Les jalons d'un avenir serein et optimiste    Hamdallah marque son 14ème but. (VIDEO)    Agrodep: signature d'un protocole d'accord pour une meilleure gestion    Trafic routier: l'été s'annonce chargé    1,81 MDH pour soutenir le théâtre    Pas de cas d'Ebola au Maroc    Le grand prix pour le Maroc    La chute aux enfers du symbole du souverainisme catalan    Keita : « Pepe m'avait traité de.....singe »    Fakher en conférence de presse    La France dos au mur    Le Maroc affrontera l'Egypte en amical    Le GPD vote pour le projet mais s'abstient pour les dispositions prévoyant des peines de mort    Province de Nador : Secousse tellurique à Selouane    Gaza - L'ONU met Israël au ban des accusés: "Les frappes contre des écoles et des hôpitaux sont des défis délibérés"    Les larmes de Morgan Freeman    Le constat alarmant du PNUD sur la montée des inégalités    S.M le Roi décore Abdelouahed Radi    Le livre Théocratie populiste L'alternance, une transition démocratique?    La retraite aux flambeaux égaye la place Al-Barid de Rabat    Divers sportifs    Les cas de divorce en droit français    Insolite : Un enfant sauvé par son chat    Nouvelles appréciées de la littérature arabe : Une histoire d'amour folle (2)    Kamal Chafni wydadi contre 9 millions de dirhams    Investir en Côte d'Ivoire, aubaine ou danger ?    Tecmed en perte de vitesse au Maroc    "Présence africaine" à la Villa des arts de Rabat    "Adios Carmen" remporte le 1er prix du Festival de Yaoundé    Le Festival Adrar souffle sa dixième bougie    Medias : Nabila Kilani rejoint Al Hurra TV    Distinction Médiatique : Le discours royal et analyses en direct sur MFM et Sawt Al- Arab    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Un grand commis de l'Etat s'en va
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 14 - 11 - 2008

Abdelouahab Benmansour, historiographe du Royaume, est décédé mercredi après-midi 12 novembre à Rabat. En ces douloureuses circonstances, SM le Roi adresse un message de condoléances à la famille du défunt.
Abdelouahab Benmansour, historiographe du Royaume et l'un des ouléma, penseurs et historiens qui ont eu à assumer, durant un demi-siècle de l'histoire du Maroc des charges suprêmes, est décédé mercredi après-midi 12 novembre à Rabat. Les obsèques du défunt ont eu lieu jeudi 13 novembre après la prière d'Al Asr au cimetière Achouhada à Rabat. SM le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances à la famille de Abdelouahab Benmansour. Dans ce message, SM le Roi souligne avoir appris avec une profonde affliction et une grande tristesse la nouvelle de la disparition de feu Abdelouahab Benmansour, historiographe du Royaume et l'un des serviteurs dévoués du Trône. «En cette douloureuse circonstance, Nous vous exprimons et à travers vous, à tous les proches du regretté disparu, ses amis et ses disciples, Nos vives condoléances et Notre sincère compassion en cette perte cruelle, la volonté de Dieu étant imparable», ajoute le Souverain. «Avec sa disparition, le Maroc aura perdu l'un de ses ouléma, penseurs et historiens dévoués qui ont eu à assumer, durant un demi-siècle de l'histoire du Maroc, des charges suprêmes tant des temps de Notre regretté grand-père et de Notre vénéré père, feu SM Mohammed V et feu SM Hassan II, que Dieu les ait en Sa Sainte Miséricorde, que sous Notre règne prospère. Il est resté un symbole de fidélité et de dévouement dans l'accomplissement des responsabilités qu'il a assumées, en tant qu'historiographe du Royaume, directeur des archives royales, conservateur du mausolée Mohammed V et membre de l'Académie du Royaume, devenant ainsi l'une des références officielles en matière de documentation et de recherche sur l'histoire du Maroc», écrit le Souverain. Feu Benmansour est né en 1920 à Fès, où il a fait ses études primaires, secondaires et supérieures.
Licencié en littérature et en droit islamique, il a rallié le Mouvement national dès son jeune âge, avant de quitter le Maroc pour s'engager dans les mouvements patriotiques nord-africains. Rentré au Royaume après le retour d'exil de Feu SM Mohammed V, le défunt, qui a exercé comme professeur de l'enseignement secondaire en 1956, a été nommé directeur-adjoint de la Radiodiffusion nationale en février 1957, puis membre du cabinet de Feu SM Mohammed V en septembre de la même année. Le défunt a été nommé par Feu SM Hassan II historiographe du Royaume, directeur du Cabinet royal, puis directeur des Affaires politiques au ministère de l'Intérieur (1963), avant d'occuper le poste de directeur général de la RTM (1965).
En janvier 1967, Feu Benmansour a été nommé conservateur du Mausolée Mohammed V, une fonction qu'il a accumulée avec celle de directeur des archives royales, à partir de 1975. Membre fondateur de l'Académie du Royaume du Maroc, le défunt est l'auteur de plusieurs ouvrages et articles sur l'histoire du Maroc, ainsi que d'études et recherches publiées dans plusieurs revues marocaines et étrangères. Feu Benmansour avait reçu plusieurs décorations et distinctions nationales et étrangères, dont le Wissan du Trône de l'ordre de commandeur, le Cordon de mérite égyptien de première catégorie et le Cordon de mérite sénégalais.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.