Parlement: Benchamach plaide pour une intégration arabo-africaine    Jazz au Chellah: Rencontre des deux rives de la Méditerranée    Expulsés de Nador et largués près de la gare routière de Casablanca    Habib El Malki s'entretient avec l'ambassadeur de la République d'Autriche au Maroc    Hausse du résultat net de Ciments du Maroc    Divers    Entre nécessité et système D, le vélo revient au goût du jour à Cuba    News    Kim Jong-un va faire payer à Donald Trump son discours de l'ONU    Pourquoi parler d'aller et de retour si beaucoup de matchs se jouent sur terrains neutres ?    Assemblée de la FIB à Casablanca    Une AG décisive pour le MAS    Selena Gomez a subi une greffe de rein    Chouala à l'écoute des jeunes à Harhouras    Fouzia Assouli primée à Naples    L'homme d'Etat tchèque Frantisek Bublan : Le plan d'autonomie proposé par le Maroc peut apporter une solution pacifique et assurer un avenir prospère pour toute la région    Les meilleurs films de tous les temps    Madonna bientôt en duo avec Christine and The Queens    Le show de Céline Dion à Las Vegas a rapporté plus de 500 millions de dollars    Rentrée universitaire 2017-2018 : Les mesures phares de Hassad    Aid Al Adha : Akhannouch revient sur l'affaire des viandes putréfiées    Promotion de l'emploi : Le gouvernement détaille ses programmes    Sajid: les potentialités touristiques du Maroc « ne sont pas suffisamment exploitées »    LDC: les joueurs de Mamelodi Sundowns se préparent à Rabat    Diapo. Botola: Enes Sipovic de l'IRT à la RSB prev next    Dialogue social: prémices de tensions entre El Othmani et les syndicats    El Malki transfère le dossier des parlementaires absentéistes à la TGR    Danone Nations Cup: les lionceaux de l'Atlas s'envolent pour New York    Attentats de Barcelone et Cambrils: arrestation vendredi d'un autre Marocain    Météo: un temps nuageux par endroit ce vendredi    Le Maroc déclare la guerre au trafic de voitures volées    Rabat: des bœufs mettent fin à la vie du doyen des chevillards    Assurance: du pain sur la planche pour le Médiateur    Loterie visa Etats-Unis: les inscriptions ouvertes dès octobre    Foncier: vers une loi protégeant les biens privés de l'Etat    Une commission d'inspection à l'hôpital Mohammed V de Tanger    Le Salon du cheval d'El Jadida fête ses dix ans    El Jadida: un policier tire deux balles pour arrêter un agresseur    Brèves Internationales    Macky Sall: «Il est temps de donner à l'Afrique la place qu'elle mérite»    Naufrage: plus de 100 disparus au large de la Libye    Paris: vibrant hommage à Leïla Alaoui    Prix national de la presse: La compétition est ouverte    Europe : le Brexit risque de faire perdre 1,2 million emplois    Michael O'Leary dans la tourmente de Ryanair    L'boulevard s'associe à Casablanca Events et Animation    Gad Elmaleh boucle sa première tournée en Australie    Les FAR et la JSKT premiers qualifiés pour les quarts    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Abdeslam El Mesbahi : «Nous nous focalisons sur les grands chantiers de l'aménagement du territoire»

Abdeslam El Mesbahi, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de l'Aménagement de l'espace, chargé du Développement territorial, fait le bilan de son département au cours de l'année 2008 et parle des projets en cours ainsi que des réalisations.
ALM : Quel bilan faites-vous de votre département au titre de l'année 2008 ?
Abdeslam El Mesbahi : De prime abord, il faut entendre par département, les trois composantes du ministère, à savoir l'habitat, l'urbanisme et l'aménagement de l'espace dirigé par le ministre Ahmed Taoufiq Hejira et le secrétaire d'Etat, moi-même. L'année 2008 s'est caractérisée par la consolidation des efforts déployés par les pouvoirs publics en matière d'habitat et d'urbanisme comme en témoignent les indicateurs se rapportant à l'évolution de la production de logements et des mises en chantier, les agrégats économiques du secteur, l'ouverture de nouvelles zones à l'urbanisation, la généralisation des documents d'urbanisme et la simplification des procédures d'urbanisme et d'instruction des dossiers d'investissement et d'autorisation. En matière d'aménagement de l'espace, l'année 2008 a connu la poursuite de la mise en œuvre des orientations du Schéma national d'aménagement du territoire et des recommandations issues du Conseil supérieur de l'aménagement du territoire, la généralisation de la couverture du territoire par les Schémas régionaux d'aménagement du territoire (SRAT), l'achèvement des études en cours, la concentration des efforts autour des actions ayant un impact direct sur le territoire (projets de territoires) et enfin l'élaboration de la Stratégie nationale du développement territorial en milieu urbain et rural.
Quel est votre plan pour le développement territorial au Maroc ?
L'approche pour le développement territorial que nous avons élaborée puise ses fondements des Orientations royales, du programme du gouvernement, des travaux réalisés par l'aménagement du territoire, de l'INDH et de la stratégie 2020 de développement rural.
La mise en œuvre de ladite approche abordera les territoires dans leurs diversités, à partir de leurs attentes, leurs potentialités mais surtout selon la capacité des acteurs locaux à prendre en charge leur propre destinée. Elle repose, pour ce faire, sur certains paradigmes telles que la concertation entre acteurs et bénéficiaires, la focalisation et l'intégration des différentes composantes au sein des projets de territoires et la convergence des programmes pour un objectif commun. Il y a aussi la participation effective à l'effort de développement, la contractualisation pour un engagement formel entre acteurs en plus des nouveaux modes de gouvernance pour le développement. Cette stratégie impose également d'entreprendre des réformes d'ordre juridique, institutionnel et financier nécessaires à sa mise en œuvre.
Quels sont les grands projets sur lesquels travaillez-vous actuellement ?
Pour cette question, la réponse sera focalisée principalement sur les grands chantiers de l'aménagement du territoire et du développement territorial, car ceux de l'habitat et de l'urbanisme sont connus. Sur le plan de l'aménagement du territoire, il y a lieu de poursuivre la généralisation de la couverture du territoire national en SRAT, d'initier et animer les projets de territoires, de promouvoir les activités génératrices de revenus sur le plan régional, d'achever les études d'aménagement du territoire, de partager et diffuser les résultats et mettre en place un cadre juridique pour l'aménagement et le développement territorial, ainsi qu'accompagner et appuyer le processus agenda 21 local.
Ainsi que la tenue de la deuxième session du Conseil supérieur de l'aménagement du territoire (CSAT). Sur le plan du développement territorial, nous allons mettre en œuvre la stratégie nationale du développement urbain, le plan national du développement rural et entamer la mobilisation du Fonds du développement rural par la mise en œuvre du plan d'action 2009 et celui de 2010-2012.
Pouvez-vous nous donner une évaluation des actions entreprises par votre département dans le cadre du programme «Villes sans bidonvilles» ?
Ce programme qui vise l'éradication des bidonvilles à travers le territoire national à l'horizon 2012 concerne 83 villes et 298.000 ménages. Il mobilisera un investissement d'environ 25 MMDH, dont une subvention du Fonds Solidarité Habitat, estimée à près de 10 MMDH.
L'état d'avancement à fin décembre 2008 peut se présenter comme suit : 195.000 unités de résorption mises en chantier (144.000 unités achevées et 51.000 unités en cours de réalisation). Au niveau des acquis, ce programme a permis de créer une synergie avec l'ensemble des départements Ministériels concernés, l'adhésion des principaux partenaires locaux (walis, gouverneurs, élus locaux, etc.), l'augmentation du rythme des démolitions qui est passé de 5.000 baraques/an en 2004, à 50.000 en 2008. Ce programme a eu également un impact positif sur les conditions de vie et sur le mode d'habiter des ménages concernés puisqu'il a contribué à fin 2008 à l'amélioration des conditions de vie de près de 650.000 personnes et a permis de déclarer 30 villes sans bidonvilles.
Qu'en est-il du programme de logements à 140.000 DH ?
Comme vous le savez, le 29 mars 2008, la convention concernant un premier programme de 130.000 unités de logement à 140.000,00 DH, a été signée par le groupe Al Omrane (GAO) devant Sa Majeste le Roi Mohammed VI. Ce premier programme sera réalisé durant la période 2008-2012. Ce programme est mis sur les bons rails puisqu'en 2008, le GAO a engagé la réalisation de 22.500 logements dont 12.900 dans le cadre du partenariat public-privé. L'année 2009 connaîtra le lancement de 30.000 logements à 140.000 DH par des promoteurs du secteur privé. À signaler que l'appel à manifestation d'intérêt lancé par le GAO a montré que 70 promoteurs ont exprimé leur volonté à participer à la réalisation de ce produit avec une production de plus de 147.000 unités dont 15.000 unités en milieu rural.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.