58% des ménages estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses    Un individu arrêté en Espagne pour apologie du terrorisme    Karim Idrissi Kaitouni, directeur général exécutif en charge du Marché de l'Entreprise de Attijariwafa bank : « Le groupe a alloué 7 milliards de DH aux TPE en 2017 »    MRE et investissement : La CGEM se dote d'une 13e région    Casablanca : Saisie de 14.000 paires d'espadrilles contrefaites en provenance de Chine    Le CNDH et les Archives du Maroc ouvrent les portes aux chercheurs    Deux journalistes espagnols expulsés du Maroc    La vengeance de Benkirane    Sarraj et Hafter s'engagent dans un cessez-le-feu    Casablanca accueille un groupe d'enfants palestiniens en colonies de vacances    Argentine : Pour Sampaoli, Messi est le seul titulaire indiscutable avec la sélection    Jeunesse et action associative : Le projet de loi d'un Conseil consultatif adopté    Fnideq : Arrestation de deux individus pour trafic de psychotropes    Abdelkrim Benatiq : «La 13ème région est l'articulation entre migration et développement»    Mercato. Raja: Garrido éloigne El Ouadi de l'AS FAR    Crise du Raja: le comité démissionnaire du club revient sur sa décision    Gouvernement: la stratégie d'El Othmani pour les personnes en situation de handicap    Centrafrique : 2 nouveaux Casques bleus marocains tués près de Bangassou    Port de Casablanca : Le préavis d'arrivée des conteneurs obligatoire dès août    PLF 2018 : Boussaïd présente le cadre général    Personnes à mobilité réduite : Enfin des solutions adaptées ?    Kénitra: arrestation de trois dangereux récidivistes    Mohammedia: démantèlement d'un réseau international de trafic de devises    Météo: temps stable et ensoleillé ce mercredi    Transfert: "Accord de principe" pour Mbappé au Real Madrid    FKIH BEN SALAH: Pour le développement provincial    Faouzi Bensaidi en compétition officielle à Venise !    Stars les mieux payées : Lionel Messi (80 M$)    Piqué fait rebondir le feuilleton du transfert de Neymar    Cristiano Ronaldo reste au Real Madrid    Ces fugitifs étrangers qui prennent le Maroc pour un Eldorado, sauf que toute bonne chose a une fin    Israël retire les détecteurs de métaux de l'esplanade des Mosquées    Riyad et ses alliés allongent leur liste noire des entités "terroristes"    Journée d'étude à Rabat sur la lutte contre la traite des êtres humains    Voilà pourquoi la clim est toujours à fond dans les avions    L'économie mondiale retrouve sa dynamique    Divers    Les névroses pas toujours mauvaises pour la santé    Hausse du nombre de touristes polonais visitant le Maroc    Omar Sy sera Le Flic de Belleville    Un nouvel album des Rolling Stones pour "très bientôt"    Linkin Park dit ne jamais pouvoir remplacer son chanteur    Le 11ème festival «Come to my home» du 23 au 30 juillet    11ème Festival international du raï: Une manifestation qui fait la part belle à différents genres musicaux    Immersion dans les qassaid d'un «novateur» en malhoun    Jeux de la Francophonie : Excellente moisson pour les athlètes marocains    Diapo. L'arrivée du roi Salmane d'Arabie saoudite à Tanger en images    5ème édition du Festival d'Al Haouz    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Houda Sahli : «Nous sommes, en général, satisfaits de notre travail au sein du Conseil»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 21 - 05 - 2009

Houda Sahli, 22 ans, présidente de l'Association de quartier Alintilaka, parle à ALM des grands projets qui ont été réalisés et des objectifs de l'association.
ALM : Parlez-nous de l'Association Alintilaka et quels sont ses objectifs ?
Houda Sahli : Créée en 1995, l'Association Alintilaka pour l'enfance et la jeunesse de Sidi Bernoussi travaille en proximité, auprès de différentes couches de la population et son but est basé sur l'approche droit. Quand les habitants d'un quartier connaissent mieux leurs droits, ils peuvent travailler ensemble, en force collective et trouver des alternatives de développement local. Parmi nos objectifs, figurent la participation à la réalisation d'un développement durable socioculturel et pédagogique, la sensibilisation des citoyens à l'importance de la participation dans la gestion des affaires publiques et leur intégration dans la vie publique. A ceux-ci s'ajoutent également l'amélioration de la performance pédagogique des enseignants et le niveau global d'éducation des bénéficiaires.
Quels sont les projets qui ont été réalisés par votre association ?
Nous avons déjà réalisé plusieurs projets, notamment l'organisation de cours de soutien gratuits, la création d'une salle d'informatique équipée et d'un espace de lecture au sein de l'école Bossairi filles. Nous avons également mis en place deux versions du projet «Pour que la nouvelle Moudawana soit une vraie révolution sociale». L'objectif était la formation de 160 jeunes du quartier Sidi Bernoussi aux valeurs égalitaires entre les sexes pour qu'à leur tour, ils puissent sensibiliser les habitants de leurs quartiers. Nous avons aussi élaboré un projet intitulé «L'école publique est un espace de citoyenneté», ainsi qu'une caravane des droits de l'Homme au sein de 5 lycées et des colonies de vacances annuelles pour 250 enfants.
En quoi consiste votre projet intitulé «Plaidoyer pour une gouvernance locale fondée sur le genre» ?
Ce projet rentre dans le cadre de notre plan d'action 2008-2010, intitulé «Pas de développement sans participation à la gestion des affaires publiques». Ce programme est soutenu par la Coopération technique allemande (GTZ), le ministère de l'Education nationale et le mouvement de tiers des sièges élus aux femmes vers la parité. D'un coût global de 237.250 dirhams, ce projet est destiné à réveiller la conscience des citoyens en en faisant des partenaires à part entière de la gestion locale de leur quartier. Cela se fera par la création de débats locaux animés par de jeunes lycéennes et des membres de l'association.
Ces débats ont démarré suite à un sondage sous forme de questionnaire sur un échantillon de 2.000 personnes toutes catégories confondues. Une sorte de diagnostic des attentes de la population du quartier, des représentants locaux, mais aussi, pour la détection des contraintes du développement. Ensuite, l'association a tenu des forums sociaux les 1er 2 et 3 mai 2009 pour sensibiliser les gens sur l'importance de la participation à la gestion des affaires publiques et le rôle de la commune. Mais surtout, sur l'importance de la participation politique des femmes à la réalisation d'un développement locale durable. Maintenant, on est dans la phase préparatoire de la dernière étape du projet. À savoir l'élaboration d'un mémorandum afin de le déposer auprès des partis politiques et interpeller leurs représentants sur les revendications des habitants pour ainsi obtenir leur promesse de ne pas décevoir les électeurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.