Une nouvelle cyberattaque mondiale frappe de grandes entreprises    Le Maroc apporte du cash à la BDEAC    Botswana : Le secteur minier tire la croissance    Développement : Le Kenya et l'Ethiopie main dans la main    Tunisie-Nigéria : Essebsi pour un axe Tunis-Abuja fort    S.M le Roi préside un Conseil des ministres à Casablanca    Il ne vaut pas mieux aller sur ces plages : Saint Martin, la plage de Maho    L'ONCF se mobilise pour les vacances    RAM fête son 60ème anniversaire    La Gambie veut tourner la page du tourisme sexuel    La Serbie réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Ségolène Royal bientôt animatrice télé ?    Assad préparerait une attaque chimique, selon Washington    Manuel Valls quitte un Parti socialiste en déliquescence    Bolt : Je suis excité à l'idée de regarder qui va être le prochain champion olympique sur 100 et 200 m    Coupe des Confédérations : La vidéo entre justice et confusion    L'avenir en pointillé de Mounir Haddadi avec le Onze national    Insolite : Quand je parle du soleil, tes yeux s'éclairent    Divers    Les papiers peints, un danger pour la santé ?    Le phénomène smiley    "De l'enfer au paradis" Un magnifique voyage en musique dans la "Divine comédie" de Dante Alighieri    Abdellah Yacoubi dévoile "Les couleurs de l'âme" à Skhirat    Emissions médicales : La HACA recadre le débat audiovisuel    Mohamed Laaraj s'attaque aux sites web exerçant dans l'illégalité    Leïla Slimani fait sa tournée au Maroc    Al Hoceima : 39 éléments des forces de l'ordre blessés suite à des jets de pierre    Portugal: Mehdi Bennani remporte la course inaugurale du championnat WTCC    Inconstitutionnalité des lois : Aujjar présente le projet 86-15 en commission    SM le Roi reçoit à Casablanca les nouveaux walis et gouverneurs    Al Hoceima et sa région en état de siège, plusieurs blessés dénombrés    SM le Roi préside à Casablanca la cérémonie de fin d'année scolaire de l'Ecole royale    Préservation de la ressource hydrique    Al-Hoceima: l'auteur d'une vidéo de menace à l'arme arrêté    La RAM rouvre la ligne Porto-Casablanca    Aïd Al-Fitr    Aïd Al Fitr célébré lundi au Maroc    Bac 2017: le président Bouteflika ordonne l'organisation d'une session spéciale au profit des candidats retardataires    Mexique : Le baron de la drogue « El Chapo » veut poursuivre Netflix    Coupe des Confédérations 2017: Allemagne et Chili se neutralisent    Real Madrid: contact établi entre Zidane et Mbappé    Baccalauréat: la région de l'Oriental enregistre le meilleur taux de réussite    Football : Transfert record pour l'Egyptien Mohamed Salah à Liverpool    Vidéo : Le Maroc vu du ciel par Yann Arthus Bertrand    Mexique : Le baron de la drogue « El Chapo » veut poursuivre Netflix    Agadir : Riche programmation pour la 14ème édition du festival Timitar    Aid Al Fitr et vacances d'été: Le CNPAC appelle les conducteurs à la vigilance    UberRamadan reverse une partie des commissions de ses courses à Solidarité féminine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mohamed Boussaid : «Le bilan du secteur du tourisme est très satisfaisant»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 30 - 07 - 2009

Dans cet entretien, Mohamed Boussaid, ministre du Tourisme et de l'Artisanat parle de l'évolution du secteur du tourisme durant ces dix dernières années, ainsi que les perspectives du secteur.
ALM : Quel bilan faites-vous du secteur du tourisme durant les dix dernières années ? Et quels sont les grands chantiers entamés durant cette période?
Mohamed Boussaid : Le bilan du secteur du tourisme durant les dix dernières années est très satisfaisant. En effet, grâce à la Vision 2010 qui émane de la Haute volonté royale, ce secteur bénéficie d'une feuille de route offrant de la visibilité aux opérateurs économiques et à l'ensemble des partenaires.
La Vision 2010 a permis de placer le secteur du tourisme au cœur des priorités, en l'érigeant en secteur phare du développement économique et social du pays. Cette vision ambitieuse, partagée et novatrice, a permis de créer une véritable rupture par rapport aux politiques touristiques passées, et à l'industrie touristique de connaître une véritable dynamique, portant aujourd'hui la contribution du secteur à 9% du PIB. Cette stratégie volontariste tourne autour de quatre grands axes : dynamique commerciale, dynamique industrielle, dynamique financière et dynamique institutionnelle. Ces axes ont été déclinés en 6 grands chantiers : produit, promotion-marketing, aérien, formation, environnement touristique et organisation institutionnelle. Tous ces chantiers ont enregistré des progressions importantes depuis le lancement de la Vision 2010 que ce soit pour: les investissements (11 milliards DH pour l'année 2008, contre 3 milliards en 2002 et plus de 100 milliards DH cumulés depuis 1999). L'augmentation des capacités en lits hôteliers (165.000 lits à la fin de cette année, contre 90.000 lits en 2001 avec un changement de rythme annuel passant de 1.500 lits au début de la décennie à plus de 15.000 nouveaux lits attendus cette année). La création de près de 58.000 emplois directs. Le doublement de la recette touristique en devises passant de 29 milliards en 2001 à près de 57 milliards l'année dernière plaçant le secteur en tant que premier contributeur à la balance de paiement nationale.
Durant dix ans, comment le nombre du secteur du tourisme a-t-il évolué?
Un chiffre peut illustrer, à lui seul, le progrès notable enregistré par le secteur touristique : à fin 2008 le Maroc a accueilli le huit millionième touriste, alors qu'en 2001 nous étions à peine à 4,4 millions. Les arrivées aux postes frontières continuent d'afficher cette tendance positive durant les six premiers mois de 2009 avec une hausse de + 10% par rapport à la même période de l'année 2008. Ceci est une grande performance eu égard au changement de la conjoncture mondiale marquée par une crise économique profonde ayant impacté fortement la demande touristique sur les marchés émetteurs.
Le Plan Azur et les stations touristiques marquent un tournant dans la stratégie du tourisme national ? Ce progrès des stations a-t-il donné des fruits?
Le Plan Azur comprend des projets d'envergure représentant des investissements de près de 50 milliards de dirhams réalisés, en partenariat avec l'Etat, par des aménageurs développeurs privés. C'est le pilier central de la stratégie touristique de la Vision 2010 en vue de diversifier l'offre par un rééquilibrage en faveur du produit balnéaire. Ce plan vise à créer 4 à 5 stations sur le littoral méditerranéen et atlantique du Royaume. Je tiens également à préciser que la réussite de ce plan a produit une véritable dynamique puisque de nouveaux projets d'envergure, non prévus par le plan initial, ont vu le jour, notamment à Oued Chbika dans la région de Tan Tan, Cala Iris dans la province d'Al Hoceïma, Tamuda Bay au nord et le projet ambitieux d'aménagement de Mar chica à Nador lancé sur Hautes orientations de Sa Majesté le Roi. Bien sûr, d'autres projets de resorts sont également initiés à Ouarzazate, Marrakech, Tanger, etc.. Le Plan Azur commence à livrer ses fruits.
La station Saïdia première station du Plan Azur vient d'être inaugurée par Sa Majesté le Roi en juin dernier, avec une capacité de 4.500 lits touristiques (plus que la moitié de la capacité installée à Fès, destination touristique historique du Royaume). Elle connaît pour sa première année d'exploration un succès commercial éclatant. Les deux unités hôtelières de Meditérrania Saïdia affichent complet pour cette saison estivale. Une autre station Azur le «Mazagan Beach Resort» ouvrira ses portes en octobre prochain. Deux autres stations ouvriront également leurs premières capacités dès 2010, il s'agit de Lixus à Larache et Mogador à Essaouira. Donc, malgré les difficultés liées à la gestion de ces grands projets et à la conjoncture mondiale défavorable, le Plan Azur continue sa marche en avant.
Vision 2010, vision 2020? Comment voyez-vous l'avenir de ce plan?
Vision 2010 a créé une vraie dynamique en matière d'investissements aussi bien nationaux qu'internationaux, elle a également contribué à la diversification de l'offre marocaine et le passage à une véritable industrie touristique. Sa Majesté le Roi a demandé au gouvernement, dans le message royal adressé aux participants aux neuvième Assises de Saïdia, de préparer une vision touristique prospective à l'horizon 2020 conçue avec rigueur et réalisme.
LaVision 2020 aura pour objectif de consolider les acquis importants réalisés dans le cadre de la mise en œuvre de la "Vision 2010" dont elle aura tiré les enseignements nécessaires, après en avoir identifié les faiblesses et les insuffisances.
Il s'agit donc de dégager une vision globale qui prépare la nouvelle politique touristique nationale pour la prochaine décennie en adoptant une nouvelle démarche et en consolidant les points forts de la vision 2010. L'approche s'oriente vers une logique territoriale et la focalisation sur un développement régional équilibré et harmonieux en tenant compte de la vocation de chaque territoire et des exigences d'un tourisme de qualité, un tourisme durable qu'est le tourisme de demain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.