Feu M'Hamed Boucetta, la force tranquille    Visite de SM le Roi en Zambie : Signature de 19 accords gouvernementaux et de partenariat économique    Entretiens en tête à tête entre SM Mohammed VI et le Président zambien: La Zambie est "heureuse" du retour du Maroc au sein de sa famille africaine    Propriété industrielle et commerciale : 2016, «année de tous les records»    Les finances publiques en janvier 2017: La TVA domestique en hausse de 14,3%: La dette intérieure s'accroit en raison du financement du Trésor pour 7,7 milliards DH    De nombreuses personnalités réunies au troisième jour de deuil pour un dernier hommage à M'hamed Boucetta: Lecture du message intégral adressé par SM le Roi à la famille du leader disparu    Afrique du Sud : La Haute Cour de Pretoria juge le retrait de la CPI illégal    Mise à jour de la Botola Maroc Telecom D1: L'IRT veut rester au contact du podium    Taekwondo : 4 médailles pour le Maroc au Tournoi de Louxor    Trois personnes ont trouvé la mort dans l'effondrement d'une maison à Sidi Youssef    L'Ecole française internationale prépare son ouverture    Régularisation des migrants : La machine est rodée    Maroc Classic 2017 : Un rallye en phase avec son temps    La jeunesse du PJD veut la libération de ses membres poursuivis pour apologie du terrorisme    Libye: des habitants découvrent 74 corps de migrants morts près de Tripoli    Ines Boubakri élue par Nike pour célébrer les athlètes femmes du monde arabe    Trafic aérien : Une évolution de 8,61% en janvier    Tourisme : L'année 2016 sauvée par les MRE    Rabat : Un homme arrêté pour homicide volontaire sur une femme enceinte    Amazigh : Le projet de loi «est un retour en arrière» selon Omari    Lydec réagit au sujet de I'nondation de l'autoroute urbaine de Casablanca    Commune de Meknès : Un plan d'action de 10 MMDH    Règlement des frais du pèlerinage pour l'année 1438 du 06 au 17 mars    Droit de pétition : Les communes à l'école de la démocratie participative    L'expérience de la communication audiovisuelle présentée à Dakar    Charles Aznavour au Festival Mawazine le 12 mai    Après le décès d'un citoyen suite à la chute d'un ascenseur: Des contrôles techniques mensuels dans les tribunaux    Comité exécutif de l'Université Mundiapolis: Le Professeur Benjelloun succède au Dr Derrabi    Marrakech : Un policier use de son arme pour arrêter deux individus mettant en danger la vie des citoyens    The Lancet : 90 ans en vue chez les femmes à l'horizon 2030    Quand le tracteur dérape...    Driss Guerraoui fait Docteur Honoris Causa de l'Ecole de Commerce de Lyon    Entrepreneur « pionnier », motard    215.366 Marocains affiliés à la sécurité sociale en Espagne à fin janvier    Ancelotti prié de s'expliquer sur son doigt d'honneur    LeWAC et le FUS à un tour de la phase de poules de la Ligue des champions    Mondial à 48 : Infantino en Afrique du Sud    Des Marocains et des Algériens dans le lot des jihadistes qui profitent des aides sociales en Espagne    Roberto Fonseca, la Blue Note du Jazzablanca 2017    Une famille agressée à Nador : deux morts et deux blessés    Gnaoua Festival Tour: Les maîtres gnaoua à la rencontre des publics français et américain    Arrestation de trois individus soupçonnés de préparer un attentat en France    Témara: Arrestation d'une femme en possession de 3.600 comprimés psychotropes    Casablanca : Plus de 345.000 visiteurs au Salon du livre    Vers un refroidissement de l'Atlantique Nord plus rapide que prévu    Les jihadistes de l'EI ont aussi violé des femmes sunnites en Irak    "Lego Batman" toujours en tête du box-office    Théâtre : Les jeunes de Hay Mohammadi en compétition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lahcen Daoudi : «Ils sont négligeables, il faut les ignorer»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 11 - 06 - 2010

Selon Lahcen Daoudi, l'AMDH ne représente rien dans la société et sa position n'a pas à être prise en considération.
ALM : Pourquoi le PJD est resté silencieux et n'a pas réagi aux positions de l'AMDH?
Lahcen Daoudi : Nous n'avons jamais voulu donner de l'importance à ces gens qui ne cherchent que des occasions pour faire parler d'eux. Ils veulent attirer la sympathie et l'attention des organismes internationaux à travers la polémique. Ces gens ne représentent rien dans la société et leurs positions n'ont pas à être prises en considération. Ils sont négligeables, il faut les ignorer. C'est notre position à leur égard.
Que pensez-vous de la position de l'AMDH par rapport aux droits de l'Homme ?
Bien sûr, l'AMDH est libre d'avoir son point de vue, mais cela doit se faire sans empiéter les droits des Marocains et de la société marocaine au nom du droit des individus. Il y a une réelle confusion chez l'AMDH entre l'idéologie et les droits de l'Homme. Chez eux, la question des droits de l'Homme est un four-tout, où elle commence et où elle finit ? On n'en sait rien. Au Maroc, on n'a pas le même concept des droits de l'individu que celui né en 1789 en réaction à une église totalitaire. On ne doit pas greffer bêtement, comme le fait l'AMDH, ce modèle aujourd'hui en 2010 dans un contexte différent qui est le nôtre. Parce que, chez nous, il y a aussi, en plus du droit des individus, l'Islam et le droit du groupe. Et il faut trouver un consensus entre les deux.
Selon vous, l'AMDH porte-t-elle atteinte aux causes sacrées de la Nation ?
On a des fondamentaux dans ce pays. Notre devise c'est «Dieu, la Patrie, le Roi». Petit à petit , c'est l'Islam, une fois c'est le Sahara, une autre fois c'est la Monarchie. Si on commence à remettre en cause ces fondamentaux, qu'est-ce qui unira alors les Marocains? Qu'est-ce qui fera la nation ? Ceci est un débat de fond qu'il ne faut pas prendre à la légère, sinon c'est toute la stabilité du Royaume qui est en jeu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.