Patrimoine de Casablanca: démolition de l'entreprise Legal Frères & Cie    Le roi inaugure l'Institut Mohammed VI de formation des imams    Enseignement: bientôt des leçons en format vidéo    La Banque mondiale débloque 1,3MMDH pour les déchets ménagers    Handball / Du 27/10 au 10/11 : Nador accueille le 37ème championnat d'Afrique de club champions    Crash A320: le copilote a caché qu'il était malade    FAR: Le Maestro Dahhane designé officiellement entraîneur principal    Films à l'affiche au cinéma : sélection de la semaine    Maroc/Pays-Bas: collaboration en matière de religion    les résultats financiers du Groupe Addoha pour l'année 2014    Courrier du Nord-Est    Le Raja en chute libre, Boudreka quitte la Fédé... mais pas les Verts    Le film «Mia» de Wouter Bongaerts remporte le grand prix    Le 8 mars... Un 20 mars    L'armée saoudienne lance une opération militaire au Yémen: Le Maroc solidaire avec l'Arabie Saoudite    Rencontre aujourd'hui à Rabat sur «La gouvernance au féminin : conquête et pratique du pouvoir»    Export : carton plein pour les plantes aromatiques et médicinales    Saisie de plus de 1,5 t de chira à Salé    Près de 700 MDH investit au Maroc    Maroc-UE / Rabat a fait le choix de la démocratie et de l'Etat de droit    Crash d'un Airbus en France: Condoléances de SM le Roi au Roi Felipe VI et à la Reine Letizia d'Espagne et au président français ainsi qu'à la Chancelière allemande, Angela Merkel    En partenariat avec le magazine «Nissae mina Al Maghrib»: Trois femmes récompensées par le Prix «Tamayuz»    Un point de vente à Casablanca : FRS désire mieux informer et servir les marocains    Bourbier    L'indemnité aux FAR approuvée    Mundialito : le Maroc a grevé son budget !    Assurance : Hausse de 6,3% des primes émises en 2014    L'OCP tient la 3e édition du Symphos    Une nouvelle plateforme pour Porsche à Casablanca    Coopération culturelle Maroc/Koweït, le projet de loi approuvé    Les grosses raquettes seront de la partie au Grand Prix Hassan II de tennis    Cech veut quitter Chelsea    Insolite    News    Les Etats-Unis bombardent près de Tikrit en soutien aux forces irakiennes    Les réfugiés syriens, des âmes errantes du Levant    La Belgique tente de forcer la main au Maroc dans le dossier des migrants irréguliers    Le lion fait son retour au Gabon    Les jeunes Américains avides d'informations    Divers    Soutien de l'UE aux efforts de l'ONU au Sahara    Le PGPM permettra d'élaborer de nouvelles politiques, selon la BAD    Casablanca Finance City, un tremplin pour l'investissement en Afrique    Matches tests pour les locaux et les Olympiques    Les festivals à voir une fois dans sa vie : Le festival du "Saut de bébés" (Espagne)    Quand arts et développement vont de pair    "Peter Pan On Ice", un spectacle sur glace mêlant chant, danse et comédie    Mawazine: Majida El Roumi chantera au Théâtre National Mohammed V à Rabat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Décryptage : A quoi sert un secrétaire d'Etat ?
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 21 - 09 - 2010

…Un secrétaire d'Etat en sursis, un membre du gouvernement en attente permanente...
Il a enfin fait quelque chose. On attendait cela depuis sa nomination en 2007. On voulait bien savoir à quoi sert un secrétariat d'Etat chargé du Développement territorial et ce qu'il pourrait apporter comme valeur ajoutée au travail de l'équipe gouvernementale. Et comme les prérogatives du poste en soi n'ont pas été définies par un texte juridique clair, on espérait le savoir à travers les activités du titulaire du département. Or, il n'a pratiquement rien fait. En trois ans, il a enregistré à son actif deux interventions publiques et un entretien à la presse. Une simple recherche sur Google permet de s'en apercevoir. Le nom du titulaire du portefeuille, à savoir l'istiqlalien Abdeslam Al Mesbahi n'apparaît que sur la liste des membres du gouvernement ou dans des articles datant de 2007 faisant état de la nomination par SM le Roi des membres du gouvernement Abbas El Fassi. Pour le reste, rien de spécial. On avait fini par l'oublier jusqu'à ce que la MAP le rappelle à nos souvenirs en publiant une dépêche sur une visite effectuée par l'ambassadeur de France au Maroc au siège du secrétariat d'Etat chargé du Développement territorial. Une visite de courtoisie, peut-être. En tout cas, rien de stratégique.
On ne sait donc pas encore à quoi sert d'avoir un secrétariat d'Etat chargé du Développement territorial. Ce n'est pas la faute à M. Al Mesbahi, explique un connaisseur des coulisses du gouvernement. En fait, estime la même source, ce serait la faute à Ahmed Taoufiq Hejira. Le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de l'Aménagement de l'espace ferait de l'ombre à son secrétaire d'Etat ne lui laissant aucune chance de faire ses preuves. L'omniprésence du ministre de l'Habitat dans les médias, dans les activités officielles et tous les événements liés à son département a fait de M. Al Mesbahi un secrétaire d'Etat en sursis, un membre du gouvernement qui est en attente permanente à ce qu'on le laisse faire quelque chose. Or, la logique de la gouvernance rationnelle, notamment en France où la fonction de secrétaire d'Etat est la plus développée, veut que les secrétaires d'Etat soient de vrais adjoints du ministre de tutelle. Ils l'aident, chacun en ce qui le concerne, tant dans la gestion des dossiers que dans la mise en œuvre des stratégies de développement du secteur qui les concerne. Mais, au Maroc, les secrétaires d'Etat sont astreints à un rôle de joueur de réserve qui passe la saison gouvernementale à espérer que son ministre de tutelle attrape la grippe pour pouvoir le remplacer lors d'une activité officielle et pouvoir enfin faire quelque chose. C'est de la déperdition de compétences. Mais que faire face à la voracité de certains ministres qui veulent tout faire tous seuls ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.