Festival du film de Marrakech    Badr Hari perd son ultime combat    Turquie: double explosion à Istanbul    Tinder, drague et misères du désir    Coopération maroco-nigériane: Entente pour stimuler l'investissement sur les marchés de capitaux respectifs    MEDays Business Summit 2016: La diversification des partenariats stratégiques nourrit l'ambition du Royaume    Un nouveau commandant pour la MINURSO : Le secrétaire général de l'ONU nomme un général chinois        Campagne agricole 2016-2017 : 4 millions d'hectares de surfaces emblavées    Dynamisme marquant du secteur privé marocain en Afrique subsaharienne : Le Sénégal, la Côte d'Ivoire et le Gabon en tête des marchés    Aid Al Mawlid:SM le Roi présidera une veillée religieuse à la mosquée Hassan II    La Russie a interféré dans la présidentielle pour aider Trump à gagner    Signature de conventions de partenariat entre des membres de la FAAPA    300 tonnes de produits impropres à la consommation saisies en un mois    Festival de Marrakech: Vibrant Hommage à Isabelle Adjani à la veille de la cérémonie de clôture    Montréal : une soirée exceptionnelle de musique andalouse    Beni Mellal: Le Conseil régional au service du développement de la région.    Propos anti-marocains: Wilders reconnu coupable de discrimination    Il vaut un milliard et plus    L'opération Riâya 2016 pour faire face à la vague de froid : Les budgets provinciaux renforcés de 3,3 millions de dirhams    Raja : Ce n'est pas qu'en football que ça va mal : D'autres sections concernées...    Rugby : Championnat national d'élite: Première journée : Un démarrage en poule unique    Il revient aux responsables politiques d'avoir la clairvoyance, la finesse d'analyse et la réactivité nécessaires pour concevoir des politiques publiques efficaces plutôt que tapageuses    Bilan probant de l'INDH à M'diq    Surfeur, wingsuiter, freerider ou skater: ils sont tous fous!    Football Leaks Di Maria, Pastore épinglés à leur tour    Europa League : Manchester United passe par la petite porte    L'opérateur Méditel passe du rouge à l'Orange    La présidente sud-coréenne présente ses excuses après sa destitution    La jeunesse, une assurance de sécurité et de paix    Divers    Driss El Yazami : En dépit des acquis, beaucoup reste à faire en matière de droits de l'Homme    Un général chinois à la tête de la MINURSO    Kim Kardashian voudrait divorcer de Kanye West    Le secret de Lady Gaga    Comment Jolie et Pitt se battent pour la garde de leurs enfants    Trois ans de prison pour l'ancien ministre français Jérôme Cahuzac    Jemaa El Fna transformée en une salle de cinéma à l'occasion du Festival de Marrakech    ESSAY ABOUT NARCISSISTIC Individuality DISORDER    Botola Maroc Telecom: Le DHJ accentue la pression sur le Wydad    Vague de froid : La province de Taounate se mobilise    Ban Ki-moon nomme un général chinois à la tête de la MINURSO    CNDH : nouvel ouvrage dédié à la mémoire de Fatima Mernissi    Arrestation d'un individu pour avoir percuté un agent de la circulation avant de prendre la fuite    Aberration démocratique ?    Le paludisme était déjà présent en Italie sous l'empire romain    Insolite : Pub ministériel    Des dizaines de migrants subsahariens fuient l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mohamed Najib Boulif, le stratège
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 18 - 01 - 2012

Najib Boulif, de par sa profonde maîtrise du champ écono- mique, aura à gérer les affaires générales et à assurer la bonne gouvernance du pays durant le mandat du gouvernement Benkirane.
Mohamed Najib Boulif est sans conteste l'atout financier du PJD. Son parcours et son expérience ont fait de lui le pressenti numéro 1 à la tête du ministère des finances. A en décevoir quelques-uns, cet expert en économie a été nommé ministre délégué auprès du chef de gouvernement chargé des affaires générales et de la gouvernance depuis janvier 2012. Un économiste de renom, de surcroît scientifique et politologue chevronné, tels sont les mots qui décrivent notre ministre délégué. Successeur à Nizar Baraka, Najib Boulif, de par sa profonde maîtrise du champ économique, aura à gérer les affaires générales et à assurer la bonne gouvernance du pays durant le mandat du gouvernement Benkirane. Chose qui, selon les observateurs, s'avère impérative afin d'atténuer les retombées de la crise financière et économique qui ne cesse de s'accentuer chez des pays des plus puissants économiquement. Pour ce faire, Najib Boulif table sur les richesses du pays qui, d'après lui, si bonne gérance il y a, pourra réussir le pari de franchir de grands pas vers une réelle croissance.
Dans cette même vision, Boulif a été l'un des économistes qui ont insisté sur l'obligation de développer des offres sociales pour la population, sur l'urgence d'une réforme de la Caisse de compensation ainsi que celle de la rationalisation de l'endettement au Maroc. Il faut dire que le parcours de Najib Boulif ne laisse pas de doutes sur ses capacités à assurer la mission qui lui a été confiée. Il est titulaire d'une maîtrise en gestion des entreprises et d'une autre en économétrie de l'Université de Dijon en 1985. Une année plus tard, il obtient son diplôme de l'Institut français de pétrole, spécialisé en économie de l'énergie pour ensuite soutenir sa thèse de doctorat national, dans la même spécialité de l'Université de Paris II en 1989 et un PhD de l'Université de Fès en 1996. Parallèlement à ce parcours académique, M. Najib Boulif a été très actif sur le plan politique. Depuis 2002, il assure la fonction de député à la Chambre des représentants. Cet économiste du Parti de la justice et du développement a été réélu aux Législatives de novembre dernier. Il est vice-président de la commission chargée des questions économiques à la Chambre des représentants et président du groupe d'amitié maroco-turque. Il est aussi membre de l'Assemblée parlementaire de la francophonie et membre fondateur du Forum mondial des parlementaires islamiques. Ce n'est pas tout, Najib Boulif est membre fondateur du Forum international d'Al Qods, membre de l'Organisation pour la sécurité et la coopération de l'Europe et de l'Organisation mondiale des parlementaires contre la corruption. Une chose est sûre, le gouvernement actuel devra faire face à des défis majeurs. La tâche s'avère difficile mais les atouts sont là.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.