Partenariat : CNDH-RAM Convention pour la formation sur les droits de l'homme    Algérie: Bouteflika vote en fauteuil roulant    Emma Stone : Romantique et élégante en Italie !    De nouvelles infrastructures sanitaires pour le Nord du Maroc    CAN 2015 : La CAF s'assure de la bonne organisation    Intégration régionale : Le Maroc a une importante carte à jouer    Flashmode – Lady Photoshop à Gogo    La France déconseille à ses ressortissants les déplacements dans certaines régions d'Algérie    Fès-News    Ukraine : A la veille de la rencontre quadripartite à Genève: Bras de fer entre forces gouvernementales et les séparatistes    Assises nationales sur la protection de l'enfance : Le partenariat et le partage des responsabilités    Algérie: Candidat invisible, Bouteflika en voie de président par contumace    Dialogue social : Les syndicats exposent leurs revendications, Benkirane promet une réponse avant le 1er mai    Brevet d'invention : L'innovation peine à décoller    Parlons Sahara : La vérité vaincra    Hommage solennel à Souad El Hakim    La pièce «Sarout» au festival Khalifa Istanbouli    Sous-traitance automobile : Vers la consolidation du secteur    Lachgar ne démissionne pas    Abbès Kabbage, une vie de maitre    Le marasme d'une contrée suffoquée    Les relations historiques et distinguées entre le Vietnam et le Maroc au menu    Perspectives rassurantes        Le mot pour rire : «Droit d'informer» : y a qu'à...    Il fait l'actu : Aziz Akhannouch    Le BTP très solide face à la crise    WTCC : Sébastien Loeb marque le coup !    Chamakh décisif face à Everton        Un médecin condamné à 10 mois de prison ferme pour avoir fourni de faux certificats médicaux    SAHARA MAROCAIN : Un Ban Ki-moon averti en vaut deux...    Plus de 300 disparus après le naufrage d'un ferry en Corée du Sud    Renforcement de la coopération scientifique maroco-égyptienne    Sahara connection !    Borussia en finale de la Coupe d'Allemagne    La lutte de trappeurs amérindiens pour sauver une forêt boréale    Un anneau de diamant observé à 2500 années-lumière de la Terre    Le beau temps est là, les allergies aussi    126.837 billets alloués en quatre heures    Ce qu'il faut marteler par ( Jamal Berraoui )    Anelka : "Je n'ai signé pour personne"    Le Maroc et la Côte d'Ivoire vivent une nouvelle lune de miel    La perfection de la musique de Mozart sublimée au Maroc    L'abstentionnisme et Bouteflika principaux acteurs d'une présidentielle jouée d'avance    Le concept s'institutionnalise    Le plan Aquaculture Maroc dévoilé à Tétouan    Le Maroc, l'Algérie et la frontière    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Abdelouahed Souhail, le «self-made-man»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 23 - 01 - 2012

Abdelouahed Souhail a su gravir les échelons et faire preuve d'audace, chose qui lui a valu une large confiance et l'a mené jusqu'à son poste actuel. Une charge sans doute lourde mais ce militant socialiste a les atouts pour l'assurer.
Il est membre du bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) et ancien directeur du CIH. Ce fin connaisseur du monde des affaires succède à Jamal Rhmani. Le nouveau ministre de l'emploi Abdelouahed Souhail aura à relever de grands défis durant le mandat du gouvernement Benkirane. Un homme sérieux, pondéré et à l'écoute, tels sont les mots qui décrivent Abdelouahed Souhail. Ce fils de banquier a su gravir les échelons et faire preuve d'audace, chose qui lui a valu une large confiance et l'a mené jusqu'à son poste actuel. Une charge sans doute lourde mais ce militant socialiste a les atouts pour l'assurer. Cet originaire de Casablanca est né en 1946, il est lauréat de la Faculté de droit et des sciences économiques de Casablanca où il a obtenu une licence en économie pour ensuite intégrer sur concours la Banque marocaine du commerce extérieur (BMCE) en novembre 1967 comme attaché de direction. Il a forgé en lui le banquier et le leader en passant trente années dans cette même banque. Période durant laquelle il s'est vu confier plusieurs responsabilités de gestion et d'animation de réseaux régionaux d'agences. Après la privatisation de la BMCE en 1995, il devient directeur du réseau national et mènera des activités de développement de marketing. Une année plus tard, il est nommé directeur général de l'exploitation, se retrouvant à la tête d'un réseau de plus de 180 agences et de 2.000 agents à travers le Royaume. Et ce n'est qu'en février 1998 que cet économiste verra les fruits de ses efforts. Il est nommé président-directeur général du Crédit immobilier et hôtelier, par le feu SM le Roi Hassan II. Fonction qu'il occupera jusqu'en 2001. Abdelouahed Souhail a parcouru un long chemin. Cet homme qui a commencé comme attaché de direction à la BMCE est devenu l'un des hommes incontournables dans le champ économique marocain dont les rouages lui sont tout sauf inconnus. Parallèlement à sa carrière professionnelle, il est très actif sur le plan politique et associatif. Alors qu'il était étudiant, il a intégré le Parti communiste marocain (PCM) en 1963. Il a également été membre du bureau de la corporation des étudiants en droit de 1965 à 1967 et secrétaire général de la section de Casablanca de l'Union nationale des étudiants du Maroc. Ce banquier hors pair milite au sein du PPS depuis le 1er congrès national du parti, tenu en 1975. Il a été président de la commission politique des 5e et 6e congrès. Son parcours économique a fait de lui le profil adéquat pour représenter son parti dans le monde des affaires. Khalid Naciri, qui est lui aussi membre du bureau politique du PPS, décrit le nouveau ministre de l'emploi comme étant «un homme d'écoute qui ne s'attache jamais à l'aspect superficiel des choses. Il prend le temps de mûrir ses positions et agit toujours pour faire triompher les valeurs auxquelles il croit». Ce n'est pas tout, Abdelouahed Souhail a été élu conseiller de la ville de Casablanca de 2003 à 2009. Il a également été administrateur de plusieurs sociétés, notamment la Société nationale d'électrolyse et de pétrochimie (SNEP), Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) et la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Il a aussi été membre de la commission bancaire du Groupement professionnel des banques du Maroc où il a pris une part active à tous les projets de modernisation, de régulation et de réforme du système bancaire. Une chose est sûre, ce militant et banquier a un parcours des plus riches. Sa nomination à la tête d'un département aussi tendu que celui de l'emploi n'est pas du tout fortuite. Ceci dit, en sa qualité de banquier, Abdelouahed Souhail n'aura pas à se tromper de calculs pour rafraîchir le département qui lui a été confié.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.