Un programme pour les vendeurs ambulants    Brèves    La cyber-attaque guette les PME    Brèves    Visa: Une exemption... sous conditions pour la Turquie    Brèves    Derrière l'objectif d'Ahmed Bennani    La Fondation Bill & Melinda Gates nie tout investissement au Maroc    L'océan au cœur du Forum de la mer    Benkirane reçoit le ministre japonais chargé des Affaires étrangères    Représentativité des femmes: Rencontre d'étude sur le Fonds de soutien    Ahmet Davutoglu sur le départ, Erdogan consolide son pouvoir en Turquie    Le candidat FPÖ assure être prêt à renommer un chancelier social-démocrate en Autriche    Libye - Maroc : Tannane et Boufal probablement forfaits Spécial    Madrid, capitale de l'Europe    Le WAC prend une sérieuse option sur le titre    Duel à distance pour l'accessit entre le CAK et l'ASS    Des anticorps protègent des singes du "VIH" pendant des mois    La disparition de l'homme de Neandertal peut-être liée à une alimentation inadaptée    Insolite    La Cour des comptes pointe du doigt l'absence de volonté de réforme de la Fonction publique    Dialogue social : Une portion congrue en guise d'offre gouvernementale    Lancement à Ouazzane de l'opération "De l'enfant à l'enfant" pour la scolarisation de tous    Hiba Khamlichi dans ses métamorphoses    Ouverture du 20ème Salon international de Tanger des livres et des arts    En kiosque N° 1164 : LE PRINTEMPS AMAZIGH    Classement FIFA : Un mois d'avril qui n'apporte aucun changement ! Spécial    Classes préparatoires : Les candidatures d'accès ouvertes    La question amazighe, de Rabat à Alger    Hassan Darsi s'attaque aux «réparateurs du ciel»    Les radios privées fêtent les 10 ans de la radio libre au Maroc    Boussaid : Les échanges entre le Maroc et le Japon demeure de longue durée    THII de golf : Le prince Moulay Rachid a honoré le tournoi Pro-AM    Industries métalliques et métallurgiques : Les opérateurs misent sur la performance    Iconoclaste...    Mobilisation pour la biodiversité    Hespress distingué à Dubaï    Quatre portés disparus dans la crue d'un oued dans la province de Taroudant    Transports: La Guinée veut s'inspirer de l'expérience marocaine    BCIJ : Arrestation à Tanger de trois barons du trafic international de drogue    INDH : Tiznit capte 82 MDH en 10 ans    Arrestation à Saïdia d'un partisan de l'organisation EI    Maroc-espagne : Turbo sur la coopération culturelle !    Youssef El-Arabi en négociation avec l'AEK Athènes    1,8 MMDH pour la mise en œuvre de la Stratégie nationale de lutte contre la corruption    Reportage : Expulsions à la pelle et léthargie consulaire : Vers un accord de réadmission exposant les Marocains de Belgique à plus d'abus    Le secteur USFP des MRE discute du projet de loi sur la traite des êtres humains    Reprise des pourparlers directs entre rebelles et gouvernement yéménites    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Abdelouahed Souhail, le «self-made-man»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 23 - 01 - 2012

Abdelouahed Souhail a su gravir les échelons et faire preuve d'audace, chose qui lui a valu une large confiance et l'a mené jusqu'à son poste actuel. Une charge sans doute lourde mais ce militant socialiste a les atouts pour l'assurer.
Il est membre du bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) et ancien directeur du CIH. Ce fin connaisseur du monde des affaires succède à Jamal Rhmani. Le nouveau ministre de l'emploi Abdelouahed Souhail aura à relever de grands défis durant le mandat du gouvernement Benkirane. Un homme sérieux, pondéré et à l'écoute, tels sont les mots qui décrivent Abdelouahed Souhail. Ce fils de banquier a su gravir les échelons et faire preuve d'audace, chose qui lui a valu une large confiance et l'a mené jusqu'à son poste actuel. Une charge sans doute lourde mais ce militant socialiste a les atouts pour l'assurer. Cet originaire de Casablanca est né en 1946, il est lauréat de la Faculté de droit et des sciences économiques de Casablanca où il a obtenu une licence en économie pour ensuite intégrer sur concours la Banque marocaine du commerce extérieur (BMCE) en novembre 1967 comme attaché de direction. Il a forgé en lui le banquier et le leader en passant trente années dans cette même banque. Période durant laquelle il s'est vu confier plusieurs responsabilités de gestion et d'animation de réseaux régionaux d'agences. Après la privatisation de la BMCE en 1995, il devient directeur du réseau national et mènera des activités de développement de marketing. Une année plus tard, il est nommé directeur général de l'exploitation, se retrouvant à la tête d'un réseau de plus de 180 agences et de 2.000 agents à travers le Royaume. Et ce n'est qu'en février 1998 que cet économiste verra les fruits de ses efforts. Il est nommé président-directeur général du Crédit immobilier et hôtelier, par le feu SM le Roi Hassan II. Fonction qu'il occupera jusqu'en 2001. Abdelouahed Souhail a parcouru un long chemin. Cet homme qui a commencé comme attaché de direction à la BMCE est devenu l'un des hommes incontournables dans le champ économique marocain dont les rouages lui sont tout sauf inconnus. Parallèlement à sa carrière professionnelle, il est très actif sur le plan politique et associatif. Alors qu'il était étudiant, il a intégré le Parti communiste marocain (PCM) en 1963. Il a également été membre du bureau de la corporation des étudiants en droit de 1965 à 1967 et secrétaire général de la section de Casablanca de l'Union nationale des étudiants du Maroc. Ce banquier hors pair milite au sein du PPS depuis le 1er congrès national du parti, tenu en 1975. Il a été président de la commission politique des 5e et 6e congrès. Son parcours économique a fait de lui le profil adéquat pour représenter son parti dans le monde des affaires. Khalid Naciri, qui est lui aussi membre du bureau politique du PPS, décrit le nouveau ministre de l'emploi comme étant «un homme d'écoute qui ne s'attache jamais à l'aspect superficiel des choses. Il prend le temps de mûrir ses positions et agit toujours pour faire triompher les valeurs auxquelles il croit». Ce n'est pas tout, Abdelouahed Souhail a été élu conseiller de la ville de Casablanca de 2003 à 2009. Il a également été administrateur de plusieurs sociétés, notamment la Société nationale d'électrolyse et de pétrochimie (SNEP), Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) et la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Il a aussi été membre de la commission bancaire du Groupement professionnel des banques du Maroc où il a pris une part active à tous les projets de modernisation, de régulation et de réforme du système bancaire. Une chose est sûre, ce militant et banquier a un parcours des plus riches. Sa nomination à la tête d'un département aussi tendu que celui de l'emploi n'est pas du tout fortuite. Ceci dit, en sa qualité de banquier, Abdelouahed Souhail n'aura pas à se tromper de calculs pour rafraîchir le département qui lui a été confié.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.