Une camionnette fonce dans la foule dans le centre-ville Barcelone : plusieurs blessés    Guelmim-Oued Noun: L'Absurdistan du sud    Attentats de Paris : Les nouvelles révélations sur le rôle de Salah Abdeslam    «Dakhla en couleurs… été 2017», un événement pour les arts plastiques    Hommage à Hamid Kharbouchi au Caire    Championnat du monde junior de karting : Le Marocain Zanfari 2e en Autriche    Grand Prix de Pau de golf : Excellentes performances des juniors marocains    Affaire de corruption et d'extorsion : Deux fonctionnaires de police arrêtés à Marrakech    Opération «Marhaba 2017» : 2,20 millions MRE ont regagné le Maroc via les différents points de passage    Khémisset : Un mort et un blessé dans un accident de la route    Pour Sellami, rien ne sera gagné d'avance lors du match contre l'Egypte    PJD: le parti dévasté par une guerre intestine    Préparation du projet de loi de Finances 2018: Un déficit budgétaire à 3% et un taux de croissance à 3,2%    Plan Maroc Vert : Agenda chargé de Aziz Akhannouch à Ouarzazate    Lions de l'Atlas: fin de la tournée européenne de Hadji et Beaumelle    Le déficit commercial se creuse de plus en plus    La vérité sans détours : Nos adversaires cherchent à porter atteinte à ce qui fait notre force    Parlement: pourquoi une session extraordinaire en septembre    Haj : L'Arabie Saoudite rouvre sa frontière avec le Qatar    A cause de travaux exceptionnels : La gare de Casa-port sera fermée le 20 août à la circulation des trains    Al Hoceima: la vérité sur le transfert de Abdelhafid El Haddad à l'hôpital Mohammed V    Reptiles et insectes venimeux: le Maroc en pénurie d'antidotes    Météo: chaleur, nuages et orages    Horst Köhler succède à Ross comme envoyé personnel du SG de l'ONU pour le Sahara    Des bus en plus pour remplacer le tramway interrompu à Casablanca    L'IRT rétribue les donneurs de sang avec des billets gratuits    Insolite : Ado gouverneur    Démarrage sur les chapeaux de roue pour Liverpool en Ligue des champions    Zidane contrarié par la lourde sanction infligée à Ronaldo    Vers une réduction de la période des transferts en Angleterre    Le désamour grandit entre Trump et les patrons américains    Attentats suicides dans le nord-est du Nigeria : 28 morts et plus de 80 blessés    Lorsque les Hommes intègres parlent du Royaume...    Une délégation parlementaire chinoise au Maroc en septembre prochain    Divers Economie    Une hormone dope mémoire et capacités motrices, un espoir pour Alzheimer    Des "bonnes" marocaines déguisées en épouses    Le savoir-faire artisanal exposé à Ifrane    A Larache, Mohamed Choubi se ressource auprès de Genet et Goytisolo    Exposition au Guatemala d'œuvres de calligraphie arabe d'Abdelhamid Az-zubair    "Dakhla en couleurs... Eté 2017"    «15 Minutes de guerre» de Fred Grivois en plein tournage au Maroc    Divers    Tom Cruis blessé lors d'une cascade de Mission Impossible 6    L'Iran menace de sortir de l'accord de 2015 en cas de nouvelles sanctions américaines    Attaque terroriste à Ouagadougou: message de condoléances du roi Mohammed VI    Décès du grand journaliste et écrivain marocain Abdelkrim Ghallab    Abdelkrim Ghallab, l'un des piliers du mouvement national, n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Abdelouahed Souhail, le «self-made-man»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 23 - 01 - 2012

Abdelouahed Souhail a su gravir les échelons et faire preuve d'audace, chose qui lui a valu une large confiance et l'a mené jusqu'à son poste actuel. Une charge sans doute lourde mais ce militant socialiste a les atouts pour l'assurer.
Il est membre du bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) et ancien directeur du CIH. Ce fin connaisseur du monde des affaires succède à Jamal Rhmani. Le nouveau ministre de l'emploi Abdelouahed Souhail aura à relever de grands défis durant le mandat du gouvernement Benkirane. Un homme sérieux, pondéré et à l'écoute, tels sont les mots qui décrivent Abdelouahed Souhail. Ce fils de banquier a su gravir les échelons et faire preuve d'audace, chose qui lui a valu une large confiance et l'a mené jusqu'à son poste actuel. Une charge sans doute lourde mais ce militant socialiste a les atouts pour l'assurer. Cet originaire de Casablanca est né en 1946, il est lauréat de la Faculté de droit et des sciences économiques de Casablanca où il a obtenu une licence en économie pour ensuite intégrer sur concours la Banque marocaine du commerce extérieur (BMCE) en novembre 1967 comme attaché de direction. Il a forgé en lui le banquier et le leader en passant trente années dans cette même banque. Période durant laquelle il s'est vu confier plusieurs responsabilités de gestion et d'animation de réseaux régionaux d'agences. Après la privatisation de la BMCE en 1995, il devient directeur du réseau national et mènera des activités de développement de marketing. Une année plus tard, il est nommé directeur général de l'exploitation, se retrouvant à la tête d'un réseau de plus de 180 agences et de 2.000 agents à travers le Royaume. Et ce n'est qu'en février 1998 que cet économiste verra les fruits de ses efforts. Il est nommé président-directeur général du Crédit immobilier et hôtelier, par le feu SM le Roi Hassan II. Fonction qu'il occupera jusqu'en 2001. Abdelouahed Souhail a parcouru un long chemin. Cet homme qui a commencé comme attaché de direction à la BMCE est devenu l'un des hommes incontournables dans le champ économique marocain dont les rouages lui sont tout sauf inconnus. Parallèlement à sa carrière professionnelle, il est très actif sur le plan politique et associatif. Alors qu'il était étudiant, il a intégré le Parti communiste marocain (PCM) en 1963. Il a également été membre du bureau de la corporation des étudiants en droit de 1965 à 1967 et secrétaire général de la section de Casablanca de l'Union nationale des étudiants du Maroc. Ce banquier hors pair milite au sein du PPS depuis le 1er congrès national du parti, tenu en 1975. Il a été président de la commission politique des 5e et 6e congrès. Son parcours économique a fait de lui le profil adéquat pour représenter son parti dans le monde des affaires. Khalid Naciri, qui est lui aussi membre du bureau politique du PPS, décrit le nouveau ministre de l'emploi comme étant «un homme d'écoute qui ne s'attache jamais à l'aspect superficiel des choses. Il prend le temps de mûrir ses positions et agit toujours pour faire triompher les valeurs auxquelles il croit». Ce n'est pas tout, Abdelouahed Souhail a été élu conseiller de la ville de Casablanca de 2003 à 2009. Il a également été administrateur de plusieurs sociétés, notamment la Société nationale d'électrolyse et de pétrochimie (SNEP), Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) et la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Il a aussi été membre de la commission bancaire du Groupement professionnel des banques du Maroc où il a pris une part active à tous les projets de modernisation, de régulation et de réforme du système bancaire. Une chose est sûre, ce militant et banquier a un parcours des plus riches. Sa nomination à la tête d'un département aussi tendu que celui de l'emploi n'est pas du tout fortuite. Ceci dit, en sa qualité de banquier, Abdelouahed Souhail n'aura pas à se tromper de calculs pour rafraîchir le département qui lui a été confié.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.