RAM renforce ses vols à destination de Lisbonne    Zones côtières du Maroc: Comment améliorer l'état du littoral    Ciné - Script: Le festival dans tous ses états    de Khadija Leclere    Engagement public-privé contre la faim cachée : Étude sur la consommation du lait fortifié en vit A et D3, Fer et Iode sur le statut nutritionnel des élèves    Elite-Pro/21ème Journée : CAK-KAC : 2-1 : Mohammed Ounajem « Super Ka » atomise les Kénitréens    Evona, les Winners et le temps perdu : Nayda ...    Le patron de l'OMC au Maroc les 8 et 9 avril    Syrie: Les Kurdes repoussent Da'ech    États-Unis/ Baisse du potentiel des forces armées    Le Da'echien « Jihadi John » identifié    Maroc - France / Consolidation de la coopération sécuritaire    L'horreur !    Première hausse mensuelle depuis juin    Le Maroc derrière l'Afrique du Sud et l'Egypte    Casablanca finance City conclut un accord avec l'API du Burkina    Lancement de la 9ème édition de « Tremplin Maroc »    Des investissements étrangers record en 2014    Holcim-Lagarge : la fusion lancée au Maroc après le regroupement à l'international    Algérie : Tension au Sud au lendemain des premiers affrontements déclenchés par le gaz de schiste    Suite à ses propos diffamatoires portant atteinte à l'honneur du Maroc / Citation à comparaître de Zakaria Moumni devant un tribunal parisien    Hamid Chabat invité de « 90 mn pour convaincre » sur Médi1 TV / La politique de proximité de l'Istiqlal lui vaut l'adhésion de 10.000 nouveaux membres par mois    Indemnités de logement en faveur des agents de l'autorité    Nouvelles arrestations dans l'affaire de saisie de 226 kg de cocaïne à Marrakech    6 médecins dentistes autorisés à exercer dans le secteur libéral    Divers    Top 20 des sportifs les mieux payés en 2014    Le WAC sur sa lancée    Abelouach s'adjuge la 2ème étape    Menacées d'expulsion, une Marocaine et sa fille de 2 ans autorisées à rester en Suisse    Retenues sur salaires des fonctionnaires à leur insu Une décision arbitraire vivement dénoncée par Abdelhamid Fatihi    Le Polisario entre mines antipersonnel et connexions terroristes    La nécessité de promouvoir la coproduction cinématographique entre le Maroc et l'Espagne    Abdelilah Hamdouchi : L'art de l'écriture cinématographique reste le maillon faible du cinéma national    "La nuit entr'ouverte" de Tala Hadid, Grand Prix du FNF    Le Conseil de la concurrence est passé d'un organe consultatif à une autorité décisionnelle    Insolite    Chez ces gens-là...    Incendie dans le dépôt d'une société à Casablanca    Le tabac rétrécit le cerveau    Deux horloges qui ne dérivent que d'une seconde en 16 milliards d'années    Les recettes des salles de cinéma dépassent les 60 MDH    Le WAC pour confirmer à l'extérieur, le KACM pour se racheter à domicile    Chaque minute compte    De la nécessité du retour du discours rationnel et de la philosophie    Le peuple marocain célèbre samedi le huitième anniversaire de SAR la Princesse Lalla Khadija    Le calendrier du processus électoral dévoilé    Santé : L'allaitement maternel, une protection contre les maladies    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Abdelouahed Souhail, le «self-made-man»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 23 - 01 - 2012

Abdelouahed Souhail a su gravir les échelons et faire preuve d'audace, chose qui lui a valu une large confiance et l'a mené jusqu'à son poste actuel. Une charge sans doute lourde mais ce militant socialiste a les atouts pour l'assurer.
Il est membre du bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) et ancien directeur du CIH. Ce fin connaisseur du monde des affaires succède à Jamal Rhmani. Le nouveau ministre de l'emploi Abdelouahed Souhail aura à relever de grands défis durant le mandat du gouvernement Benkirane. Un homme sérieux, pondéré et à l'écoute, tels sont les mots qui décrivent Abdelouahed Souhail. Ce fils de banquier a su gravir les échelons et faire preuve d'audace, chose qui lui a valu une large confiance et l'a mené jusqu'à son poste actuel. Une charge sans doute lourde mais ce militant socialiste a les atouts pour l'assurer. Cet originaire de Casablanca est né en 1946, il est lauréat de la Faculté de droit et des sciences économiques de Casablanca où il a obtenu une licence en économie pour ensuite intégrer sur concours la Banque marocaine du commerce extérieur (BMCE) en novembre 1967 comme attaché de direction. Il a forgé en lui le banquier et le leader en passant trente années dans cette même banque. Période durant laquelle il s'est vu confier plusieurs responsabilités de gestion et d'animation de réseaux régionaux d'agences. Après la privatisation de la BMCE en 1995, il devient directeur du réseau national et mènera des activités de développement de marketing. Une année plus tard, il est nommé directeur général de l'exploitation, se retrouvant à la tête d'un réseau de plus de 180 agences et de 2.000 agents à travers le Royaume. Et ce n'est qu'en février 1998 que cet économiste verra les fruits de ses efforts. Il est nommé président-directeur général du Crédit immobilier et hôtelier, par le feu SM le Roi Hassan II. Fonction qu'il occupera jusqu'en 2001. Abdelouahed Souhail a parcouru un long chemin. Cet homme qui a commencé comme attaché de direction à la BMCE est devenu l'un des hommes incontournables dans le champ économique marocain dont les rouages lui sont tout sauf inconnus. Parallèlement à sa carrière professionnelle, il est très actif sur le plan politique et associatif. Alors qu'il était étudiant, il a intégré le Parti communiste marocain (PCM) en 1963. Il a également été membre du bureau de la corporation des étudiants en droit de 1965 à 1967 et secrétaire général de la section de Casablanca de l'Union nationale des étudiants du Maroc. Ce banquier hors pair milite au sein du PPS depuis le 1er congrès national du parti, tenu en 1975. Il a été président de la commission politique des 5e et 6e congrès. Son parcours économique a fait de lui le profil adéquat pour représenter son parti dans le monde des affaires. Khalid Naciri, qui est lui aussi membre du bureau politique du PPS, décrit le nouveau ministre de l'emploi comme étant «un homme d'écoute qui ne s'attache jamais à l'aspect superficiel des choses. Il prend le temps de mûrir ses positions et agit toujours pour faire triompher les valeurs auxquelles il croit». Ce n'est pas tout, Abdelouahed Souhail a été élu conseiller de la ville de Casablanca de 2003 à 2009. Il a également été administrateur de plusieurs sociétés, notamment la Société nationale d'électrolyse et de pétrochimie (SNEP), Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) et la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Il a aussi été membre de la commission bancaire du Groupement professionnel des banques du Maroc où il a pris une part active à tous les projets de modernisation, de régulation et de réforme du système bancaire. Une chose est sûre, ce militant et banquier a un parcours des plus riches. Sa nomination à la tête d'un département aussi tendu que celui de l'emploi n'est pas du tout fortuite. Ceci dit, en sa qualité de banquier, Abdelouahed Souhail n'aura pas à se tromper de calculs pour rafraîchir le département qui lui a été confié.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.