L'oral de Benkirane chez les Conseillers reporté    Décès de Taïeb Ben Bouazza : Un pionnier du syndicalisme et de la diplomatie    Dakar: La Ziara annuelle des Tijanes Omariens, une célébration sous le Haut Patronage de SM le Roi    Réchauffement climatique : Le plus grand glacier de l'Antarctique oriental commence à fondre    Affaire Nisman : Le journaliste qui a annoncé la mort du procureur fuit l'Argentine    Marocains du monde: Chokri Moussaoui : L'ascension d'un cleantech entrepreneur marocain vers le sommet    Basket-ball/Epilogue des Huitièmes de finale de la Coupe du Trône : Le MAS stoppé à Berkane    Presse Sportive : Aid N° 5 Ben Atiya, Ouadar, Timoumi à l'honneur    17ème Journée : IRT-OD : 1-0 : Une courte victoire devant 40.000 spectateurs    Essaouira, un esprit d'universalité plurimillénaire    De son auteur El Mostafa Atemni    Meknès : Lutte contre le piratage: Plus de 15000 DVD saisis et cinq personnes arrêtées    L'employabilité des jeunes marginalisés: Thème d'une rencontre à Casablanca    Associatif: 20% des assos s'accaparent 80% du financement public    L'ancienne SG a démissionné de son poste    Un café avec...Nacer Ibn Abdeljalil Spécialiste des sports d'endurance    Une tempête de neige paralyse New York    Des fortunes diverses...    Les peines des 19 hooligans du match FAR-DHJ confirmées en appel    Droits de l'homme : Le Représentant de l'UE en visite au Maroc du 28 au 30 janvier    CEED Maroc et IBM Maroc au chevet des start-up: Le projet Linkry primé    Ce n'est que le début de l'aventure !    Journée culturelle hispano-marocaine à Madrid    Abdelkrim Ouazzani à l'honneur au Centre d'art moderne de Tétouan    Meryem Chami, à la tête de la filiale marocaine d'Altran Technologies    Marrakech : Un fraudeur condamné pour détournement de trafic téléphonique    Juger sur pièce    Le mot pour rire: Tu me filmes, je te filme...    Acquisition de six actifs en Afrique auprès d'Etisalat : Maroc Telecom a finalisé l'opération    La régionalisation de l'offre sanitaire est une priorité    Les hooligans ont sévi à Agadir    Arrestation d'un Algérien soupçonné d'appartenance au groupe terroriste "Jund Al-Khilafa"    «American Sniper» déclenche des tensions islamophobes accrues aux Etats-Unis    Le transport, principal obstacle au développement du tourisme    Reconnaître les droits de propriété des pauvres dans les pays en développement    Débat sur la parité en politique    Pour l'optimisation des politiques migratoires en Afrique    L'humoriste Tikouta n'est plus    Bouillons de culture    La CNDP va-t-elle finir par prendre le taureau par les cornes ?    La leçon grecque : Pour la défense de la dignité des peuples contre l'austérité appauvrissante    Le Congo et la Guinée Equatoriale premiers qualifiés    Une journée des visiteurs où le WAC et le KACM en ont pris leurs aises    S.A.R la Princesse Lalla Meryem préside la rencontre pour la consolidation des mécanismes de protection des enfants    2015, Année internationale de la Lumière en l'honneur d'Ibn Al-Haytam    16 millions de vie pourraient être sauvées tous les ans grâce à la prévention    DHJ/RSB: 1-0 Les Jdidis s'imposent dans la douleur !    Aides alimentaires et couvertures distribués au profit des victimes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Abdelouahed Souhail, le «self-made-man»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 23 - 01 - 2012

Abdelouahed Souhail a su gravir les échelons et faire preuve d'audace, chose qui lui a valu une large confiance et l'a mené jusqu'à son poste actuel. Une charge sans doute lourde mais ce militant socialiste a les atouts pour l'assurer.
Il est membre du bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) et ancien directeur du CIH. Ce fin connaisseur du monde des affaires succède à Jamal Rhmani. Le nouveau ministre de l'emploi Abdelouahed Souhail aura à relever de grands défis durant le mandat du gouvernement Benkirane. Un homme sérieux, pondéré et à l'écoute, tels sont les mots qui décrivent Abdelouahed Souhail. Ce fils de banquier a su gravir les échelons et faire preuve d'audace, chose qui lui a valu une large confiance et l'a mené jusqu'à son poste actuel. Une charge sans doute lourde mais ce militant socialiste a les atouts pour l'assurer. Cet originaire de Casablanca est né en 1946, il est lauréat de la Faculté de droit et des sciences économiques de Casablanca où il a obtenu une licence en économie pour ensuite intégrer sur concours la Banque marocaine du commerce extérieur (BMCE) en novembre 1967 comme attaché de direction. Il a forgé en lui le banquier et le leader en passant trente années dans cette même banque. Période durant laquelle il s'est vu confier plusieurs responsabilités de gestion et d'animation de réseaux régionaux d'agences. Après la privatisation de la BMCE en 1995, il devient directeur du réseau national et mènera des activités de développement de marketing. Une année plus tard, il est nommé directeur général de l'exploitation, se retrouvant à la tête d'un réseau de plus de 180 agences et de 2.000 agents à travers le Royaume. Et ce n'est qu'en février 1998 que cet économiste verra les fruits de ses efforts. Il est nommé président-directeur général du Crédit immobilier et hôtelier, par le feu SM le Roi Hassan II. Fonction qu'il occupera jusqu'en 2001. Abdelouahed Souhail a parcouru un long chemin. Cet homme qui a commencé comme attaché de direction à la BMCE est devenu l'un des hommes incontournables dans le champ économique marocain dont les rouages lui sont tout sauf inconnus. Parallèlement à sa carrière professionnelle, il est très actif sur le plan politique et associatif. Alors qu'il était étudiant, il a intégré le Parti communiste marocain (PCM) en 1963. Il a également été membre du bureau de la corporation des étudiants en droit de 1965 à 1967 et secrétaire général de la section de Casablanca de l'Union nationale des étudiants du Maroc. Ce banquier hors pair milite au sein du PPS depuis le 1er congrès national du parti, tenu en 1975. Il a été président de la commission politique des 5e et 6e congrès. Son parcours économique a fait de lui le profil adéquat pour représenter son parti dans le monde des affaires. Khalid Naciri, qui est lui aussi membre du bureau politique du PPS, décrit le nouveau ministre de l'emploi comme étant «un homme d'écoute qui ne s'attache jamais à l'aspect superficiel des choses. Il prend le temps de mûrir ses positions et agit toujours pour faire triompher les valeurs auxquelles il croit». Ce n'est pas tout, Abdelouahed Souhail a été élu conseiller de la ville de Casablanca de 2003 à 2009. Il a également été administrateur de plusieurs sociétés, notamment la Société nationale d'électrolyse et de pétrochimie (SNEP), Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) et la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Il a aussi été membre de la commission bancaire du Groupement professionnel des banques du Maroc où il a pris une part active à tous les projets de modernisation, de régulation et de réforme du système bancaire. Une chose est sûre, ce militant et banquier a un parcours des plus riches. Sa nomination à la tête d'un département aussi tendu que celui de l'emploi n'est pas du tout fortuite. Ceci dit, en sa qualité de banquier, Abdelouahed Souhail n'aura pas à se tromper de calculs pour rafraîchir le département qui lui a été confié.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.