Coupe du monde des clubs Marrakech armée pour prendre le relais    Conseil d'association    Baisse du taux directeur    Gaz naturel: Un plan de 4,6 milliards de dollars    Contribution libératoire    Un thé au Sahara    Konica Minolta lance University Challenge    Condamnation des pratiques attentatoires au parti de la Rose    Brahim Ouaba : Le CAK acculé à réaliser des résultats positifs sous la houlette de Kamal Zouaghi    Benatia dans l'équipe type de la Serie A    Divers sportifs    L'amnistie de change est-elle un antidote à la fuite des capitaux ?    Divers Economie    Les travaux de l'autoroute El Jadida-Safi vont bon train    La liberté individuelle, gage d'amélioration de la vie des Africains    Les risques d'étés caniculaires augmentent rapidement en Europe    Insolite : Esclandre de l'apéro    L'UE retire le Hamas de la liste des organisations terroristes    Commémoration du 39ème anniversaire de la disparition d'Omar Benjelloun    Les stars : bosse des maths ou bonnet d'âne ? Blake Lively    Violée et enceinte de son frère    Belmokhtar: «L'école marocaine est complètement décalée par rapport à son environnement»    J'aime, je partage: Des ruines et des morts    Madrid pour une solution politique au Sahara    Bouillons de culture    2014, année de valorisation du patrimoine culturel de Casablanca    Beyoncé accusée d'avoir plagié une mélodie gitane    Symposium commémoratif du 66ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme : Les Droits de l'Homme doivent être «renégociés» et «mis à jour» pour garantir le «mieux vivre ensemble»    Lalla Aïcha Tour School de golf (étape de Rabat) : Maha Haddioui qualifiée pour les phases finales à Marrakech    Les zouaves de Monsieur le Président : «Algerian connection»    L'objectif de San Lorenzo est de franchir le cap de la demi-finale    Le pilote marocain rejoindre la team privée de Sébastien Loeb    Prudence    2014, année de valorisation par excellence du patrimoine culturel de Casablanca    Le roman et la description de la ville    Création d'un comité préparatoire du congrès provincial du parti à Oujda    Google : Robin Williams en tête des recherches en 2014    PLF 2015, les conseillers achèvent le débat    Terrorisme    Intempéries, un plan d'urgence pour le Souss    L'acteur Mohamed Bastaoui n'est plus    Coupe du monde des clubs Maroc 2014 : Le Real écrase Cruz Azul et passe en finale    Pétrole : 2 à 5% de gain de PIB pour le Royaume ?    Automobile : Dacia affiche la 4ème plus forte croissance en Europe    PLF, conseillers et opposition    Il fait l'actu : Mohamed El Kettani    Le transport longue distance a un impact important sur l'environnement    Et de neuf pour la course des Oasis à Zagora    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Abdelouahed Souhail, le «self-made-man»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 23 - 01 - 2012

Abdelouahed Souhail a su gravir les échelons et faire preuve d'audace, chose qui lui a valu une large confiance et l'a mené jusqu'à son poste actuel. Une charge sans doute lourde mais ce militant socialiste a les atouts pour l'assurer.
Il est membre du bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) et ancien directeur du CIH. Ce fin connaisseur du monde des affaires succède à Jamal Rhmani. Le nouveau ministre de l'emploi Abdelouahed Souhail aura à relever de grands défis durant le mandat du gouvernement Benkirane. Un homme sérieux, pondéré et à l'écoute, tels sont les mots qui décrivent Abdelouahed Souhail. Ce fils de banquier a su gravir les échelons et faire preuve d'audace, chose qui lui a valu une large confiance et l'a mené jusqu'à son poste actuel. Une charge sans doute lourde mais ce militant socialiste a les atouts pour l'assurer. Cet originaire de Casablanca est né en 1946, il est lauréat de la Faculté de droit et des sciences économiques de Casablanca où il a obtenu une licence en économie pour ensuite intégrer sur concours la Banque marocaine du commerce extérieur (BMCE) en novembre 1967 comme attaché de direction. Il a forgé en lui le banquier et le leader en passant trente années dans cette même banque. Période durant laquelle il s'est vu confier plusieurs responsabilités de gestion et d'animation de réseaux régionaux d'agences. Après la privatisation de la BMCE en 1995, il devient directeur du réseau national et mènera des activités de développement de marketing. Une année plus tard, il est nommé directeur général de l'exploitation, se retrouvant à la tête d'un réseau de plus de 180 agences et de 2.000 agents à travers le Royaume. Et ce n'est qu'en février 1998 que cet économiste verra les fruits de ses efforts. Il est nommé président-directeur général du Crédit immobilier et hôtelier, par le feu SM le Roi Hassan II. Fonction qu'il occupera jusqu'en 2001. Abdelouahed Souhail a parcouru un long chemin. Cet homme qui a commencé comme attaché de direction à la BMCE est devenu l'un des hommes incontournables dans le champ économique marocain dont les rouages lui sont tout sauf inconnus. Parallèlement à sa carrière professionnelle, il est très actif sur le plan politique et associatif. Alors qu'il était étudiant, il a intégré le Parti communiste marocain (PCM) en 1963. Il a également été membre du bureau de la corporation des étudiants en droit de 1965 à 1967 et secrétaire général de la section de Casablanca de l'Union nationale des étudiants du Maroc. Ce banquier hors pair milite au sein du PPS depuis le 1er congrès national du parti, tenu en 1975. Il a été président de la commission politique des 5e et 6e congrès. Son parcours économique a fait de lui le profil adéquat pour représenter son parti dans le monde des affaires. Khalid Naciri, qui est lui aussi membre du bureau politique du PPS, décrit le nouveau ministre de l'emploi comme étant «un homme d'écoute qui ne s'attache jamais à l'aspect superficiel des choses. Il prend le temps de mûrir ses positions et agit toujours pour faire triompher les valeurs auxquelles il croit». Ce n'est pas tout, Abdelouahed Souhail a été élu conseiller de la ville de Casablanca de 2003 à 2009. Il a également été administrateur de plusieurs sociétés, notamment la Société nationale d'électrolyse et de pétrochimie (SNEP), Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) et la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Il a aussi été membre de la commission bancaire du Groupement professionnel des banques du Maroc où il a pris une part active à tous les projets de modernisation, de régulation et de réforme du système bancaire. Une chose est sûre, ce militant et banquier a un parcours des plus riches. Sa nomination à la tête d'un département aussi tendu que celui de l'emploi n'est pas du tout fortuite. Ceci dit, en sa qualité de banquier, Abdelouahed Souhail n'aura pas à se tromper de calculs pour rafraîchir le département qui lui a été confié.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.