Abdeslam Seddiki s'associe aux militants du PPS à Tiflet en pleine campagne électorale    Comme un génocide culturel...(2)    Le Livre et le Sérieux    Fin de carrière internationale pour Marouane Chamakh ?    Personnes âgées : Les recommandations du CESE    «Pour une ville à visage plus humain... et plus vivable»    Festival Alegria de Chefchaouen : Au rythme de la musique latine    Un journaliste à l'origine du chaos boursier en Chine    Sony veut développer une montre porte-monnaie électronique    Mondiaux d'athlétisme : bilan de la participation marocaine depuis 1983    Coupe du Trône : 8èmes de Finale de la 59ème édition Spécial    Mondiaux d'athlétisme : Iguider médaillé de bronze à Pékin    Maria El Fassi, Country manager à hellofood Maghreb.    Incendie dans un atelier de réparation automobile à Marrakech    Chassez la politique, elle revient au culot...    Protection civile: Les directeurs des structures arabes en conclave à Rabat    Les milieux français hostiles au Maroc enfin démasqués...    Irak: 24 morts dans des affrontements avec l'EI    Casablanca vibre au rythme de la musique gnaouie    Ordre des pharmaciens, un audit financier accablant    Crédit à la consommation, la demande explose    Changement... de qui?    Commerce de proximité, un autre projet à Sidi Bernoussi    La hausse du rial pénalise les pèlerins    Chine : L'enseignement du Foot dans le programme scolaire    Lutte contre Ebola, le Liberia remercie le Maroc    Météo du lundi 31 août    Ahmed El Messaoudi ne sera pas du voyage pour Sao Tomé    Divers    Vent de fronde et prémices d'un nouveau soulèvement dans les camps de Tindouf    Palabres présidentielles    Une série d'attentats fait une trentaine de morts dans la province d'Anbar, dans l'ouest de l'Irak    Premiers raids des avions turcs avec la coalition en Syrie    Le Maroc continue de réduire son déficit commercial    L'artisanat marocain fait son show à Libreville    Zerouali : L'agression dont j'ai été victime est digne d'un film d'horreur    L'aviation d'affaires tient salon à Casablanca    Maturité et sens de responsabilité caractérisent la campagne électorale à Dakhla    Ali Bongo Ondimba : Pour l'Afrique, l'investissement dans la jeunesse est la priorité des priorités    Calvin Harris DJ le mieux payé au monde    Les révélations de Chimène Badi    Les vacances de Jamel Debbouze    Casablanca : Le Festival Gnaoua se poursuit    Irak / Assassinat de deux généraux et avancée daéchienne    Nouveau round de pourparlers inter-libyens à Skhirat / Ouvrir la voie à l'adoption finale de l'accord politique    Foire international du livre de Pékin 2015 / Signature d'un accord pour la traduction d'ouvrages avec le Maroc    Point de presse de Badou Zaki, ce lundi à Agadir    Le Maroc devrait affronter un stress hydrique extrême dans 25 ans    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Abdelouahed Souhail, le «self-made-man»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 23 - 01 - 2012

Abdelouahed Souhail a su gravir les échelons et faire preuve d'audace, chose qui lui a valu une large confiance et l'a mené jusqu'à son poste actuel. Une charge sans doute lourde mais ce militant socialiste a les atouts pour l'assurer.
Il est membre du bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) et ancien directeur du CIH. Ce fin connaisseur du monde des affaires succède à Jamal Rhmani. Le nouveau ministre de l'emploi Abdelouahed Souhail aura à relever de grands défis durant le mandat du gouvernement Benkirane. Un homme sérieux, pondéré et à l'écoute, tels sont les mots qui décrivent Abdelouahed Souhail. Ce fils de banquier a su gravir les échelons et faire preuve d'audace, chose qui lui a valu une large confiance et l'a mené jusqu'à son poste actuel. Une charge sans doute lourde mais ce militant socialiste a les atouts pour l'assurer. Cet originaire de Casablanca est né en 1946, il est lauréat de la Faculté de droit et des sciences économiques de Casablanca où il a obtenu une licence en économie pour ensuite intégrer sur concours la Banque marocaine du commerce extérieur (BMCE) en novembre 1967 comme attaché de direction. Il a forgé en lui le banquier et le leader en passant trente années dans cette même banque. Période durant laquelle il s'est vu confier plusieurs responsabilités de gestion et d'animation de réseaux régionaux d'agences. Après la privatisation de la BMCE en 1995, il devient directeur du réseau national et mènera des activités de développement de marketing. Une année plus tard, il est nommé directeur général de l'exploitation, se retrouvant à la tête d'un réseau de plus de 180 agences et de 2.000 agents à travers le Royaume. Et ce n'est qu'en février 1998 que cet économiste verra les fruits de ses efforts. Il est nommé président-directeur général du Crédit immobilier et hôtelier, par le feu SM le Roi Hassan II. Fonction qu'il occupera jusqu'en 2001. Abdelouahed Souhail a parcouru un long chemin. Cet homme qui a commencé comme attaché de direction à la BMCE est devenu l'un des hommes incontournables dans le champ économique marocain dont les rouages lui sont tout sauf inconnus. Parallèlement à sa carrière professionnelle, il est très actif sur le plan politique et associatif. Alors qu'il était étudiant, il a intégré le Parti communiste marocain (PCM) en 1963. Il a également été membre du bureau de la corporation des étudiants en droit de 1965 à 1967 et secrétaire général de la section de Casablanca de l'Union nationale des étudiants du Maroc. Ce banquier hors pair milite au sein du PPS depuis le 1er congrès national du parti, tenu en 1975. Il a été président de la commission politique des 5e et 6e congrès. Son parcours économique a fait de lui le profil adéquat pour représenter son parti dans le monde des affaires. Khalid Naciri, qui est lui aussi membre du bureau politique du PPS, décrit le nouveau ministre de l'emploi comme étant «un homme d'écoute qui ne s'attache jamais à l'aspect superficiel des choses. Il prend le temps de mûrir ses positions et agit toujours pour faire triompher les valeurs auxquelles il croit». Ce n'est pas tout, Abdelouahed Souhail a été élu conseiller de la ville de Casablanca de 2003 à 2009. Il a également été administrateur de plusieurs sociétés, notamment la Société nationale d'électrolyse et de pétrochimie (SNEP), Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) et la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Il a aussi été membre de la commission bancaire du Groupement professionnel des banques du Maroc où il a pris une part active à tous les projets de modernisation, de régulation et de réforme du système bancaire. Une chose est sûre, ce militant et banquier a un parcours des plus riches. Sa nomination à la tête d'un département aussi tendu que celui de l'emploi n'est pas du tout fortuite. Ceci dit, en sa qualité de banquier, Abdelouahed Souhail n'aura pas à se tromper de calculs pour rafraîchir le département qui lui a été confié.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.