Fédération internationale des acteurs: Le Maroc élu membre du Comité exécutif    Personnes en situation d'handicap: Le vingtième de la population marocaine    Stratégie marocaine de lutte antiterroriste: Fruit d'un long processus entamé après les attentats de Casablanca    COP22, Jour J - 40/ Des ONG internationales lancent une mobilisation générale pour sa réussite    32ème édition du Festival d'Alexandrie du film: Plusieurs films marocains en lice    Casablanca Finance City toujours en tête des places financières africaines    Le roi préside la signature d'un protocole pour la création d'un écosystème de Boeing au Maroc    Rentrée scolaire : 6,9 millions d'élèves en classe    Environnement : qualité de l'air, un rapport accablant de l'OMS    Ouverture à Casablanca du 5è Carrefour des fournisseurs de l'industrie agroalimentaire    Afrique du Nord : La problématique d'innovation au coeur du défi de compétitivité hors-prix    Botola Maroc Telecom D1 : 3ème journée : OCS-DHJ: 1-2 Arbitrage très contesté    BAM: Le taux directeur maintenu à 2,25%    La célébration de la femme chez les tribus sahraouies persiste    Commerce mondial : L'OMC revoit ses prévisions à la baisse    Qualifications au Mondial 2018: changement de l'horaire du match Gabon-Maroc    Ali Bongo sera investi ce mardi    Vidéo: Présidentielle américaine, avantage Clinton    KIA Motors Bin Omeir Group équipe « Touche pas à mon enfant »    Deux morts et 18 blessées graves dans un accident de la route près de Boulemane    Coup d'envoi à Manama de la semaine maroco- bahreïnie de l'artisanat    Bank of Africa : 640 MDH de bénéfice !    Tanjazz 2016 : Une édition magique    Ayach Al Toufoula au chevet de Nouasser    réforme financière : 5 lois entrent en vigueur    Abdelilah Bekirane représente SM le Roi à la cérémonie d'investiture du président gabonais    Le roi préside à Tanger un Conseil des ministres    Les élections législatives du 7 octobre : Evaluer la mise en œuvre des articles constitutionnels relatifs aux femmes    Représentation des femmes dans les instances élues, un droit à réaliser : Plaidoyer à Tétouan    Promotion des Droits de la femme : Le Maroc, un modèle pour la région méditerranéenne    Rencontre à Paris sur «la Place de la femme dans l'Islam» : Le Maroc bien représenté    L'expérience picturale de Rachid Irhli: Dialogue silencieux des lettres    Ces militants d'un jour    Divers    François Hollande : Nous devons démanteler complètement le camp de Calais    La question religieuse, un socle pour la sécurité spirituelle    Durant ces cinq dernières années, notre pays s'est engouffré dans une spirale ascendante de l'endettement public jamais atteinte dans l'histoire du Maroc    L'IRT s'envole, le Raja cale, le KAC, l'OCK et le KACM s'enfoncent    Pour renforcer les capacités scientifiques des médecins dans toutes les spécialités    Dans l'école des étudiants disparus, des familles toujours dans l'expectative    Divers sportifs    Le Kawkab broie du noir    Ligue des champions d'Afrique : le WAC éliminé malgré une victoire d'anthologie face au Zamalek    Le Salon du cheval d'El Jadida lance sa 9e édition    Cyber-sécurité: Le Maroc dans le Top 10 mondial    Issam Kamal : J'ai beaucoup appris en travaillant avec des artistes comme Khaled et RedOne    Les meilleures œuvres de Picasso seront exposées au Musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain    L'agonie d'une classe bourgeoise pétrie de valeurs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Abdelouahed Souhail, le «self-made-man»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 23 - 01 - 2012

Abdelouahed Souhail a su gravir les échelons et faire preuve d'audace, chose qui lui a valu une large confiance et l'a mené jusqu'à son poste actuel. Une charge sans doute lourde mais ce militant socialiste a les atouts pour l'assurer.
Il est membre du bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) et ancien directeur du CIH. Ce fin connaisseur du monde des affaires succède à Jamal Rhmani. Le nouveau ministre de l'emploi Abdelouahed Souhail aura à relever de grands défis durant le mandat du gouvernement Benkirane. Un homme sérieux, pondéré et à l'écoute, tels sont les mots qui décrivent Abdelouahed Souhail. Ce fils de banquier a su gravir les échelons et faire preuve d'audace, chose qui lui a valu une large confiance et l'a mené jusqu'à son poste actuel. Une charge sans doute lourde mais ce militant socialiste a les atouts pour l'assurer. Cet originaire de Casablanca est né en 1946, il est lauréat de la Faculté de droit et des sciences économiques de Casablanca où il a obtenu une licence en économie pour ensuite intégrer sur concours la Banque marocaine du commerce extérieur (BMCE) en novembre 1967 comme attaché de direction. Il a forgé en lui le banquier et le leader en passant trente années dans cette même banque. Période durant laquelle il s'est vu confier plusieurs responsabilités de gestion et d'animation de réseaux régionaux d'agences. Après la privatisation de la BMCE en 1995, il devient directeur du réseau national et mènera des activités de développement de marketing. Une année plus tard, il est nommé directeur général de l'exploitation, se retrouvant à la tête d'un réseau de plus de 180 agences et de 2.000 agents à travers le Royaume. Et ce n'est qu'en février 1998 que cet économiste verra les fruits de ses efforts. Il est nommé président-directeur général du Crédit immobilier et hôtelier, par le feu SM le Roi Hassan II. Fonction qu'il occupera jusqu'en 2001. Abdelouahed Souhail a parcouru un long chemin. Cet homme qui a commencé comme attaché de direction à la BMCE est devenu l'un des hommes incontournables dans le champ économique marocain dont les rouages lui sont tout sauf inconnus. Parallèlement à sa carrière professionnelle, il est très actif sur le plan politique et associatif. Alors qu'il était étudiant, il a intégré le Parti communiste marocain (PCM) en 1963. Il a également été membre du bureau de la corporation des étudiants en droit de 1965 à 1967 et secrétaire général de la section de Casablanca de l'Union nationale des étudiants du Maroc. Ce banquier hors pair milite au sein du PPS depuis le 1er congrès national du parti, tenu en 1975. Il a été président de la commission politique des 5e et 6e congrès. Son parcours économique a fait de lui le profil adéquat pour représenter son parti dans le monde des affaires. Khalid Naciri, qui est lui aussi membre du bureau politique du PPS, décrit le nouveau ministre de l'emploi comme étant «un homme d'écoute qui ne s'attache jamais à l'aspect superficiel des choses. Il prend le temps de mûrir ses positions et agit toujours pour faire triompher les valeurs auxquelles il croit». Ce n'est pas tout, Abdelouahed Souhail a été élu conseiller de la ville de Casablanca de 2003 à 2009. Il a également été administrateur de plusieurs sociétés, notamment la Société nationale d'électrolyse et de pétrochimie (SNEP), Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) et la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Il a aussi été membre de la commission bancaire du Groupement professionnel des banques du Maroc où il a pris une part active à tous les projets de modernisation, de régulation et de réforme du système bancaire. Une chose est sûre, ce militant et banquier a un parcours des plus riches. Sa nomination à la tête d'un département aussi tendu que celui de l'emploi n'est pas du tout fortuite. Ceci dit, en sa qualité de banquier, Abdelouahed Souhail n'aura pas à se tromper de calculs pour rafraîchir le département qui lui a été confié.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.