Suisse: pas d'extradition de Snowden aux USA, s'il coopère avec la justice    Kaboul : 3 soldats de l'Otan tués dans un attentat taliban    Ligue des champions : L'UEFA a dévoilé les gains pour la saison 2014-2015    Brésil/Football : Un gardien de but plus fort que Chilavert    L'UMT au Congrès arabe du travail    Une vie consacrée à la défense de la classe ouvrière    Les exportations des phosphates ont baissé de 7,1 % à fin août 2014    Les prix des carburants en hausse à partir du 16 septembre    L'Europe remporte la 2e édition à Marrakech    Verone-Palerme: Obbadi l'emporte face à Feddal    Ebola à nos portes ?    Aucun cas du virus Ebola au Maroc, élévation du niveau de veille et de riposte    Marrakech : destruction des 226 kgs de cocaïne récemment saisis    «Insat»: un numéro vert et un portail pour le suivi de la rentrée scolaire    «Metropolitan Maroc... une expérience très enrichissante»    Importation des céréales, la gestion des cautions change    Méthodes efficaces pour bien dormir    Subvention des ONG, Choubani s'explique    « Une logique infernale » par ( Jamal Berraoui )    Santé, l'Université privée se positionne à l'international    Bourse de Casablanca : Reprise de cotation des titres de capital de la société « MINIERE DE TOUISSIT »    Edito: Dialogue de sourds    SMI : Hausse de la production d'argent à +14%    Lymphome : 2.000 cas chaque année au Maroc    La banque dévoile son trésor !    Répartition des richesses, appel à un débat national    Les Etats-Unis sans contestation    Réédition de "La Sanglante aventure marocaine"        France : Valls veut passer l'épreuve de la confiance    Du Printemps arabe à l'hiver de la démocratie    La moitié des super-riches chinois projettent de partir à l'étranger    Soutien total de l'USFP aux luttes des centrales syndicales contre l'offensive antisociale du gouvernement    Détournement des aides humanitaires par le Polisario    Une foire au service du secteur de l'élevage et des filières animales à Tadla Azilal    Renforcer l'employabilité des jeunes dans l'informatique et les télécommunications    Le championnat Elite 1 reprend cahin-caha    Quatre morts et vingt blessés à Tétouan    Education : L'UNICEF et Handicap International pour une école inclusive au Maroc    Ebola : Aucun cas enregistré jusqu'à présent au Maroc    Divers sportifs    Une exposition en hommage à Mohamed Kacimi    Mahassine El Hachadi remporte le Grand prix du Festival du court métrage marocain    Une statue d'Amy Winehouse dévoilée à Londres    Lisbonne: exposition sur l'Histoire des relations entre le Maroc et l'Europe    Jack Lang invite «Le Maroc contemporain» à l'IMA    MFM : l'Education nationale à la loupe    Les éditeurs à l'assaut de la fête de l'Huma    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Abdelouahed Souhail, le «self-made-man»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 23 - 01 - 2012

Abdelouahed Souhail a su gravir les échelons et faire preuve d'audace, chose qui lui a valu une large confiance et l'a mené jusqu'à son poste actuel. Une charge sans doute lourde mais ce militant socialiste a les atouts pour l'assurer.
Il est membre du bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) et ancien directeur du CIH. Ce fin connaisseur du monde des affaires succède à Jamal Rhmani. Le nouveau ministre de l'emploi Abdelouahed Souhail aura à relever de grands défis durant le mandat du gouvernement Benkirane. Un homme sérieux, pondéré et à l'écoute, tels sont les mots qui décrivent Abdelouahed Souhail. Ce fils de banquier a su gravir les échelons et faire preuve d'audace, chose qui lui a valu une large confiance et l'a mené jusqu'à son poste actuel. Une charge sans doute lourde mais ce militant socialiste a les atouts pour l'assurer. Cet originaire de Casablanca est né en 1946, il est lauréat de la Faculté de droit et des sciences économiques de Casablanca où il a obtenu une licence en économie pour ensuite intégrer sur concours la Banque marocaine du commerce extérieur (BMCE) en novembre 1967 comme attaché de direction. Il a forgé en lui le banquier et le leader en passant trente années dans cette même banque. Période durant laquelle il s'est vu confier plusieurs responsabilités de gestion et d'animation de réseaux régionaux d'agences. Après la privatisation de la BMCE en 1995, il devient directeur du réseau national et mènera des activités de développement de marketing. Une année plus tard, il est nommé directeur général de l'exploitation, se retrouvant à la tête d'un réseau de plus de 180 agences et de 2.000 agents à travers le Royaume. Et ce n'est qu'en février 1998 que cet économiste verra les fruits de ses efforts. Il est nommé président-directeur général du Crédit immobilier et hôtelier, par le feu SM le Roi Hassan II. Fonction qu'il occupera jusqu'en 2001. Abdelouahed Souhail a parcouru un long chemin. Cet homme qui a commencé comme attaché de direction à la BMCE est devenu l'un des hommes incontournables dans le champ économique marocain dont les rouages lui sont tout sauf inconnus. Parallèlement à sa carrière professionnelle, il est très actif sur le plan politique et associatif. Alors qu'il était étudiant, il a intégré le Parti communiste marocain (PCM) en 1963. Il a également été membre du bureau de la corporation des étudiants en droit de 1965 à 1967 et secrétaire général de la section de Casablanca de l'Union nationale des étudiants du Maroc. Ce banquier hors pair milite au sein du PPS depuis le 1er congrès national du parti, tenu en 1975. Il a été président de la commission politique des 5e et 6e congrès. Son parcours économique a fait de lui le profil adéquat pour représenter son parti dans le monde des affaires. Khalid Naciri, qui est lui aussi membre du bureau politique du PPS, décrit le nouveau ministre de l'emploi comme étant «un homme d'écoute qui ne s'attache jamais à l'aspect superficiel des choses. Il prend le temps de mûrir ses positions et agit toujours pour faire triompher les valeurs auxquelles il croit». Ce n'est pas tout, Abdelouahed Souhail a été élu conseiller de la ville de Casablanca de 2003 à 2009. Il a également été administrateur de plusieurs sociétés, notamment la Société nationale d'électrolyse et de pétrochimie (SNEP), Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) et la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Il a aussi été membre de la commission bancaire du Groupement professionnel des banques du Maroc où il a pris une part active à tous les projets de modernisation, de régulation et de réforme du système bancaire. Une chose est sûre, ce militant et banquier a un parcours des plus riches. Sa nomination à la tête d'un département aussi tendu que celui de l'emploi n'est pas du tout fortuite. Ceci dit, en sa qualité de banquier, Abdelouahed Souhail n'aura pas à se tromper de calculs pour rafraîchir le département qui lui a été confié.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.