Naissance de la troisième Bourse mondiale en Chine    Le Wali de Bank Al-Maghrib reçu par le Premier ministre qatari    Stratégie    Souss Massa Draâ    Présidentielle en Tunisie: Caïd Essebsi en tête devant Marzouki au 1er tour    La visite officielle de SM le Roi en Chine reportée    Les grosses écuries dictent leur loi    Divers sportifs    Divers    Activités du parti    Ramid pêche en eaux troubles    Accès à la justice et droits de l'Homme    De nouveaux incidents à Ferguson aux USA    Activité industrielle en dents de scie durant le mois d'octobre    Divers Economie    Le Code de la famille 10 ans après    Saida Fikri retrouve son public    L'écrivain espagnol Juan Goytisolo, Prix Cervantès 2014    Mamoun Lahbabi ou la beauté d'une écriture dans le brouillard    Qui rejoindra le Real Madrid et le Borussia Dortmund, ce soir ?    L'Union de l'action féministe lance «anissaya.net»    Des pluies torrentielles attendues sur le Maroc    La Fondation Ytto organise une journée de l'égalité    Barcelone: l'association "ITRAN", un modèle réussi de la diplomatie parallèle    Ouarzazate, destination désormais incontournable    Méditel: Mobilisation en faveur des enfants démunis    Une plate-forme scientifique à vocation économique et culturelle    Le Raja dans la tourmente au terme d'une journée nulle... !    Doha : 
Réunion sur le partenariat stratégique entre les pays du CCG, le Maroc et la Jordanie    «Adios Carmen » remporte le Grand prix Issni nourgh 2014    Prix Cervantès 2014 : Consécration de Juan Goytisolo, un écrivain résidant à Marrakech    Une demeure de mémoire    10ème anniversaire du guide «Le Navigateur» d'El Jadida    Benkirane lorgne un fief électoral de l'Istiqlal    Les Saoudiens en prospection au Maroc    Activités du GPD-PPS à la Chambre des représentnats    Neuer et Courtois nommés pour le Onze mondial Fifa-FifPro    Semi-marathon international : Victoire du Qatari Nicholas Kemboi et de la Marocaine Laila Fulla    Un grand chantier de la vie    Casablanca : Arrestation à d'un faussaire qui écoulait ses billets à Derb Sultan    La stratégie de la filière équine se précise    Intempéries, l'Espagne solidaire    MedZ met un pied en Guinée    Le PSG en stage à Marrakech pour un match de gala contre l'Inter de Milan    Les financements étrangers affluent et la production énergétique du Maroc s'emballe    CGI: Dépôt d'un projet d'offre publique de retrait    Il fait l'actu : Jaouad Hamri    Avec le réchauffement climatique, 50% de coups de foudre en plus aux Etats-Unis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Abdelouahed Souhail, le «self-made-man»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 23 - 01 - 2012

Abdelouahed Souhail a su gravir les échelons et faire preuve d'audace, chose qui lui a valu une large confiance et l'a mené jusqu'à son poste actuel. Une charge sans doute lourde mais ce militant socialiste a les atouts pour l'assurer.
Il est membre du bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) et ancien directeur du CIH. Ce fin connaisseur du monde des affaires succède à Jamal Rhmani. Le nouveau ministre de l'emploi Abdelouahed Souhail aura à relever de grands défis durant le mandat du gouvernement Benkirane. Un homme sérieux, pondéré et à l'écoute, tels sont les mots qui décrivent Abdelouahed Souhail. Ce fils de banquier a su gravir les échelons et faire preuve d'audace, chose qui lui a valu une large confiance et l'a mené jusqu'à son poste actuel. Une charge sans doute lourde mais ce militant socialiste a les atouts pour l'assurer. Cet originaire de Casablanca" class="city">Casablanca est né en 1946, il est lauréat de la Faculté de droit et des sciences économiques de Casablanca" class="city">Casablanca où il a obtenu une licence en économie pour ensuite intégrer sur concours la Banque marocaine du commerce extérieur (BMCE) en novembre 1967 comme attaché de direction. Il a forgé en lui le banquier et le leader en passant trente années dans cette même banque. Période durant laquelle il s'est vu confier plusieurs responsabilités de gestion et d'animation de réseaux régionaux d'agences. Après la privatisation de la BMCE en 1995, il devient directeur du réseau national et mènera des activités de développement de marketing. Une année plus tard, il est nommé directeur général de l'exploitation, se retrouvant à la tête d'un réseau de plus de 180 agences et de 2.000 agents à travers le Royaume. Et ce n'est qu'en février 1998 que cet économiste verra les fruits de ses efforts. Il est nommé président-directeur général du Crédit immobilier et hôtelier, par le feu SM le Roi Hassan II. Fonction qu'il occupera jusqu'en 2001. Abdelouahed Souhail a parcouru un long chemin. Cet homme qui a commencé comme attaché de direction à la BMCE est devenu l'un des hommes incontournables dans le champ économique marocain dont les rouages lui sont tout sauf inconnus. Parallèlement à sa carrière professionnelle, il est très actif sur le plan politique et associatif. Alors qu'il était étudiant, il a intégré le Parti communiste marocain (PCM) en 1963. Il a également été membre du bureau de la corporation des étudiants en droit de 1965 à 1967 et secrétaire général de la section de Casablanca" class="city">Casablanca de l'Union nationale des étudiants du Maroc. Ce banquier hors pair milite au sein du PPS depuis le 1er congrès national du parti, tenu en 1975. Il a été président de la commission politique des 5e et 6e congrès. Son parcours économique a fait de lui le profil adéquat pour représenter son parti dans le monde des affaires. Khalid Naciri, qui est lui aussi membre du bureau politique du PPS, décrit le nouveau ministre de l'emploi comme étant «un homme d'écoute qui ne s'attache jamais à l'aspect superficiel des choses. Il prend le temps de mûrir ses positions et agit toujours pour faire triompher les valeurs auxquelles il croit». Ce n'est pas tout, Abdelouahed Souhail a été élu conseiller de la ville de Casablanca" class="city">Casablanca de 2003 à 2009. Il a également été administrateur de plusieurs sociétés, notamment la Société nationale d'électrolyse et de pétrochimie (SNEP), Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) et la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS). Il a aussi été membre de la commission bancaire du Groupement professionnel des banques du Maroc où il a pris une part active à tous les projets de modernisation, de régulation et de réforme du système bancaire. Une chose est sûre, ce militant et banquier a un parcours des plus riches. Sa nomination à la tête d'un département aussi tendu que celui de l'emploi n'est pas du tout fortuite. Ceci dit, en sa qualité de banquier, Abdelouahed Souhail n'aura pas à se tromper de calculs pour rafraîchir le département qui lui a été confié.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.