Trois personnes arrêtées à Berkane pour une vidéo incitant au terrorisme    Syrie / Irak: La progression de Daech freinée    Royal Air Maroc reçoit son premier Embraer E190    Clôture des travaux du GES Marrakech plusieurs initiatives pour promouvoir l'entreprenariat et l'innovation : Accord de partenariat entre l'OCP et ses partenaires pour la création d'une « académie régionale »    Premier Forum économique Maroc-Brésil : Complémentarité des relations économiques bilatérales    L'IRT tient bon, le MCO arrive : L'UST fonce...    SAR le Prince Héritier Moulay    Basket-ball : Nationale Une: 6ème journée (aller): Coup de vent sur les équipes à domicile    Le Parti de l'Istiqlal officiellement membre de l'UDI : Hamid Chabat reçu par la Présidente de la Corée du Sud    SAR la Princesse Lalla Salma préside à Rabat la célébration de la Journée nationale de lutte contre le cancer    Plaidoyer en faveur d'une abrogation des taxes sur les soins médicaux    Cinéma : Abdou Achouba sur le toit du monde    LES JDIDIS RATENT LE COCHE !    Hicham El Guerrouj intronisé au panthéon de l'athlétisme de l'IAAF    Le WAC sauvegarde l'essentiel à Tétouan    Divers    Communiqué de la Commission de communication du Bureau politique    Vers l'instauration d'un modèle de développement durable dans les provinces du Sud    Mohamed Bneijara : Les Sahraouis se révoltent constamment contre le Polisario    Divers    Clôture à Dubaï du Salon international "Big 5 Show"    L'obésité coûte huit milliards de dollars par an en productivité perdue aux USA    Absence criante d'infrastructures dans les plages périphériques d'Essaouira    Les fast-foods ciblent de façon disproportionnée les enfants noirs    L'OCK force le nul à El Jadida    Le FIFM, une vitrine du cinéma mondial    Mel Gibson à la réalisation d'un film sur la Seconde Guerre mondiale    Nouvelle édition de la rencontre du livre et de l'auteur à M'diq    Guelmim: Trois morts et 12 disparus dans les crues de l'Oued Tamsourt    Prenons note...    Ciné-Mémoire / Lettre à Jean-Luc Godard    Berkane: 3 personnes arrêtées pour une vidéo incitant au terrorisme    Deuxième mystérieux «trou géant» en Russie    17 personnes arrêtées en Espagne pour trafic de drogue    Son Altesse Royale la Princesse Lalla Salma préside la célébration de la Journée nationale de lutte contre le cancer    Forum économique Maroc/Brésil : Signature de trois conventions à Marrakech    Des Mirage français en Jordanie pour frapper l'Etat Islamique    Séisme au Japon de magnitude de 6,8    Argentine: Le slogan "Les Malouines sont argentines » désormais obligatoire dans tous les moyens de transport public    Golf: Maha Haddioui a passé le cut de l'Open de Xiamen en Chine    Permanent et éphémère dans l'art    Un concert de rock jordanien à l'honneur    Les caricaturistes ont leur festival    La RSE une condition sine qua non au développement durable    «Les FAR, fierté nationale, jouissent d'une grande réputation internationale pour leur rôle en matière de maintien de la paix et de soutien humanitaire»    Soutien à l'investissement privé, aux PME et à l'industrialisation du pays    Le GPD rend hommage aux efforts déployés par le ministère de la Culture    Agenda législatif, 7 lois votées en commission avant fin novembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Abdessamad Qaiouh : La politique, une histoire de famille
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 09 - 02 - 2012

Né le 11 avril 1966 à Ouled Taïma, chef-lieu des Houara dans la province de Taroudant, et père de deux enfants, Abdessamad Qaiouh a grandi dans une famille de propriétaires terriens et de commerçants.
Né le 11 avril 1966 à Ouled Taïma, chef-lieu des Houara dans la province de Taroudant, et père de deux enfants, Abdessamad Qaiouh a grandi dans une famille de propriétaires terriens et de commerçants. Il fait partie d'une fratrie de six enfants, quatre frères et deux sœurs. Bercé dans un milieu à la fois conservateur et moderne, il apprend dès son jeune âge les rudiments de l'agriculture et l'amour de la terre. La politique, elle, fait partie intégrante de son environnement. Son père, Haj Ali Qaiouh, est connu pour être l'un des «champions de la longévité parlementaire» avec 6 mandatures successives comme député et une présence dans l'hémicycle depuis 1977, d'abord avec le Parti national démocrate, ensuite sous l'étiquette de l'Istiqlal. Il est également membre de la Chambre des conseillers depuis 2006. Après un baccalauréat obtenu à Agadir en 1986, Abdessamad Qaiouh part à Casablanca" class="city">Casablanca pour intégrer les premières promotions de l'enseignement privé au Maroc, et retourne à sa ville natale en 1988 avec un diplôme en commerce international en poche. Néanmoins, M. Qaiouh préfère de loin le travail sur le terrain et le monde des affaires. Ainsi, il rejoint aussitôt l'affaire familiale pour prendre, en 1992, la direction générale d'une société agricole privée spécialisée dans la production d'agrumes destinés à l'export. Son expérience s'enrichit davantage après une formation approfondie sur la gestion agricole en Afrique du Sud au milieu des années 1990. De retour au Maroc, Abdessamad Qaiouh rejoint le parti de son père (PND), à contrecœur, selon lui. A 31 ans, il devient député de sa région natale, en 1997, et le restera pour les trois prochains mandats. En 2002, il se présente, pour un deuxième mandat, dans la même liste que son père Ali Qaiouh, en deuxième position. Une liste qui n'obtient pas moins de 40.000 voix. Une année après, en 2003, il devient président du conseil provincial de Taroudant, poste qu'il occupera jusqu'à 2009. Entre-temps, le «clan Qaiouh» se sépare du PND et rejoint en 2004 le parti de l'Istiqlal. Une alliance stratégique et décisive qui donnera ses fruits quelques années plus tard. Au fil du temps, l'expérience politique et la popularité d'Abdessamad Qaiouh s'accroissent, notamment grâce aux différents postes qu'il a pu occuper, notamment la vice-présidence du conseil de la région Souss-Massa-Drâa et celle de la municipalité d'Ouled Taïma. Il est également membre des conseils d'administration de l'agence urbaine et de l'agence du bassin hydraulique de la région Souss-Massa-Drâa, de l'Académie régionale de l'enseignement et de l'Office de la mise en valeur agricole de la même région et d'Ouarzazate-Draâ-Ziz. En 2007, il se présente en tant que tête de liste du parti de l'Istiqlal dans la circonscription de Taroudant sud. Sa liste obtient 39.400 voix et décroche deux des quatre sièges prévus dans cette circonscription qui compte plus de 236.000 électeurs. Deux ans plus tard, en 2009, Abdessamad Qaiouh devient membre du comité exécutif du parti de l'Istiqlal, et aussi coordonnateur du parti dans la région de Souss-Massa-Drâa, chargé du dossier agricole, jusqu'à 2011 où il est invité à faire partie de l'équipe gouvernementale de Abdelilah Benkirane. Le 3 janvier 2012, Abdessamad Qaiouh est nommé par SM le Roi ministre de l'artisanat. A 46 ans, M. Qaiouh peut se targuer d'un parcours politique exemplaire. Désormais à la tête de l'artisanat marocain, il devra, entre autres, assurer la continuité de la Vision 2015 ainsi que celle du Plan de développement régional de l'artisanat (PDRA). Des challenges de plus… pour un habitué des challenges.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.