Volvo dévoile ses innovations technologiques    Forte baisse du pétrole après le Brexit : Vers des prix à la pompe beaucoup moins chers au Maroc    Le Parlement européen adopte une résolution urgente appelant le Royaume uni à activer la procédure de sa sortie de l'UE    Fkih Bensaleh : Un jeune homme mort noyé dans l'Oued Oum Er-Rbia    Issue d'une famille très modeste: Oumaima Kassab sacrée meilleure bachelière du Royaume    Tanger Med : Saisie de 5 tonnes de hachich    Michelle Obama promet à Marrakech de venir à bout de l'exclusion des jeunes filles de l'éducation dans le monde    Gypse : Saint-Gobain s'associe à Lafarge Maroc    Brexit: L'UE impatiente, Londres temporise    Des eurodéputés interpellent la Commission européenne sur le détournement de l'aide humanitaire par le polisario    Attijariwafa bank lance «Fawatir»    La commission des finances valide la retraite à 63 ans    Maroc-Rwanda : Les fruits de la visite de Paul Kagame    Ayoub Id Omar en 2ème place au Grand Prix de Palmola    Les IDE en baisse de 7% en 2015 en Afrique....    Le président portugais affirme que sa visite au Maroc contribue à la consolidation des liens historiques avec le Royaume    Le PAM appelle à un nouveau modèle économique    Clôture anticipée pour Marsa Maroc    Le festival les sommets des montagnes, rend hommage au ténor de la chanson marocaine Abdelwahab Doukkali    Espagne : Le PP domine les élections mais devra coaliser    Brexit : Le plafond de verre a éclaté en Europe    News    New York : Vif intérêt pour les produits marocains au salon Summer Fancy Food    Boateng, ce formidable voisin    Coupe de la CAF : Le Kawkab à l'assaut d'Ahly Tripoli à Radès    Appel au public du WAC    JO de Rio : Sekkouri devant les députés    Habib El Malki : Le gouvernement actuel n'est toujours pas parvenu à se départir de l'esprit des anciennes Constitutions    Partis politiques : L'Istiqlal tend la main au PJD et au PPS    Insolite : Migrants et Indiens d'Amérique    14.673 individus arrêtés au cours de la première moitié du Ramadan    Divers    Les destinations les plus spectaculaires du monde : Bryce Canyon - Utah, Etats-Unis    Le silence est complice de l'impunité    Michelle Obama à Marrakech pour l'éducation et la scolarité des jeunes filles    Al-Mas'ûdî : L'encyclopédiste et le polygraphe    Hoba Hoba Spirit, Fnaire et Tamer Housny en vedette du 13ème Festival Timitar    "L'art de la tolérance" s'expose à Rabat    Feu vert pour le remboursement en devises des crédits contractés pour l'achat d'immeubles à l'étranger    Zéro Mika: Forte mobilisation pour la collecte    Droit au But    Sports Équestres / Du 29 septembre au 16 octobre 2016 à Tétouan, Rabat et El Jadida / 7ème édition du Morocco Royal Tour    Une ONG européenne appelle à lever le siège imposé aux séquestrés de Tindouf    AMINE RADI un jeune humoriste marocain qui perce    Iconoclaste...    Méditel Morocco Music Awards : La chanson marocaine à l'honneur !    Mise en échec d'une tentative de trafic de près de 5 tonnes de hachich au port Tanger Med    Renault Ramadan Expo : Gagnez des voyages avec #Casanigma    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Abdessamad Qaiouh : La politique, une histoire de famille
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 09 - 02 - 2012

Né le 11 avril 1966 à Ouled Taïma, chef-lieu des Houara dans la province de Taroudant, et père de deux enfants, Abdessamad Qaiouh a grandi dans une famille de propriétaires terriens et de commerçants.
Né le 11 avril 1966 à Ouled Taïma, chef-lieu des Houara dans la province de Taroudant, et père de deux enfants, Abdessamad Qaiouh a grandi dans une famille de propriétaires terriens et de commerçants. Il fait partie d'une fratrie de six enfants, quatre frères et deux sœurs. Bercé dans un milieu à la fois conservateur et moderne, il apprend dès son jeune âge les rudiments de l'agriculture et l'amour de la terre. La politique, elle, fait partie intégrante de son environnement. Son père, Haj Ali Qaiouh, est connu pour être l'un des «champions de la longévité parlementaire» avec 6 mandatures successives comme député et une présence dans l'hémicycle depuis 1977, d'abord avec le Parti national démocrate, ensuite sous l'étiquette de l'Istiqlal. Il est également membre de la Chambre des conseillers depuis 2006. Après un baccalauréat obtenu à Agadir en 1986, Abdessamad Qaiouh part à Casablanca pour intégrer les premières promotions de l'enseignement privé au Maroc, et retourne à sa ville natale en 1988 avec un diplôme en commerce international en poche. Néanmoins, M. Qaiouh préfère de loin le travail sur le terrain et le monde des affaires. Ainsi, il rejoint aussitôt l'affaire familiale pour prendre, en 1992, la direction générale d'une société agricole privée spécialisée dans la production d'agrumes destinés à l'export. Son expérience s'enrichit davantage après une formation approfondie sur la gestion agricole en Afrique du Sud au milieu des années 1990. De retour au Maroc, Abdessamad Qaiouh rejoint le parti de son père (PND), à contrecœur, selon lui. A 31 ans, il devient député de sa région natale, en 1997, et le restera pour les trois prochains mandats. En 2002, il se présente, pour un deuxième mandat, dans la même liste que son père Ali Qaiouh, en deuxième position. Une liste qui n'obtient pas moins de 40.000 voix. Une année après, en 2003, il devient président du conseil provincial de Taroudant, poste qu'il occupera jusqu'à 2009. Entre-temps, le «clan Qaiouh» se sépare du PND et rejoint en 2004 le parti de l'Istiqlal. Une alliance stratégique et décisive qui donnera ses fruits quelques années plus tard. Au fil du temps, l'expérience politique et la popularité d'Abdessamad Qaiouh s'accroissent, notamment grâce aux différents postes qu'il a pu occuper, notamment la vice-présidence du conseil de la région Souss-Massa-Drâa et celle de la municipalité d'Ouled Taïma. Il est également membre des conseils d'administration de l'agence urbaine et de l'agence du bassin hydraulique de la région Souss-Massa-Drâa, de l'Académie régionale de l'enseignement et de l'Office de la mise en valeur agricole de la même région et d'Ouarzazate-Draâ-Ziz. En 2007, il se présente en tant que tête de liste du parti de l'Istiqlal dans la circonscription de Taroudant sud. Sa liste obtient 39.400 voix et décroche deux des quatre sièges prévus dans cette circonscription qui compte plus de 236.000 électeurs. Deux ans plus tard, en 2009, Abdessamad Qaiouh devient membre du comité exécutif du parti de l'Istiqlal, et aussi coordonnateur du parti dans la région de Souss-Massa-Drâa, chargé du dossier agricole, jusqu'à 2011 où il est invité à faire partie de l'équipe gouvernementale de Abdelilah Benkirane. Le 3 janvier 2012, Abdessamad Qaiouh est nommé par SM le Roi ministre de l'artisanat. A 46 ans, M. Qaiouh peut se targuer d'un parcours politique exemplaire. Désormais à la tête de l'artisanat marocain, il devra, entre autres, assurer la continuité de la Vision 2015 ainsi que celle du Plan de développement régional de l'artisanat (PDRA). Des challenges de plus… pour un habitué des challenges.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.