Mohamed Sajid aux commandes de l'UC    Le climat général des affaires jugé normal au 1er trimestre 2015    Destinations préférées des Espagnols : Cinq villes marocaines dans le top 10    Hakim Benchemach: «Les séances annuelles auront lieu avant juin»    La Banque mondiale débloque une nouvelle aide en faveur du Maroc: 249 millions de dollars pour la santé et l'énergie    Capital-investissement : Maroc, première destination en Afrique du Nord    Société muette cherche porte-parole    L'OCP défend haut !    Office des changes : Driss Benchikh assure l'intérim    Bonheur : Le Maroc au 92ème rang mondial    Nespresso lance «Peru Secreto»    Macky Sall participera aux 8èmes Assises de l'agriculture de Meknès    Un jeune marocain parmi les vainqueurs du concours mondial du Coran    Ciné - zoom / Qu'est-ce qu'un critique de cinéma    Union européenne: Triplement du budget de patrouille en Méditerranée    Indonésie: Nouveau partenariat stratégique Asie-Afrique    Yémen: Reprise des raids aériens et maintien du blocus maritime    Entretien avec le philosophe Ali Benmakhlouf, directeur du Forum du Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde: : Le forum est un moment de réflexion et de méditation    Exposition Zine à Marrakech / Le temps du « Ressourcement »    Pour un espace pharmaceutique sécurisé destiné à lutter contre les médicaments contrefaits ou de contrebande    L'EI revendique un attentat meurtrière à la frontière irako-jordanienne    News    L'entrepreneuriat, un levier de développement pour l'Afrique    L'étau se resserre sur les migrants irréguliers de Nador    Les professionnels du tourisme en conclave au Salon des voyages, tourisme et loisirs    Divers    Les Marocaines de condition modeste, premières victimes de l'avortement clandestin    Cuisant échec de la diplomatie algérienne à l'ONU    Pas de solution militaire à la tragédie en Méditerranée pour Ban Ki-moon    L'éducation à la citoyenneté passée au crible fin    Campagne d'assainissement à Casablanca: En 24h, arrestation de 1.458 malfrats et retrait de 1.354 permis de conduire    «Jazz is black»    Prêts pour l'accueil du Grand Prix Lalla Meryem mais aussi pour le retour à Marrakech de l'autre GP Hassan II    Des matches barrages pour le titre mais aussi pour le maintien...    Nador rythme au son du rire    Coopération universitaire / Signature d'un accord entre l'Université Agraire d'Etat de Saratov N.Valilov et l'Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II    Un membre des Forces Auxiliaires porté disparu    Un enfant africain meurt toutes les 30 secondes    Ligue des champions / Barcelone-Bayern Munich et Juventus-Real Madrid en demi-finales    Echos Gharbaouis    Initiative louable,l'organisation du concours de la nouvelle a porté ses fruits.    César pourrait avoir souffert d'accidents vasculaires cérébraux    Le HUSA conteste la suspension de Sektioui    Le batteur d'AC/DC Phil Rudd plaide coupable de menaces de mort    Sandra Bullock désignée "Plus belle femme du monde" en 2015    Ben Affleck explique pourquoi il a caché ses origines    Un duo improbable entre Booba et Zaz    Automobile : Toyota reste le premier constructeur mondial    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Editorial
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 19 - 03 - 2012

Il est étonnant cet attachement qu'ont nos voisins algériens à l'Histoire.
Il est étonnant cet attachement qu'ont nos voisins algériens à l'Histoire. Le 18 mars est l'anniversaire des accords d'Evian qui proclamaient le cessez-le-feu et préparaient à l'indépendance de l'Algérie en mettant fin à deux siècles de protectorat français. Et comme chaque année, la fête est l'occasion d'adresser à l'ancien colon, la France, une batterie de reproches, de lui rappeler tous les méfaits qu'il a commis durant ces deux siècles et de lui demander encore des excuses. Certaines ONG algériennes, entre autres, relancent chaque année aussi le débat sur la criminalisation de la colonisation. Mais étonnamment, nos voisins n'ont pas la même mémoire vive par rapport à tous les faits historiques. Autant ils n'ont pas encore fait le deuil du protectorat, autant ils ont effacé de leurs mémoires toute l'aide apportée durant des années par le Maroc au moment de leur lutte pour l'indépendance. Ils ont oublié aussi un certain accord, même verbal, passé avant le départ des Français, sur le tracé des frontières.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.