Le groupe Pharma 5 construira une usine en Côte d'Ivoire    Gabon : Retour à la stabilité    L'arche de Legzira s'est écroulée    Coupe de la CAF : Le FUS de Rabat à 90' de la finale    Législatives 2016 : 6.992 candidats en lice    Cyclisme : Le Maroc veut remporter le Tour de Côte d'Ivoire Spécial    CAN 2016 : Les Lions Beach Soccer versé dans le groupe B    Rentrée scolaire 2016-2017: Le soutien social a atteint 2,149 MMDH    Le changement climatique rend les végétaux moins sensibles à la sécheresse    Création d'une cellule régionale de suivi et de veille des immigrés à Laâyoune    Développeurs, étudiants et amateurs de jeux vidéos en conclave    Stagnation des prix à la consommation en août dernier    Divers sportifs    A vos claviers pour immigrer aux USA    Un artiste marocain réalise un monument en hommage aux victimes des attentats de Paris et de Bruxelles    Divers    Comme les humains, les chiens distinguent mots et intonations    Emmanuelle Chriqui à l'affiche de "Super Troopers 2"    RedOne sur le nouvel album de Lady Gaga    Depardieu: La France? Un Disneyland "peuplé d'imbéciles"    Mise en œuvre de l'accord politique de Skhirat pour sortir la Libye de la crise : Rabat, Washington et d'autres capitales réaffirment leur soutien    Union Européenne/Etats-Unis : Le traité de libre échange en débat à Bratislava    Grande-Bretagne : Londres compte enclencher la procédure de divorce début 2017    Immigration : Podemos tacle la coopération maroco-espagnole    Immigration : Plus de 85% des demandes de régularisation ont été acceptées    Marocains du Canada : La presse multiethnique et son apport aux médias canadiens    Répartition géographique de la population: 50% des communes ont une population de moins de 9286 personnes: Cinq régions concentrent les trois quarts des ménages    40ème session du Conseil des gouverneurs des banques centrales et des instituts d'émission arabes : Conception d'un système arabe de compensation et de régularisation des dépenses    UGTM : Programme des réunions des Conseils provinciaux    Coupe de la CAF : Le FUS à 90 minutes d'une finale méritée... : La qualification, rien que la qualification    Ligue des Champions / Samedi, WAC-Zamalek : Croire au miracle !    Nabil Maâloul s'éloigne du WAC    Domaine de la communication : 6 milliards de dirhams d'investissements en 2015    Sofitel Tamuda Bay Beach and Spa : Temple du raffinement    Ling Ling by Hakkasan au Mandarin !    Pour manquement à ses missions sécuritaires : Le chef du la sûreté régionale d'Errachidia relevé de ses fonctions    L'Istiqlal œuvre pour la réalisation de la parité et le bannissement de toute discrimination contre les femmes : Garantir les droits fondamentaux et les libertés    Accord Maroc-USA sur la réforme pénitentiaire : 3 millions de dollars additionnels au financement initial    La rentrée universitaire 2016/2017 à L'Université Sultan Moulay Slimane.    Médecine légale    Fès-Meknès : Une caravane pour convaincre les électrices    Législatives : Le MP promet d'agir en faveur du monde rural    Ali Bongo reste Président    Le Jedi marocain des platines    Enseignement : Do you speak english ?    Décès de l'artiste marocain Mohamed El Idrissi à l'âge de 83 ans à Paris    COP22: Le SOS d'une baleine en détresse    Noutayel Belkadhi en apesanteur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Editorial
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 19 - 03 - 2012

Il est étonnant cet attachement qu'ont nos voisins algériens à l'Histoire.
Il est étonnant cet attachement qu'ont nos voisins algériens à l'Histoire. Le 18 mars est l'anniversaire des accords d'Evian qui proclamaient le cessez-le-feu et préparaient à l'indépendance de l'Algérie en mettant fin à deux siècles de protectorat français. Et comme chaque année, la fête est l'occasion d'adresser à l'ancien colon, la France, une batterie de reproches, de lui rappeler tous les méfaits qu'il a commis durant ces deux siècles et de lui demander encore des excuses. Certaines ONG algériennes, entre autres, relancent chaque année aussi le débat sur la criminalisation de la colonisation. Mais étonnamment, nos voisins n'ont pas la même mémoire vive par rapport à tous les faits historiques. Autant ils n'ont pas encore fait le deuil du protectorat, autant ils ont effacé de leurs mémoires toute l'aide apportée durant des années par le Maroc au moment de leur lutte pour l'indépendance. Ils ont oublié aussi un certain accord, même verbal, passé avant le départ des Français, sur le tracé des frontières.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.