Importation de produits industriels : El Alamy veille au grain    Clôture du projet Tout le monde gagne : promouvoir l'autonomisation socioéconomique de la femme au Maroc    La Princesse Lalla Salma pose la première pierre du Centre régional d'oncologie de Laâyoune    Tourisme: M. Haddad appelle à saisir les opportunités du marché chinois    La presse française...    Casablanca-Settat : Une 2e journée portes ouvertes pour les investisseurs    CDS : un exercice sous le signe des relations Maroc-Espagne    Systèmes de retraite : La CIMR confirme de nouveau la pérennité de son régime    Aït Baâmrane, capitale nationale du cactus et des figues de Barbarie : Le respect de la réglementation d'exploitation et d'exportation s'impose    17ème édition du Trophée Hassan II des arts équestres traditionnels «Tbourida» : SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan préside la cérémonie de remise des médailles    Tribune libre : France 3 nous gratifie d'un documentaire intéressé à défaut d'être intéressant    Hamid Chabat en visite en Palestine : Intensifier le soutien à la lutte du peuple palestinien    Docu-fiction de France 3 sur le Maroc : Prêche antimonarchique dans un désert de crédibilité    Brèves    Clubs de foot: Plus rentables que les multinationales    Brèves    Décès du fondateur de Canal +    Marrakech offre de grandes parties de rire    Marrakech du rire Michel Gohou: «J'ai eu une enfance rocambolesque!»    Mawazine    Démission du négociateur en chef de l'opposition syrienne aux pourparlers de paix    L'Université Mohammed V décerne le titre de Docteur honoris causa à Mohammad Hamid Ansari    Forum économique germano-marocain à Tanger    Le B to B in Africa s'envole pour Abidjan, Libreville et Dakar    Moulay Abdellah Alaoui : 2015, une année riche en consécrations pour les sports équestres au Maroc    Le FUS à un pas du bonheur et de son premier sacre    Le Kawkab baisse les bras face au Fath    BAM fait le point sur les régimes de change et la politique monétaire à Marrakech    Les fonctionnaires en grand débrayage    Ouverture du premier Career Center du Maroc à Marrakech    Faire d'El Jadida un modèle en matière de protection de l'environnement    Une caravane médicale au profit des personnes démunies à Essaouira    Devoir ou délit d'ingérence, un péché d'indigence !    La France se prépare à une nouvelle semaine sociale agitée    News    Penser l'interprétation dans les sciences sociales    Saber Rebaï : Mawazine apporte une valeur ajoutée au paysage artistique arabe    X-Men et Alice en tête du box-office    Une marocaine nommée rapporteuse spéciale sur la radicalisation et l'extrémisme    Amical /Maroc-Congo Brazzaville : 2-0 : Une victoire prometteuse devant 40.000 spectateurs    Basket-ball / Coupe du Trône: 11ème victoire de l'AS FAR (Dames): L'ASS (Messieurs) conserve son titre    Casablanca/Quartier Oasis : Les riverains s'opposent à l'installation d'une antenne-relais    Saâd Lamjarred à Mawazine : Un concert digne d'un grand Maâlem    Répression de la fraude aux examens du Bac : Des peines d'emprisonnement ferme à l'encontre des tricheurs    Défilé de Miss cerisette en clôture du Festival des cerises de Sefrou    Etude: un diagnostic écologique du Maroc en projet    UpM: Sijilmassi appelle à l'exploitation du potentiel de croissance    France : La Loi Travail : Les syndicats appellent à «amplifier les mobilisations», Hollande « tiendra bon »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Emploi : Les défis posés par les nouveaux métiers
Publié dans Challenge le 28 - 06 - 2008

Le taux de chômage a baissé, c'est incontestable. Cette baisse est inhérente aux chantiers que connaît le pays. Les secteurs dits «porteurs» y contribuent-ils pour autant ?
Pour sa première sortie médiatique en ce début de semaine, Jamal Aghmani, ministre de l'Emploi et de la Formation Professionnelle, semble avoir passé beaucoup de temps à maîtriser son dossier. Le marché de l'emploi et ses perspectives d'évolution, c'est tout un programme ! Préférant fixer le tempo dès le départ, il rappelle : «nous vivons une conjoncture particulière. D'une part, les mouvements de grève des diplômés chômeurs, auxquels il faut ajouter la pression inhérente à l'ouverture du marché du travail aux compétences étrangères», explique le ministre. Tel est le défi. Les chiffres sur lesquels l'exposé de M. Aghmani se fondent sont ceux du Haut Commissariat au Plan. Il en résulte que depuis 1999, la tendance est à la baisse : de 13,9% en 1999 à 9,3% en 2007.
Par ailleurs, lorsque l'on se penche sur les créations annuelles moyennes d'emploi par niveau de diplôme, il se trouve que : «la cadence actuelle s'oriente de plus en plus vers le chômage des non diplômés. Ce qui traduit les besoins du marché de l'emploi», souligne à ce sujet le ministre. Justement, quels sont les secteurs ayant contribué a épongé la masse des sans emploi. Si l'on part du postulat selon lequel les secteurs du secondaire et du tertiaire ont connu une augmentation du nombre des emplois, il est à souligner un certain recul dans celui du primaire. C'est ainsi que durant le premier trimestre de cette année, arrivent en tête de liste les services, qui ont enregistré une hausse de 2,4% qui se traduit par 84.000 emplois.
Une vraie dynamique
dans le tissu industriel
Comme n'a pas manqué de le relever Jamal Aghmani, «par le passé, les secteurs agricole et public étaient les principaux pourvoyeurs d'emplois rémunérés. Aujourd'hui, les choses ont changé». En effet, celui des BTP compte à lui seul 81.000 emplois, soit une augmentation de 10%. Autre indice révélateur d'une mutation dans la segmentation du marché, celui relatif au secteur industriel. Ce sont 52.000 emplois qui sont recensés. Ce qui fait dire à Aghmani que «le taux de croissance de 4% enregistré par ce secteur représente une vraie dynamique, le tissu industriel se développe». Que va-t-il se passer au cours du reste de cette année ? Selon les chiffres avancés, cette fois-ci, par le ministère des Finances, le taux de croissance sera de 6,8%. Et pour le Haut Commissariat au Plan (HCP), la baisse du taux de chômage prévisible a été fixée à 9,2% au deuxième trimestre 2008. Pour l'heure, les diminutions enregistrées dans certaines régions à taux traditionnellement élevés sont significatives à plus d'un titre.
Dans les régions du Sud, on relève moins de 6 points et moins de 9 points dans l'Oriental. La région de Casablanca affiche moins de 7 points, vient ensuite celle du Nord avec moins de 5 points. Ces tendances baissières sont à mettre sur le compte des grands chantiers, notamment en termes d'infrastructures lancées par les plans Emergence et Azur. Aussi qu'en est-il de ces programmes dont le plan Emergence, lancé depuis 2005, sur le plan de la création d'emplois? Sachant que ces secteurs identifiés comme «porteurs» sont tenus d'en atteindre 264.000 à l'échéance 2015.
Pour ce qui est du secteur automobile, qui verra la création de 70.000 emplois, Mohamed Ouzif pour le compte de l'Amica, dresse un bilan des lieux. «Nous n'y sommes pas encore. Mais nous comptons sur les 6.000 emplois que devrait générer l'usine Renault-Nissan à Tanger et entre 30.000 et 35.000 de la part des équipementiers». Quant au secteur électronique, qui rallie aussi bien celui de l'aéronautique, de l'électricité qu'une partie de la sous-traitance industrielle, les 10.000 emplois attendus pour 2015 ont largement été atteints. «Aujourd'hui, nous nous situons entre 15.000 et 20.000 emplois», précise Salah Eddine Kadmiri, président de la Fenelec. Le chantier auquel s'attèlent à présent les opérateurs en électricité et en électronique, c'est la préparation du contrat-programme. «L'offre globale devait être finalisée pour le milieu de cette année», indique M. Kadmiri. L'investissement prévu contribuera à l'augmentation des offres d'emplois dans ce secteur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.