Maroc : le statut de base industrielle d'envergure n'est plus à prouver    L'Egypte et la Maroc, respectivement 2ème et 5ème pays africains les plus attractifs    Rapport catastrophique de la cour des comptes algérienne sur la gestion des deniers publics/ L'Algérie au fond du gouffre : plus de 100 milliards de dollars d'impôts non recouvrés    Tennis : Au programme de ce week-end : Retour gagnant de la « B.P »    Neuvième édition du Festival International du Film de l'Etudiant : Horizons créatifs    CANTE JONDO EN EL FEDDAN, (PROSAS PROFANAS) : Flamenco à la place El Feddan de Tétouan    Galerie BENYA ART / Fatima Hassan El Farrouj, grande coloriste et fresquiste    Joueur FIFA de l'année: Ronaldo, Griezmann et Messi finalistes    Hollande renonce, la presse française salue une décision courageuse    Invitation pour l'organisation d'une rencontre en vue de la réalisation des projets d'investissement.    Le droit à la vie, c'est capital    Bob Dylan boude Barack Obama    Les agressions racistes inspirées par le Brexit    Habib El Malki : Pour l'USFP, la question palestinienne constitue depuis toujours une cause nationale sacrée    Abderrahim El Jamai : La peine de mort n'est pas une peine dissuasive    Renforcement des capacités des associations œuvrant dans le domaine des droits de l'enfant    Le TAS se prononce lundi sur la suspension de Blatter    WAC-IRT, le show promis dans la ville ocre    Divers sportifs    Au milieu des mouches, l'enfer des hôpitaux vénézuéliens    Construction d'un monde plus inclusif et plus équitable pour les personnes handicapées    Divers    Divers Economie    La spoliation du littoral reprend de plus belle : La COP22 désormais dans le rétroviseur    Les jeunes Marocains insatisfaits de la qualité de leur vie    Samantha Cameron se lance dans la mode    Tom Hanks: J'ai cru que Clint Eastwood était paresseux    Kim Kardashian interrompt la production de sa téléréalité    Démantèlement d'une cellule terroriste s'active à Fès et Tanger    Quatre balles pour neutraliser un individu à Tan Tan    Nouvelles alliances des rebelles d'Alep    Décernées par SM le Roi Mohammed VI à des personnalités engagées en faveur de la promotion des relations franco-marocaines : Remise de décorations royales à Paris    Le délai pour présenter les demandes d'inscription et de transfert aux listes électorales : Dernier délai le 31 décembre 2016    1er Congrès national sur les urgences cardiologiques à Marrakech les 2 et 3 décembre 2016: L'Infarctus du cœur : La mort ou la vie se jouent en 6 heures    Sommet mondial de l'innovation pour la santé : SAR la Princesse Lalla Salma prend part à la séance de clôture à Doha    Digital : Le défi des agences de conseil en communication    Conférence au siège central du Parti de l'Istiqlal sur « la construction de l'Etat démocratique : Parachèvement des missions de la libération nationale »: Un éclairage percutant de la dynamique du champ politique    Colombie: L'accord de paix avec les Farc ratifié    Tennis : Assemblée générale du C.O.C : Avantage... au quorum    Football Gharbaoui : D'un club à l'autre    Palestine: Abbas défend la voie de la négociation avec Israël    Projections du FIFM: Le public r'bati y a droit aussi    Le musée Yves Saint Laurent de Marrakech ouvrira en octobre 2017    Istihqaq : Les bourses octroyées    OMS: 27,8% des femmes pratiquent l'allaitement maternel    Arrivée de SM le Roi à Abuja pour une visite officielle au Nigéria    Intransigeance !    Manquements professionnels: La DGSN sévit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Emploi : Les défis posés par les nouveaux métiers
Publié dans Challenge le 28 - 06 - 2008

Le taux de chômage a baissé, c'est incontestable. Cette baisse est inhérente aux chantiers que connaît le pays. Les secteurs dits «porteurs» y contribuent-ils pour autant ?
Pour sa première sortie médiatique en ce début de semaine, Jamal Aghmani, ministre de l'Emploi et de la Formation Professionnelle, semble avoir passé beaucoup de temps à maîtriser son dossier. Le marché de l'emploi et ses perspectives d'évolution, c'est tout un programme ! Préférant fixer le tempo dès le départ, il rappelle : «nous vivons une conjoncture particulière. D'une part, les mouvements de grève des diplômés chômeurs, auxquels il faut ajouter la pression inhérente à l'ouverture du marché du travail aux compétences étrangères», explique le ministre. Tel est le défi. Les chiffres sur lesquels l'exposé de M. Aghmani se fondent sont ceux du Haut Commissariat au Plan. Il en résulte que depuis 1999, la tendance est à la baisse : de 13,9% en 1999 à 9,3% en 2007.
Par ailleurs, lorsque l'on se penche sur les créations annuelles moyennes d'emploi par niveau de diplôme, il se trouve que : «la cadence actuelle s'oriente de plus en plus vers le chômage des non diplômés. Ce qui traduit les besoins du marché de l'emploi», souligne à ce sujet le ministre. Justement, quels sont les secteurs ayant contribué a épongé la masse des sans emploi. Si l'on part du postulat selon lequel les secteurs du secondaire et du tertiaire ont connu une augmentation du nombre des emplois, il est à souligner un certain recul dans celui du primaire. C'est ainsi que durant le premier trimestre de cette année, arrivent en tête de liste les services, qui ont enregistré une hausse de 2,4% qui se traduit par 84.000 emplois.
Une vraie dynamique
dans le tissu industriel
Comme n'a pas manqué de le relever Jamal Aghmani, «par le passé, les secteurs agricole et public étaient les principaux pourvoyeurs d'emplois rémunérés. Aujourd'hui, les choses ont changé». En effet, celui des BTP compte à lui seul 81.000 emplois, soit une augmentation de 10%. Autre indice révélateur d'une mutation dans la segmentation du marché, celui relatif au secteur industriel. Ce sont 52.000 emplois qui sont recensés. Ce qui fait dire à Aghmani que «le taux de croissance de 4% enregistré par ce secteur représente une vraie dynamique, le tissu industriel se développe». Que va-t-il se passer au cours du reste de cette année ? Selon les chiffres avancés, cette fois-ci, par le ministère des Finances, le taux de croissance sera de 6,8%. Et pour le Haut Commissariat au Plan (HCP), la baisse du taux de chômage prévisible a été fixée à 9,2% au deuxième trimestre 2008. Pour l'heure, les diminutions enregistrées dans certaines régions à taux traditionnellement élevés sont significatives à plus d'un titre.
Dans les régions du Sud, on relève moins de 6 points et moins de 9 points dans l'Oriental. La région de Casablanca affiche moins de 7 points, vient ensuite celle du Nord avec moins de 5 points. Ces tendances baissières sont à mettre sur le compte des grands chantiers, notamment en termes d'infrastructures lancées par les plans Emergence et Azur. Aussi qu'en est-il de ces programmes dont le plan Emergence, lancé depuis 2005, sur le plan de la création d'emplois? Sachant que ces secteurs identifiés comme «porteurs» sont tenus d'en atteindre 264.000 à l'échéance 2015.
Pour ce qui est du secteur automobile, qui verra la création de 70.000 emplois, Mohamed Ouzif pour le compte de l'Amica, dresse un bilan des lieux. «Nous n'y sommes pas encore. Mais nous comptons sur les 6.000 emplois que devrait générer l'usine Renault-Nissan à Tanger et entre 30.000 et 35.000 de la part des équipementiers». Quant au secteur électronique, qui rallie aussi bien celui de l'aéronautique, de l'électricité qu'une partie de la sous-traitance industrielle, les 10.000 emplois attendus pour 2015 ont largement été atteints. «Aujourd'hui, nous nous situons entre 15.000 et 20.000 emplois», précise Salah Eddine Kadmiri, président de la Fenelec. Le chantier auquel s'attèlent à présent les opérateurs en électricité et en électronique, c'est la préparation du contrat-programme. «L'offre globale devait être finalisée pour le milieu de cette année», indique M. Kadmiri. L'investissement prévu contribuera à l'augmentation des offres d'emplois dans ce secteur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.