La FRMF réagit face aux accusations de Mohamed Boudrika Spécial    L'artisanat marocain en vedette à la Foire de Paris    Soufiane Boufal souffre d'une lésion au ménisque    La Princesse Lalla Salma reçoit la Première Dame du Sénégal    Abdelhamid Souiri, président de la Fédération des IMME    Dialogue social : L'IR au centre des négociations    Africa Design Award s'allie à la Marrakech Biennale 6    Quels risques pour les marchés dans les mois à venir ?    Visite de SM le Roi à Abou Dhabi : Consolidation des bases d'un partenariat stratégique fraternel et modèle    Turquie : Un mort et 23 blessés dans une attaque du PKK à Diyarbakir    Robert Holley, ancien diplomate US et expert de la région : : Le plan d'autonomie au Sahara est "exactement la solution de compromis à laquelle le CS appelle de ses voeux"    Représentativité politique des femmes: Une étude comparative internationale sur les systèmes des quotas    La demande pèse sur les rendements    Plus de 260 mille conducteurs se sont vu retirer des points sur leur permis de conduire depuis 2015    SIAM    Les données de la CIMR et de la CNRA introduites dans les statistiques de BAM    Les actes antimusulmans ont augmenté en France    Cour des comptes : Le bilan 2014 présenté mercredi    Code la presse : Les amendements formulés    M. Azoulay : Le 16è Printemps musical des Alizés, toutes les musiques se donnent rendez-vous ici à Essaouira    Diplomatie culinaire : le succès du premier festival    Hommage Tayeb Saddiki : Clôture de la 1ere édition du Festival national de la culture    Boudrika démissionne de son poste de vice-président de la FRMF Spécial    Le Maroc présent en force à la finale internationale du Global Management challenge à Macao    Le partenariat Sud-Sud au cœur du Forum culturel et citoyen à Fès    Le Polisario accusé de détourner les aides humanitaires    A la recherche de l'herbe parfaite pour le Mondial au Qatar    Le DHJ bien parti pour fuir la zone de turbulences    L'OCK respire en attendant de voir plus clair    Droit au séjour : simplification de la régularisation par le travail    Le Maroc regrette que les Etats-Unis aient agi contre l'esprit de partenariat qui les lie à lui    L'obésité explose chez les jeunes Chinois    Bac : L'inaccessible porte d'accès aux études supérieures    Une seule gynécologue pour 57 communes à Essaouira    Consolider la place de la société civile au niveau africain et international    Londres élit son maire    News    Le taux de chômage en baisse à 10,2% dans la zone euro    Les stars les mieux payées : Mariah Carey    Le Congo nomme un "gouvernement de rupture", plus jeune    "La Fabulosa Casablanca", une histoire de glamour et de nostalgie des Espagnols de Casablanca    Handball : Ce samedi : Dream-Team / R.S Berkane : Pour la survie !    Botola Maroc Telecom D1:26ème journée: DHJ-MAS, la dernière carte...    Le CESE adopte son projet de rapport sur les droits de l'enfant : Pour une véritable politique intégrée de protection de l'enfance    Visite de SM le Roi au Qatar : Coordination permanente et véritable partenariat stratégique    Spots publicitaires diffusés sur les chaînes «Al Oula» et «2M» : Une «vision patriarcale» des rapports basés sur le genre    Mise sur le marché marocain d'un nouveau médicament contre le VIH    Parc national d'Al-Hoceima: Badis site historique et naturel emblématique de la région du Rif    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Emploi : Les défis posés par les nouveaux métiers
Publié dans Challenge le 28 - 06 - 2008

Le taux de chômage a baissé, c'est incontestable. Cette baisse est inhérente aux chantiers que connaît le pays. Les secteurs dits «porteurs» y contribuent-ils pour autant ?
Pour sa première sortie médiatique en ce début de semaine, Jamal Aghmani, ministre de l'Emploi et de la Formation Professionnelle, semble avoir passé beaucoup de temps à maîtriser son dossier. Le marché de l'emploi et ses perspectives d'évolution, c'est tout un programme ! Préférant fixer le tempo dès le départ, il rappelle : «nous vivons une conjoncture particulière. D'une part, les mouvements de grève des diplômés chômeurs, auxquels il faut ajouter la pression inhérente à l'ouverture du marché du travail aux compétences étrangères», explique le ministre. Tel est le défi. Les chiffres sur lesquels l'exposé de M. Aghmani se fondent sont ceux du Haut Commissariat au Plan. Il en résulte que depuis 1999, la tendance est à la baisse : de 13,9% en 1999 à 9,3% en 2007.
Par ailleurs, lorsque l'on se penche sur les créations annuelles moyennes d'emploi par niveau de diplôme, il se trouve que : «la cadence actuelle s'oriente de plus en plus vers le chômage des non diplômés. Ce qui traduit les besoins du marché de l'emploi», souligne à ce sujet le ministre. Justement, quels sont les secteurs ayant contribué a épongé la masse des sans emploi. Si l'on part du postulat selon lequel les secteurs du secondaire et du tertiaire ont connu une augmentation du nombre des emplois, il est à souligner un certain recul dans celui du primaire. C'est ainsi que durant le premier trimestre de cette année, arrivent en tête de liste les services, qui ont enregistré une hausse de 2,4% qui se traduit par 84.000 emplois.
Une vraie dynamique
dans le tissu industriel
Comme n'a pas manqué de le relever Jamal Aghmani, «par le passé, les secteurs agricole et public étaient les principaux pourvoyeurs d'emplois rémunérés. Aujourd'hui, les choses ont changé». En effet, celui des BTP compte à lui seul 81.000 emplois, soit une augmentation de 10%. Autre indice révélateur d'une mutation dans la segmentation du marché, celui relatif au secteur industriel. Ce sont 52.000 emplois qui sont recensés. Ce qui fait dire à Aghmani que «le taux de croissance de 4% enregistré par ce secteur représente une vraie dynamique, le tissu industriel se développe». Que va-t-il se passer au cours du reste de cette année ? Selon les chiffres avancés, cette fois-ci, par le ministère des Finances, le taux de croissance sera de 6,8%. Et pour le Haut Commissariat au Plan (HCP), la baisse du taux de chômage prévisible a été fixée à 9,2% au deuxième trimestre 2008. Pour l'heure, les diminutions enregistrées dans certaines régions à taux traditionnellement élevés sont significatives à plus d'un titre.
Dans les régions du Sud, on relève moins de 6 points et moins de 9 points dans l'Oriental. La région de Casablanca affiche moins de 7 points, vient ensuite celle du Nord avec moins de 5 points. Ces tendances baissières sont à mettre sur le compte des grands chantiers, notamment en termes d'infrastructures lancées par les plans Emergence et Azur. Aussi qu'en est-il de ces programmes dont le plan Emergence, lancé depuis 2005, sur le plan de la création d'emplois? Sachant que ces secteurs identifiés comme «porteurs» sont tenus d'en atteindre 264.000 à l'échéance 2015.
Pour ce qui est du secteur automobile, qui verra la création de 70.000 emplois, Mohamed Ouzif pour le compte de l'Amica, dresse un bilan des lieux. «Nous n'y sommes pas encore. Mais nous comptons sur les 6.000 emplois que devrait générer l'usine Renault-Nissan à Tanger et entre 30.000 et 35.000 de la part des équipementiers». Quant au secteur électronique, qui rallie aussi bien celui de l'aéronautique, de l'électricité qu'une partie de la sous-traitance industrielle, les 10.000 emplois attendus pour 2015 ont largement été atteints. «Aujourd'hui, nous nous situons entre 15.000 et 20.000 emplois», précise Salah Eddine Kadmiri, président de la Fenelec. Le chantier auquel s'attèlent à présent les opérateurs en électricité et en électronique, c'est la préparation du contrat-programme. «L'offre globale devait être finalisée pour le milieu de cette année», indique M. Kadmiri. L'investissement prévu contribuera à l'augmentation des offres d'emplois dans ce secteur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.