Maroc-Zambie : De nouvelles opportunités à saisir    Maroc-Zambie : 19 accords gouvernementaux et de partenariat économique signés    Aziz Cherkaoui, président du directoire de Salafin    Et le meilleur employeur au Maroc est...    Les exportations des produits d'artisanat ont le vent en poupe    Liquidation de la Samir : Le mystère demeure entier    Plus de 200.000 Marocains naturalisés en Espagne entre 2000 et 2016    Sécurité routière : 15 MDH pour développer la recherche scientifique    Stratégie digitale 2020: Les membres de l'Apebi énumèrent les urgences    Majida Maârouf: «Le cadre juridique est dans le circuit»    Maroc-Zambie : dix-neuf accords gouvernementaux signés à Lusaka    Ligue des Champions d'Afrique : Le WAC et le FUS connaissent leurs adversaires    Football : signature d'une convention entre les fédérations marocaine et sierra-léonaise    Egypte : Dix peines de mort confirmées pour la tuerie du stade de Port-Saïd    Flash hebdomadaire    Code de la famille : Une stratégie pour la protection de la famille en gestation    SIEL 2017 : plus de 345.000 visiteurs    Mohamed El Khayari signe son retour avec «Les riches pensables»    Ma'Click lance «Dans le village»    La ville d'Errachidia s'apprête à fêter son centenaire    240.000 enfants bénéficieront des colonies de vacances en 2017    Mohammed VI : «Le dialogue social est le pilier d'une justice sociale»    Aéroport de Casablanca : un colombien arrêté en possession de plus de 4,2 kg de cocaïne    Marrakech : les Obsèques de Feu M'hamed Boucetta (vidéo)    Botola D1 : Le Difaa El Jadida tenu en échec par Olympic Safi    Maroc-Ghana: Signature de 25 accords bilatéraux    Obsèques de feu M'hamed Boucetta en présence de Moulay El Hassan et de Moulay Rachid    Une Secousse dans la province de Chtouka Ait Baha    Donald Trump invente un attentat en Suède    Usurpation de fonction, extorsion et séquestration : Trois arrestations à Tétouan    Affaire de vol d'une œuvre d'art historique volée d'une cathédrale en Italie : Quatre individus déférés devant le parquet    Poursuivies pour des actes de terrorisme: Dix femmes déférées devant la Chambre criminelle près la Cour d'appel de Salé    Botola Pro Maroc Telecom D1 :19ème journée : Le Raja du technique qui prend le meilleur sur le Raja de la gestion : Les buts avant les chèques !    Dans son message de condoléances adressé aux membres de sa famille : SM le Roi exalte les qualités politiques, humaines et morales de Me M'hamed Boucetta    12ème session plénière de l'Académie Hassan II des Sciences et Techniques: «Océan et climat, cas du Maroc»    A chaque instant, Luis Enrique pense au Paris SG    Pour Mourinho, les entraîneurs étrangers ne comprennent pas la FA Cup    Les abonnés du haut du tableau du championnat s'en tirent à bon compte    Quatre individus devant le Parquet pour implication dans le vol d'une œuvre d'art    L'Algérie retire ses passeports aux Sahraouis Levée de boucliers dans les camps    Dimensions culturelles et conception des politiques au Maroc    Cérémonie d'investiture du Président de la Gambie    La centralité stratégique de la Méditerranée dans la PEV soulignée par Youssef Amrani    Mohammed Berrada : Les œuvres d'Edmond Amran El Maleh mettent en lumière l'histoire individuelle et collective de la société marocaine    Majid Bekkas envoûte le public d'Athènes    Grand prix du jury pour l'unique film africain de la Berlinale    Grandioses funérailles du regretté M'hamed Boucetta    Loin de la compétition...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Jamal Aghmani, ministre de l'Emploi : «Les syndicats ont toujours été subventionnés»
Publié dans Challenge le 08 - 12 - 2007

Interpellé sur le bien-fondé de cette subvention, Jamal Aghmani a préféré reproduire les textes de loi. Pour une raison d'éthique, nous reproduisons l'intégralité des réponses du ministre, même si elles n'apportent aucun éclairage.
Challenge Hebdo : 15 millions de DH seront accordés aux syndicats, comme prévu dans le projet de loi de Finances 2008. Dans quelles conditions cela a-t-il été décidé? A quel niveau votre ministère est-il intervenu? Ce montant est-il suffisant pour subventionner les centrales?
Jamal Aghmani : le montant de 15 millions de DH a été octroyé aux organisations syndicales pour le financement de la campagne électorale à l'occasion des élections du renouvellement du tiers de la 2ème chambre. De même, 15.000.000 DH seront accordés aux syndicats au titre de l'exercice 2008. Depuis 2000, il y a inscription annuelle d'un montant de 1.000.000 de DH dans le budget du ministère de l'Emploi et de la Formation professionnelle. Ce montant est réparti annuellement selon les syndicats en fonction des résultats des élections professionnelles.
C.H : l'octroi de cette subvention est conditionné par le respect de l'article 424 et suivants du code du travail. Le critère de représentativité est exigé pour bénéficier d'une partie de la manne. Comment cela se traduit-il sur le terrain?
J.A : il convient de rappeler d'abord que dans le cadre du dialogue social, l'Accord du 19 moharrem 1421 (23 avril 2000) prévoit l'affectation d'un montant d'un million de DH aux organisations syndicales les plus représentatives pour le financement de la formation syndicale.
Le code du travail prévoit dans son article 424 le financement des syndicats. Cet article dispose que «les unions des syndicats professionnels ou toute autre organisation similaire quelle que soit sa dénomination peuvent recevoir des subventions de l'Etat en nature ou sous forme de contribution financière pour couvrir tout ou partie des frais de loyer de leurs sièges, des salaires de certains cadres ou du personnel détaché auprès d'elles, des activités relatives à l'éducation ouvrière organisées au profit de leurs adhérents ».
Cet article ajoute que «ces subventions doivent être consacrées aux objectifs pour lesquels elles ont été allouées». Quant aux critères établis pour l'octroi des subventions de l'Etat aux unions des syndicats ou à toute organisation similaire, ils sont établis par le décret n° 2-04-467 du 29/12/2004. Ces critères sont ceux institués pour la détermination de la représentativité syndicale. Il s'agit d'une part du «nombre de sièges des délégués des salariés élus dans les secteurs public et privé», et d'autre part de «la capacité contractuelle de l'organisation syndicale». Il faut ajouter à ces deux critères un autre relatif à « la contribution de l'organisation syndicale aux programmes de lutte contre l'analphabétisme et la formation continue ».
L'article 425 établit les critères de la représentativité syndicale. Ainsi, l'organisation la plus représentative est «celle qui obtient» au moins 6 % du nombre total des délégués des salariés élus dans les secteurs public et privé.
Deux autres critères sont prévus par le même article. Il s'agit de «l'indépendance effective du syndicat», et de «la capacité contractuelle du syndicat». En application du critère électoral précité, quatre organisations syndicales les plus représentatives bénéficient des subventions. Il s'agit de la CDT, de l'UMT, de l'UGTM et de la FDT. Les montants sont alloués de manière proportionnelle au nombre de sièges obtenus par les syndicats les plus représentatifs.
Les syndicats - à l'instar des partis politiques - bénéficient de subventions à l'occasion de l'organisation de l'élection de leurs représentants au sein de la chambre des conseillers. Lors des dernières élections (renouvellement du tiers de la 2ème chambre), un montant de 15.000.000 de DH a été accordé aux syndicats.
Ils peuvent également bénéficier de l'expertise technique et de la formation dans le cadre de projets de coopération internationale directe ou dans des projets initiés par les pouvoirs publics.
C.H : : qu'en est-il des décrets d'application délimitant le contrôle de l'utilisation des subventions ?
J.A : l'article 425 renvoie à la fixation des critères de l'attribution des subventions aux organisations syndicales. Cette question a fait l'objet du décret n° 5-04-64 du 29/12/2004.
Un contrôle financier spécial -dérogeant au contrôle financier classique de l'Etat- a été créé. Il est confié à une commission présidée par le président de la chambre sociale et comprend des représentants des ministères chargés du travail, des finances et de l'intérieur.
Le ministère de l'Emploi et de la Formation professionnelle est en train de mettre en place cette commission en coordination avec les ministères concernés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.