Wael Gomaa : «Notre motivation est plus grande..»    Chambre des représentants : Ahmed Zaïdi renonce à la présidence du groupe socialiste    Hamid Chabat à la séance hebdomadaire « Avec le peuple » : Les habitants de Moulay Yacoub sont à nouveau déterminés à sanctionner le candidat des marchands de la foi    Soudan du Sud: les rebelles nient avoir massacré des civils et accusent l'armée    CAN Orange Maroc 2015 / Conférence de presse : Almamy Kabele Camara :« Vendre l'image de l'Afrique... »    Coupe du Monde FEI Lyon 2014 (finale/saut d'obstacles) : Victoire de Deusser, bonne prestation de Abdelkebir Ouaddar 12ème mondial    Compensation : Baisse de 60%    Le montant du dumping : 60% du CA de SOTHEMA    Social : Le Forum national des cheminots retraités débat sur le sort du "Denier de la veuve"    Corées: le Nord pourrait préparer un 4ème essai nucléaire    Convention de partenariat entre l'ONDH, les Nations Unies et la Banque Mondiale : Revoir la méthode de ciblage dans deux Systèmes très importants :Tayssir et RAMED    A Dieu ...    Une mode ou une mutation sociale (1)    Le Maroc a réalisé des avancées extraordinaires en matière des droits humains    Imposant meeting de N.Benabdallah à Sidi Ifni    Réflexion sur les nouveaux enjeux de la question amazighe en Afrique du nord et au Sahel à Lyon    Assises de l'agriculture: l'accès au marché européen au centre des discussions    Energies renouvelables : Le Cluster solaire prend son envol    Coupe du monde 2014 : report de l'inauguration de Cuiaba au 7 ou 14 mai    7 ème édition des assises de l'agriculture : Sous le signe de l'agriculture familiale    International : Tony Blair urges British intervention world against Islamic extremists around the world    1er Forum des affaires Maroc-Gabon : Un catalyseur d'échanges Sud-Sud    Morocco 2015 : AFCON 2015 framework agreement signed with FRMF                    LDC : Real vs Bayern, le choc des Titans !    Joe Biden offre l'aide des USA à l'Ukraine    Partenariat RAM–Casa Finance City: Des prix préférentiels pour les entreprises CFC    Milliardaires peu scrupuleux !    Ce Driss, quel lascar...    Casablanca : Près de 300 personnes arrêtées dans 11 cafés de chicha    Aéroport de Casablanca : Arrestation d'un passager Ghanéen en possession de 10 kg de cocaïne    Grandeur d'âme par ( Jamal Berraoui )    Face à un prédateur, la mouche drosophile manœuvre comme un avion de combat    De jeunes Marocains explorent l'agriculture et la biodiversité    Du "tcharmil" à l'Etat de droit    Insolite    Advocaat alerté par son ex-adjoint, Pim Verbeek Spécial    Clôture de la 8ème édition d'Awaln'art    Attijariwafa bank engagée envers l'art au Maroc    Nouvelle édition du Festival méditerranéen du livre    Bouillons de culture    Jamel Debbouze : Mon rêve serait de monter un Jamel Comedy Club à Casablanca    Programme de la 27è journée de la Botola Pro    «Arrabouz» ranime l'art de la halqa    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Jamal Aghmani, ministre de l'Emploi : «Les syndicats ont toujours été subventionnés»
Publié dans Challenge le 08 - 12 - 2007

Interpellé sur le bien-fondé de cette subvention, Jamal Aghmani a préféré reproduire les textes de loi. Pour une raison d'éthique, nous reproduisons l'intégralité des réponses du ministre, même si elles n'apportent aucun éclairage.
Challenge Hebdo : 15 millions de DH seront accordés aux syndicats, comme prévu dans le projet de loi de Finances 2008. Dans quelles conditions cela a-t-il été décidé? A quel niveau votre ministère est-il intervenu? Ce montant est-il suffisant pour subventionner les centrales?
Jamal Aghmani : le montant de 15 millions de DH a été octroyé aux organisations syndicales pour le financement de la campagne électorale à l'occasion des élections du renouvellement du tiers de la 2ème chambre. De même, 15.000.000 DH seront accordés aux syndicats au titre de l'exercice 2008. Depuis 2000, il y a inscription annuelle d'un montant de 1.000.000 de DH dans le budget du ministère de l'Emploi et de la Formation professionnelle. Ce montant est réparti annuellement selon les syndicats en fonction des résultats des élections professionnelles.
C.H : l'octroi de cette subvention est conditionné par le respect de l'article 424 et suivants du code du travail. Le critère de représentativité est exigé pour bénéficier d'une partie de la manne. Comment cela se traduit-il sur le terrain?
J.A : il convient de rappeler d'abord que dans le cadre du dialogue social, l'Accord du 19 moharrem 1421 (23 avril 2000) prévoit l'affectation d'un montant d'un million de DH aux organisations syndicales les plus représentatives pour le financement de la formation syndicale.
Le code du travail prévoit dans son article 424 le financement des syndicats. Cet article dispose que «les unions des syndicats professionnels ou toute autre organisation similaire quelle que soit sa dénomination peuvent recevoir des subventions de l'Etat en nature ou sous forme de contribution financière pour couvrir tout ou partie des frais de loyer de leurs sièges, des salaires de certains cadres ou du personnel détaché auprès d'elles, des activités relatives à l'éducation ouvrière organisées au profit de leurs adhérents ».
Cet article ajoute que «ces subventions doivent être consacrées aux objectifs pour lesquels elles ont été allouées». Quant aux critères établis pour l'octroi des subventions de l'Etat aux unions des syndicats ou à toute organisation similaire, ils sont établis par le décret n° 2-04-467 du 29/12/2004. Ces critères sont ceux institués pour la détermination de la représentativité syndicale. Il s'agit d'une part du «nombre de sièges des délégués des salariés élus dans les secteurs public et privé», et d'autre part de «la capacité contractuelle de l'organisation syndicale». Il faut ajouter à ces deux critères un autre relatif à « la contribution de l'organisation syndicale aux programmes de lutte contre l'analphabétisme et la formation continue ».
L'article 425 établit les critères de la représentativité syndicale. Ainsi, l'organisation la plus représentative est «celle qui obtient» au moins 6 % du nombre total des délégués des salariés élus dans les secteurs public et privé.
Deux autres critères sont prévus par le même article. Il s'agit de «l'indépendance effective du syndicat», et de «la capacité contractuelle du syndicat». En application du critère électoral précité, quatre organisations syndicales les plus représentatives bénéficient des subventions. Il s'agit de la CDT, de l'UMT, de l'UGTM et de la FDT. Les montants sont alloués de manière proportionnelle au nombre de sièges obtenus par les syndicats les plus représentatifs.
Les syndicats - à l'instar des partis politiques - bénéficient de subventions à l'occasion de l'organisation de l'élection de leurs représentants au sein de la chambre des conseillers. Lors des dernières élections (renouvellement du tiers de la 2ème chambre), un montant de 15.000.000 de DH a été accordé aux syndicats.
Ils peuvent également bénéficier de l'expertise technique et de la formation dans le cadre de projets de coopération internationale directe ou dans des projets initiés par les pouvoirs publics.
C.H : : qu'en est-il des décrets d'application délimitant le contrôle de l'utilisation des subventions ?
J.A : l'article 425 renvoie à la fixation des critères de l'attribution des subventions aux organisations syndicales. Cette question a fait l'objet du décret n° 5-04-64 du 29/12/2004.
Un contrôle financier spécial -dérogeant au contrôle financier classique de l'Etat- a été créé. Il est confié à une commission présidée par le président de la chambre sociale et comprend des représentants des ministères chargés du travail, des finances et de l'intérieur.
Le ministère de l'Emploi et de la Formation professionnelle est en train de mettre en place cette commission en coordination avec les ministères concernés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.