Carcela commence la saison sur les chapeaux de roues    Shehata, un homme de média. Spécial    La Premier League s'arrache Nabil Bahoui ! Spécial    Partenariat public privé    Tarifs électricité: Réaménagement de la grille haute tension    Habitat    IMME: La protection m'a tué!    Chtouka Aït Baha: Les greniers collectifs font leur festival    Honni qui mal y pense!    Combats meurtriers entre armée syrienne et jihadistes    Tournoi de futsal    Le livre : Théocratie populiste, Puissance de l'Etat-Makhzen    Un arrêt honorable sur le séjour en France d'accompagnant de personne handicapée    Driss Lachguar dénonce le lexique du chef du gouvernement et l'affront fait aux parlementaires    Rabat dans l'expectative    Lahm : J'ai choisi de prendre des décisions avant qu'elles ne s'imposent à moi    L'horloge ultra-précise    Qatar Airways relie Casablanca à 144 destinations dans le monde grâce à son vol quotidien    Divers    Un livre... une question : Nizar Lefraoui examine la mondialisation et la crise de l'Etat-nation    Ces sportifs devenus meurtriers : Rudi Visagie    Flashs    Changyuraptor, un dinosaure à quatre ailes capable de voler    Insolite : Hillary Clinton préfère travailler de chez elle...    Nouvelles appréciées de la littérature arabe : Le chasseur d'autruches (4)    Messline : Le rap est indissociable de la vulgarité    Kev Adams au Maroc pour de nouvelles aventures d'Aladin    Coupe du Trône/ Hassania Agadir-Difaâ d'El Jadida au tirage au sort.    L'éthique de la Torah... et les enfants brûlés de Gaza !    Le Maroc achemine une aide humanitaire de 10 MDH au profit de la population de Gaza    Hamid Chabat, dans le cadre de la discussion du bilan d'étape du gouvernement :Un bilan empreint de contre-vérités et d'appropriation busive d'initiatives et de réalisations de l'Institution royale    La Chambre des conseillers clôture sa session printanière au titre de l'année législative 2013-2014    Santé : Une première à l'Hôpital d'Enfants Abderrahim Harouchi : Prélèvement de don multi-organes sur donneur en état de mort encéphalique    Politique    SM le Roi inaugure le centre hospitalier universitaire «Mohammed VI» d'Oujda    Premiers pas d'El Bahri sous les couleurs du CSS    La sorcellerie semble encore bien ancrée au Maroc selon un animateur libanais.    Air Algérie : Les débris de l'avion retrouvé et aucun survivant parmi les 118 passagers    Alerte : Maroc Exploration pétrolière Maxim Resources Inc. signe un contrat de reconnaissance pour la zone onshore de Hassi Berkane    La Kasbah des Oudayas vibre aux rythmes de diversité musicale    Autre avion civil abattu ?    Prime d'éloignement, de nouvelles listes préparées    Quinze ans, déjà    Trafic aérien : Une hausse de 10,64% au 1er semestre    Le chiffre du jour : 1, 25 milliards de dollars    El Jadida: Vif succès de la 3ème édition des Nuits du Ramadan    L'écriture est le lieu d'une expérience    Avec la mutation des valeurs au sein du Quartier Arabe (El Haouma), c'est l'un des derniers pans de notre culture qui s'effondre.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Jamal Aghmani, ministre de l'Emploi : «Les syndicats ont toujours été subventionnés»
Publié dans Challenge le 08 - 12 - 2007

Interpellé sur le bien-fondé de cette subvention, Jamal Aghmani a préféré reproduire les textes de loi. Pour une raison d'éthique, nous reproduisons l'intégralité des réponses du ministre, même si elles n'apportent aucun éclairage.
Challenge Hebdo : 15 millions de DH seront accordés aux syndicats, comme prévu dans le projet de loi de Finances 2008. Dans quelles conditions cela a-t-il été décidé? A quel niveau votre ministère est-il intervenu? Ce montant est-il suffisant pour subventionner les centrales?
Jamal Aghmani : le montant de 15 millions de DH a été octroyé aux organisations syndicales pour le financement de la campagne électorale à l'occasion des élections du renouvellement du tiers de la 2ème chambre. De même, 15.000.000 DH seront accordés aux syndicats au titre de l'exercice 2008. Depuis 2000, il y a inscription annuelle d'un montant de 1.000.000 de DH dans le budget du ministère de l'Emploi et de la Formation professionnelle. Ce montant est réparti annuellement selon les syndicats en fonction des résultats des élections professionnelles.
C.H : l'octroi de cette subvention est conditionné par le respect de l'article 424 et suivants du code du travail. Le critère de représentativité est exigé pour bénéficier d'une partie de la manne. Comment cela se traduit-il sur le terrain?
J.A : il convient de rappeler d'abord que dans le cadre du dialogue social, l'Accord du 19 moharrem 1421 (23 avril 2000) prévoit l'affectation d'un montant d'un million de DH aux organisations syndicales les plus représentatives pour le financement de la formation syndicale.
Le code du travail prévoit dans son article 424 le financement des syndicats. Cet article dispose que «les unions des syndicats professionnels ou toute autre organisation similaire quelle que soit sa dénomination peuvent recevoir des subventions de l'Etat en nature ou sous forme de contribution financière pour couvrir tout ou partie des frais de loyer de leurs sièges, des salaires de certains cadres ou du personnel détaché auprès d'elles, des activités relatives à l'éducation ouvrière organisées au profit de leurs adhérents ».
Cet article ajoute que «ces subventions doivent être consacrées aux objectifs pour lesquels elles ont été allouées». Quant aux critères établis pour l'octroi des subventions de l'Etat aux unions des syndicats ou à toute organisation similaire, ils sont établis par le décret n° 2-04-467 du 29/12/2004. Ces critères sont ceux institués pour la détermination de la représentativité syndicale. Il s'agit d'une part du «nombre de sièges des délégués des salariés élus dans les secteurs public et privé», et d'autre part de «la capacité contractuelle de l'organisation syndicale». Il faut ajouter à ces deux critères un autre relatif à « la contribution de l'organisation syndicale aux programmes de lutte contre l'analphabétisme et la formation continue ».
L'article 425 établit les critères de la représentativité syndicale. Ainsi, l'organisation la plus représentative est «celle qui obtient» au moins 6 % du nombre total des délégués des salariés élus dans les secteurs public et privé.
Deux autres critères sont prévus par le même article. Il s'agit de «l'indépendance effective du syndicat», et de «la capacité contractuelle du syndicat». En application du critère électoral précité, quatre organisations syndicales les plus représentatives bénéficient des subventions. Il s'agit de la CDT, de l'UMT, de l'UGTM et de la FDT. Les montants sont alloués de manière proportionnelle au nombre de sièges obtenus par les syndicats les plus représentatifs.
Les syndicats - à l'instar des partis politiques - bénéficient de subventions à l'occasion de l'organisation de l'élection de leurs représentants au sein de la chambre des conseillers. Lors des dernières élections (renouvellement du tiers de la 2ème chambre), un montant de 15.000.000 de DH a été accordé aux syndicats.
Ils peuvent également bénéficier de l'expertise technique et de la formation dans le cadre de projets de coopération internationale directe ou dans des projets initiés par les pouvoirs publics.
C.H : : qu'en est-il des décrets d'application délimitant le contrôle de l'utilisation des subventions ?
J.A : l'article 425 renvoie à la fixation des critères de l'attribution des subventions aux organisations syndicales. Cette question a fait l'objet du décret n° 5-04-64 du 29/12/2004.
Un contrôle financier spécial -dérogeant au contrôle financier classique de l'Etat- a été créé. Il est confié à une commission présidée par le président de la chambre sociale et comprend des représentants des ministères chargés du travail, des finances et de l'intérieur.
Le ministère de l'Emploi et de la Formation professionnelle est en train de mettre en place cette commission en coordination avec les ministères concernés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.