Objectifs du millénaire: Le HCP trace les contours de l'agenda post-2015    Al Barid Bank s'aligne sur les offres du marché    Brèves    Winxo s'investit dans les lubrifiants    Le Slameur marocain Abdellah Hassani remporte le premier café SLAM Francophone d'El JAdida    HRW: La situation évolue lentement au Maroc    Aide humanitaire aux camps de Tindouf: Silence on détourne!    La justice gèle les activités du Club des magistrats du Maroc    Renard : "La compétition démarre maintenant"    Petit résultat mais beaucoup d'enseignements    Stage de l'EN des locaux    Les précisions de l'Intérieur à propos de l'Algérien arrêté à Oujda    Plaidoyer pour développer les compétences des jeunes marginalisés    Un élève de 8 ans entendu pour apologie du terrorisme à Nice    Rabat à l'heure de la 4ème édition de la course Terry Fox    Benedict Cumberbatch s'excuse après avoir parlé d'acteurs"de couleur"    News    Les tableaux des radiations des listes électorales accessibles au public    La finance islamique passée au crible    Divers Economie    Place à la 3ème édition du Salon international Halieutis d'Agadir    Les efforts du Maroc en matière de lutte contre le terrorisme salués au Parlement britannique    Achraf Beznani présent en force dans les magazines internationaux    Bouillons de culture    Sahraoui Faquihi tire Ahmed Boukmakh de l'oubli    Bilan des Objectifs du millénaire pour le développement 2015: Ce qui a été fait et ce qui reste à faire selon Lahlimi    Immobilier : Enfin, un référentiel fiscal pour Casablanca !    Le Ghana dans le top 8 avec les tripes...    Saïd Njima ou l'artiste engagé...    Charafat Afailal reçue par Mahmoud Abbas    La terre a tremblé dans la région d'Agadir    Casablanca : 25 corrupteurs arrêtés en deux semaines    Dominic Ongwen devant la CPI: Une histoire troublante    Maroc-France : Rencontre des ministres de la Justice des deux pays    Football Amateurs/16ème Journée : L'US Taounate leader tout terrain    Plaidoyer pour développer les compétences des jeunes marginalisés    PROVINCE AL HAOUZ : Une caravane de l'Ordre Régional des Médecins investit les zones enclavées    Football Féminin/16ème Journée : La logique respectée    Aujourd'hui à Rabat : La FRMA tient son assemblée générale ordinaire    Libye : Réunion de l'UA pour mettre un terme au chaos    Syrie: Raids israéliens, après des tirs de roquettes sur le plateau du Golan    Art culinaire-Joan Hervas, Directeur « Les Epices de Rabat »: Une symbiose entre la saveur africaine et marocaine    Le HCP doublé par l'ONU : PRB arrête la population marocaine à 33,3 millions    Cet inquiétant vent chaud qui commence à souffler de l'Est : L'Algérie, un prochain « Failed State »    Réunion hebdomadaire ordinaire du Comité exécutif du Parti de l'Istiqlal: Les préparatifs et les modalités d'organisation des prochaines élections communales au centre des préoccupations de la Direction du parti    Tribune Libre : La caricature est-elle arabe    Théâtre    Foot: nouveau record à 4,1 MM de dollars pour les transferts en 2014    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Jamal Aghmani, ministre de l'Emploi : «Les syndicats ont toujours été subventionnés»
Publié dans Challenge le 08 - 12 - 2007

Interpellé sur le bien-fondé de cette subvention, Jamal Aghmani a préféré reproduire les textes de loi. Pour une raison d'éthique, nous reproduisons l'intégralité des réponses du ministre, même si elles n'apportent aucun éclairage.
Challenge Hebdo : 15 millions de DH seront accordés aux syndicats, comme prévu dans le projet de loi de Finances 2008. Dans quelles conditions cela a-t-il été décidé? A quel niveau votre ministère est-il intervenu? Ce montant est-il suffisant pour subventionner les centrales?
Jamal Aghmani : le montant de 15 millions de DH a été octroyé aux organisations syndicales pour le financement de la campagne électorale à l'occasion des élections du renouvellement du tiers de la 2ème chambre. De même, 15.000.000 DH seront accordés aux syndicats au titre de l'exercice 2008. Depuis 2000, il y a inscription annuelle d'un montant de 1.000.000 de DH dans le budget du ministère de l'Emploi et de la Formation professionnelle. Ce montant est réparti annuellement selon les syndicats en fonction des résultats des élections professionnelles.
C.H : l'octroi de cette subvention est conditionné par le respect de l'article 424 et suivants du code du travail. Le critère de représentativité est exigé pour bénéficier d'une partie de la manne. Comment cela se traduit-il sur le terrain?
J.A : il convient de rappeler d'abord que dans le cadre du dialogue social, l'Accord du 19 moharrem 1421 (23 avril 2000) prévoit l'affectation d'un montant d'un million de DH aux organisations syndicales les plus représentatives pour le financement de la formation syndicale.
Le code du travail prévoit dans son article 424 le financement des syndicats. Cet article dispose que «les unions des syndicats professionnels ou toute autre organisation similaire quelle que soit sa dénomination peuvent recevoir des subventions de l'Etat en nature ou sous forme de contribution financière pour couvrir tout ou partie des frais de loyer de leurs sièges, des salaires de certains cadres ou du personnel détaché auprès d'elles, des activités relatives à l'éducation ouvrière organisées au profit de leurs adhérents ».
Cet article ajoute que «ces subventions doivent être consacrées aux objectifs pour lesquels elles ont été allouées». Quant aux critères établis pour l'octroi des subventions de l'Etat aux unions des syndicats ou à toute organisation similaire, ils sont établis par le décret n° 2-04-467 du 29/12/2004. Ces critères sont ceux institués pour la détermination de la représentativité syndicale. Il s'agit d'une part du «nombre de sièges des délégués des salariés élus dans les secteurs public et privé», et d'autre part de «la capacité contractuelle de l'organisation syndicale». Il faut ajouter à ces deux critères un autre relatif à « la contribution de l'organisation syndicale aux programmes de lutte contre l'analphabétisme et la formation continue ».
L'article 425 établit les critères de la représentativité syndicale. Ainsi, l'organisation la plus représentative est «celle qui obtient» au moins 6 % du nombre total des délégués des salariés élus dans les secteurs public et privé.
Deux autres critères sont prévus par le même article. Il s'agit de «l'indépendance effective du syndicat», et de «la capacité contractuelle du syndicat». En application du critère électoral précité, quatre organisations syndicales les plus représentatives bénéficient des subventions. Il s'agit de la CDT, de l'UMT, de l'UGTM et de la FDT. Les montants sont alloués de manière proportionnelle au nombre de sièges obtenus par les syndicats les plus représentatifs.
Les syndicats - à l'instar des partis politiques - bénéficient de subventions à l'occasion de l'organisation de l'élection de leurs représentants au sein de la chambre des conseillers. Lors des dernières élections (renouvellement du tiers de la 2ème chambre), un montant de 15.000.000 de DH a été accordé aux syndicats.
Ils peuvent également bénéficier de l'expertise technique et de la formation dans le cadre de projets de coopération internationale directe ou dans des projets initiés par les pouvoirs publics.
C.H : : qu'en est-il des décrets d'application délimitant le contrôle de l'utilisation des subventions ?
J.A : l'article 425 renvoie à la fixation des critères de l'attribution des subventions aux organisations syndicales. Cette question a fait l'objet du décret n° 5-04-64 du 29/12/2004.
Un contrôle financier spécial -dérogeant au contrôle financier classique de l'Etat- a été créé. Il est confié à une commission présidée par le président de la chambre sociale et comprend des représentants des ministères chargés du travail, des finances et de l'intérieur.
Le ministère de l'Emploi et de la Formation professionnelle est en train de mettre en place cette commission en coordination avec les ministères concernés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.