Le Roadshow de la BMCE Bank fait escale à Casablanca    Il était une fois Benkirane    Professeur hachak    Lalla Meryem et Hollande inaugurent le pavillon Maroc    Rencontre entre S.M le Roi et le Souverain jordanien : Un dîner officiel offert en l'honneur de S.M le Roi Abdallah II Ibn Al Hussein    Les eaux usées pourraient constituer un nouvel or noir    Baisse du résultat net de la Compagnie minière de Touissit    Accroissement de la production industrielle manufacturière    Le Groupe Banque Centrale Populaire réaffirme ses ambitions    McGuinness, de l'IRA au pouvoir Le lent cheminement vers la paix    Sept arrestations en lien avec l'attentat de Londres    La coalition promet d'éradiquer la "menace planétaire" de l'EI et son chef    Pour sa 10ème édition sud-américaine, le Dakar 2018 revient au Pérou    Le CIO lance des pistes pour éviter le désistement des villes candidates à l'organisation des JO    Aleksander Ceferin : L'UEFA envisage de réformer le système des transferts    Triathlon international de Rabat: 22 pays présents le 15 avril prochain    Des conseils en ligne pour réduire la tension artérielle    Plus de 1.100 projets INDH entre 2005 et 2015 à Khémisset    Divers    Développement durable: Assa-Zag se dote d'une charte pour la protection de l'environnement    Le nouvel élan de l'UPA : Un plan d'action commun à toutes les causes arabes    Droit à la vérité et vérité escamotée : Le black-out sur les affaires Ben Barka, El Manouzi... a la vie dure    Pourquoi est-il important de sauver Merzouga ?    Hay Mohammadi à l'heure de son festival de théâtre    Paco Sery, un demi-siècle de batterie    La fondation Esprit de Fès lance son prix littéraire    Gouvernement : Le PJD a écouté El Othmani... La suite dans «quelques jours»    Vivo Energy et Tibu Maroc lancent un centre de basketball    Prisons surpeuplées, détention préventive excessive    Rajeunissement du Melhoun    Belgique : arrestation d'un conducteur qui a tenté de foncer sur la foule    Golf : 144 joueurs et 126 joueuses en compétition à Rabat    Le Trophée des Champions 2017 de football le 29 juillet à Tanger    Résultats annuels: Atlanta Assurances termine 2016 sur une bonne note    Ouadih Dada : «Sans prétention, je m'adresse à tout le monde»    Lutte antiterroriste : l'approche multidimensionnelle du Maroc mise en avant à Washington    Dakar : Nouvel incident entre le Maroc et le Polisario    Forêts méditerranéennes : 85 millions d'ha à protéger    Attentat de Londres: l'auteur de l'attaque était connu du MI5    A l'issue du conseil de Bank Al-Maghrib: Jouahri assez exigeant sur la mobilité bancaire    « Le Maroc que j'ai vécu », de Abdelouahed Radi    Immigration illégale : l'Espagne arrête 16 passeurs marocains    Sept arrestations en lien avec l'attentat de Londres    Enseignement supérieur : L'UIR décline sa stratégie africaine    Rencontre au Cabinet Royal à Rabat entre SM le Roi et le Souverain hachémite de Jordanie    Attentat de Londres : trois morts et sept arrestations    Mazars dévoile une étude sur l'innovation et l'intrapreneuriat en Afrique    Attaque de Londres : un mort    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Jamal Aghmani, ministre de l'Emploi : «Les syndicats ont toujours été subventionnés»
Publié dans Challenge le 08 - 12 - 2007

Interpellé sur le bien-fondé de cette subvention, Jamal Aghmani a préféré reproduire les textes de loi. Pour une raison d'éthique, nous reproduisons l'intégralité des réponses du ministre, même si elles n'apportent aucun éclairage.
Challenge Hebdo : 15 millions de DH seront accordés aux syndicats, comme prévu dans le projet de loi de Finances 2008. Dans quelles conditions cela a-t-il été décidé? A quel niveau votre ministère est-il intervenu? Ce montant est-il suffisant pour subventionner les centrales?
Jamal Aghmani : le montant de 15 millions de DH a été octroyé aux organisations syndicales pour le financement de la campagne électorale à l'occasion des élections du renouvellement du tiers de la 2ème chambre. De même, 15.000.000 DH seront accordés aux syndicats au titre de l'exercice 2008. Depuis 2000, il y a inscription annuelle d'un montant de 1.000.000 de DH dans le budget du ministère de l'Emploi et de la Formation professionnelle. Ce montant est réparti annuellement selon les syndicats en fonction des résultats des élections professionnelles.
C.H : l'octroi de cette subvention est conditionné par le respect de l'article 424 et suivants du code du travail. Le critère de représentativité est exigé pour bénéficier d'une partie de la manne. Comment cela se traduit-il sur le terrain?
J.A : il convient de rappeler d'abord que dans le cadre du dialogue social, l'Accord du 19 moharrem 1421 (23 avril 2000) prévoit l'affectation d'un montant d'un million de DH aux organisations syndicales les plus représentatives pour le financement de la formation syndicale.
Le code du travail prévoit dans son article 424 le financement des syndicats. Cet article dispose que «les unions des syndicats professionnels ou toute autre organisation similaire quelle que soit sa dénomination peuvent recevoir des subventions de l'Etat en nature ou sous forme de contribution financière pour couvrir tout ou partie des frais de loyer de leurs sièges, des salaires de certains cadres ou du personnel détaché auprès d'elles, des activités relatives à l'éducation ouvrière organisées au profit de leurs adhérents ».
Cet article ajoute que «ces subventions doivent être consacrées aux objectifs pour lesquels elles ont été allouées». Quant aux critères établis pour l'octroi des subventions de l'Etat aux unions des syndicats ou à toute organisation similaire, ils sont établis par le décret n° 2-04-467 du 29/12/2004. Ces critères sont ceux institués pour la détermination de la représentativité syndicale. Il s'agit d'une part du «nombre de sièges des délégués des salariés élus dans les secteurs public et privé», et d'autre part de «la capacité contractuelle de l'organisation syndicale». Il faut ajouter à ces deux critères un autre relatif à « la contribution de l'organisation syndicale aux programmes de lutte contre l'analphabétisme et la formation continue ».
L'article 425 établit les critères de la représentativité syndicale. Ainsi, l'organisation la plus représentative est «celle qui obtient» au moins 6 % du nombre total des délégués des salariés élus dans les secteurs public et privé.
Deux autres critères sont prévus par le même article. Il s'agit de «l'indépendance effective du syndicat», et de «la capacité contractuelle du syndicat». En application du critère électoral précité, quatre organisations syndicales les plus représentatives bénéficient des subventions. Il s'agit de la CDT, de l'UMT, de l'UGTM et de la FDT. Les montants sont alloués de manière proportionnelle au nombre de sièges obtenus par les syndicats les plus représentatifs.
Les syndicats - à l'instar des partis politiques - bénéficient de subventions à l'occasion de l'organisation de l'élection de leurs représentants au sein de la chambre des conseillers. Lors des dernières élections (renouvellement du tiers de la 2ème chambre), un montant de 15.000.000 de DH a été accordé aux syndicats.
Ils peuvent également bénéficier de l'expertise technique et de la formation dans le cadre de projets de coopération internationale directe ou dans des projets initiés par les pouvoirs publics.
C.H : : qu'en est-il des décrets d'application délimitant le contrôle de l'utilisation des subventions ?
J.A : l'article 425 renvoie à la fixation des critères de l'attribution des subventions aux organisations syndicales. Cette question a fait l'objet du décret n° 5-04-64 du 29/12/2004.
Un contrôle financier spécial -dérogeant au contrôle financier classique de l'Etat- a été créé. Il est confié à une commission présidée par le président de la chambre sociale et comprend des représentants des ministères chargés du travail, des finances et de l'intérieur.
Le ministère de l'Emploi et de la Formation professionnelle est en train de mettre en place cette commission en coordination avec les ministères concernés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.