ONCF- Consortium Thales/ Huawei /Imet 30 millions d'euros pour moderniser le réseau ferroviaire marocain    Il fait l'actu : Abdelali Benamour    « International Five Star Diamond Et de deux pour la RAM    Aïd Al-Fitr : Grâce Royale au profit de 277 personnes    Aïd al-Fitr célébré mardi au Maroc    « L'été meurtrier » par ( Jamal Berraoui )    L'Allemagne, championne du monde de l'efficacité énergétique    Divers    Loi de Finances 2015 : Les priorités de la rentrée    Divers sportifs    Raad aux comandes du SCCM    Marjane et Joudar tirent leur épingle du jeu au Loto Polish Open    Les chiens errants menacent les habitants de Dakhla    La plasmaphérèse s'effectue désormais au Maroc    Soutien aux anciens prisonniers détenteurs de projets    Meknès : le rendez vous des élèves brillants    Aymane Salim : Collaborer avec Paco Dimitri était une très belle expérience musicale et humaine    Festival international des jeunes et des arts populaires à Asilah    Insolite : Concours de prières bouddhistes    Le programme complet du Moussem Moulay Abdellah Amghar du 08 au 16 Août 2014    Un livre en question    L'expérience marocaine en matière de lutte contre les inégalités présentée par l'USFP à Montevideo    Abdo Saibari élu à l'unanimité à la tête de la Chabiba Ittihadia    Marrakech : le Palais Namaskar a obtenu le label «Clef verte»    Abdelmonaim Elbarri, directeur du Festival « Twiza » : « Twiza progresse en parallèle avec le développent de Tanger- Métropole »    Atlas Cold Port implante son unité de froid à Tanger-Med    Le RCA et l'Espanyol Barcelone se quittent dos à dos    13 immigrants algériens interceptés dans les eaux d'Almeria    Trois marocains morts en Espagne    Un autre missile de la Corée du Nord lancé en l'air !    le Hamas a rejeté la prolongation pour 24 heures de "la trêve humanitaire"    Fête du trône: Show aérien pour les Forces Royales Air    Strandberg à Dortmund?    Mounia Nejm-Eddine Boutaleb expose à Casablanca : A la rechercher de l'équilibre intérieur    Stephen Keshi reconduit à la tête des Super Eagles    Marcher dans la lumière.    Laâyoune ; Cervantès s'installe au Sahara marocain    Interview Kaddouri : "Je me sens marocain avant tout." Spécial    700 millions de femmes dans le monde sont concernées par le mariage forcé    La jalousie entre frères et sœurs, quelles limites    Schizophrénie : Une vaste étude génétique offre un nouvel éclairage    Casablanca : L'art déco, ressuscité avec le Tram, revalorise «l'oublié» casablancais    Sahara marocain : Alger: le problème !    Maroc-UE : Les CESE marocain et européen créent un comité de suivi des relations bilatérales    Partenariat public privé    Insolite : Hillary Clinton préfère travailler de chez elle...    L'horloge ultra-précise    Hamid Chabat, dans le cadre de la discussion du bilan d'étape du gouvernement :Un bilan empreint de contre-vérités et d'appropriation busive d'initiatives et de réalisations de l'Institution royale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Jamal Aghmani, ministre de l'Emploi : «Les syndicats ont toujours été subventionnés»
Publié dans Challenge le 08 - 12 - 2007

Interpellé sur le bien-fondé de cette subvention, Jamal Aghmani a préféré reproduire les textes de loi. Pour une raison d'éthique, nous reproduisons l'intégralité des réponses du ministre, même si elles n'apportent aucun éclairage.
Challenge Hebdo : 15 millions de DH seront accordés aux syndicats, comme prévu dans le projet de loi de Finances 2008. Dans quelles conditions cela a-t-il été décidé? A quel niveau votre ministère est-il intervenu? Ce montant est-il suffisant pour subventionner les centrales?
Jamal Aghmani : le montant de 15 millions de DH a été octroyé aux organisations syndicales pour le financement de la campagne électorale à l'occasion des élections du renouvellement du tiers de la 2ème chambre. De même, 15.000.000 DH seront accordés aux syndicats au titre de l'exercice 2008. Depuis 2000, il y a inscription annuelle d'un montant de 1.000.000 de DH dans le budget du ministère de l'Emploi et de la Formation professionnelle. Ce montant est réparti annuellement selon les syndicats en fonction des résultats des élections professionnelles.
C.H : l'octroi de cette subvention est conditionné par le respect de l'article 424 et suivants du code du travail. Le critère de représentativité est exigé pour bénéficier d'une partie de la manne. Comment cela se traduit-il sur le terrain?
J.A : il convient de rappeler d'abord que dans le cadre du dialogue social, l'Accord du 19 moharrem 1421 (23 avril 2000) prévoit l'affectation d'un montant d'un million de DH aux organisations syndicales les plus représentatives pour le financement de la formation syndicale.
Le code du travail prévoit dans son article 424 le financement des syndicats. Cet article dispose que «les unions des syndicats professionnels ou toute autre organisation similaire quelle que soit sa dénomination peuvent recevoir des subventions de l'Etat en nature ou sous forme de contribution financière pour couvrir tout ou partie des frais de loyer de leurs sièges, des salaires de certains cadres ou du personnel détaché auprès d'elles, des activités relatives à l'éducation ouvrière organisées au profit de leurs adhérents ».
Cet article ajoute que «ces subventions doivent être consacrées aux objectifs pour lesquels elles ont été allouées». Quant aux critères établis pour l'octroi des subventions de l'Etat aux unions des syndicats ou à toute organisation similaire, ils sont établis par le décret n° 2-04-467 du 29/12/2004. Ces critères sont ceux institués pour la détermination de la représentativité syndicale. Il s'agit d'une part du «nombre de sièges des délégués des salariés élus dans les secteurs public et privé», et d'autre part de «la capacité contractuelle de l'organisation syndicale». Il faut ajouter à ces deux critères un autre relatif à « la contribution de l'organisation syndicale aux programmes de lutte contre l'analphabétisme et la formation continue ».
L'article 425 établit les critères de la représentativité syndicale. Ainsi, l'organisation la plus représentative est «celle qui obtient» au moins 6 % du nombre total des délégués des salariés élus dans les secteurs public et privé.
Deux autres critères sont prévus par le même article. Il s'agit de «l'indépendance effective du syndicat», et de «la capacité contractuelle du syndicat». En application du critère électoral précité, quatre organisations syndicales les plus représentatives bénéficient des subventions. Il s'agit de la CDT, de l'UMT, de l'UGTM et de la FDT. Les montants sont alloués de manière proportionnelle au nombre de sièges obtenus par les syndicats les plus représentatifs.
Les syndicats - à l'instar des partis politiques - bénéficient de subventions à l'occasion de l'organisation de l'élection de leurs représentants au sein de la chambre des conseillers. Lors des dernières élections (renouvellement du tiers de la 2ème chambre), un montant de 15.000.000 de DH a été accordé aux syndicats.
Ils peuvent également bénéficier de l'expertise technique et de la formation dans le cadre de projets de coopération internationale directe ou dans des projets initiés par les pouvoirs publics.
C.H : : qu'en est-il des décrets d'application délimitant le contrôle de l'utilisation des subventions ?
J.A : l'article 425 renvoie à la fixation des critères de l'attribution des subventions aux organisations syndicales. Cette question a fait l'objet du décret n° 5-04-64 du 29/12/2004.
Un contrôle financier spécial -dérogeant au contrôle financier classique de l'Etat- a été créé. Il est confié à une commission présidée par le président de la chambre sociale et comprend des représentants des ministères chargés du travail, des finances et de l'intérieur.
Le ministère de l'Emploi et de la Formation professionnelle est en train de mettre en place cette commission en coordination avec les ministères concernés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.