Wael Gomaa : «Notre motivation est plus grande..»    Chambre des représentants : Ahmed Zaïdi renonce à la présidence du groupe socialiste    Hamid Chabat à la séance hebdomadaire « Avec le peuple » : Les habitants de Moulay Yacoub sont à nouveau déterminés à sanctionner le candidat des marchands de la foi    Soudan du Sud: les rebelles nient avoir massacré des civils et accusent l'armée    CAN Orange Maroc 2015 / Conférence de presse : Almamy Kabele Camara :« Vendre l'image de l'Afrique... »    Coupe du Monde FEI Lyon 2014 (finale/saut d'obstacles) : Victoire de Deusser, bonne prestation de Abdelkebir Ouaddar 12ème mondial    Compensation : Baisse de 60%    Le montant du dumping : 60% du CA de SOTHEMA    Social : Le Forum national des cheminots retraités débat sur le sort du "Denier de la veuve"    Corées: le Nord pourrait préparer un 4ème essai nucléaire    Convention de partenariat entre l'ONDH, les Nations Unies et la Banque Mondiale : Revoir la méthode de ciblage dans deux Systèmes très importants :Tayssir et RAMED    A Dieu ...    Une mode ou une mutation sociale (1)    Le Maroc a réalisé des avancées extraordinaires en matière des droits humains    Imposant meeting de N.Benabdallah à Sidi Ifni    Réflexion sur les nouveaux enjeux de la question amazighe en Afrique du nord et au Sahel à Lyon    Assises de l'agriculture: l'accès au marché européen au centre des discussions    Energies renouvelables : Le Cluster solaire prend son envol    Coupe du monde 2014 : report de l'inauguration de Cuiaba au 7 ou 14 mai    7 ème édition des assises de l'agriculture : Sous le signe de l'agriculture familiale    International : Tony Blair urges British intervention world against Islamic extremists around the world    1er Forum des affaires Maroc-Gabon : Un catalyseur d'échanges Sud-Sud    Morocco 2015 : AFCON 2015 framework agreement signed with FRMF                    LDC : Real vs Bayern, le choc des Titans !    Joe Biden offre l'aide des USA à l'Ukraine    Partenariat RAM–Casa Finance City: Des prix préférentiels pour les entreprises CFC    Milliardaires peu scrupuleux !    Ce Driss, quel lascar...    Casablanca : Près de 300 personnes arrêtées dans 11 cafés de chicha    Aéroport de Casablanca : Arrestation d'un passager Ghanéen en possession de 10 kg de cocaïne    Grandeur d'âme par ( Jamal Berraoui )    Face à un prédateur, la mouche drosophile manœuvre comme un avion de combat    De jeunes Marocains explorent l'agriculture et la biodiversité    Du "tcharmil" à l'Etat de droit    Insolite    Advocaat alerté par son ex-adjoint, Pim Verbeek Spécial    Clôture de la 8ème édition d'Awaln'art    Attijariwafa bank engagée envers l'art au Maroc    Nouvelle édition du Festival méditerranéen du livre    Bouillons de culture    Jamel Debbouze : Mon rêve serait de monter un Jamel Comedy Club à Casablanca    Programme de la 27è journée de la Botola Pro    «Arrabouz» ranime l'art de la halqa    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Exposition : Benyounes Amirouche fait son «Flash-Back»
Publié dans Finances news le 02 - 12 - 2010

L'exposition se tient du 26 novembre au 12 décembre à la galerie Mohamed El Fassi, à Rabat.
L'artiste plasticien Benyounes Amirouche fait son come-back avec une exposition de peinture baptisée Flash-Back. Elle se tient à la galerie Mohamed El Fassi, à Rabat et abritera les œuvres récentes de l'artiste du 26 novembre au 12 décembre 2010.
«Ma peinture repose sur une thématique de la mémoire. J'exploite, après sélection subtile, des objets plats et différents documents iconographiques portant une dimension nostalgique. Le collage, l'assemblage, les techniques mixtes représentent les procédés qui orientent et traduisent ma vision esthétique, dans la mesure où mon intervention purement plastique se manifeste pour «désorienter l'image», et ce jusqu'à saturation de plasticité qui fait refleurir le maintenant et l'antérieur, l'ici et l'ailleurs, le réel et l'imaginaire… Mon œuvre est donc un acte pictural qui remonte à travers le temps et l'espace, une invitation cosmique d'échange et de partage…», explique l'artiste.
Né en 1960 à Oujda, ce plasticien, critique d'art et professeur d'arts plastiques (1989), a enseigné l'histoire de l'art moderne à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Meknès, à l'Université Moulay Ismail, de 2004 à 2009.
Ex-président de l'Association «ANFAS» d'arts plastiques à Meknès (1992-93, 1995-96), il est membre actif dans plusieurs associations culturelles: membre de l'Union des Ecrivains Marocains; membre fondateur de l'Association des Critiques d'Art au Maroc, membre de l'Association Marocaine d'Art Photographique.
En tant que critique d'art et chercheur, il est membre honoraire de l'Association des Jeunes Chercheurs en Langue et Littérature à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Meknès, et a participé à de nombreuses manifestations scientifiques (colloques, journées d'étude, congrès).
Pendant plusieurs années, il a tenu une chronique chargée sur l'art, notamment dans Assahifa et Al Akhbar
Al Maghribia.
Auteur et traducteur de nombreux articles, essais et études relatives aux arts plastiques et à l'image en général, il a publié des dizaines d'articles dans différents quotidiens marocains et londoniens.
Il a également publié des études dans des revues académiques et culturelles du Monde arabe : Alam Alfikr, Thakafat, Nizwa, Arrafid, Al Bayane, Nawaffid, Oman, Al Founoun, Fikr wa Nakd, Athakafa Al Maghribia, Alamat, Afak, Zon-art,Matrice des Arts…
Depuis 1983, il a réalisé de nombreuses expositions individuelles et collectives au Maroc et à l'étranger. Il a obtenu en 1996 le Prix du jury au 6ème Salon International d'Art Contemporain sur la Musique, à Saint- Barthelémy d'Anjou, en France.
Dans un article dédié à l'artiste Benyounes, Abderrahim Kamal, de l'Université de Fès, qualifiait son travail de prégnance de la Culture. «C'est un travail de recomposition et de recyclage hybridant qui inscrit le travail de
B. Amirouche dans une postmodernité qui fait fi des identités pures et qui lance les actes (plastiques, mnésiques) dans l'intersticiel et le multiple; l'œuvre plastique devenant à elle seule musée global, transindividuel et transtemporel. Comme l'affirme l'artiste lui-même, «le temps, c'est des âges, des époques et des ambiances». C'est le mot ambiance qui me retient ici. L'ambiance est une «aire» (un air?) où s'amalgament des mémoires, des objets et des corps avec ce qui leur est consubstantiel: un composé d'idées et d'affects (sons, couleurs, sensations de tout ordre) dans une multiplicité de soi et du Temps».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.