Le MAS premier qualifié pour les quarts, le Raja attend la seconde manche contre les FAR    Les Marocains, avides des technologies de pointe    Hommage au féminin à la grande figure de l'islamologie    Passer à la vitesse supérieure    Figures féminines radicales    Tourisme : Promotion de la destination Maroc en Bulgarie    Ligue 1 : Brandao suspendu 6 mois pour son coup de tête sur Motta    Révision des listes électorales: Les partis politiques auront le droit de veto    Lutte contre le terrorisme : L'arsenal juridique renforcé    4ème forum d'investissement Maroc-CCG : Casablanca les 28 et 29 novembre    Tourisme durable : Le Maroc co-leader de « 10 Years Framework of Programs »    Hors champ : Mutations    Il séquestre sa copine et la viole durant une semaine    Le Maroc prend l'Afrique à témoin... sur les psychotropes algériens    Zurich Assurance Maroc: Dirk de Nil, le nouvel administrateur directeur général, présenté à la presse    Parcimonie maladive    Obama au Maroc en novembre ?    Mountakhab.net contre attack !    Joachim Löw : Bellarabi dans le viseur !    Honteux !    Accor ouvre un Mercure à Algeciras    Moukharik au CA de l'Organisation arabe du travail    Pourquoi les Etats-Unis font trembler les banques de la planète    Pitoyable élite    Le sommet contre Daeche entre consensus et divergences    Younès El Hassani s'illustre au Dubaï Creek Open    Stages    La 2ème journée diffusée sur 90 pays sur les cinq continents    Hausse dans le secteur des industries manufacturières    Une étude plaide pour une croissance sobre en carbone d'ici à 2030    Insolite    Une épave découverte en Arctique pourrait mettre fin à 170 ans de mystère    Les exportateurs ne sont pas au bout de leur peine    Adhésion du SDJ à l'Union européenne des greffiers    Les ONG tirent à boulets rouges sur le projet de loi afférent au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire    Les surnoms des sportifs : Usain Bolt, "la Foudre"    Le Festival international du film de Tanger souffle sa 7ème bougie    La culture en quête d'une politique    L'enseignement supérieur prochainement en grève    Divers Economie    Divers    Al jisr lance la 3ème édition du projet Assoclic    Au Maroc, la mortalité infantile continue de baisser mais sans rassurer    Entretien avec Lillian Boutté Ambassadrice musicale de la Nouvelle-Orléans    A l'occasion de la tenue du 41ème Congrès de l'Association Internationale des Hydrologues    La barre des 3 milliards d'internautes bientôt franchie dans le monde.    L'art marocain à l'Institut du monde arabe    La méthode porte-t-elle ses fruits ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Exposition : Benyounes Amirouche fait son «Flash-Back»
Publié dans Finances news le 02 - 12 - 2010

L'exposition se tient du 26 novembre au 12 décembre à la galerie Mohamed El Fassi, à Rabat.
L'artiste plasticien Benyounes Amirouche fait son come-back avec une exposition de peinture baptisée Flash-Back. Elle se tient à la galerie Mohamed El Fassi, à Rabat et abritera les œuvres récentes de l'artiste du 26 novembre au 12 décembre 2010.
«Ma peinture repose sur une thématique de la mémoire. J'exploite, après sélection subtile, des objets plats et différents documents iconographiques portant une dimension nostalgique. Le collage, l'assemblage, les techniques mixtes représentent les procédés qui orientent et traduisent ma vision esthétique, dans la mesure où mon intervention purement plastique se manifeste pour «désorienter l'image», et ce jusqu'à saturation de plasticité qui fait refleurir le maintenant et l'antérieur, l'ici et l'ailleurs, le réel et l'imaginaire… Mon œuvre est donc un acte pictural qui remonte à travers le temps et l'espace, une invitation cosmique d'échange et de partage…», explique l'artiste.
Né en 1960 à Oujda, ce plasticien, critique d'art et professeur d'arts plastiques (1989), a enseigné l'histoire de l'art moderne à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Meknès, à l'Université Moulay Ismail, de 2004 à 2009.
Ex-président de l'Association «ANFAS» d'arts plastiques à Meknès (1992-93, 1995-96), il est membre actif dans plusieurs associations culturelles: membre de l'Union des Ecrivains Marocains; membre fondateur de l'Association des Critiques d'Art au Maroc, membre de l'Association Marocaine d'Art Photographique.
En tant que critique d'art et chercheur, il est membre honoraire de l'Association des Jeunes Chercheurs en Langue et Littérature à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Meknès, et a participé à de nombreuses manifestations scientifiques (colloques, journées d'étude, congrès).
Pendant plusieurs années, il a tenu une chronique chargée sur l'art, notamment dans Assahifa et Al Akhbar
Al Maghribia.
Auteur et traducteur de nombreux articles, essais et études relatives aux arts plastiques et à l'image en général, il a publié des dizaines d'articles dans différents quotidiens marocains et londoniens.
Il a également publié des études dans des revues académiques et culturelles du Monde arabe : Alam Alfikr, Thakafat, Nizwa, Arrafid, Al Bayane, Nawaffid, Oman, Al Founoun, Fikr wa Nakd, Athakafa Al Maghribia, Alamat, Afak, Zon-art,Matrice des Arts…
Depuis 1983, il a réalisé de nombreuses expositions individuelles et collectives au Maroc et à l'étranger. Il a obtenu en 1996 le Prix du jury au 6ème Salon International d'Art Contemporain sur la Musique, à Saint- Barthelémy d'Anjou, en France.
Dans un article dédié à l'artiste Benyounes, Abderrahim Kamal, de l'Université de Fès, qualifiait son travail de prégnance de la Culture. «C'est un travail de recomposition et de recyclage hybridant qui inscrit le travail de
B. Amirouche dans une postmodernité qui fait fi des identités pures et qui lance les actes (plastiques, mnésiques) dans l'intersticiel et le multiple; l'œuvre plastique devenant à elle seule musée global, transindividuel et transtemporel. Comme l'affirme l'artiste lui-même, «le temps, c'est des âges, des époques et des ambiances». C'est le mot ambiance qui me retient ici. L'ambiance est une «aire» (un air?) où s'amalgament des mémoires, des objets et des corps avec ce qui leur est consubstantiel: un composé d'idées et d'affects (sons, couleurs, sensations de tout ordre) dans une multiplicité de soi et du Temps».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.