Céréales: Récolte record de 110 millions de quintaux    Hamid Chabat devant le 7ème Conseil national: L'Istiqlal sur la voie de remporter les prochaines échéances électorales: La force des Marocains réside dans leur diversité culturelle    Maroc / Banque Mondiale : Elargissement de l'accès aux soins médicaux et promotion des énergies vertes    Maroc-France: Coup d'envoi du Forum de partenariat en mai    ONU : Sahara : Le polisario expulsé de la 3ème conférence sur les armes nucléaires    Grèce: L'Eurogroupe hausse le ton    Syrie: Une ville frontalière de la Turquie tombe aux mains d'Al Qaïda    1er congrès médical de l'Association Régionale de Médecine du Sport de Rabat-Salé : « La médecine du sport, de la pratique quotidienne à la performance »: Quels rôles pour la médecine du sport    C sur Lface    ElitePro : 27ème journée : OCS-MAS : 0-1 : les supporters taclent Fertout    Casablanca: Encore une saisie de chira au port    Etude: La valeur immatérielle des espaces forestiers perdue et occultée par cession à titre de valeur immobilière: L'échange immobilier : « Abus de biens sociaux » ou « banqueroute »du capital immatériel des espaces forestiers    L'Entraide nationale souffle sa 58ème bougie au service de l'assistance sociale    La superstar Jennifer Lopez se produira en ouverture du festival: Mawazine entre dans la légende du R&B    La charte d'éducation et sa malformation congénitale : Dénoncée dès sa première année d'application / 2001 (1)    Ciné - Script : Le cadrage: un facteur de création    Les fonds marins de la méditerranée devenus une catacombe du XXIe siècle    Le suspens est toujours là au sein de la Botola    «La 1re édition du festival nous rend optimistes»    Une belle pérennité à revigorer    Rencontre de communication du PPS à El Hajeb    Destinations préférées des Espagnols : Cinq villes marocaines dans le top 10    Société muette cherche porte-parole    Hakim Benchemach: «Les séances annuelles auront lieu avant juin»    Conseil national de l'Union constitutionnelle: Sajid porté par une majorité écrasante à la tête de l'UC    Conjoncture : Le climat général des affaires jugé « normal » au 1er trimestre    Private equity : Le Maroc première destination en Afrique du Nord    Bonheur : Le Maroc au 92ème rang mondial    Il fait l'actu : Driss Benchikh, nouveau Directeur par Intérim de l'Office des Changes    Un jeune marocain parmi les vainqueurs du concours mondial du Coran    Macky Sall participera aux 8èmes Assises de l'agriculture de Meknès    Pas de solution militaire à la tragédie en Méditerranée pour Ban Ki-moon    Pour un espace pharmaceutique sécurisé destiné à lutter contre les médicaments contrefaits ou de contrebande    Divers    Les Marocaines de condition modeste, premières victimes de l'avortement clandestin    L'EI revendique un attentat meurtrière à la frontière irako-jordanienne    News    L'étau se resserre sur les migrants irréguliers de Nador    L'éducation à la citoyenneté passée au crible fin    Cuisant échec de la diplomatie algérienne à l'ONU    Campagne d'assainissement à Casablanca: En 24h, arrestation de 1.458 malfrats et retrait de 1.354 permis de conduire    Prêts pour l'accueil du Grand Prix Lalla Meryem mais aussi pour le retour à Marrakech de l'autre GP Hassan II    Nador rythme au son du rire    Un enfant africain meurt toutes les 30 secondes    Le batteur d'AC/DC Phil Rudd plaide coupable de menaces de mort    Sandra Bullock désignée "Plus belle femme du monde" en 2015    Ben Affleck explique pourquoi il a caché ses origines    Automobile : Toyota reste le premier constructeur mondial    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Code ISPS
Publié dans Finances news le 31 - 03 - 2005

La mise en vigueur des dispositions du Code ISPS à partir du 1er juillet 2004 implique des mesures strictes à respecter par tous les intervenants dans les transports maritimes. Cette question intéresse de près les agents maritimes.
Maîtriser les dispositions impliquées par le Code ISPS n’est pas un choix mais une obligation. En effet, le Maroc a déclaré le 31 août 2004 ses ports conformes aux dispositions du Code ISPS et en a informé l’Organisation Maritime Internationale. En fait, si un pays ne remplit pas les conditions requises par le Code ISPS, ses navires pourraient être refusés dans les ports étrangers, et les navires étrangers pourraient refuser d’accoster dans ses ports. Résultat : l’isolement au niveau du transport maritime; ce qui aurait des conséquences néfastes sur son économie.
C’est pour cette raison que l’Association Professionnelle des Agents Maritimes, Consignataires de navires et Courtiers d’affrètement du Maroc (APRAM) ne s’est pas limitée aux actions de suivi et de sensibilisation qu’elle a déjà réalisées, bien que celles-ci aient été importantes.
À cet égard, trois groupes de 75 personnes au total ont participé aux journées d’information organisées par l’Association. Il s’agit de chefs d’entreprise et de leurs collaborateurs en charge de la consignation des navires et de la manutention, ainsi que tout le personnel en contact avec les terminaux ou les navires. Ils représentent 28 entreprises et viennent pour la plupart de Casablanca, Mohammedia, Kénitra, Tanger, Nador et Safi.
Même si les fonctions et les devoirs des agents maritimes ne sont pas expressément mentionnés dans le Code ISPS, et que ces agents ne sont pas directement impliqués dans sa mise en œuvre, ils sont un important lien entre le navire et l’installation portuaire. Et quoiqu’il n’y ait aucune exigence légale sous le Code ISPS pour quelqu’un d’autre que le navire, la compagnie et l’installation portuaire doivent désigner un agent de sûreté.
Recours à un organisme spécialisé
Dans ce cadre, Abdelaziz Mantrach, président de l’APRAM, a mis sur pied ce projet de mise à niveau sur le Code ISPS. Pour y parvenir, l’APRAM s’est activée à rechercher un organisme en mesure d’assurer l’action souhaitée, sachant bien qu’il y avait deux principaux obstacles à surmonter. D’abord, la nouveauté de la question. Ensuite, l’inexistence d’un contenu spécifique pour l’agent maritime du fait qu’il n’est pas directement impliqué dans la mise en œuvre du Code ISPS.
Les efforts de l’APRAM ont été payants et ont permis de préparer un contenu sur mesure qui est présenté par l’entreprise française Secopex. C’est une entreprise spécialisée dans les opérations de sécurité, d'intelligence et dans les missions de formation. Elle a ainsi proposé des prestations de sûreté maritime, sécurité opérationnelle, support opérationnel, intelligence économique, formation et de conseil.
Le contenu préparé intéresse aussi bien les chefs d’entreprise que leurs collaborateurs en charge de la consignation des navires et de la manutention, ainsi que tout le personnel en contact avec les terminaux ou les navires. Cette action vise, en fait, la consolidation des connaissances sur le Code ISPS et l’amélioration des compétences pratiques dans ce domaine.
Rappelons que l’organisation de ces journées de mise à niveau a bénéficié d’un appui financier de la Commission européenne dans le cadre du partenariat avec l’ANPME (Agence Nationale pour la Promotion de la PME).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.