Céréales: Récolte record de 110 millions de quintaux    Hamid Chabat devant le 7ème Conseil national: L'Istiqlal sur la voie de remporter les prochaines échéances électorales: La force des Marocains réside dans leur diversité culturelle    Maroc / Banque Mondiale : Elargissement de l'accès aux soins médicaux et promotion des énergies vertes    Maroc-France: Coup d'envoi du Forum de partenariat en mai    ONU : Sahara : Le polisario expulsé de la 3ème conférence sur les armes nucléaires    Grèce: L'Eurogroupe hausse le ton    Syrie: Une ville frontalière de la Turquie tombe aux mains d'Al Qaïda    1er congrès médical de l'Association Régionale de Médecine du Sport de Rabat-Salé : « La médecine du sport, de la pratique quotidienne à la performance »: Quels rôles pour la médecine du sport    C sur Lface    ElitePro : 27ème journée : OCS-MAS : 0-1 : les supporters taclent Fertout    Casablanca: Encore une saisie de chira au port    Etude: La valeur immatérielle des espaces forestiers perdue et occultée par cession à titre de valeur immobilière: L'échange immobilier : « Abus de biens sociaux » ou « banqueroute »du capital immatériel des espaces forestiers    L'Entraide nationale souffle sa 58ème bougie au service de l'assistance sociale    La superstar Jennifer Lopez se produira en ouverture du festival: Mawazine entre dans la légende du R&B    La charte d'éducation et sa malformation congénitale : Dénoncée dès sa première année d'application / 2001 (1)    Ciné - Script : Le cadrage: un facteur de création    Les fonds marins de la méditerranée devenus une catacombe du XXIe siècle    Le suspens est toujours là au sein de la Botola    «La 1re édition du festival nous rend optimistes»    Une belle pérennité à revigorer    Rencontre de communication du PPS à El Hajeb    Destinations préférées des Espagnols : Cinq villes marocaines dans le top 10    Société muette cherche porte-parole    Hakim Benchemach: «Les séances annuelles auront lieu avant juin»    Conseil national de l'Union constitutionnelle: Sajid porté par une majorité écrasante à la tête de l'UC    Conjoncture : Le climat général des affaires jugé « normal » au 1er trimestre    Private equity : Le Maroc première destination en Afrique du Nord    Bonheur : Le Maroc au 92ème rang mondial    Il fait l'actu : Driss Benchikh, nouveau Directeur par Intérim de l'Office des Changes    Un jeune marocain parmi les vainqueurs du concours mondial du Coran    Macky Sall participera aux 8èmes Assises de l'agriculture de Meknès    Pas de solution militaire à la tragédie en Méditerranée pour Ban Ki-moon    Pour un espace pharmaceutique sécurisé destiné à lutter contre les médicaments contrefaits ou de contrebande    Divers    Les Marocaines de condition modeste, premières victimes de l'avortement clandestin    L'EI revendique un attentat meurtrière à la frontière irako-jordanienne    News    L'étau se resserre sur les migrants irréguliers de Nador    L'éducation à la citoyenneté passée au crible fin    Cuisant échec de la diplomatie algérienne à l'ONU    Campagne d'assainissement à Casablanca: En 24h, arrestation de 1.458 malfrats et retrait de 1.354 permis de conduire    Prêts pour l'accueil du Grand Prix Lalla Meryem mais aussi pour le retour à Marrakech de l'autre GP Hassan II    Nador rythme au son du rire    Un enfant africain meurt toutes les 30 secondes    Le batteur d'AC/DC Phil Rudd plaide coupable de menaces de mort    Sandra Bullock désignée "Plus belle femme du monde" en 2015    Ben Affleck explique pourquoi il a caché ses origines    Automobile : Toyota reste le premier constructeur mondial    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Ahmed Reda Chami, un ministre branché… Net

Ahmed Reda Chami, le ministre de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies, est l’un de ces jeunes ministres que compte le Gouvernement et certainement l’un des plus dynamiques. Sur ses épaules reposent, en effet, des programmes ambitieux et un projet appelé à transformer la ville du Détroit : celui de Renault.
Natif de la ville de Casablanca, Ahmed Reda Chami voit le jour le 16 mai 1961. Enfant, il adorait jouer au foot comme s’il devait en faire sa carrière. Son cursus, qui a démarré au Maroc, se poursuivra d’abord à Paris. Plus précisément à l’Ecole Centrale de Paris dont il sort diplômé ingénieur des arts et manufactures en 1985.
Mais sa volonté de savoir prenant le dessus, Ahmed Reda Chami ne s’arrête pas en si bon chemin et décide d’aller plus loin, aux USA.
Il rejoint ainsi la John E. Anderson Graduate School Of Management d’UCLA, à Los Angeles dont il sort diplômé en 1989.
L’actuel ministre démarre sa carrière professionnelle en tant qu’ingénieur à la Société Frumat avant de devenir lui-même entrepreneur en créant deux sociétés : Omnidata et Distrisoft.
Il ne résistera pas longtemps à l’offre de rejoindre Microsoft, d’abord en tant que responsable de l’Afrique Centrale et de l’Ouest et, ensuite, en tant que président de l’Asie du Sud-Est et du Moyen-Orient.
Cependant, il ne résistera pas à l’appel du pays et décide de revenir au bercail. Une décision qui ne lui est pas facile mais salutaire pour le Royaume. C’est ainsi que, depuis, il ne cesse d’encourager d’autres compétences marocaines à revenir au Maroc pour servir leur pays.
De retour au bled, il occupera le poste de Directeur général du Groupe Saham. Mais un destin plus grand attend le jeune manager grâce à une carrière politique qu’il entame au sein de l’USFP où il deviendra membre du Conseil National. Il a également participé activement à l’élaboration du programme économique de l’USFP.
Mais la consécration vient au mois d’octobre 2007 quand Ahmed Reda Chami se voit nommé par SM ministre de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies.
À peine arrivé aux commandes, il met les bouchées doubles pour se faire la main, d’autant qu’il avait rendez-vous avec l’histoire. En effet, deux mois plus tard, le Maroc signait avec Renault une convention de partenariat portant sur la réalisation d’une usine de la firme française à Tanger avec à la clé plus de 6 milliards de DH d’investissement, 400.000 voitures à produire, 6.000 emplois directs et 30.000 indirects.
Ahmed Reda Chami confiera que la signature du contrat avec Renault a constitué l’un des moments les plus intenses de sa vie. Intenses et difficiles à la fois puisque ce contrat a abouti à l’issue de négociations très ardues où il ne fallait surtout pas laisser place au hasard.
Ainsi, il lui arrivait même dans les moments de détente d’appeler pour régler des détails. Un jour, alors qu’il regardait une pièce de théâtre comique, toute la salle riait, sauf lui !
Cela dit, le stress est devenu une partie de sa vie qu’il évacue de deux façons : une partie de golf entre amis ou une séance de sport intensif.
Rawaj, Maroc Numeric, voitures asiatiques, investissements, cela en fait des chats à fouetter pour Ahmed Reda Chami, chaque jour. Mais, le ministre garde le cap et il est pratiquement présent à tous les événements économiques et salons professionnels, apportant son soutien à toute initiative visant à développer l’industrie, le commerce ou les nouvelles technologies.
Ses amis, ainsi que les professionnels qui le connaissent, disent de lui qu’il est l’un des ministres les plus accessibles au public. De plus, il n’a rien perdu de sa maîtrise des nouvelles technologies. Et il demeure conscient de l’importance de maintenir le contact avec la base. Ainsi, Ahmed Reda Chami est un blogueur. En effet, à travers sont blog http://www.chami-ensemble.ma, il partage ses connaissances ou tout sujet d’actualité marocaine et des chroniques qui permettent d’approcher la personne et non seulement le ministre.
Grâce à cette communication spontanée, les internautes sont appelés à partager avec lui leurs remarques et commentaires. «D’abord et avant tout, le blog devrait permettre un contact plus direct et démultiplié avec des centaines de citoyens. Et puis un blog, c’est également un lieu d’échanges et de débats enrichissants pour tous. Enfin, le blog peut être un moyen de recueillir des idées intéressantes qui peuvent être implémentées dans un des programmes gouvernementaux dont je m’occupe », peut-on lire sur le portail. Ahmed Reda Chami est également vice-président de l'ONG Zakoura, fondateur et vice-président de Maroc 2020, et vice-président de l'Association les Bonnes œuvres du Cœur. Féru d’automobile, surtout les voitures sportives, le ministre a laissé dernièrement une très bonne impression après son passage à Finances News Hebdo dans le cadre de l’Invité de la Quinzaine.
Bon vent, Ahmed Reda !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.