L'ancien N° 10 veut devenir N° 1, malgré les tacles    La voie royale de la réforme    Un vecteur novateur pour combler le déficit infrastructurel en Afrique    Revue de presse hebdomadaire    Les autorités maliennes réitèrent leur profonde gratitude à SM le Roi Mohammed VI pour les efforts du Maroc en faveur du développement de leur pays    Omar Halli, un président plébiscité    Le PPS présente 640 candidats    Réduction de la pauvreté : Lahlimi vante le modèle marocain à Rio    40 millions dhs pour la restructuration de l'ordre national des médecins    Afin de faciliter l'accès aux prestations AMO / Convention de partenariat entre la CNOPS et l'Association Nationale des Cliniques Privées    Ordre national des médecins / 40 millions Dhs pour la restructuration et doublement de la subvention annuelle    A propos d'une soi-disant circulaire restreignant le droit d'accès à certains commerces publics / Démenti de la Direction Générale de la Sûreté Nationale    Relations migratoires euro-marocaines / Hisser au niveau stratégique    Revue éditoriale quotidienne de la presse digitale    Officiers lauréats des grandes écoles militaires et paramilitaires : SM le Roi préside la cérémonie de prestation de serment de la promotion «Moulay Ali Chrif»    Réunion au ministère de l'Intérieur sur les prochaines élections    Championnat d'Afrique U-23: le Maroc n'ira pas en phase finale    Le FMI confirme l'éclaircie dans la zone euro    Cisjordanie: Un bébé brûlé vif    Brèves    Selfati ou quand l'art se fait violence...    Festival International « Eté des Oudayas » des Arts et de la Culture : Rencontre avec Hassan Mégri, Président du Comité National de la Musique : Pour une ville des Lumières festive et culturelle    « Le festival Intenational Jawhar a pour valeur première l'excellence», souligne le, président de l'Association des Doukkala    Eliminatoires CAN U23: Tunisie - Maroc diffusé sur Arryadia TNT et satellite    OL: Jean-Michel Aulas parle de la rumeur Younés Belhanda    Mistral gagnant pour la Russie    L'heure de vérité a sonné pour les Olympiques marocains    Sigueni s'adjuge le 3000 m steeple au meeting de Stockholm    Joudar et Saissi s'illustrent au Lotos Polish Open de golf    Un bébé palestinien brûlé vif lors d'une attaque de colons israéliens    Al Nosra aurait enlevé dans le nord de la Syrie le chef d'un groupe allié des Etats-Unis    Quand la Jeunesse et Sport fait dans l'arbitraire    Le SDJ peaufine sa prochaine campagne de protestation contre Ramid    Contribution marocaine au Fonds Africa50    La cochenille du cactus ne représente aucun danger pour la santé humaine    Rihanna interdite de concert à Baltimore    Ben Affleck n'a pas lâché sa femme pour la nounou    Madonna et la reine d'Angleterre au nouveau musée Grévin    L'heure du choix pour Platini qui reste le favori    L'équilibre entre besoins infinis et ressources limitées en matière d'enseignement est le «nerf de la guerre» des politiques éducatives    Mohammed VI veut désenclaver les douars    «Nous avons perdu le sens de la nature et celui du cosmos»    Feu d'artifice géant au Morocco Mall    En application d'un mandat d'arrêt international émis par la Suisse/ Arrestation d'un Portugais à l'aéroport Mohammed V    Nabilla et Thomas Vergara bel et bien ensemble cet été    186.300 enfants meurent chaque année dans des accidents de la circulation    VŒUX : Spécial Fête du Trône    La politique anticipative du Maroc a permis le démantèlement de 30 filières de recrutement de jihadistes depuis 2013    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Ahmed Reda Chami, un ministre branché… Net

Ahmed Reda Chami, le ministre de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies, est l’un de ces jeunes ministres que compte le Gouvernement et certainement l’un des plus dynamiques. Sur ses épaules reposent, en effet, des programmes ambitieux et un projet appelé à transformer la ville du Détroit : celui de Renault.
Natif de la ville de Casablanca, Ahmed Reda Chami voit le jour le 16 mai 1961. Enfant, il adorait jouer au foot comme s’il devait en faire sa carrière. Son cursus, qui a démarré au Maroc, se poursuivra d’abord à Paris. Plus précisément à l’Ecole Centrale de Paris dont il sort diplômé ingénieur des arts et manufactures en 1985.
Mais sa volonté de savoir prenant le dessus, Ahmed Reda Chami ne s’arrête pas en si bon chemin et décide d’aller plus loin, aux USA.
Il rejoint ainsi la John E. Anderson Graduate School Of Management d’UCLA, à Los Angeles dont il sort diplômé en 1989.
L’actuel ministre démarre sa carrière professionnelle en tant qu’ingénieur à la Société Frumat avant de devenir lui-même entrepreneur en créant deux sociétés : Omnidata et Distrisoft.
Il ne résistera pas longtemps à l’offre de rejoindre Microsoft, d’abord en tant que responsable de l’Afrique Centrale et de l’Ouest et, ensuite, en tant que président de l’Asie du Sud-Est et du Moyen-Orient.
Cependant, il ne résistera pas à l’appel du pays et décide de revenir au bercail. Une décision qui ne lui est pas facile mais salutaire pour le Royaume. C’est ainsi que, depuis, il ne cesse d’encourager d’autres compétences marocaines à revenir au Maroc pour servir leur pays.
De retour au bled, il occupera le poste de Directeur général du Groupe Saham. Mais un destin plus grand attend le jeune manager grâce à une carrière politique qu’il entame au sein de l’USFP où il deviendra membre du Conseil National. Il a également participé activement à l’élaboration du programme économique de l’USFP.
Mais la consécration vient au mois d’octobre 2007 quand Ahmed Reda Chami se voit nommé par SM ministre de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies.
À peine arrivé aux commandes, il met les bouchées doubles pour se faire la main, d’autant qu’il avait rendez-vous avec l’histoire. En effet, deux mois plus tard, le Maroc signait avec Renault une convention de partenariat portant sur la réalisation d’une usine de la firme française à Tanger avec à la clé plus de 6 milliards de DH d’investissement, 400.000 voitures à produire, 6.000 emplois directs et 30.000 indirects.
Ahmed Reda Chami confiera que la signature du contrat avec Renault a constitué l’un des moments les plus intenses de sa vie. Intenses et difficiles à la fois puisque ce contrat a abouti à l’issue de négociations très ardues où il ne fallait surtout pas laisser place au hasard.
Ainsi, il lui arrivait même dans les moments de détente d’appeler pour régler des détails. Un jour, alors qu’il regardait une pièce de théâtre comique, toute la salle riait, sauf lui !
Cela dit, le stress est devenu une partie de sa vie qu’il évacue de deux façons : une partie de golf entre amis ou une séance de sport intensif.
Rawaj, Maroc Numeric, voitures asiatiques, investissements, cela en fait des chats à fouetter pour Ahmed Reda Chami, chaque jour. Mais, le ministre garde le cap et il est pratiquement présent à tous les événements économiques et salons professionnels, apportant son soutien à toute initiative visant à développer l’industrie, le commerce ou les nouvelles technologies.
Ses amis, ainsi que les professionnels qui le connaissent, disent de lui qu’il est l’un des ministres les plus accessibles au public. De plus, il n’a rien perdu de sa maîtrise des nouvelles technologies. Et il demeure conscient de l’importance de maintenir le contact avec la base. Ainsi, Ahmed Reda Chami est un blogueur. En effet, à travers sont blog http://www.chami-ensemble.ma, il partage ses connaissances ou tout sujet d’actualité marocaine et des chroniques qui permettent d’approcher la personne et non seulement le ministre.
Grâce à cette communication spontanée, les internautes sont appelés à partager avec lui leurs remarques et commentaires. «D’abord et avant tout, le blog devrait permettre un contact plus direct et démultiplié avec des centaines de citoyens. Et puis un blog, c’est également un lieu d’échanges et de débats enrichissants pour tous. Enfin, le blog peut être un moyen de recueillir des idées intéressantes qui peuvent être implémentées dans un des programmes gouvernementaux dont je m’occupe », peut-on lire sur le portail. Ahmed Reda Chami est également vice-président de l'ONG Zakoura, fondateur et vice-président de Maroc 2020, et vice-président de l'Association les Bonnes œuvres du Cœur. Féru d’automobile, surtout les voitures sportives, le ministre a laissé dernièrement une très bonne impression après son passage à Finances News Hebdo dans le cadre de l’Invité de la Quinzaine.
Bon vent, Ahmed Reda !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.