Engrais : Vers le développement d'une agriculture durable au Nigeria    FMI : Une croissance de 4,5% en 2017 pour le Maroc à moyen terme    Emerging Market 70 : BMCE BOA dans le palmarès    Terrorisme: Un élément dangereux partisan de Daech arrêté par le BCIJ    La Turquie va lancer son satellite d'observation Göktürk-1    Italie: Renzi annonce sa démission après le rejet de son projet de réforme constitutionnelle    FRMA: trois athlètes suspendus de toute compétition suite à leur violation des règles anti dopage    Botola Maroc Télécom : L'ASS chute devant le MAS, l'USK monopolise la place de leader    Tétouan: 38 blessés dans un accident d'autocar transportant des supporters du Raja    Un policier use de son arme pour neutraliser un repris de justice à Salé    Le CSEFRS déclare la nécessité d'une étude sur les sources de financement du système éducatif    FIFM : Des films à l'âme humaine    Festival de Marrakech : Vibrant hommage au réalisateur japonais Shinya Tsukamoto    Boeing livre le 5e Dreamliner à la RAM    3ème édition du Forum Crans Montana : Dakhla se prépare à accueillir les grands décideurs du monde    Vinci : Quand le web malmène les géants mondiaux    Le Maroc remporte la Coupe du monde francophone de taekwondo    Le procès du boxeur Hassan Saada fixé pour le 15 décembre    Les pays du Golfe déterminés à renforcer davantage leur partenariat avec le Maroc    Convention fiscale Maroc-France : Elbar dénoue la liasse    Parce que la jeunesse le vaut bien !    Mission du FMI au Maroc : Comment rendre une croissance inclusive    Liberté économique : Le Maroc gagne deux places    Exposition à Casablanca: Les «Rythmiques» de Qotbi à la So Art Gallery    BENI MELLAL: Les éléments de la sureté nationale à l'honneur.    Chelsea survole City, Arsenal suit le rythme    Le WAC a payé cash le penalty inexistant accordé par l'arbitre    La Fédération de golf à l'heure de son assemblée générale    Le régime syrien continue de progresser dans l'est d'Alep    Le parti Vert abandonne sa demande de recomptage des voix en Pennsylvanie    News    Les migrants subsahariens victimes de l'arbitraire algérien    La réalité augmentée aide à soulager les douleurs du membre fantôme    Succès mondial du concours Castor de jeune informaticien en herbe    Encourager l'esprit de sacrifice et de dévouement    La propagande algéro-polisarienne battue en brèche    Cérémonie de clôture d'un programme sur la "Sécurité et droits de l'Homme" à Laâyoune    La réponse aux contre-vérités de la wilaya de Casablanca-Settat au sujet du recasement d'un bidonville    L'Etoile d'or ne sera jamais marocaine    Le FIFM démarre sur les chapeaux de roues    Béla Tarr : L'originalité d'un film réside dans sa capacité à créer un lien de vérité et d'empathie avec le spectateur    Conférence à la Fondation Abou Bakr El Kadiri : Guerre et paix en Islam, histoire et actualité    La chronique du jour d'après : Zéro pointé pour le zéro mica    Organisation pour l'Interdiction des armes chimiques : Le Maroc réélu pour un nouveau mandat au sein du Conseil exécutif    Dans un communiqué conjoint, le Maroc et Madagascar saluent l'excellence de leurs profonds liens d'amitié et de solidarité : Antsirabe soutient le retour du Royaume à l'UA et s'engage fermement à œuvrer pour qu'il soit effectué dès le prochain Sommet    WTCC : le Grand prix de Marrakech sera programmé le 9 avril prochain    CANTE JONDO EN EL FEDDAN, (PROSAS PROFANAS) : Flamenco à la place El Feddan de Tétouan    Galerie BENYA ART / Fatima Hassan El Farrouj, grande coloriste et fresquiste    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.






Ahmed Reda Chami, le ministre de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies, est l’un de ces jeunes ministres que compte le Gouvernement et certainement l’un des plus dynamiques. Sur ses épaules reposent, en effet, des programmes ambitieux et un projet appelé à transformer la ville du Détroit : celui de Renault.
Natif de la ville de Casablanca, Ahmed Reda Chami voit le jour le 16 mai 1961. Enfant, il adorait jouer au foot comme s’il devait en faire sa carrière. Son cursus, qui a démarré au Maroc, se poursuivra d’abord à Paris. Plus précisément à l’Ecole Centrale de Paris dont il sort diplômé ingénieur des arts et manufactures en 1985.
Mais sa volonté de savoir prenant le dessus, Ahmed Reda Chami ne s’arrête pas en si bon chemin et décide d’aller plus loin, aux USA.
Il rejoint ainsi la John E. Anderson Graduate School Of Management d’UCLA, à Los Angeles dont il sort diplômé en 1989.
L’actuel ministre démarre sa carrière professionnelle en tant qu’ingénieur à la Société Frumat avant de devenir lui-même entrepreneur en créant deux sociétés : Omnidata et Distrisoft.
Il ne résistera pas longtemps à l’offre de rejoindre Microsoft, d’abord en tant que responsable de l’Afrique Centrale et de l’Ouest et, ensuite, en tant que président de l’Asie du Sud-Est et du Moyen-Orient.
Cependant, il ne résistera pas à l’appel du pays et décide de revenir au bercail. Une décision qui ne lui est pas facile mais salutaire pour le Royaume. C’est ainsi que, depuis, il ne cesse d’encourager d’autres compétences marocaines à revenir au Maroc pour servir leur pays.
De retour au bled, il occupera le poste de Directeur général du Groupe Saham. Mais un destin plus grand attend le jeune manager grâce à une carrière politique qu’il entame au sein de l’USFP où il deviendra membre du Conseil National. Il a également participé activement à l’élaboration du programme économique de l’USFP.
Mais la consécration vient au mois d’octobre 2007 quand Ahmed Reda Chami se voit nommé par SM ministre de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies.
À peine arrivé aux commandes, il met les bouchées doubles pour se faire la main, d’autant qu’il avait rendez-vous avec l’histoire. En effet, deux mois plus tard, le Maroc signait avec Renault une convention de partenariat portant sur la réalisation d’une usine de la firme française à Tanger avec à la clé plus de 6 milliards de DH d’investissement, 400.000 voitures à produire, 6.000 emplois directs et 30.000 indirects.
Ahmed Reda Chami confiera que la signature du contrat avec Renault a constitué l’un des moments les plus intenses de sa vie. Intenses et difficiles à la fois puisque ce contrat a abouti à l’issue de négociations très ardues où il ne fallait surtout pas laisser place au hasard.
Ainsi, il lui arrivait même dans les moments de détente d’appeler pour régler des détails. Un jour, alors qu’il regardait une pièce de théâtre comique, toute la salle riait, sauf lui !
Cela dit, le stress est devenu une partie de sa vie qu’il évacue de deux façons : une partie de golf entre amis ou une séance de sport intensif.
Rawaj, Maroc Numeric, voitures asiatiques, investissements, cela en fait des chats à fouetter pour Ahmed Reda Chami, chaque jour. Mais, le ministre garde le cap et il est pratiquement présent à tous les événements économiques et salons professionnels, apportant son soutien à toute initiative visant à développer l’industrie, le commerce ou les nouvelles technologies.
Ses amis, ainsi que les professionnels qui le connaissent, disent de lui qu’il est l’un des ministres les plus accessibles au public. De plus, il n’a rien perdu de sa maîtrise des nouvelles technologies. Et il demeure conscient de l’importance de maintenir le contact avec la base. Ainsi, Ahmed Reda Chami est un blogueur. En effet, à travers sont blog http://www.chami-ensemble.ma, il partage ses connaissances ou tout sujet d’actualité marocaine et des chroniques qui permettent d’approcher la personne et non seulement le ministre.
Grâce à cette communication spontanée, les internautes sont appelés à partager avec lui leurs remarques et commentaires. «D’abord et avant tout, le blog devrait permettre un contact plus direct et démultiplié avec des centaines de citoyens. Et puis un blog, c’est également un lieu d’échanges et de débats enrichissants pour tous. Enfin, le blog peut être un moyen de recueillir des idées intéressantes qui peuvent être implémentées dans un des programmes gouvernementaux dont je m’occupe », peut-on lire sur le portail. Ahmed Reda Chami est également vice-président de l'ONG Zakoura, fondateur et vice-président de Maroc 2020, et vice-président de l'Association les Bonnes œuvres du Cœur. Féru d’automobile, surtout les voitures sportives, le ministre a laissé dernièrement une très bonne impression après son passage à Finances News Hebdo dans le cadre de l’Invité de la Quinzaine.
Bon vent, Ahmed Reda !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.