Complexe Moulay Abdellah : Colère royale Spécial    Maroc-UE, jumelage dans les droits de l'Homme    Facebook pourrait concurrencer «Le Bon Coin»    En avant jeunesse !    «Balili» en 5e position    Le Festival de Marrakech et le cinéma marocain    Sentissi réelu à la tête de la FENIP    Le Maroc et l'UE veulent un ALECA gagnant-gagnant    Le Mur... de la Havane    Mohammedia : Fin de partie pour un escroc sur Facebook    L'Education nationale interdit formellement les cours de soutien payants    Royal Air Maroc primée pour son site web    Mondial des clubs Maroc 2014 : Ancelotti rend hommage au public marocain    Plus de 187.500 Marocains affiliés à la Sécurité sociale en Espagne    Commerce extérieur : Les exportations espagnoles vers le Maroc en progression    Logistique : Le Royaume intègre l'ELA    Il fait l'actu : Adil El Maliki    Banque : Poursuite du recul des échanges interbancaires    Un individu tue cinq membres de sa famille à Skhour Rhamna    «La greffe dépasse les capacités d'un seul CHU»    Le cinéma marocain perd une légende    Musées: Les chantiers de la Fondation    Le Maroc et le Danemark mènent le combat contre la torture    «Le Maroc en mouvement» au cœur d'une rencontre-débat à Lisbonne    Roger Federer, le vent dans le dos    Quatre présumés jihadistes de Daech auditionnés par la justice espagnole    Une douzaine d'entreprises du secteur des TIC en mission "B to B" en Mauritanie    L'éducation nationale : Logique industrielle ou logique artisanale ?    Auckland City sort mais ne démérite pas    Le système mutualiste marocain se promeut en Côte d'Ivoire    Les foetus exposés à des niveaux élevés de phtalates ont un QI inférieur    Insolite    Sétif décroche la cinquième place    Le Real en terrain déjà conquis    Les lois sur le salaire minimum : Compassion ou cruauté déguisée ?    Sami Badreddine : La justice transitionnelle a lamentablement échoué en Tunisie    Activités du parti en commémoration du 40ème jour du décès d'Ahmed Zaïdi    "Le Maroc contemporain" provoque une affluence record à l'IMA    Coup d'envoi à Marrakech du Festival international du théâtre universitaire    Ahmed Bouzfour et Abdelkader Ouassat animent une rencontre littéraire à Chefchaouen    Pétrole : Le baril pique du nez... Le Maroc jubile    Parlons Sahara : Le polisario et la leçon de Genève    Potins des pseudo stars : Adel Taarabt tacle Mario Balotelli    Coupe du monde des clubs Maroc 2014 : San Lorenzo en finale    JO-2024 : Les Etats-Unis candidats, la ville sera choisie en janvier    Plus de 6 900 personnes sont mortes d'Ebola    Audiovisuel – Bientôt des TV privées ?    Conseil d'association    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Quartier AYAT à BENI MELLAL: Haro sur les accidents de la circulation
Publié dans HibaPress le 02 - 08 - 2013

L'hécatombe des accidents de la circulation ne cesse de faire des victimes dans le monde. Le Maroc est l'un des pays où ce fléau social est encore à l'origine d'un grand nombre de victimes innocentes.
Le 28/07/2013, l'imprudence d'un chauffard a causé la mort d'une femme innocente sur la route qui mène à Ain Asserdoune. Situé non loin de la source, Ayat est devenu l'un des points noirs de la ville où le nombre d'accidents de la circulation ne cesse d'augmenter surtout en été. Les routes toujours bondées de gens, d'enfants…traversent le quartier. Ce qui constitue un danger irréversible pour la population de cette contrée touristique. Ayat a déjà vécu l'amertume d'un grand nombre d'accidents mortels. Ainsi, un grand nombre de citoyens ont demandé aux autorités locales de prendre les mesures qui s'imposent dans le but de mettre fin à cette hécatombe. Par conséquent, il a été décidé très récemment d'organiser une manifestation pacifique vers la Wilaya dans le but de solliciter l'intervention des autorités locales. Mais grâce à un travail de concertation entre Le Caid du troisième arrondissement urbain , la population du quartier Ayat et les Associations , il a été décidé de mettre l'accent sur tous les problèmes et les doléances des citoyens et de ne plus prendre l'organisation du sit-in en considération. Et c'est grâce à un dialogue franc et fructueux avec les gens du quartier que M le Caid précité est arrivé à répondre avec toute transparence aux demandes des citoyens qui lui ont demandé de transmettre leurs doléances aux autorités locales concernées.
Ainsi, nous rendons un vibrant hommage à ce genre de comportement portant sur un nouveau concept d'autorité ayant pour objectif d'être à l'écoute des citoyens en vue de répondre à leurs doléances.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.