CONSEIL DE LA VILLE DE CASABLANCA: LES TABLETTES DE LA DISCORDE S'AVÈRENT INUTILES    BAM : Le crédit bancaire tourne au ralenti    Attijawafa Bank doublement primée à Washington    RUSSIE: LA PROPOSITION DU MAROC POUR METTRE FIN À LA TRAGEDIE DES ROHINGYAS    Salon du Cheval d'El Jadida : 10 ans de succès et de passion    Les Lions de l'Atlas en stage le 5 novembre avant d'affronter les Eléphants    METEO: DES TEMPERATURES ELEVEES ET QUELQUES FOYERS ORAGEUX CE MARDI    MARRAKECH: ARRESTATION D'UN INDIVIDU FAISANT L'OBJET D'UN MANDAT DE RECHERCHE INTERNATIONAL POUR TRAFIC DE DROGUE    Santé : Clinique ou chantier de construction ?    Casablanca: Plus de 2 kg de cocaïne extraits de l'estomac de deux subsahariens    Les Marocains à l'honneur au Caroussel du Louvre    La HACA discute les défis futurs pour les médias à Bruxelles    Bank Al-Maghrib et la Banque Centrale de Djibouti partagent leurs expériences    Organisation internationale des commissions de valeurs : Nezha Hayat vice-présidente Afrique et Moyen-Orient    Conseil de gouvernement : Le PLF discuté aujourd'hui    Parlement : La Commission du règlement intérieur satisfaite    Addis-Abeba : Le Maroc participe à la 17ème session extraordinaire du Conseil exécutif de l'UA    Jamal Sellami : "Disputer le CHAN au Maroc est idéal pour nous"    Les Eléphants enregistrent leur pire classement FIFA depuis 2003    Les Lions de l'Atlas A' affrontent le Nigéria et le Ghana en amical    Madrid exige de Puigdemont de clarifier sa position au plus tard jeudi    Des solutions pour faciliter l'accès des PME aux financements extérieurs    La Bourse de Casablanca dans le vert    La région de Casablanca-Settat au top en matière de production de céréales et de légumineuses    Calcio : L'Inter remporte le derby lombard    Le Raja carbure à plein régime en Coupe du Trône    Boxe : Ahmed El Moussaoui surclasse Carlos Molina    Cherche Pôle audiovisuel public désespérément    Stressé par le blanchiment de son anémone, «Némo» pond moins    L'UE déterminée à préserver l'accord nucléaire avec l'Iran    News    Journée d'étude à Rabat jeudi sur les lois contre les violences à l'égard des femmes    "Bahri Dima Clean", une initiative pour la protection du littoral marocain    Divers    Le comptage parallèle des votes, un remède aux crises postélectorales en Afrique ?    Les meilleurs films de tous les temps    Cette lumière translucide dans leurs yeux    Woody Allen "triste" pour Harvey Weinstein    Le Vietnam se prépare à l'arrivée d'une nouvelle tempête    UE : En 2016, plus de 117 millions de personnes menacées de pauvreté    Des incendies ravagent le nord-ouest espagnol et causent des morts    La Française Audrey Azoulay nouvelle DG de l'UNESCO    Musée Yves Saint Laurent Marrakech : L'hommage de Marrakech à son enfant prodige !    Vient de paraître: «Exil, mémoire, migration»    RENTREE PARLEMENTAIRE: LE DISCOURS DU ROI DECRYPTE PAR LA PRESSE    Encore une cellule démantelée par le BCIJ: Une dizaine de personnes arrêtées et un véritable arsenal saisi    Salon régional du livre de Tanger : Une septième édition pour encourager la lecture    Mohamed Maradji retrace son parcours professionnel sur «France 24»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Marché financier: les investisseurs étrangers y détiennent 192 MMDH
Publié dans HibaPress le 12 - 08 - 2017

Quelle est la part des investissements étrangers sur le marché boursier marocain? L'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) vient de publier le rapport annuel 2016 portant sur l'investissement étranger sur le marché financier marocain.

Il ressort de la publication de l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) qu'en fin d'année 2016, 192 milliards de dirhams en actions cotées sont détenues par des investisseurs étrangers. Sur les 583 milliards de dirhams que représente la capitalisation boursière globale, ils en détiennent 32,97%. Par rapport à fin 2015, cette part a connu une diminution (34,38%), «mais reste supérieure au niveau observé en 2014 (32,54%)», indique le régulateur.

La grande majorité de l'investissement étranger se traduit en participations stratégiques, des actions cotées qui représentent 91,60% de cet investissement.

L'encours des titres de créances détenus par ces types d'investisseurs est de 458,9 millions de dirhams, dont la moitié est détenue par les étrangers non résidants. Sur le plan des OPVCM, l'investissement étranger est faible, il est en valeur à 1,57 milliards de dirhams. Et il reste dominé par les personnes physiques.

Quant aux flux sur le marché boursier, 12% du volume transactionnel global revient aux étrangers aussi bien sur le marché central que celui en blocs. Mais, c'est le marché central qui est le plus convoité car il accueille 72% des transactions.

Un marché où 98% des personnes sont des sociétés et dont 71% sont européennes. Les personnes morales africaines viennent juste après avec 14%.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.