Forum de Crans Montana à Genève: Quatre Marocaines nommées leaders du futur    Le Salon du cheval d'El Jadida : Un évènement aux dimensions multiples    Le MAS se rebiffe...    Mondial des clubs 2014 au Maroc : Les billets en vente à partir de mardi    Un boxeur croate suspendu à vie pour avoir frappé un arbitre    Syrie : Les Kurdes de Kobané soulagés par les armes larguées par les Américain    Aucun cas d'Ebola chez les ressortissants africains résidant au Maroc    Ebola: Le Maroc reçoit chaque jour 310 voyageurs venus des pays touchés    Face aux «risques de décomposition de l'Etat» en Algérie : L'opposition veut des élections anticipées    A Washington, Israël tente de réchauffer les relations avec son parrain    Le dérapage budgétaire évité grâce aux 9,5 MMDH des pays du Golfe    Dette intérieure : 421,7 MMDH, en hausse de 1,8%    La réforme des régimes de retraite    Radiation de la CGI de la cote: l'OPR se fait attendre    Coopération agricole: Le Maroc et l'Italie signent un mémorandum    Les industriels «optimistes» quant à l'évolution de la production au 4ème trimestre    J'aime, je partage: Criminalité, jeunesse et crise des valeurs    La plus grande entreprise de France décapitée    Benkirane invite les patrons à la politique    La comédienne française Isabelle Huppert présidera le Jury Long Métrage    Parlement, une séance perturbée    Enseignement supérieur, l'anglais obligatoire !    Franc-parler    Le Maroc, l'un des dix pays à visiter en 2015    «Takreem Awards» va distinguer à Marrakech l'excellence arabe    Provinces du Sud : Mobilisation pour libérer la jeune Mahjouba séquestrée à Tindouf    Hadraf impliqué ? Cherchez ailleurs leur répondit-il.....    Aéroport international de Marrakech: Arrestation d'un Franco-algérien en possession de 9 kg de chira    Le mot pour rire: Les élus pathos et les voyages gratos    Art : Vernissage de l'exposition de l'artiste Abdallah Sadouk    Urbanisme : Casablanca fête son centenaire    La Chambre des représentants libyenne s'allie avec Khalifa Haftar    Décentraliser pour donner le pouvoir aux peuples du Printemps arabe    Activités du parti    Les déclarations irresponsables visant les syndicats formulées par le porte-parole du gouvernement vont à l'encontre de toutes les pratiques démocratiques    MU limite la casse chez WBA    David Guetta : "Non ! Je ne prends pas de drogue !"    Les démêlés judiciaires des stars : Nagui    Vibrant hommage à l'actrice Zineb Smaiki    KACM-DHJ et CRA-RSB : Des chocs sous le signe de l'équilibre    Le trophée de la Coupe du monde des clubs de football fait escale à Buenos Aires    Retour à l'heure légale dimanche prochain    Un "Halaltest" pour vérifier la teneur des aliments en viande porcine et en alcool    L'aigle rabaisse ses ailes face aux turbulences, une idée à creuser pour l'aéronautique    Le kidnappeur de Nada derrière les barreaux    La promotion de la santé,un projet politique    Import/export: le Maroc et le Qatar misent 220 MDH    Éducation : Alertes et critiques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Habitat Vers la simplification des procédures d'octroi des autorisations de construire
Publié dans Jeunes du Maroc le 14 - 03 - 2013

Le travail de réflexion initié par les pouvoirs publics pour favoriser la simplification des procédures d'octroi des autorisations de construire et des permis et des certificats de conformité a atteint un stade avancé, au vu des résultats d'un atelier tenu dans ce sens, dernièrement à Rabat, sous la présidence du ministre de l'Habitat, de l'urbanisme et de la politique de la ville, Nabil Benabdellah, et du ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Najib Boulif. Il s'agit d'un atelier de réflexion dédié aux conditions d'octroi des autorisations de construire, des permis d'habiter et des certificats de conformité ainsi qu'à la mise en place d'indicateurs de performance des procédures de construire, qui s'inscrit dans la nouvelle vision du département concerné visant notamment à encourager les investissements et consacrer la transparence et la bonne gouvernance.
« Cette réunion s'intéresse, en premier lieu, aux procédures de délivrance de l'autorisation de construire, du permis d'habiter et du certificat de conformité, qui sont extrêmement compliquées », a déclaré M. Benabdellah à la presse en marge de la réunion, ajoutant que « dans le cadre de la simplification de ces procédures, de l'encouragement des investissements, de la transparence et de la bonne gouvernance, des efforts sont consentis par l'ensemble des parties concernées afin de simplifier les procédures et d'accélérer leurs délais, mais aussi en vue de lutter contre les pratiques frauduleuses nuisant aux intérêts des citoyens et des investisseurs marocains et étrangers ». Cet atelier de réflexion intervient au moment où les promoteurs immobiliers tirent à boulets rouges sur le gouvernement et mettent en garde contre une éventuelle crise aiguë dans le secteur. Ils soulignent que la loi sur le notariat, qui contient des procédures administratives supplémentaires, a provoqué en deux mois une baisse des ventes de 100 000 unités de logement.
Répondant à ces propos, le directeur de l'urbanisme au ministère de l'Habitat, de l'urbanisme et de la politique de la ville, Taoufik Benali, a justement précisé que le but de cette rencontre était de partager des indicateurs de performance qui concernent le domaine de la construction d'une manière générale, via un débat « autour des différents aspects et procédures concernant le circuit d'autorisation, depuis la phase de la constitution du dossier jusqu'à l'obtention du certificat du permis d'habitat et du certificat de conformité ». Un ensemble de problématiques ont été abordées à cette occasion, notamment « celles liées aux contrôles publics exercés sur la construction, marqués par de fortes variations géographiques et l'excessivité de la marge de discrétion des opérateurs publics régionaux en la matière ».
La réunion développe de fortes synergies avec l'initiative soutenue par l'Agence américaine pour le développement international (USAID) visant à promouvoir, dans plusieurs grandes villes marocaines (Oujda, Rabat), un programme informatique de grille de qualification des documents permettant d'améliorer la transparence et d'accélérer les délais d'obtention des autorisations pour les grands projets. Elle a pour principaux objectifs d'appréhender au mieux l'état d'avancement des réformes en cours, de présenter la vision du projet sur les indicateurs de performance et ses principes directeurs, de proposer un plan d'action et d'exploiter des initiatives en synergie avec le projet, outre l'identification, la sélection et la validation du choix d'indicateurs pertinents capables de mesurer les points critiques dans la procédure d'autorisation de construire. Le résultat de ces discussions devrait conduire à une validation des principaux indicateurs susceptibles d'être retenus pour la phase de test et de mise en œuvre expérimentale du projet.
Organisée en partenariat avec la Banque mondiale, l'USAID et le secteur privé, cette réunion vient en prolongement de celles organisées successivement par la Commission nationale de l'environnement des affaires (CNEA) (novembre 2012) et le ministère des Affaires générales et de la gouvernance (janvier 2013).
Nécessité d'ouvrir à l'urbanisation de nouvelles zones
Nabil Benadellah, a récemment mis l'accent à Beni Mellal, sur la nécessité d'ouvrir à l'urbanisation de nouvelles zones et régions du royaume pour assurer en plus de l'habitat et des services publics, des prestations sociales et des espaces verts aux citoyens qui auront ainsi l'occasion de s'approprier un logement décent de manière légale. S'exprimant à l'occasion de la tenue de la 13e session du Conseil d'administration de l'Agence urbaine de Beni Mellal, M. Benadellah a souligné que le ministère mène une politique volontariste de lutte contre l'habitat insalubre qui s'inscrit dans une approche globale de la politique de la ville. Le ministère a réussi le défi de réduire, au niveau national, de plus de 60% le nombre de bidonvilles, a-t-il dit, précisant que la plupart de l'habitat anarchique est construit en dur. Notant que 14 projets de logements seront réalisés au niveau de la région de Tadla-Azilal en dépit des ressources modestes dont dispose le Fonds de développement rural, le ministre a appelé à l'adoption d'une approche participative nouvelle visant l'encadrement du secteur de l'habitat et de l'urbanisme en milieu rural.
www.lematin.ma


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.