L'économie nationale affiche une croissance en hausse de 4,1%    Tendre est la nuit    Grèce/ Les marchés financiers en pleine tourmente    Iran/ Zarif rentre consulter, les experts continuent à travailler    L'Argentine, ou plutôt un Argentin, a déjà gagné    Droits TV : La CAF a-t-elle fait une bonne affaire    Entretien avec le Pr Hassan Errihani, chef du département d'Oncologie à l'Institut National d'Oncologie-Université Mohammed V: «On traite mieux le cancer avec moins d'effets secondaires » : Un taux de guérison de 60%, tous cancers confondus    Le Groupe Crédit Agricole du Maroc récompensé par la Commerzbank    Les nuits magnétiques du Ramadan: : La musique andalouse s'illustre à Tiflet    Ciné - Script: 2M : un Ramadan sans cinéma    Ciné - Star/ Elles nous ont quittés cette semaine    Fortunes diverses pour les clubs et un championnat dit professionnel...    Alerrrte ?    Ces endroits qui me sont désormais interdits!    Le Maroc et l'Arctique    40 tonnes de cannabis saisies à Algesiras : La douane marocaine pointée du doigt    Nouaceur: L'Institut des Métiers de l'Aéronautique double sa capacité    Tanger : des subsahariens sommés d'évacuer les appartements qu'ils squattent    Fatima Zaoui élue présidente et Youssef Kouari secrétaire général    Constitution 2011 : Les MRE s'impatientent    Santé mentale, une commission nationale projetée    La SMIT tient son Conseil de surveillance ...    Application mobile, 1,3 millions de Marocains adeptes de Truecaller    Détention d'armes, la DGSN dément    Attijariwafa bank s'allie à la BERD    Francis Ford Coppola à Marrakech !    Sonarges au bord de la faillite    La justice interdit les émetteurs télécoms    Bac : 179.604 élèves admis et 176.000 passeront la session de rattrapage    12 sujets d'auto-saisines au menu du CESE    Prix du médicament : le chantier encore inachevé    Affaire des filles d'Inezgane: le patron du RNI réagit    Tanger: Des migrants sommés d'évacuer des appartements à Boukhalef    Il y a chiffres et chiffres    Non au diktat obscurantiste    Les opposants à la nomenklatura polisarienne montent au créneau    Combattre les stéréotypes sur l'islam à travers le dialogue et le débat    L'intégration des masculinités dans les questions de genre    Les marchands ambulants font de Casablanca un supermarché à ciel ouvert    Opérations caritatives auprès des populations démunies de Marrakech et sa région    Toujours pas d'accord entre Parlements rivaux libyens aux premiers pourparlers directs    Le MAT débute du mauvais pied la phase de poules de la Ligue des champions    Mehdi Bennani au Top 10 au Grand Prix de France    Divers sportifs    News    Ben Affleck, le nouveau Batman    "Rock the Casbah" ouvre le bal de la première Semaine du cinéma arabe de Rosario    Le Marrakech du rire enregistre son meilleur record d'audience    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Habitat Vers la simplification des procédures d'octroi des autorisations de construire
Publié dans Jeunes du Maroc le 14 - 03 - 2013

Le travail de réflexion initié par les pouvoirs publics pour favoriser la simplification des procédures d'octroi des autorisations de construire et des permis et des certificats de conformité a atteint un stade avancé, au vu des résultats d'un atelier tenu dans ce sens, dernièrement à Rabat, sous la présidence du ministre de l'Habitat, de l'urbanisme et de la politique de la ville, Nabil Benabdellah, et du ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Najib Boulif. Il s'agit d'un atelier de réflexion dédié aux conditions d'octroi des autorisations de construire, des permis d'habiter et des certificats de conformité ainsi qu'à la mise en place d'indicateurs de performance des procédures de construire, qui s'inscrit dans la nouvelle vision du département concerné visant notamment à encourager les investissements et consacrer la transparence et la bonne gouvernance.
« Cette réunion s'intéresse, en premier lieu, aux procédures de délivrance de l'autorisation de construire, du permis d'habiter et du certificat de conformité, qui sont extrêmement compliquées », a déclaré M. Benabdellah à la presse en marge de la réunion, ajoutant que « dans le cadre de la simplification de ces procédures, de l'encouragement des investissements, de la transparence et de la bonne gouvernance, des efforts sont consentis par l'ensemble des parties concernées afin de simplifier les procédures et d'accélérer leurs délais, mais aussi en vue de lutter contre les pratiques frauduleuses nuisant aux intérêts des citoyens et des investisseurs marocains et étrangers ». Cet atelier de réflexion intervient au moment où les promoteurs immobiliers tirent à boulets rouges sur le gouvernement et mettent en garde contre une éventuelle crise aiguë dans le secteur. Ils soulignent que la loi sur le notariat, qui contient des procédures administratives supplémentaires, a provoqué en deux mois une baisse des ventes de 100 000 unités de logement.
Répondant à ces propos, le directeur de l'urbanisme au ministère de l'Habitat, de l'urbanisme et de la politique de la ville, Taoufik Benali, a justement précisé que le but de cette rencontre était de partager des indicateurs de performance qui concernent le domaine de la construction d'une manière générale, via un débat « autour des différents aspects et procédures concernant le circuit d'autorisation, depuis la phase de la constitution du dossier jusqu'à l'obtention du certificat du permis d'habitat et du certificat de conformité ». Un ensemble de problématiques ont été abordées à cette occasion, notamment « celles liées aux contrôles publics exercés sur la construction, marqués par de fortes variations géographiques et l'excessivité de la marge de discrétion des opérateurs publics régionaux en la matière ».
La réunion développe de fortes synergies avec l'initiative soutenue par l'Agence américaine pour le développement international (USAID) visant à promouvoir, dans plusieurs grandes villes marocaines (Oujda, Rabat), un programme informatique de grille de qualification des documents permettant d'améliorer la transparence et d'accélérer les délais d'obtention des autorisations pour les grands projets. Elle a pour principaux objectifs d'appréhender au mieux l'état d'avancement des réformes en cours, de présenter la vision du projet sur les indicateurs de performance et ses principes directeurs, de proposer un plan d'action et d'exploiter des initiatives en synergie avec le projet, outre l'identification, la sélection et la validation du choix d'indicateurs pertinents capables de mesurer les points critiques dans la procédure d'autorisation de construire. Le résultat de ces discussions devrait conduire à une validation des principaux indicateurs susceptibles d'être retenus pour la phase de test et de mise en œuvre expérimentale du projet.
Organisée en partenariat avec la Banque mondiale, l'USAID et le secteur privé, cette réunion vient en prolongement de celles organisées successivement par la Commission nationale de l'environnement des affaires (CNEA) (novembre 2012) et le ministère des Affaires générales et de la gouvernance (janvier 2013).
Nécessité d'ouvrir à l'urbanisation de nouvelles zones
Nabil Benadellah, a récemment mis l'accent à Beni Mellal, sur la nécessité d'ouvrir à l'urbanisation de nouvelles zones et régions du royaume pour assurer en plus de l'habitat et des services publics, des prestations sociales et des espaces verts aux citoyens qui auront ainsi l'occasion de s'approprier un logement décent de manière légale. S'exprimant à l'occasion de la tenue de la 13e session du Conseil d'administration de l'Agence urbaine de Beni Mellal, M. Benadellah a souligné que le ministère mène une politique volontariste de lutte contre l'habitat insalubre qui s'inscrit dans une approche globale de la politique de la ville. Le ministère a réussi le défi de réduire, au niveau national, de plus de 60% le nombre de bidonvilles, a-t-il dit, précisant que la plupart de l'habitat anarchique est construit en dur. Notant que 14 projets de logements seront réalisés au niveau de la région de Tadla-Azilal en dépit des ressources modestes dont dispose le Fonds de développement rural, le ministre a appelé à l'adoption d'une approche participative nouvelle visant l'encadrement du secteur de l'habitat et de l'urbanisme en milieu rural.
www.lematin.ma


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.