Said Hasbane annonce la faillite du Raja de Casablanca !    Banques participatives : La BID partenaire d'un établissement marocain    Marhaba 2016 : Visite royale à Tanger Med    AWB accompagne les jeunes entrepreneurs gabonais    Education: Le geste fort des USA pour la parité    Succession de Cameron : La course commence    Mundiapolis lance la premier Master de Droit des Affaires en alternance au Maroc    Le Raja est en faillite, selon Saïd Hasbane    Agadir/Crocoparc    Quand les hommes défendent l'égalité en héritage    Le Maroc est-il insensible au Brexit ?    Bataille rangée pour la succession de Cameron    L'exposition des banques au risque du taux d'intérêt appelle à la vigilance    Le Maroc présent au FILOSES à Abidjan    Joe Allen: Xavi, Jésus mais aussi des poules    Ligue des champions : Le WAC s'impose en leader    Divers sportifs    L'insoutenable calvaire de Adel Outnil    Les destinations les plus spectaculaires du monde : Les caves de Devetashka - Bulgarie    Ces métiers ramadanesques en voie de disparition    Divers    Insolite : Petite grenouille    Abu l-Wafa L'astronome et le mathématicien    "A mile in my shoes" prend part au Festival d'Oran du film arabe    Justin Timberlake humilié par la communauté noire américaine    La fondation OCP parrainne Omaima Qassab, meilleure note au BAC    Au-delà des faits isolés    Saisie de plus de 6 tonnes de chira à la province de Tata    Elections du 7 octobre : Quand Benkirane préempte la première place... (2ème et dernière partie)    Coupe de la CAF (Groupe B): Bonne opération du FUS chez l'Etoile du Sahel (1-1)    Brexit : Quelles conséquences ?    Réforme des retraites : Les textes franchissent le cap de la Chambre des conseillers    Maroc-Algérie : L'histoire méconnue d'un tableau de Delacroix    Le scénario dans le cinéma africain passé à la loupe à Khouribga    Le Maroc à l'honneur à la Rencontre des cultures dans la ville portugaise de Sintra    Un appel du coeur à Votre Majesté    Le RNI plaide pour la dynamisation des investissements    Une rencontre au Hudson Institute met en avant le leadership du Maroc en matière de lutte anti-terroriste    Handball / 46ème édition de Partille Cup / Al Sadd Club Tétouan en Suède !    Soupçonnés d'avoir falsifiés les PV d'un hold-up à Meknès / 5 responsables de la police arrêtés, dont un chef de la P.J    Collège Royal de l'Enseignement Militaire Supérieur / SAR le Prince Moulay Rachid préside la cérémonie de sortie des nouvelles promotions    La Turquie frappée à onze reprises en une année    Alliances stratégiques    Iconoclaste...    Contraction du crédit bancaire aux entreprises / Nécessaires mesures de relance    Mohamed Belmahi, président de la FRMC : « Le cyclisme national : Mission accomplie »    «Warda Bine Nass» rafraîchit les ondes    Festival de Cannes : 3 documentaires dédiés au Maroc sélectionnés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Habitat Vers la simplification des procédures d'octroi des autorisations de construire
Publié dans Jeunes du Maroc le 14 - 03 - 2013

Le travail de réflexion initié par les pouvoirs publics pour favoriser la simplification des procédures d'octroi des autorisations de construire et des permis et des certificats de conformité a atteint un stade avancé, au vu des résultats d'un atelier tenu dans ce sens, dernièrement à Rabat, sous la présidence du ministre de l'Habitat, de l'urbanisme et de la politique de la ville, Nabil Benabdellah, et du ministre chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Najib Boulif. Il s'agit d'un atelier de réflexion dédié aux conditions d'octroi des autorisations de construire, des permis d'habiter et des certificats de conformité ainsi qu'à la mise en place d'indicateurs de performance des procédures de construire, qui s'inscrit dans la nouvelle vision du département concerné visant notamment à encourager les investissements et consacrer la transparence et la bonne gouvernance.
« Cette réunion s'intéresse, en premier lieu, aux procédures de délivrance de l'autorisation de construire, du permis d'habiter et du certificat de conformité, qui sont extrêmement compliquées », a déclaré M. Benabdellah à la presse en marge de la réunion, ajoutant que « dans le cadre de la simplification de ces procédures, de l'encouragement des investissements, de la transparence et de la bonne gouvernance, des efforts sont consentis par l'ensemble des parties concernées afin de simplifier les procédures et d'accélérer leurs délais, mais aussi en vue de lutter contre les pratiques frauduleuses nuisant aux intérêts des citoyens et des investisseurs marocains et étrangers ». Cet atelier de réflexion intervient au moment où les promoteurs immobiliers tirent à boulets rouges sur le gouvernement et mettent en garde contre une éventuelle crise aiguë dans le secteur. Ils soulignent que la loi sur le notariat, qui contient des procédures administratives supplémentaires, a provoqué en deux mois une baisse des ventes de 100 000 unités de logement.
Répondant à ces propos, le directeur de l'urbanisme au ministère de l'Habitat, de l'urbanisme et de la politique de la ville, Taoufik Benali, a justement précisé que le but de cette rencontre était de partager des indicateurs de performance qui concernent le domaine de la construction d'une manière générale, via un débat « autour des différents aspects et procédures concernant le circuit d'autorisation, depuis la phase de la constitution du dossier jusqu'à l'obtention du certificat du permis d'habitat et du certificat de conformité ». Un ensemble de problématiques ont été abordées à cette occasion, notamment « celles liées aux contrôles publics exercés sur la construction, marqués par de fortes variations géographiques et l'excessivité de la marge de discrétion des opérateurs publics régionaux en la matière ».
La réunion développe de fortes synergies avec l'initiative soutenue par l'Agence américaine pour le développement international (USAID) visant à promouvoir, dans plusieurs grandes villes marocaines (Oujda, Rabat), un programme informatique de grille de qualification des documents permettant d'améliorer la transparence et d'accélérer les délais d'obtention des autorisations pour les grands projets. Elle a pour principaux objectifs d'appréhender au mieux l'état d'avancement des réformes en cours, de présenter la vision du projet sur les indicateurs de performance et ses principes directeurs, de proposer un plan d'action et d'exploiter des initiatives en synergie avec le projet, outre l'identification, la sélection et la validation du choix d'indicateurs pertinents capables de mesurer les points critiques dans la procédure d'autorisation de construire. Le résultat de ces discussions devrait conduire à une validation des principaux indicateurs susceptibles d'être retenus pour la phase de test et de mise en œuvre expérimentale du projet.
Organisée en partenariat avec la Banque mondiale, l'USAID et le secteur privé, cette réunion vient en prolongement de celles organisées successivement par la Commission nationale de l'environnement des affaires (CNEA) (novembre 2012) et le ministère des Affaires générales et de la gouvernance (janvier 2013).
Nécessité d'ouvrir à l'urbanisation de nouvelles zones
Nabil Benadellah, a récemment mis l'accent à Beni Mellal, sur la nécessité d'ouvrir à l'urbanisation de nouvelles zones et régions du royaume pour assurer en plus de l'habitat et des services publics, des prestations sociales et des espaces verts aux citoyens qui auront ainsi l'occasion de s'approprier un logement décent de manière légale. S'exprimant à l'occasion de la tenue de la 13e session du Conseil d'administration de l'Agence urbaine de Beni Mellal, M. Benadellah a souligné que le ministère mène une politique volontariste de lutte contre l'habitat insalubre qui s'inscrit dans une approche globale de la politique de la ville. Le ministère a réussi le défi de réduire, au niveau national, de plus de 60% le nombre de bidonvilles, a-t-il dit, précisant que la plupart de l'habitat anarchique est construit en dur. Notant que 14 projets de logements seront réalisés au niveau de la région de Tadla-Azilal en dépit des ressources modestes dont dispose le Fonds de développement rural, le ministre a appelé à l'adoption d'une approche participative nouvelle visant l'encadrement du secteur de l'habitat et de l'urbanisme en milieu rural.
www.lematin.ma


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.