Obama/New Delhi : Engagement sur le climat    France/Opération anti-jihadiste : Cinq arrestations    Marrakech: Carton plein pour le 26e Marathon    URGENT Maroc France: Ramid rencontrera Taubira cette semaine    Parlement : Pas d'oral demain pour le chef du gouvernement    Le bilan 2014 de la Cour de Cassation    Actu/La formation des pôles universitaires enclenchée    Demis Roussos: Un demi-siècle de légende    Immobilier: Le Fisc part à la chasse au «noir»    De Bonnes Sources    Rebbah : Le gouvernement vise à libéraliser le secteur des carrières    Islam, judaïsme et Satan des temps modernes    Retrouvailles, 41 ans après, entre les deux Congo    Un touriste français retrouvé mort à Casablanca    La caravane nationale du judo fait escale à Essaouira    L'employabilité des jeunes marginalisés sous la loupe    Le spectre du hooliganisme plane de nouveau sur le derby casablancais    Bahaa Trabelsi s'essaye à la nouvelle    Nina Simone à l'honneur au Festival de Sundance    Bouillons de culture    Noyés sous le déluge, Cap-Vert et Zambie éliminés    L'islam marocain étend son influence en Afrique    Report de la séance mensuelle sur la politique générale    Divers Economie    Accord pour soutenir les PME et TPE marocaines et françaises    Les pronostics économiques du CMC    L'employabilité des jeunes marginalisés: Thème d'une rencontre à Casablanca    Basket-ball/Epilogue des Huitièmes de finale de la Coupe du Trône : Le MAS stoppé à Berkane    Presse Sportive : Aid N° 5 Ben Atiya, Ouadar, Timoumi à l'honneur    La Guinée Equatoriale dit merci au Maroc : L'Algérie tremblera face au Sénégal    SAR la Princesse Lalla Meryem préside la rencontre nationale «Pour la consolidation des mécanismes de protection des enfants»    Hicham El Fanni, alias « Tikouta », est décédé    FITUR 2015 de Madrid : Près de 120.000 professionnels de 165 pays, dont le Maroc, attendus    Ce n'est que le début de l'aventure !    Journée culturelle hispano-marocaine à Madrid    Abdelkrim Ouazzani à l'honneur au Centre d'art moderne de Tétouan    L'ancienne SG a démissionné de son poste    Marrakech : Un fraudeur condamné pour détournement de trafic téléphonique    Un café avec...Nacer Ibn Abdeljalil Spécialiste des sports d'endurance    Des fortunes diverses...    Une tempête de neige paralyse New York    Les peines des 19 hooligans du match FAR-DHJ confirmées en appel    Droits de l'homme : Le Représentant de l'UE en visite au Maroc du 28 au 30 janvier    Le mot pour rire: Tu me filmes, je te filme...    Acquisition de six actifs en Afrique auprès d'Etisalat : Maroc Telecom a finalisé l'opération    Arrestation d'un Algérien soupçonné d'appartenance au groupe terroriste "Jund Al-Khilafa"    «American Sniper» déclenche des tensions islamophobes accrues aux Etats-Unis    La leçon grecque : Pour la défense de la dignité des peuples contre l'austérité appauvrissante    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

IRCAM–Ministère de l'Education nationale : Habib El Malki freine-il l'Amazighité à l'école ?
Publié dans La Gazette du Maroc le 07 - 11 - 2006

Nabil Benabdallah n'est pas le seul membre du gouvernement pris à parti par une majorité des membres de l'IRCAM. Le ministre de l'Education Nationale Habib El Malki et certains membres du gouvernement représentant notamment l'USFP et l'Istiqlal sont mis dans le même sac.
"Reculer pour mieux sauter», avait notamment souligné Habib El Malki, lors de sa traditionnelle conférence de presse, à l'occasion de l'ouverture de la saison scolaire 2006-2007, allusion au retard pris dans le processus de l'enseignement de la langue amazighe dans les établissements scolaires et pour évoquer la nouvelle stratégie de son département tendant à préparer de meilleures conditions d'application et de réussite de cette opération.. Lancée depuis trois années déjà et appliquée dans quelque 300 établissements scolaires touchant presque toutes les régions du Maroc, en particulier le monde rural, la généralisation progressive de la langue amazighe dans les écoles publiques semble avoir du plomb dans l'aile. Plusieurs problèmes restent sans solution notamment en termes de manuels scolaires, de formation des formateurs, de disponibilité des instituteurs et cadres enseignants.
Ce qui ne manque pas d'irriter davantage les membres de l'IRCAM dont bon nombre sont porteurs de projets de création d'écoles et d'instituts d'enseignement privé de l'Amazighe et bien sûr de maisons de production audiovisuels ciblées sur les méthodes d'enseignement de l'Amazighe. Raison pour laquelle, ils se rebiffent et reviennent souvent à la charge pour reprocher à des «milieux occultes» au sein du gouvernement Jettou de retarder, là encore, la généralisation promise de l'Amazighe, à tous les niveaux de l'enseignement à l'horizon 2010 ou 2012.
En définitive, tous les ministres de la Koutla sont taxés d'anti-amazighes par certains membres de l'IRCAM. De Nabil Benabdallah (PPS) le R'bati du PPS, à Habib El Malki, le socialiste, universitaire et député arabophone de Boujaâd.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.