Démantèlement d'une cellule terroriste s'activant à Nador    Le Derby Casablancais Raja-WAC se joueura à huit clos    WAC, les caisses renflouées    Sécurité routière : Un plan stratégique pour Marrakech    Médicaments : Mise sur le marché d'un nouveau traitement contre le VIH    SIAM 2016: Ouverture au grand public    Alliance électorale : Le PJD et le MP se concertent    Mohammed VI entame une visite de travail au Qatar    Papa Wemba    Le monde a perdu son dernier Prince !    Jamie Cullum : Un extraterrestre au Jazzablanca !    Lafarge Maroc : 30.000 participants à la tombola    Le PJD et le MP confirment leur alliance jusqu'après les prochaines législatives    Le Kenya se mobilise contre le commerce illégal d'ivoire    Le CESE pour une véritable politique intégrée de protection de l'enfance et des plans d'action déclinés au niveau régional    Iconoclaste...    SIAM 2016 : Les stands à ne pas rater !    Protection de l'environnement : Mesures draconiennes dans les ports    Volte-face américaine ?    Mehdi Carcela dans le viseur du PSV Eindhoven Spécial    Brèves    Les Espagnols de nouveau appelés aux urnes    Statut des femmes: L'écart entre les genres se réduit    Festival international du documentaire    M. Akhannouch décoré à Meknès de la Grand-Croix espagnole du mérite agricole, de la pêche et de l'alimentaire    Eliminatoires CAN U20 : Le Maroc connait son adversaire au 2e tour    Arrivée de SM le Roi Mohammed VI à Qatar    Insolite    L'Atlético assure l'essentiel    Le WAC piégé à Marrakech    Signature d'accords-cadres de partenariat entre le Maroc et la Côte d'Ivoire    Technovation Challenge pour la 2ème année au Maroc à Rabat    De Mistura veut "revitaliser" le cessez-le-feu avec l'aide de Washington et Moscou    L'opposition rassemble des signatures contre Maduro au Venezuela    Prison à vie pour huit personnes accusées de "terrorisme" à Bahreïn    Arrestation à Casablanca de six personnes pour une affaire de vol qualifié, abus de confiance et escroquerie    Davantage de pics d'ozone en raison du réchauffement    Les stars les mieux payées : Woody Harrelson    Des agropoles au service des opérateurs industriels    L'USFP et le PPS réitèrent leur volonté d'assurer l'union de la gauche    La FDT appelle les salariés à manifester en masse contre la politique antisociale du gouvernement    La résolution du Conseil de sécurité sur le Sahara attendue pour aujourd'hui    Hatem Al Iraqi et Waleed Al Shami pour une soirée placée sous le signe de l'excellence    Le Maroc représenté au Festival culturel et littéraire à Grenade    CAN-2016 de futsal : SM le Roi Mohammed VI félicite l'équipe nationale, championne d'Afrique    République tchèque : Soutien à l'intégrité territoriale du Royaume    Ciné Script: 30 millions d'amis    Cinéma marocain : " The sea is behind " de Hicham Lasri    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





IRCAM–Ministère de l'Education nationale : Habib El Malki freine-il l'Amazighité à l'école ?
Publié dans La Gazette du Maroc le 07 - 11 - 2006

Nabil Benabdallah n'est pas le seul membre du gouvernement pris à parti par une majorité des membres de l'IRCAM. Le ministre de l'Education Nationale Habib El Malki et certains membres du gouvernement représentant notamment l'USFP et l'Istiqlal sont mis dans le même sac.
"Reculer pour mieux sauter», avait notamment souligné Habib El Malki, lors de sa traditionnelle conférence de presse, à l'occasion de l'ouverture de la saison scolaire 2006-2007, allusion au retard pris dans le processus de l'enseignement de la langue amazighe dans les établissements scolaires et pour évoquer la nouvelle stratégie de son département tendant à préparer de meilleures conditions d'application et de réussite de cette opération.. Lancée depuis trois années déjà et appliquée dans quelque 300 établissements scolaires touchant presque toutes les régions du Maroc, en particulier le monde rural, la généralisation progressive de la langue amazighe dans les écoles publiques semble avoir du plomb dans l'aile. Plusieurs problèmes restent sans solution notamment en termes de manuels scolaires, de formation des formateurs, de disponibilité des instituteurs et cadres enseignants.
Ce qui ne manque pas d'irriter davantage les membres de l'IRCAM dont bon nombre sont porteurs de projets de création d'écoles et d'instituts d'enseignement privé de l'Amazighe et bien sûr de maisons de production audiovisuels ciblées sur les méthodes d'enseignement de l'Amazighe. Raison pour laquelle, ils se rebiffent et reviennent souvent à la charge pour reprocher à des «milieux occultes» au sein du gouvernement Jettou de retarder, là encore, la généralisation promise de l'Amazighe, à tous les niveaux de l'enseignement à l'horizon 2010 ou 2012.
En définitive, tous les ministres de la Koutla sont taxés d'anti-amazighes par certains membres de l'IRCAM. De Nabil Benabdallah (PPS) le R'bati du PPS, à Habib El Malki, le socialiste, universitaire et député arabophone de Boujaâd.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.