Guardiola : «Xabi et Benatia nous accompagneront »    Chamakh sort sur blessure après un bon rendement    Amrabat revient à Malaga !    Ligue des champions 2014/2015 : La composition des groupes    Le risque de contamination dans un vol est faible    Benkirane représente Sa Majesté le Roi Mohammed VI à la cérémonie d'investiture du président turc    Invasion russe en Ukraine, selon Kiev et Washington    Agadir: Démantèlement d'une bande spécialisée dans les vols à l'intérieur des voitures    A 14 ans, elle met le feu chez elle pour se marier    Rentrée scolaire 2014/2015 : le 10 septembre pour le primaire et le 11 septembre pour le secondaire.    Recensement : Top chrono...    Portrait Mehdi Green : Un enfant du pays    Zenata/Accident de train    ONCF - Casa : 4 heures de panne d'aiguillage. La faute à la Lydec cette fois    Valls déclare sa flamme à l'entreprise    Tiznit: L'argent fait le bonheur de l'économie locale    Le livre : Théocratie populiste, L'alternance, une transition démocratique?    Commencer les cours avant 8h30 est mauvais pour la santé des collégiens et des lycéens    Divers    «Le Samawi» ou quand hypnose va de pair avec escroquerie    Insolite    Les résultats du Conseil supérieur de la magistrature auraient lésé plus d'un magistrat    Au pied d'un glacier, des sexagénaires nagent dans des eaux polaires    Mission impossible pour les usagers de l'autoroute Marrakech-Agadir    Un pactole de 100 millions de dollars devrait servir l'emploi et l'amélioration des compétences    Banques participatives, un projet maroco-marocain selon le CESE    Divers sportifs    Trois clubs de l'Elite 1 forcés de débarquer    Oscars d'honneur pour Harry Belafonte, Jean-Claude Carrière et Miyazaki    Bouillons de culture    Le Festival d'Imourane s'invite à la commune rurale d'Aourir    Paix impossible, guerre improbable !    Hicham Mastour, le Messi marocain qui fait rêver les Italiens    Développement et promotion de l'Homme : Deux discours de la méthode    SM le Roi donne l'exemple    Tournage de Mission Impossible : Fermeture du tronçon de contournement de l'autoroute de Marrakech    Maroc- Espagne : Sur la même longueur d'ondes.    1 mort et 32 blessés dans un accident ferroviaire à Mohammedia    Multiplier les visites pour casser le carcan contre le peuple palestinien    Visite de la délégation du PPS en Palestine    Ebola : La RAM maintient ses vols    Gaza, le Maroc débloque la 3e tranche des aides financières    Sécurité, l'Espagne et le Maroc sur la même longueur d'ondes    Gaza célèbre le cessez-le-feu    Tiznit: L'argent fait le bonheur de l'économie locale    Les sanctions contre Téhéran pourraient être levées    7e édition du festival du théâtre arabe du 10 au 16 janvier    Hello Kitty n'est pas un chat...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

YASMINA BADDOU : Ministre de la Santé
Publié dans La Gazette du Maroc le 20 - 10 - 2007


L'ancienne secrétaire d'Etat du gouvernement Jettou a amplement mérité ses nouveaux galons de ministre du pôle très sensible de la Santé au regard du bilan convaincant de son mandat gouvernemental pendant le dernier lustre. C'est que Yasmina Baddou sait tout faire, tellement elle connaît parfaitement les difficultés du terrain social dans le Royaume, en sa qualité de députée et de présidente de la commune urbaine d'Anfa. Dans sa mission de secrétaire d'Etat en charge des questions sociales, de la femme, de la famille et de l'enfant dans le gouvernement Jettou, elle a enrichi une moisson de résultats confortés par son implication soutenue et suivie dans l'action associative et de la société civile. À ces qualités d'une militante nationaliste chevronnée qui a fait ses preuves «tous-terrains», se greffent, incontestablement, des attributs de citoyenneté et de fibre en matière de solidarité sociale dont elle sait à en détenir le secret de la longévité. Yasmina peut se targuer d'avoir multiplié les réalisations dans le gouvernement et fait montre de toute sa volonté de fer pour s'attaquer à une des problématiques les plus épineuses de la société marocaine : la santé publique à laquelle elle compte redonner toutes ses lettres de noblesse en concrétisant la règle démocratique «Le droit aux soins pour tous».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.