Botola Pro Maroc-Telecom D1/28ème journée : Le chassé-croisé, WAC-FUS, se poursuit    IRT-KACM : 0-0 Un nul décevant devant 25.000 spectateurs    Conférence de presse de l'Association Arabe de Volley-Ball : Présentation des Championnats arabes du beach-volley    Agadir abrite un projet international de gestion durable des terres    Le Chaâbi marque le record à Mawazine    Regattin courtisé par Caen    Journées de la jeunesse marocaine à Paris du 27 au 30 mai    Lions de l'Atlas: la raison de l'absence de Regattin    Le juge d'instruction à Salé auditionne un ressortissant tchadien affilié à Daesh    conseil de gouvernement : Code pénal, renouvellement des taxis et télécoms, au menu    The Economist qualifie Ban Ki-moon d'un des pires secrétaires généraux de l'ONU    Travailleurs domestiques : Les amendements de Seddiki «refusés»    Attijariwafa bank élue banque africaine de l'année    aides aux veuves : 50.000 bénéficiaires    Marché de l'immobilier au 1er trimestre 2016 : Les ventes d'appartements et de maisons baissent de 12,1%    Croissance du PIB : Moins de 2% en 2016    8ème rencontre de la cerise d'Aïn Leuh : La production de cerises face aux changements climatiques    Etude de l'observatoire Wafasalaf : Plus de 51% des ménages marocains zappent l'endettement    3ème audience du procès du directeur d'Al Alam: Report au 12 juillet prochain    Message Royal aux participants au premier Sommet Humanitaire Mondial : Appel à plus d'«efficacité » et de « transparence » dans l'action humanitaire internationale    Marraine de la de la Semaine africaine de l'UNESCO : SAR la Princesse Lalla Hasnaa donne le coup d'envoi de l'édition 2016    Droits de l'Homme et intégrité territoriale du Royaume : Le président du PPE réitère le soutien du parti au Maroc    Sommet humanitaire international    Nouvelle vague d'attentats en Syrie    Maître Gims en forme «comme jamais» à Mawazine    Lahcen Daoudi, ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres    Les ratés de la sécurité au stade de France    Adversaires jouables pour le WAC en Ligue des champions    Consécration hispano-serbe au tournoi ITF du RUC    Le gouvernement Valls décidé à mettre fin aux blocages des raffineries et dépôts    La zone euro et le FMI s'accordent sur la dette grecque    Divers Economie    La régionalisation au Maroc Des défis liés à la mise en œuvre effective    Réduction des risques de catastrophes naturelles    Les bébés-tortues pris au piège des lumières artificielles    Les neurochirurgiens tiennent leur Congrès national à Essaouira    Divers    Hausse des produits commercialisés de la pêche côtière et artisanale    Spéculations sur l'avenir politique de Ban Ki-moon en Corée du Sud    Natasha Atlas chante et enchante à Mawazine    Le Festival du cinéma social de Tanger souffle sa cinquième bougie    Adele signe un contrat record avec Sony    Boko Haram: Assistance humanitaire : 9,2 millions de personnes concernées    Afrique: Festival de Cannes : Un documentaire poignant donne la parole aux victimes d'Hissène Habré    Actuellement en salles : " Braqueurs " de Julien Leclercq    Ciné Zoom: La violence au cinéma    Cine Script: Avanti la musica !    Le Maroc appelle à plus d'efficacité et de transparence dans l'action humanitaire internationale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





APRÈS L'AMÈRE DEFAITE : Les contradictions de Driss Lachgar
Publié dans La Gazette du Maroc le 22 - 12 - 2007


Nous connaissions l'ancien chef du groupe parlementaire Ittihadie en fin politicien expérimenté au sein des joutes bicamérales et chevronnées dans les rouages dirigeants du parti du démissionnaire Mohamed El Yazghi. Mais nous fûmes, tout simplement, étonnés de découvrir, sur le plateau de l'émission Tiyarat, un Driss Lachgar qui, apparemment, n'a pas encore digéré l'amertume d'une défaite électorale et l'effondrement de l'école cacique de l'USFP. Sinon, pourquoi s'est-il acharné, jeudi dernier sur la seconde chaîne télévisée, en parlant de renouveau partisan en dépit de la crise interne profonde qui n'a fait que commencer ? Ni à dresser courageusement un mea culpa des «dérapages» politiques de la ligne de l'option démocratique tracée par feu Abderrahim Bouabid en 1975 ? Ni du bilan peu reluisant de l'équipe Ittihadie aux commandes exécutives durant les deux formations de l'alternance ? Ni encore plus, pourquoi Lachgar a-t-il assimilé, avec hâte et précipitation la «crise de l'USFP à celle de tout un pays», notamment lorsqu'il tentât de persuader les téléspectateurs que le Maroc vit une «crise d'Etat» ? Avant d'ajouter que «nous sommes en train de bâtir une nouvelle USFP» ? Ah, amertume, quand tu nous tiens…

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.