La magistrature se libère de la tutelle du ministère de la Justice    Jacob Delafon inaugure son showroom de Marrakech    Assurance : Les agents et courtiers en AGO    Gouvernance en Afrique : Le Maroc classé 14 ème sur 52    Meknès : M. l'Ambassadeur du Royaume-Uni visite le centre de médiation social    REGION TADLA AZILAL L'UNESCO décerne le Label « Global Geopark » au Géoparc du M'Goun, au cours d'une cérémonie qui s'est tenue au Canada le 22 septembre 2014    Tourisme: Des assises au goût d'inachevé    Saab va de plus en plus mal    Entretien avec Hassan Baraka, Jeune sportif marocain    Michael Phelps arrêté pour conduite en état d'ébriété    Le Maroc appelle au recensement des populations des camps de Tindouf    Aux Etats-Unis, les fusillades progressent par un phénomène d'imitation    Essaouira se mobilise contre la déperdition scolaire    Et si on passait l'Aid Al Adha dans un hôtel ?    Divers    Don Bigg prend part à Mission Impossible V    Bouillons de culture    20 ans après sa disparition, la légende Hassni reste omniprésente    Insolite    Le Complexe Moulay Abdellah flambant neuf de nouveau    La motivation, ça change tout au PSG    Congrès de la Fédération internationale de hockey à Marrakech    Divers Economie    La Banque populaire et l'ONMT promeuvent la destination Maroc    Le marché mondial dépassera bientôt 100 millions de voitures    Maroc Telecom souhaite investir en Côte d'Ivoire    J'aime, je partage: Musulman, justifie-toi...    Un premier cas d'Ebola confirmé aux Etats-Unis    Dette : l'Argentine poursuit sa stratégie    ONU: les Palestiniens accusent Netanyahu de "manipulation grossière"    Dakhla : 5 personnes arrêtées pour leur implication dans des actes de vandalisme consécutifs au décès d'un détenu    Nabyl Lahlou, perturbateur ou génie incompris    Dracula Untold, en avant-première exclusive à la salle Imax du Morocco Mall    "Masterchef Maroc" à partir du 7 octobre courant sur 2M    Romao de retour : Pourquoi il était parti...    Golf : Répétition de la jugada    Incroyable car vrai ! : A l'insu de Guezzaz, les FAR avaient joué à 12    La proposition d'un colloque mondial, à Oujda, sur les zones frontalières, prend forme    L'Istiqlal et l'USFP en rangs de bataille serrés : Pompiers contre pyromanes    Le mot pour rire: Jamais d'eux sans toi...    Crise libyenne: Première réunion de dialogue "positive", selon l'ONU    Inconstitutionnalité de l'interdiction à certains fonctionnaires de jouir de leur droit syndical    «Il nous reste un long chemin à faire pour ‘'«normaliser'' le Métal au Maroc»    De la chirurgie esthétique au monde des arts plastiques    El Khalfi veut soigner l'image des femmes    Pose de deux prothèses totales de la cheville : Une première au Maroc    Dr F. Weisgerber sur les pistes des Chaouia    Driss Lachguar appelle les Ittihadis à renforcer leur présence lors des prochaines échéances    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

APRÈS L'AMÈRE DEFAITE : Les contradictions de Driss Lachgar
Publié dans La Gazette du Maroc le 22 - 12 - 2007


Nous connaissions l'ancien chef du groupe parlementaire Ittihadie en fin politicien expérimenté au sein des joutes bicamérales et chevronnées dans les rouages dirigeants du parti du démissionnaire Mohamed El Yazghi. Mais nous fûmes, tout simplement, étonnés de découvrir, sur le plateau de l'émission Tiyarat, un Driss Lachgar qui, apparemment, n'a pas encore digéré l'amertume d'une défaite électorale et l'effondrement de l'école cacique de l'USFP. Sinon, pourquoi s'est-il acharné, jeudi dernier sur la seconde chaîne télévisée, en parlant de renouveau partisan en dépit de la crise interne profonde qui n'a fait que commencer ? Ni à dresser courageusement un mea culpa des «dérapages» politiques de la ligne de l'option démocratique tracée par feu Abderrahim Bouabid en 1975 ? Ni du bilan peu reluisant de l'équipe Ittihadie aux commandes exécutives durant les deux formations de l'alternance ? Ni encore plus, pourquoi Lachgar a-t-il assimilé, avec hâte et précipitation la «crise de l'USFP à celle de tout un pays», notamment lorsqu'il tentât de persuader les téléspectateurs que le Maroc vit une «crise d'Etat» ? Avant d'ajouter que «nous sommes en train de bâtir une nouvelle USFP» ? Ah, amertume, quand tu nous tiens…

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.