El Bakkali rate le podium aux Mondiaux juniors d'athlétisme    Bennani présent au GP d'Argentine    Real Madrid: Le président de la Roma monte au créneau pour Benatia    Feyenoord tourne le dos à El Hamdaoui    De grands projets pour la métamorphose de la ville de Salé    De belles perspectives pour les assurances maghrébines    Une nouvelle ligne de crédit accordée par le FMI au Maroc    Progression des engagements hors bilan    Les dépôts en hausse de 3,7%    Liberté conditionnelle de disposer des biens    S.M le Roi : Si le Maroc a connu des avancées tangibles, la réalité confirme que cette richesse ne profite pas à tous les citoyens    Le CESE insiste sur la coordination des politiques économiques et sectorielles et l'institutionnalisation du dialogue social    Le livre : Théocratie populiste, L'alternance, une transition démocratique?    15ème anniversaire de l'accession au Trône de SM le Roi : Un Trône par son peuple et un peuple par le Trône    Le Maroc, «partenaire clé prioritaire» pour l'Espagne    Aïd Al Fitr et Fête du Trône : Nos meilleurs vœux    Palestine occupée : Appel de l'Isesco pour sauver Gaza    Palestine occupée: Israël reprend ses frappes sur Gaza, plus de 1.100 morts palestiniens    L'OMS tire la sonnette d'alarme contre l'hépatite    Entretien avec Mohammed Issoual, Directeur Régional des Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification : Le Haut Atlas marocain, un rendez-vous au royaume de la chasse de tourterelle    Un programme riche et prometteur pour "l'Eté des Oudayas" 2014    Le Festival Volubilis célèbre les musiques traditionnelles du monde    SM le Roi reçoit à Rabat un envoyé du président mauritanien    Lacen Kone, la nouvelle recrue ivoirienne du Wydad    La Roma l'emporte face au Real, accrochage entre Keita et Pepe    Kamal Chafni signe à Casablanca ! Spécial    Maroc : le FMI approuve une seconde ligne de précaution et de liquidité    Les smartphones à grand écran concurrencent les tablettes    Les candidatures pour l'accès au baccalauréat professionnel sont ouvertes    Divers    Le pourquoi d'un spécial    La constitution : les valeurs universelles consacrées    Première édition de Visa For Music    Eliminatoires CAN 2015 cadets : Maroc-Guinée le 3 août    IMF Executive Board Approves US$5-Billion Arrangement for Morocco Under the Precautionary and Liquidity Line    El Jadida 24 vous souhaite Aîd Moubarak Saîd    15 ans de règne    L'écrivain marocain Abderrahim El Moudden est décédé aux pays bas    Gaza : Israël reconnaît avoir tiré sur une école de l'ONU    L'Espagne demande à ses ressortissants de quitter la Libye    Terrorisme : un Jihadiste français arrêté à Tanger    Un immense réservoir de carburant brule toujours en Libye    Nabila Kilani rejoint Al HURRA TV    Aïd Al-Fitr : Grâce Royale au profit de 277 personnes    Aïd al-Fitr célébré mardi au Maroc    Le programme complet du Moussem Moulay Abdellah Amghar du 08 au 16 Août 2014    Laâyoune ; Cervantès s'installe au Sahara marocain    Casablanca : L'art déco, ressuscité avec le Tram, revalorise «l'oublié» casablancais    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

APRÈS L'AMÈRE DEFAITE : Les contradictions de Driss Lachgar
Publié dans La Gazette du Maroc le 22 - 12 - 2007


Nous connaissions l'ancien chef du groupe parlementaire Ittihadie en fin politicien expérimenté au sein des joutes bicamérales et chevronnées dans les rouages dirigeants du parti du démissionnaire Mohamed El Yazghi. Mais nous fûmes, tout simplement, étonnés de découvrir, sur le plateau de l'émission Tiyarat, un Driss Lachgar qui, apparemment, n'a pas encore digéré l'amertume d'une défaite électorale et l'effondrement de l'école cacique de l'USFP. Sinon, pourquoi s'est-il acharné, jeudi dernier sur la seconde chaîne télévisée, en parlant de renouveau partisan en dépit de la crise interne profonde qui n'a fait que commencer ? Ni à dresser courageusement un mea culpa des «dérapages» politiques de la ligne de l'option démocratique tracée par feu Abderrahim Bouabid en 1975 ? Ni du bilan peu reluisant de l'équipe Ittihadie aux commandes exécutives durant les deux formations de l'alternance ? Ni encore plus, pourquoi Lachgar a-t-il assimilé, avec hâte et précipitation la «crise de l'USFP à celle de tout un pays», notamment lorsqu'il tentât de persuader les téléspectateurs que le Maroc vit une «crise d'Etat» ? Avant d'ajouter que «nous sommes en train de bâtir une nouvelle USFP» ? Ah, amertume, quand tu nous tiens…

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.