Foued Chafik pour LDA: "Ne pas réitérer les mêmes erreurs" Spécial    Les pharmaciens s'initient à la démocratie    Le Masi consolide à plat    Les déboires de la Chine au G20 Finances    Agadir/Tourisme: Le marché intérieur sauve la mise    Les étudiants en médecine boycottent la rentrée    «Les enfants perdus de Casablanca»,    Marrakech-Tensift-Al Haouz : L'habitat détrône le tourisme    Divers    La publicité pour les jeux d'argent désormais interdite par la loi    Présentation à Amman de l'expérience marocaine en matière d'intégration de l'approche genre    Divers    Le spectre du Coronavirus plane sur La Mecque    Un jeune décède dans les locaux de la gendarmerie à Oued Amlil    Le Maroc à l'heure des communales et des régionales    Pourquoi Justin Bieber a pleuré aux MTV Video Music Awards    Booba blessé au crâne par Dam16    Andrew Garfield n'a pas aimé jouer Spider-Man    Zakaria Hamadi (Milan AC), plus marocain que n'importe qui    Nouveau plan royal pour lutter contre la pauvreté dans les communes rurales les plus démunies    Les cliniques juridiques ciblent les populations défavorisées    Le Plan national de l'eau nécessitera plus de 200 milliards DH à l'horizon 2030    De grâce Catherine Graciet, séchez vos larmes !    Les Lions s'envolent aujourd'hui pour Sao Tomé    Festival L'Boulevard : 20 groupes sélectionnés pour le tremplin    Film documentaire à Asilah : La Chine à l'honneur de la troisième édition du festival    L'argent sale brouille le jeu des élections dans la région    «Les candidats du PPS étaient quasiment les seuls à faire eux-mêmes du porte à porte»    Mama Oughanem, mère de Mahtat Rakass, n'est plus    Turquie: quatre policiers tués dans l'explosion d'une bombe dans le sud-est    Coupe du Trône : KAC Kénitra bat Wydad de Casablanca    La FRMB fête les boxeurs marocains sacrés aux Championnats d'Afrique seniors    chirurgie mini-invasive : 3 questions au Dr Anis Achergui    Le Maroc bon élève    Opportunités d'affaires assurées chez CEED Morocco !    un vote sanction : 3 questions à Ahmed Bouz, politologue    Implication et rôle accrus du Parlement dans le processus budgétaire    Budget fondé sur la performance    Nouveau talk-show quotidien en direct : Medi1TV annonce le lancement de «60 minutes pour comprendre»    La Fondation OCP voit grand    Les prix des licences de chasse fixés    Revue de presse du jeudi 03 septembre 2015    Coup d'envoi à Casablanca du championnat du monde des jeunes du sport boules    Coupe du Trône : RB-OCK non joué    La CIA et les forces spéciales à l'oeuvre contre l'EI en Syrie    Casablanca, capitale de l'aviation d'affaires    Série de rapts en Irak    Khalid Bensaria : L'objectif du MCO est de réaliser une bonne saison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

APRÈS L'AMÈRE DEFAITE : Les contradictions de Driss Lachgar
Publié dans La Gazette du Maroc le 22 - 12 - 2007


Nous connaissions l'ancien chef du groupe parlementaire Ittihadie en fin politicien expérimenté au sein des joutes bicamérales et chevronnées dans les rouages dirigeants du parti du démissionnaire Mohamed El Yazghi. Mais nous fûmes, tout simplement, étonnés de découvrir, sur le plateau de l'émission Tiyarat, un Driss Lachgar qui, apparemment, n'a pas encore digéré l'amertume d'une défaite électorale et l'effondrement de l'école cacique de l'USFP. Sinon, pourquoi s'est-il acharné, jeudi dernier sur la seconde chaîne télévisée, en parlant de renouveau partisan en dépit de la crise interne profonde qui n'a fait que commencer ? Ni à dresser courageusement un mea culpa des «dérapages» politiques de la ligne de l'option démocratique tracée par feu Abderrahim Bouabid en 1975 ? Ni du bilan peu reluisant de l'équipe Ittihadie aux commandes exécutives durant les deux formations de l'alternance ? Ni encore plus, pourquoi Lachgar a-t-il assimilé, avec hâte et précipitation la «crise de l'USFP à celle de tout un pays», notamment lorsqu'il tentât de persuader les téléspectateurs que le Maroc vit une «crise d'Etat» ? Avant d'ajouter que «nous sommes en train de bâtir une nouvelle USFP» ? Ah, amertume, quand tu nous tiens…

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.