Elections: Ce qui va changer après le 4 septembre    Elections : Plus de 100 plaintes déjà    L'opposition triomphe aux élections professionnelles    Immatriculation : 3 millions de personnes servies, et 1,5 millions de documents traités annuellement    Commande publique    Les Bourses mondiales restent dans le doute    «Ce qui nous somme»    La guerre des monnaies, un enjeu politique    «Les enfants perdus de Casablanca»Vingtième épisode: Ratonnade dans la médina    27 août 2015 : le jour où le Maroc et la presse se sont affranchis du joug des "médias" occidentaux    UEFA CL: Un duel Benatia-Da Costa en phase poules    HAC: Issam Chebake prolonge jusqu'en 2018    Allaitement maternel : Nestlé prône le sein, même au travail    Kévin Malcuit va signer à Saint-Etienne    Rencontre Tchat Photo à l'Institut français de Casablanca    Deux journalistes américains abattus en direct en Virginie    L'émissaire américain pour la Syrie attendu à Moscou, Ryad et Genève    Israël réplique à un tir de roquette depuis la bande de Gaza    Douze arrestations dans l'enquête sur les explosions de Tianjin    L'insémination artificielle se démocratise au Mali grâce à l'assistance du Maroc    Les préparatifs du championnat des startups marocaines vont bon train    Coupe du Trône    Gad Elmaleh, fervent supporter des Lions de l'Atlas    Karim Benzema insulte des journalistes    La politique de la ville en point de mire    Appel à la création de cliniques juridiques dans toutes les régions du Royaume    Divers    Driss Lachguar à Midelt : L'USFP ne ménagera aucun effort pour que la ville retrouve la place qui lui sied    Sortie de deux nouvelles promotions des attachés de justice    Chris Brown se fait tatouer le crâne    Les excuses de Dr.Dre pas sincères ?    Emmanuelle Chriqui, «guest star» d'une nouvelle série américaine    Imilchil : 9 cas de la maladie du charbon cutané détectés    Afrobasket 2015 : Le Maroc quitte la compétition mais force le respect    ISESCO-UNESCO : Un camp d'excellence scientifique pour jeunes filles à l'UIR    Accidents de la route : Ces chiffres qui font toujours peur    Aéroport international Mohammed V : Le trafic de passagers en hausse de plus de 21%    Incident survenu à l'aéroport d'Agadir : La RAM exhorte les médias d'éviter d'y associer ses avions    Démantèlement d'un réseau de recruteurs pour Da'ech : 13 membres interpellés au Maroc et un autre en Espagne    Poésie spirituelle en peinture    Visitent l'Instance Centrale de Prévention de la Corruption    Label'Vie anime ses actions en bourse    Mourad, aventurier dans l'âme, ouvre sa boutique de jus de fruits en septembre    Le Maroc présente son cinéma engagé en Colombie    Cinéma : L'ESAV Marrakech parmi les 15 meilleures écoles au monde    Eliminatoires CAN 2017: les 25 joueurs retenus    L'ire des habitants de Hay Moulay Rachid    Après des négociations marathon, les deux Corées ont trouvé un accord    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Portrait d'Ahmed Akhchichine : Le pédagogue au service du politique
Publié dans La Gazette du Maroc le 02 - 05 - 2008

Ahmed Akhchichine, 53 ans. Pilier du MTD, ministre de l'Education Nationale, il tombe à point nommé pour secouer le mammouth. Avec comme feuille de route le dernier rapport du Conseil Supérieur de l'Enseignement.
Contrairement à ses collègues du gouvernement, Akhchichine est bien au four et au moulin. Le patron du département le plus sensible du pays, est aussi l'un des patrons du Mouvement pour tous les démocrates (MTD), le mouvement qui perce. Il croit dur comme fer que l'avenir du pays appartient à ceux qui croient en la proximité en politique. Il n'hésite pas à défendre le projet du MTD pour aider les jeunes à s'engager en politique et à trouver leur place dans la société. L'homme bat le pavé avec ses compagnons de route politiques. Le Mouvement de tous les Démocrates est tributaire d'une campagne de communication ciblée. Ce Diplomé en Journalisme de l'ISJ de Rabat, de l'IFP à Paris et docteur en Sciences de l'Information et de la Communication de l'Université de Paris II, fait parfaitement l'affaire. L'homme a également occupé le poste d'enseignant chercheur à l'ISJ à Rabat et à l'ISIC. Consultant International en Communication (UNICEF, FNUAP, OMS, USAID-GTZ…), il est souvent sollicité pour expliquer les tenants et les aboutissants du MTD. Ce pédagogue connaît l'art et la manière. Ce Marrakchi de souche est aussi expert des Nations Unies, chargé des projets de communication et développement en Afrique de l'Ouest. L'ex-directeur général du cabinet d'étude « Leger & Leger » au Maroc (1997-2001), a aussi une fibre du droit de l'hommiste, puisqu'il est membre fondateur du conseil National de l'Organisation Marocaine des droits de l'Homme (OMDH). Directeur Général de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA) de 2003 à 2007. Le 15 Octobre 2007, l'homme est choisi par le Souverain pour s'occuper du département de l'Education Nationale, de l'Enseignement Supérieur, de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique. Sur ce plan là, l'homme est réellement en train de bousculer les choses. Peut-être un peu trop vite pour ce mamouth si fatigué. «Au moment où le ministre de l'Education Nationale, rencontre de sérieuses difficultés avec tout ce que compte l'enseignement comme bras cassés, la majorité des profs constatent que, pour la première fois, un ministre s'intéresse vraiment à l'école», rappelle un enseignant. L'idée développée par Akhchichine, de dépasser l'opposition traditionnelle entre conservateurs et pédagogues de la rénovation est intéressante . Parmi les intentions affichées, quelles sont les priorités ? «Améliorer certes les conditions de travail des enseignants, mais qu'en échange, ceux-ci acceptent de travailler mieux et davantage». Vaste programme !

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.