La fraude sociale fait perdre 45 millions de dirhams à la CNSS    Egypte : les deux fils Moubarak remis en liberté    L'humoriste Tikouta n'est plus    Messages de félicitations de SM le Roi à LL.AA.RR. le Prince Muqrin Ibn Abdelaziz Al Saoud Prince héritier d'Arabie Saoudite et le Prince Mohamed Ibn Nayef Ibn Abdelaziz Al-Saoud, second Prince héritier d'Arabie Saoudite    Tikouta, un jeune artiste marocain s'éteint    Seize morts et 38 blessés dans des incidents en Egypte    Maroc-UE : Futur accord de facilitation des visas: Ne sont concernés que les visas Schengen court séjour    Sahara : Non à l'instrumentalisation de la mission de l'ONU    Recensement des séquestrés de Tindouf: Rapport accablant de l'OLAF qui met l'Algérie et le Polisario face à leurs responsabilités    Police-jeunesse : Une première !    7 conventions et mémorandums d'entente: Attijariwafa bank s'engage avec la Côte d'Ivoire    Charafat Afailal en visite de travail en Palestine    RAS pour le climat des affaires et les conditions de production    Tourisme/ Fitur 2015 : le Maroc à la conquête du marché espagnol    DHJ/RSB: 1-0 Les Jdidis s'imposent dans la douleur !        Marrakech: Riche programme pour les mélomanes    Aides alimentaires et couvertures distribués au profit des victimes    Festival Couleurs de Doukkala : «un pont de la rencontre des cultures» !    Le droit à la couverture médicale de base    Streaming : ICFLIX produira six films marocains en 2015    Hooliganisme dans les stades : Plus de 30 personnes arrêtées à Agadir !    Festival international du théâtre de Tata : Hommage à Zhour Slimani    Les dernières confessions d'un poulet    En amical : Le Maroc affronte, fin mars, l'Uruguay de Suarez et Forlan    Errance    MIM : Les athlètes marocains raflent la mise au Semi-marathon    Protection des droits de l'enfant: Le Maroc peut mieux faire    Le mot pour rire: Inscrivez-vous et après on verra...    Coût de la vie : Le Maroc, plutôt bon marché    Fonds perçus par les huissiers : heureuse la banque qui sera choisie !    Convergence des politiques publiques Les maigres recettes du Gouvernement    DHJ/RSB: 1-0: Les Jdidis s' imposent dans la douleur    Le rôle de l'avocat dans la protection effective des droits de l'Homme    France 24 empêchée de tourner à Rabat    Nouveau plaidoyer contre la peine de mort    News    Le nouveau film de Michael Bay sera tourné au Maroc    Bouillon de Culture    Tétouan rend hommage à Abdelkrim Ouazzani    Des milliers de Yéménites défilent contre les rebelles houthis    L'IZK réalise l'affaire du jour à Fès    Les Khouribguis coiffés au poteau à la maison    Les cancans de la CAN    Le Portugal et la Thaïlande surclassent le Maroc auprès des retraités français    Deux nouvelles planètes aux confins du système solaire ?    Marcher au sein d'un club permettrait d'améliorer sa santé et son moral    Une horde de chiens errants envahit la ferme d'élevage d'autruches de Taourta    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Ahmed Réda Chami : Cartésien…pragmatique
Publié dans La Gazette du Maroc le 02 - 01 - 2009


D'abord, le ministre de l'Industrie et du Commerce a sauvé la mise en comblant une énorme carence du Plan Emergence pour le compléter du volet ciblant aux clusters des nano-bio-micro-technologies étrangement occultés par le fameux Cabinet Mc Kinsey et passés sous silence par l'ancienne équipe aux commandes. Mieux encore, le Plan Impact dédié aux nouvelles technologies doté d'un fonds de 500 millions DH est en phase d'exécution pour accoucher de ses premiers résultats en 2009, les chercheurs ont rappliqué de l'autre rive à ces fins. Ahmed Réda Chami est un excellent marketeur dans les tribunes et forums internationaux et domestiques et un séduisant et convaincant communicateur faisant toujours l'unanimité autour de ses convictions. Celles-ci portent sur l'opérationnalisation régionale des métiers mondiaux du Maroc dont la première plate-forme intégrée, une autre innovation de taille signée Chami, est la métropole casablancaise. Cartésien, il l'est aussi autant qu'il s'avère un pragmatique privilégiant l'action pour se démarquer en faisant la différence avec les tenants de l'attentisme, des effets d'annonce et des conceptualisation discursives récurrentes. Quant à Rawaj pour la modernisation du commerce intérieur, l'aventure le passionne et il est capable de la mener à bout.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.