Air France renforce son offre à destination du Maroc    Casablanca accueille le plus grand avion commercial au monde    Réunions préparatoires au Xème Congrès national de l'USFP    La majorité gouvernementale prend enfin forme    Le Polisario mis en échec à Dakar    Positionner le Royaume et la région de Marrakech comme pôle et destination santé    Le Groupe BCP capte un tiers de l'épargne nationale additionnelle des particuliers locaux    Les réalisations financières de Fenie Brossette en amélioration    Mafia tour    61 tués dans une frappe aérienne à Mossoul-Ouest    News    Le sport en direct, frontière en péril pour les diffuseurs traditionnels    Le Onze national convaincant face au Burkina    Plus de 1200 participants au 32ème Marathon des sables    Exclusif : la lettre de démission de Hicham El Amrani aux Associations nationales affiliées à la CAF    La propagation de la tuberculose se fait toujours inquiétante au Maroc    Arrestation des présumés impliqués dans l'assassinat du parlementaire Abdellatif Merdas    Plus de 8 MDH d'aide attribué à 17 festivals et manifestations    Bensalem Himmich honoré à la Foire internationale du livre de Tunis    Partenariat entre "Juste pour rire" et "Juste pour Agadir"    Exclusif : la lettre de démission de Hicham El Amrani aux Associations nationales affiliées à la CAF    6 partis formeront le gouvernement    La majorité se penche déjà sur le programme gouvernemental    Salon du Sardi ouvre ses portes à Settat    Alstom reçoit 30 élèves de l'EIGSI    LafargeHolcim construit une nouvelle usine au Cameroun    Les priorités du gouvernement El Othmani et ses alliés    Grande Bretagne    Smeia et Casa Fashion Show scellent un partenariat    Le PJD choisit ses candidats au prochain gouvernement    Les jours de Hamid Chabat à la tête de l'Istiqlal sont-ils comptés?    Les VIP ont rendez-vous à Marrakech !    L'Institut des Sagesses du Monde voit le jour    Amical: Victoire du Maroc face au Burkina Faso (2-0)    Arrestation des assassins présumés du parlementaire Abdellatif Merdas    Cameron Diaz envisage l'adoption    Marathon des sables: Zagora et Merzouga prêtes pour le rendez-vous    Evacuations sanitaires: 36 cancéreux sénégalais pris en charge au Maroc    Tuberculose : 31.452 cas notifiés en 2016    L'acteur et homme de théâtre Jamal Eddine Dkhissi n'est plus    Un ex-policier marocain présumé membre de Daech remis par l'Allemagne au Portugal    Et de mille pour Gianluigi Buffon    Casablanca : Un Libyen arrêté pour son implication présumée dans une affaire de trafic de psychotropes    Attentat de Londres : le Roi adresse un Message de condoléances à la Première ministre    Hosni Moubarak libéré    Création de la Fédération Marocaine de la Spéléologie    CNN consacre une émission à l'Université Al Quaraouiyine    Attentat de Londres : trois morts et sept arrestations    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les ministres dans la bataille électorale
Publié dans L'Economiste le 23 - 08 - 2011

Trois mois nous séparent des élections anticipées et l'électrocardiogramme du gouvernement n'est pas encore reparti. A l'exception du ministère de l'Intérieur, les autres départements sont aux abonnés absents. Ils se contentent d'expédier les affaires courantes. Pressés par l'envie de rempiler, la plupart des ministres explorent les possibilités de se présenter aux élections. Surtout depuis le discours royal du 9 mars dernier qui a réhabilité la politique. Ils ont pris conscience que pour figurer dans le prochain gouvernement, la bataille électorale est un passage obligé. Même des novices en politique, comme le ministre du Tourisme Yassir Zenagui, hésitent avant de s'embarquer dans une aventure aux couleurs du RNI à Tanger. Mais son président Salaheddine Mezouar relativise les ambitions: «Attention, il ne faut pas mettre en position des candidats qui partent handicapés même s'ils ont une bonne image». D'autant que les mises en garde du discours royal ont porté sur les candidatures aux prochaines élections. Le changement est conseillé avec le rajeunissement des élites qualifiées et la promotion des femmes. Les états-major des partis ne peuvent ignorer le nouveau cahier des charges, décliné par le Souverain.
Voici un panorama des ministres tentés par les prochaines législatives, en attendant les accréditations officielles:
Côté Istiqlal, Abbas El Fassi a décidé de ne pas se représenter. Les mauvaises langues affirment qu'il cède sa circonscription de Larache à Nizar Baraka. Finalement, le ministre des Affaires économiques et générales renonce à se présenter pour abandonner la tête de liste à Abdallah Bakkali, qui y est conseiller communal.
Yasmina Baddou compte remettre sa candidature en jeu dans la circonscription de Casablanca Anfa. Abdellatif Maâzouz, ministre du Commerce, briguera un mandat de député dans sa ville natale Séfrou où il est déjà président du conseil municipal. Cependant, il risque de rencontrer quelques difficultés avec Azalmat, qui avait quitté l'Istiqlal pour le PAM.
Saâd Alami, en charge de la Modernisation du secteur public, jette l'éponge, surtout depuis sa mésaventure communale de 2009 où il avait perdu la présidence de la municipalité de Chefchaouen.
Quant à Taoufik Hejira, il a trouvé la parade. Son frère Omar est député Istiqlal d'Oujda, sa ville natale. Il se voit mal affronter son frère, qui est aussi président du conseil municipal. Aller se présenter dans une autre ville? «Les Oujdis le prendraient mal», note le ministre de l'Habitat. Karim Ghellab, député de Ben Msik à Casablanca, se représentera, affirme une source du bureau exécutif de l'Istiqlal alors que son cabinet n'est pas si sûr. Abdeslam Mesbahi, secrétaire d'Etat chargé du Développement territorial, compte tenter ses chances à Fès mais attend le feu vert de Hamid Chabat, l'homme fort de la ville. Quant à Abdelkebir Zahoud, secrétaire d'Etat à l'eau et l'environnement, il ne veut pas y aller.
Au RNI, le président Salaheddine Mezouar compte se présenter pour la première fois. Son dévolue s'est portée sur sa ville natale, Meknès, précisément dans la circonscription de Alami Tazi, l'ex-ministre du Commerce et d'industrie, aujourd'hui décédé. Idem pour Anis Birrou qui prévoit de tenter sa chance à Berkane, sa ville natale. Le choix de Moncef Belkhayat s'est porté sur Casablanca. Aziz Akhannouch est donné candidat dans sa région Agadir. Amina Benkhadra ne semble pas être tentée par une circonscription locale. Par contre, la ministre de l'Energie ne dirait pas non pour la conduite de la liste nationale du RNI. Cette éventualité provoquerait une pluie de contestations féminines sur la tête du président Mezouar.
A l'USFP, on ne voit pas comment Driss Lachgar abandonne sa circonscription favorite qu'est Youssoufia à Rabat. Le ministre des Relations avec le Parlement et membre du bureau politique du parti a déjà commencé à bouger pour reprendre son siège perdu lors des législatives de 2007.
Jamal Rhmani hésite. Le ministre de l'Emploi et la formation professionnelle s'était déjà présenté à Salé, mais sans succès. Mohamed Reda Chami, en charge du Commerce et de l'industrie, sera candidat à Fès. Idem pour Mohamed Ameur qui veut tenter ses chances dans la même région. Quant à Bensalem Himmich, ministre de la Culture, il ne se présente pas.
Le Mouvement Populaire n'est pas en reste. Mohand Laenser se présentera dans son fief Immouzer Marmoucha. Mohamed Ouzzine, secrétaire d'Etat au ministère des Affaires étrangères, tentera sa chance à Dar Ifrane, dans la province d'Ifrane. A noter que ces derniers temps, d'anciens ministres du parti mettent la pression sur le secrétaire général. Non pour obtenir une accréditation et se présenter aux élections, mais pour figurer visiblement sur la liste des ministrables.
Au PPS, Nezha Skalli et Khalid Naciri ne semblent pas tentés par les élections. Nezha Skalli est allergique à la circonscription locale. La tête de liste nationale? Le parti n'y est pas favorable. Déjà en 2007, Nezha Skalli avait jeté l'éponge après que la direction du PPS lui ait refusé la tête de liste pour la confier à Gajmoula.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.