Botola Pro Elite-1 : Belle remontée de l'IZK et du CAK    Compétitions africaines : Oui pour le MAT, non pour la RSB    Les femmes dans la rue le 8 mars    Le PJD compte énormément sur sa jeunesse pour les prochaines élections    Une rencontre de haute facture    Situation de la femme au Maroc: Des diagnostics contradictoires, entre politiques et société civile    Festival national du film de Tanger : La cinéaste maroco-irakienne Tala Hadid décroche le Grand prix    Mawazine : Le duo P-Square sur la scène Bouregreg à Rabat    «Vous cherchez une femme de ménage ?»    Les urgentistes marocains ont pu relever les défis, soutenir et accompagner toutes les réformes du secteur de la santé    Engagement public-privé contre la faim cachée : Étude sur la consommation du lait fortifié en vit A et D3, Fer et Iode sur le statut nutritionnel des élèves    Ciné - Script: Le festival dans tous ses états    de Khadija Leclere    Elite-Pro/21ème Journée : CAK-KAC : 2-1 : Mohammed Ounajem « Super Ka » atomise les Kénitréens    Evona, les Winners et le temps perdu : Nayda ...    États-Unis/ Baisse du potentiel des forces armées    Le Da'echien « Jihadi John » identifié    Le patron de l'OMC au Maroc les 8 et 9 avril    ADEREE et ADM signent une convention de partenariat    Syrie: Les Kurdes repoussent Da'ech    Lancement de la 9ème édition de « Tremplin Maroc »    Holcim-Lagarge : la fusion lancée au Maroc après le regroupement à l'international    L'horreur !    Première hausse mensuelle depuis juin    Maroc - France / Consolidation de la coopération sécuritaire    Le Maroc derrière l'Afrique du Sud et l'Egypte    Casablanca finance City conclut un accord avec l'API du Burkina    Des investissements étrangers record en 2014    Suite à ses propos diffamatoires portant atteinte à l'honneur du Maroc / Citation à comparaître de Zakaria Moumni devant un tribunal parisien    Hamid Chabat invité de « 90 mn pour convaincre » sur Médi1 TV / La politique de proximité de l'Istiqlal lui vaut l'adhésion de 10.000 nouveaux membres par mois    Algérie : Tension au Sud au lendemain des premiers affrontements déclenchés par le gaz de schiste    Indemnités de logement en faveur des agents de l'autorité    Nouvelles arrestations dans l'affaire de saisie de 226 kg de cocaïne à Marrakech    Abelouach s'adjuge la 2ème étape    Insolite    Chez ces gens-là...    Incendie dans le dépôt d'une société à Casablanca    Le tabac rétrécit le cerveau    Deux horloges qui ne dérivent que d'une seconde en 16 milliards d'années    Top 20 des sportifs les mieux payés en 2014    Divers    Menacées d'expulsion, une Marocaine et sa fille de 2 ans autorisées à rester en Suisse    Retenues sur salaires des fonctionnaires à leur insu Une décision arbitraire vivement dénoncée par Abdelhamid Fatihi    Mohamed Sabri : La centralisation, source d'importants retards pour le traitement des dossiers d'investissement    Royal Air Maroc et JetBlue signent un accord de partage de Codeshare    La nécessité de promouvoir la coproduction cinématographique entre le Maroc et l'Espagne    Abdelilah Hamdouchi : L'art de l'écriture cinématographique reste le maillon faible du cinéma national    Le calendrier du processus électoral dévoilé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Agadir: Kayouh tâte le pouls des artisans
Le ministre fait le point sur l'alphabétisation fonctionnelle Un programme de commerce équitable à l'étude
Publié dans L'Economiste le 27 - 02 - 2012

«Les cours d'alphabétisation ont changé ma vie. Auparavant, je ne savais pas écrire, aujourd'hui, je suis en mesure de remplir un chèque, et cela me motive pour développer mon activité». Ces quelques mots d'un artisan quingénaire de la commune d'Aourir traduisent
les petites transformations d'un programme d'alphabétisation sur toute une activité.
Le sujet était au cœur du débat vendredi dernier à Agadir lors d'une rencontre entre Abdessamad Kayouh, le nouveau ministre de l'Artisanat et la profession. Un meeting sur l'alphabétisation fonctionnelle et le renforcement des capacités professionnelles des artisans, organisé par le département de l'Artisanat en partenariat avec l'Agence du partenariat pour le progrès (APP). Et ce, dans le cadre du programme MCA-Maroc financé par le Millennium Challenge Corporation (MCC).
De l'avis des institutionnels ce programme avance bien. Le volet alphabétisation fonctionnelle est même bouclé. Ce dernier a ciblé 30.000 artisans à l'échelle nationale. Aussi la rencontre de vendredi dernier avait pour objectif de sensibiliser les artisans à adhérer à la démarche mais aussi d'évaluer ce qui a été réalisé. Pour le ministre, c'était l'occasion aussi de les écouter.
Il prône en effet la concertation pour avancer sur les chantiers et satisfaire les besoins des artisans. La priorité aujourd'hui est de mettre en place le commerce équitable dans le secteur pour que le mono-artisan bénéficie véritablement du fruit de son travail. Ce dossier est aujourd'hui en phase d'étude, précise-t-il. Il est question aussi de trouver des solutions au problème de l'approvisionnement en métal argent des bijoutiers notamment de Tiznit.
Cette activité étant un des principaux secteurs de cette ville. Par conséquent, il est indispensable aujourd'hui pour les ministères des Mines et des Finances de trouver une issue à ce frein au développement de la filière car ce problème d'approvisionnement encourage l'importation informelle.
Chantiers
Pour le ministre Abdessamad Kayouh, il y a du pain sur la planche. Le contrat-programme qui court jusqu'en 2015, devrait être renforcé d'une manière globale par la mise à niveau de l'élément humain, la couverture sociale, l'accès au financement et aux intrants et la réglementation des métiers de l'artisanat… A l'ordre du jour également, l'aménagement des zones d'activité dédiées à l'artisanat. La tutelle est appelée aussi à défendre la spécificité des produits de l'artisanat, notamment en luttant contre la contrefaçon. Ce qui nécessitera la mise en place de normes, de labels de qualité et un système de certification. Au niveau régional, il est question d'apporter quelques amendements à la stratégie du secteur. Une décision prise lors de la rencontre entre les professionnels et la tutelle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.