Ukraine: Poutine évoque pour la première fois un "Etat" pour les régions rebelles    L'Everest à fond de train: un guide promet l'ascension en 42 jours    Le FUS coule le MAT à Tétouan le DHJ comme prévu    Des ralliés à la mère patrie appellent à l'application de l'autonomie interne    Réquisitoire contre juges et procureurs    Mohamed Sassi: Un islamiste averti dans la peau d'un démocrate    Chiens déchaînés et loi en sursis    Le gouvernement marocain face aux experts du Conseil des droits de l'enfant à Genève    C'est fait ! Brad et Angelina se sont passé la bague au doigt    Bouillon de culture    Rentrée scolaire et portefeuilles mis à mal    Première édition du Festival de la sardine à Dakhla    Divers    Le réalisateur Hicham Lasri au forum du Festival du film francophone de Namur    Regragui satisfait de la victoire, El Amri boycotte la conférence    Bammou n'en finit pas d'épater    Coupe d'Afrique 2015 : le Maroc prépare un «plan sanitaire» face à Ebola    Les œuvres de Halima Doua volent à New York    Le FUS sort le MAT de la Coupe du Trône    Un autobus marocain percuté par un poids-lourd en France    A quand l'interdiction du perchloréthylène ?    L'accident ferroviaire de Zenata dû à une «erreur humaine»    La Commission économique pour l'Afrique à Marrakech    Coup d'envoi ce lundi    Et si l'éternité pouvait exister...    Musée du Louvre : Voyage initiatique dans une culture millénaire    Géopolitique dans un salon de coiffure    Arrestation de l'architecte et des responsables de la direction des plans et du contrôle de la commune d'Anfa    Espagne : Del Bosque écarte 8 mondialistes de sa liste officielle    Israël interdit à la direction du PPS d'entrer à Gaza    Terrorisme : mise en détention à Salé d'un ancien jihadiste et son fils    Tanger : un subsaharien tué dans une rixe, le parquet enquête    Tanger-Med : l'afflux massif des voyageurs sature le port    A 14 ans, elle met le feu chez elle pour se marier    Portrait Mehdi Green : Un enfant du pays    Le risque de contamination dans un vol est faible    Tiznit: L'argent fait le bonheur de l'économie locale    Turquie: Les 12 travaux d'Erdogan    Souss/Recensement: Les jeunes au front office    Au pied d'un glacier, des sexagénaires nagent dans des eaux polaires    Commencer les cours avant 8h30 est mauvais pour la santé des collégiens et des lycéens    Paix impossible, guerre improbable !    Développement et promotion de l'Homme : Deux discours de la méthode    Maroc- Espagne : Sur la même longueur d'ondes.    Multiplier les visites pour casser le carcan contre le peuple palestinien    Gaza, le Maroc débloque la 3e tranche des aides financières    Sécurité, l'Espagne et le Maroc sur la même longueur d'ondes    Les sanctions contre Téhéran pourraient être levées    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Agadir: Kayouh tâte le pouls des artisans
Le ministre fait le point sur l'alphabétisation fonctionnelle Un programme de commerce équitable à l'étude
Publié dans L'Economiste le 27 - 02 - 2012

«Les cours d'alphabétisation ont changé ma vie. Auparavant, je ne savais pas écrire, aujourd'hui, je suis en mesure de remplir un chèque, et cela me motive pour développer mon activité». Ces quelques mots d'un artisan quingénaire de la commune d'Aourir traduisent
les petites transformations d'un programme d'alphabétisation sur toute une activité.
Le sujet était au cœur du débat vendredi dernier à Agadir lors d'une rencontre entre Abdessamad Kayouh, le nouveau ministre de l'Artisanat et la profession. Un meeting sur l'alphabétisation fonctionnelle et le renforcement des capacités professionnelles des artisans, organisé par le département de l'Artisanat en partenariat avec l'Agence du partenariat pour le progrès (APP). Et ce, dans le cadre du programme MCA-Maroc financé par le Millennium Challenge Corporation (MCC).
De l'avis des institutionnels ce programme avance bien. Le volet alphabétisation fonctionnelle est même bouclé. Ce dernier a ciblé 30.000 artisans à l'échelle nationale. Aussi la rencontre de vendredi dernier avait pour objectif de sensibiliser les artisans à adhérer à la démarche mais aussi d'évaluer ce qui a été réalisé. Pour le ministre, c'était l'occasion aussi de les écouter.
Il prône en effet la concertation pour avancer sur les chantiers et satisfaire les besoins des artisans. La priorité aujourd'hui est de mettre en place le commerce équitable dans le secteur pour que le mono-artisan bénéficie véritablement du fruit de son travail. Ce dossier est aujourd'hui en phase d'étude, précise-t-il. Il est question aussi de trouver des solutions au problème de l'approvisionnement en métal argent des bijoutiers notamment de Tiznit.
Cette activité étant un des principaux secteurs de cette ville. Par conséquent, il est indispensable aujourd'hui pour les ministères des Mines et des Finances de trouver une issue à ce frein au développement de la filière car ce problème d'approvisionnement encourage l'importation informelle.
Chantiers
Pour le ministre Abdessamad Kayouh, il y a du pain sur la planche. Le contrat-programme qui court jusqu'en 2015, devrait être renforcé d'une manière globale par la mise à niveau de l'élément humain, la couverture sociale, l'accès au financement et aux intrants et la réglementation des métiers de l'artisanat… A l'ordre du jour également, l'aménagement des zones d'activité dédiées à l'artisanat. La tutelle est appelée aussi à défendre la spécificité des produits de l'artisanat, notamment en luttant contre la contrefaçon. Ce qui nécessitera la mise en place de normes, de labels de qualité et un système de certification. Au niveau régional, il est question d'apporter quelques amendements à la stratégie du secteur. Une décision prise lors de la rencontre entre les professionnels et la tutelle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.