RDV de Casablanca de l'assurance : le Président de Google pour la région EMEA en guest star    Prison : le patrimoine immobilier attire les investisseurs    Youssef Mamou, Directeur marketing de Samsung Electronics Maroc : «Les prix des S6 et S6 Edge seront plus compétitifs par rapport à l'Europe»    Déontologie: le coup de gueule de l'Ordre des médecins    Des projets structurants pour le Sahara    La baisse se poursuit    Tanger Le plus ancien golf du Maroc fête ses 100 ans    URGENT / Une alerte à la bombe impose à un avion turc d'atterrir à Casablanca    Journées du Patrimoine    News    Benky realpoliticien ?    Rebonds : Bémols    Deux Marocains viennent d'entrer au "Young : Global Leaders 2015"    La promotion de la capitale du Souss passée au crible    Les partis politiques marocains réitèrent leur solidarité avec la Tunisie    La presse uruguayenne se fait écho de la bonne prestation des Lions de l'Atlas    Trophée Hassan II et Coupe Lalla Meryem de golf    Divers sportifs    Bisbilles maroco-espagnoles à propos du séjour de Zapatero à Dakhla    Les hommes sont plus motivés que les femmes pour faire du sport    Le glaucome affecte près de 500.000 Marocains    Promotion de l'égalité femmes-hommes dans les médias    Tenue des Congrès provinciaux de l'USFP à M'diq-Fnidek et Benslimane    Achraf Beznani remporte le deuxième Prix au Park Arts Fair d'Allemagne    "Fièvres" de Hicham Ayouch, primé au Festival du film oriental de Genève    Les jeunes talents de la scène marocaine en force à Mawazine    Yémen/ Opération « Tempête décisive » : Poursuite des raids aériens contre les Houhis    La Jeunesse Istiqlalienne débat, à Tunis, des mutations démocratiques dans la région    Plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement marchent à Tunis    Un nouveau phare de la science et de la tolérance inauguré par SM le Roi à Rabat : L'Institut Mohammed VI de formation des Imams, morchidines et morchidates: une institution religieuse à dimension internationale    Mohamed Abied bien parti pour succéder à lui-même au poste de secrétaire général: Scène de pugilat au congrès de l'UC    World Series Boxing 11ème journée : Victoire des Atlas Lions face aux Ukrainiens d'Otamans 3 à 2    Amical/ Burkina Faso-Maroc : 0-1 : La sélection marocaine olympique s'impose à Ouagadougou    Tennis : En marge du 31ème Grand Prix Hassan II (250 points – 520.000 dollars) : Khalid Outaleb, directeur du tournoi : « Une affiche aux diverses fortunes » : « L'adhésion, le public et les licenciés, reste le leitmotiv du succès »    C'est parti pour la 21ème édition du FCMT    Mawazine-Rythmes du monde : La part belle aux jeunes talents marocains    Barbapappa au festival Oriental du rire    Une défaite «honorable»... !    Listes électorales: fin des inscriptions le 15 avril    Hassan Alfad à la rencontre de son public à Nador    Fès: une bonbonne de gaz tue un homme de plus 80ans et sa femme    Elections, la commission de suivi fait le point    Le Maroc en guerre    Qui fait le trottoir ?    Une clinique espagnole à Laayoune    Le Reporter : 18 ans déjà !    Plantes aromatiques et médicinales : 550 millions de DH à l'export    Tunis enregistre plusieurs succès contre les jihadistes avant sa grande marche    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Agadir: Kayouh tâte le pouls des artisans
Le ministre fait le point sur l'alphabétisation fonctionnelle Un programme de commerce équitable à l'étude
Publié dans L'Economiste le 27 - 02 - 2012

«Les cours d'alphabétisation ont changé ma vie. Auparavant, je ne savais pas écrire, aujourd'hui, je suis en mesure de remplir un chèque, et cela me motive pour développer mon activité». Ces quelques mots d'un artisan quingénaire de la commune d'Aourir traduisent
les petites transformations d'un programme d'alphabétisation sur toute une activité.
Le sujet était au cœur du débat vendredi dernier à Agadir lors d'une rencontre entre Abdessamad Kayouh, le nouveau ministre de l'Artisanat et la profession. Un meeting sur l'alphabétisation fonctionnelle et le renforcement des capacités professionnelles des artisans, organisé par le département de l'Artisanat en partenariat avec l'Agence du partenariat pour le progrès (APP). Et ce, dans le cadre du programme MCA-Maroc financé par le Millennium Challenge Corporation (MCC).
De l'avis des institutionnels ce programme avance bien. Le volet alphabétisation fonctionnelle est même bouclé. Ce dernier a ciblé 30.000 artisans à l'échelle nationale. Aussi la rencontre de vendredi dernier avait pour objectif de sensibiliser les artisans à adhérer à la démarche mais aussi d'évaluer ce qui a été réalisé. Pour le ministre, c'était l'occasion aussi de les écouter.
Il prône en effet la concertation pour avancer sur les chantiers et satisfaire les besoins des artisans. La priorité aujourd'hui est de mettre en place le commerce équitable dans le secteur pour que le mono-artisan bénéficie véritablement du fruit de son travail. Ce dossier est aujourd'hui en phase d'étude, précise-t-il. Il est question aussi de trouver des solutions au problème de l'approvisionnement en métal argent des bijoutiers notamment de Tiznit.
Cette activité étant un des principaux secteurs de cette ville. Par conséquent, il est indispensable aujourd'hui pour les ministères des Mines et des Finances de trouver une issue à ce frein au développement de la filière car ce problème d'approvisionnement encourage l'importation informelle.
Chantiers
Pour le ministre Abdessamad Kayouh, il y a du pain sur la planche. Le contrat-programme qui court jusqu'en 2015, devrait être renforcé d'une manière globale par la mise à niveau de l'élément humain, la couverture sociale, l'accès au financement et aux intrants et la réglementation des métiers de l'artisanat… A l'ordre du jour également, l'aménagement des zones d'activité dédiées à l'artisanat. La tutelle est appelée aussi à défendre la spécificité des produits de l'artisanat, notamment en luttant contre la contrefaçon. Ce qui nécessitera la mise en place de normes, de labels de qualité et un système de certification. Au niveau régional, il est question d'apporter quelques amendements à la stratégie du secteur. Une décision prise lors de la rencontre entre les professionnels et la tutelle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.