La torture en augmentation en Afghanistan selon l'ONU    Tolérance, coexistence et vivre-ensemble, le modèle marocain en vedette à Copenhague    Le Maroc passe le grand oral des droits de l'Homme Liberté d'expression et droits de la femme en tête de liste    Aggravation du déficit commercial de 20,6% au 1er trimestre    Comment Uber a traqué les utilisateurs d'iPhone dans le dos d'Apple    Contrôle et éradication de la Cochenille du cactus au Maroc    La Chine appelle Trump à la retenue vis-à-vis de la Corée du Nord    News    Des Catalans ressuscités terrassent les Madrilènes au Bernabeu    Made in Europe    Le Wydad ravit le derby et file vers le titre    Divers    Les droits économiques et sociaux au travail passés au crible    Insolite : Le trésor était dans le piano    Street Art : Ces chefs-d'œuvre qui embellissent les métropoles marocaines    Remise des diplômes aux lauréats du master international « Banque et Marchés Financiers »    Mélilia remercie El Othmani    Boxe : Rabii s'impose face au Belge Habimana    Le talent à 16 ans    Caftan 2017 : «Hymne à la paix», un thème dans l'air du temps    Finance participative : Bank Al Yousr commence par la vulgarisation    Décès d'une femme suite à une bousculade au niveau du poste-frontière Bab Sebta    Palmeraie Luxury Living livre les jardins de l'Atlas    Décès d'un Marocain à bord d'un avion dans l'espace aérien égyptien suite à une crise cardiaque    Maroc-Cuba : Rétablissement des relations diplomatiques après 37 ans de gel    Entrée illégale de Syriens aux frontières: Le Maroc appelle l'Algérie à assumer ses responsabilités    Mutuelle : La MGPAP interpelle El Othmani    France: Macron et le Pen s'affronteront au second tour    Tanger : Les nouvelles techniques thérapeutiques en diabétologie-endocrinologie mises en avant    Evacuation hélicoptée : Deux personnes sauvées à Nador    En partenariat avec Numa Casablanca: Inwi lance le challenge Emadrassa    Le WAC bat le RCA (1-0) dans le 122e derby Casablancais    Maroc-Chine : Les accords bilatéraux se développent    Finances publiques : Le déficit budgétaire «chute» à 4,4 MMDH    Le BCIJ démantèle une cellule à Tétouan    Comportements inhumains des autorités algériennes à l'encontre des immigrants syriens : Le Maroc déplore leur situation dramatique    Royaume du Maroc- République de Cuba Rétablissement des relations diplomatiques    L'économie marocaine en 2017 selon la Banque Mondiale Croissance du PIB de 3,8%, et l'inflation contenue à moins de 2%    Attaque terroriste de Paris : Message de condoléances de SM le Roi au Président François Hollande    24ème édition du Festival International de la Musique et de la Chanson de l'enfant : De grandes stars pour fêter le retour du Maroc à l'UA    Modernes, gagnez en classiques !    Concours international des jeunes artistes de musique classique à Bakou : Une jeune pianiste marocaine décroche le 1er Prix    Messi ramène le Real sur terre avec son 500e but    Courrier du Nord-Est    L'enseignement supérieur appelé à devenir un espace d'éducation au dialogue constructif et à la réflexion critique    Insolite : A 12 ans, il voulait parcourir toute l'Australie au volant    Le Printemps musical des alizés à Essaouira Du 27 au 30 avril 2017    lutWAC – RCA : Un derby qui éclipse le reste MAT et HUSA : Stopper l'hémorragie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Agadir: Kayouh tâte le pouls des artisans
Publié dans L'Economiste le 27 - 02 - 2012

«Les cours d'alphabétisation ont changé ma vie. Auparavant, je ne savais pas écrire, aujourd'hui, je suis en mesure de remplir un chèque, et cela me motive pour développer mon activité». Ces quelques mots d'un artisan quingénaire de la commune d'Aourir traduisent
les petites transformations d'un programme d'alphabétisation sur toute une activité.
Le sujet était au cœur du débat vendredi dernier à Agadir lors d'une rencontre entre Abdessamad Kayouh, le nouveau ministre de l'Artisanat et la profession. Un meeting sur l'alphabétisation fonctionnelle et le renforcement des capacités professionnelles des artisans, organisé par le département de l'Artisanat en partenariat avec l'Agence du partenariat pour le progrès (APP). Et ce, dans le cadre du programme MCA-Maroc financé par le Millennium Challenge Corporation (MCC).
De l'avis des institutionnels ce programme avance bien. Le volet alphabétisation fonctionnelle est même bouclé. Ce dernier a ciblé 30.000 artisans à l'échelle nationale. Aussi la rencontre de vendredi dernier avait pour objectif de sensibiliser les artisans à adhérer à la démarche mais aussi d'évaluer ce qui a été réalisé. Pour le ministre, c'était l'occasion aussi de les écouter.
Il prône en effet la concertation pour avancer sur les chantiers et satisfaire les besoins des artisans. La priorité aujourd'hui est de mettre en place le commerce équitable dans le secteur pour que le mono-artisan bénéficie véritablement du fruit de son travail. Ce dossier est aujourd'hui en phase d'étude, précise-t-il. Il est question aussi de trouver des solutions au problème de l'approvisionnement en métal argent des bijoutiers notamment de Tiznit.
Cette activité étant un des principaux secteurs de cette ville. Par conséquent, il est indispensable aujourd'hui pour les ministères des Mines et des Finances de trouver une issue à ce frein au développement de la filière car ce problème d'approvisionnement encourage l'importation informelle.
Chantiers
Pour le ministre Abdessamad Kayouh, il y a du pain sur la planche. Le contrat-programme qui court jusqu'en 2015, devrait être renforcé d'une manière globale par la mise à niveau de l'élément humain, la couverture sociale, l'accès au financement et aux intrants et la réglementation des métiers de l'artisanat... A l'ordre du jour également, l'aménagement des zones d'activité dédiées à l'artisanat. La tutelle est appelée aussi à défendre la spécificité des produits de l'artisanat, notamment en luttant contre la contrefaçon. Ce qui nécessitera la mise en place de normes, de labels de qualité et un système de certification. Au niveau régional, il est question d'apporter quelques amendements à la stratégie du secteur. Une décision prise lors de la rencontre entre les professionnels et la tutelle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.