Le Maroc vise la qualification au Mondial    Brèves Internationales    Création d'un ministère délégué chargé des Affaires africaines: Une exigence pour la politique étrangère du Maroc    Etudes supérieures: Le coup de pouce de Bridge to study away    Mohamed Sijelmassi: Une vie au service de la culture    Le WAC plus que jamais déterminé à passer l'obstacle de l'USMA    Babaliste signe son premier million    L'ANP obtient le feu vert pour un emprunt obligataire de 500 MDH    S.M le Roi reçoit l'envoyé personnel du S.G de l'ONU pour le Sahara    Deux vaccins expérimentaux prometteurs contre le virus Ebola    Khamenei met en garde les Etats-Unis à propos de l'accord nucléaire    News    La Chambre des représentants approuve neuf dispositions de son règlement intérieur    Trapero, chef de la police catalane, héros, martyr ou traître à la nation ?    Ligue des champions : Le Real stoppé par Tottenham    Une étape-reine de 65 kilomètres au Tour de France 2018    Divers sportifs    La jaunisse fusarienne du bananier menace le fruit le plus vendu au monde    Insolite : Excédée par le foot    Kiné, ostéopathe ou bien chiropracteur, qui consulter ?    Divers    Plus de 8 millions de touristes ont visité le Maroc à fin août    Les meilleurs films de tous les temps    L'art contemporain marocain sublimé à Paris par l'œuvre d'Ilham Laraki Omari    "Only the Brave" porte à l'écran le dur métier de pompier    Les écoles tenus de publier les noms des enseignants absents    Samaa Marrakech pour les Rencontres et Musiques Soufies    Dentistes, attention aux déchets toxiques !    Le «Daniel Pearl 2017» décerné à une journaliste marocaine    L'ONSSA alerte contre la commercialisation d'une huile d'olives non conforme    El Othmani: «Le remaniement élargi n'est pas à l'ordre du jour»    Dar Al Amane, l'enseigne de la fenêtre participative de la SGMB, déjà opérationnelle    Législatives Autrichiennes: Sebastian Kurz devient le plus jeune dirigeant au monde    Classement FIFA : Le Maroc dans le Top 50    Sanad s'offre un nouveau look    L'amazighe est-il en danger?    RABAT: LE ROI INAUGURE LE CENTRE DE CARDIOLOGIE DE L'HÔPITAL MILITAIRE    TETOUAN: ARRESTATION D'UN TRAFIQUANT EN POSSESSION DE 120 CAPSULES D'HEROINE    Catalogne: Madrid confirme qu'une suspension de l'autonomie est sur la table    L'ONEE met en service de nouveaux modes de paiement électronique    Raqa, Kirkouk : Le problème kurde de Washington    Pour le Qatar, la crise du Golfe a affecté la lutte antijihadiste    HAUSSE DES SALAIRES: LES SYNDICATS POSENT UN ULTIMATUM À EL OTHMANI    Le Salon du cheval d'El Jadida : Une première décennie pleine de succès et de passion    Le Roi Mohammed VI reçoit Horst Kohler    Muséologie: Mehdi Qotbi en voyage d'information à Londres    Festival de la Culture soufie: Le Samaâ, de tariqa en tariqa    Amical : Le Maroc affrontera l'Ecosse fin mars 2018    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Oujda lance un nouveau concept de villas économiques
Publié dans L'Economiste le 28 - 12 - 2016

Pour résoudre la crise qui frappe le secteur de l'immobilier il fallait renouveler les concepts et adapter les prix aux bourses des classes moyennes (Source: AO)
Un nouveau concept immobilier vient d'être lancé à Oujda. Il consiste en des mini-villas socioéconomiques réalisées par une jeune société immobilière qui a fait de l'innovation son cheval de bataille. Le secteur de l'immobilier connaît une crise sans précédent à Oujda car les spéculateurs et certaines grosses entreprises ont provoqué la chute vertigineuse de la demande. La qualité des travaux et le dépassement des délais de livraison en sont les principales causes. Les nouvelles villas proposées s'inspirent du concept économique et social. Elles sont commercialisées à 250.000 DH. Une offre sous forme de petites villas de 70 m2 en duplex individuel (R+1) avec trois chambres, salon, cuisine open, salle de bains et petite cour. L'atout supplémentaire de l'offre réside dans la qualité de sa finition. Un plus qui a encouragé les acquéreurs à s'engager dans des temps record. En moins de 40 jours, 75% de ces villas sont déjà vendues. Un succès qui a poussé plusieurs spéculateurs à vouloir tout acheter. Demande rejetée par la société «Aakar Orient» qui avance que le fait de casser les prix est un atout compétitif pour elle. D'autant plus, elle ne compte pas se contenter à ce premier produit et de se limiter à Oujda. Son objectif est de vulgariser l'acquisition des villas sociales et économiques avec une grille tarifaire qui défie toute concurrence.
La première offre est lancée au niveau de la ville d'Oujda (à Sidi Yahia). Suivront d'autres villes de l'Oriental: Nador, Saïdia et Berkane. La société projette également de lancer la même offre à Casablanca et Rabat. À Bouskoura, elle a déjà réservé des terrains pour la construction de ces villas. Hicham Essghir, directeur général d'Aakar Orient, explique qu'il est possible de résoudre le handicap de la cherté du foncier au niveau des centres urbains en optant pour les périphériques. «Dans les zones périurbaines ou nouvellement ouvertes à l'urbanisation, le prix du mètre carré brut est à 100 dirhams/m2. Ce qui laisse une marge bénéfique importante pour les sociétés immobilières citoyennes. Il suffit que les pouvoirs publics encouragent cette alternative»
En parallèle à ces villas économico-sociales, une autre offre sera lancée en mars prochain. Elle consiste en des villas pour les classes moyennes avec des prix qui gravitent autour de 500.000 DH. Des villas, bâties sur 150 m2 avec 3 chambres, 2 salles de bains, 2 salons, garage, cuisine américaine et 2 petites cours. Cette seconde offre sera développée surtout au niveau des villes de Casablanca et de Rabat.
De notre correspondant,
Ali KHARROUBI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.