Une camionnette fonce dans la foule dans le centre-ville Barcelone : plusieurs blessés    Guelmim-Oued Noun: L'Absurdistan du sud    Attentats de Paris : Les nouvelles révélations sur le rôle de Salah Abdeslam    «Dakhla en couleurs… été 2017», un événement pour les arts plastiques    Hommage à Hamid Kharbouchi au Caire    Championnat du monde junior de karting : Le Marocain Zanfari 2e en Autriche    Grand Prix de Pau de golf : Excellentes performances des juniors marocains    Affaire de corruption et d'extorsion : Deux fonctionnaires de police arrêtés à Marrakech    Opération «Marhaba 2017» : 2,20 millions MRE ont regagné le Maroc via les différents points de passage    Khémisset : Un mort et un blessé dans un accident de la route    Pour Sellami, rien ne sera gagné d'avance lors du match contre l'Egypte    PJD: le parti dévasté par une guerre intestine    Préparation du projet de loi de Finances 2018: Un déficit budgétaire à 3% et un taux de croissance à 3,2%    Plan Maroc Vert : Agenda chargé de Aziz Akhannouch à Ouarzazate    Lions de l'Atlas: fin de la tournée européenne de Hadji et Beaumelle    Le déficit commercial se creuse de plus en plus    La vérité sans détours : Nos adversaires cherchent à porter atteinte à ce qui fait notre force    Parlement: pourquoi une session extraordinaire en septembre    Haj : L'Arabie Saoudite rouvre sa frontière avec le Qatar    A cause de travaux exceptionnels : La gare de Casa-port sera fermée le 20 août à la circulation des trains    Al Hoceima: la vérité sur le transfert de Abdelhafid El Haddad à l'hôpital Mohammed V    Reptiles et insectes venimeux: le Maroc en pénurie d'antidotes    Météo: chaleur, nuages et orages    Horst Köhler succède à Ross comme envoyé personnel du SG de l'ONU pour le Sahara    Des bus en plus pour remplacer le tramway interrompu à Casablanca    L'IRT rétribue les donneurs de sang avec des billets gratuits    Insolite : Ado gouverneur    Démarrage sur les chapeaux de roue pour Liverpool en Ligue des champions    Zidane contrarié par la lourde sanction infligée à Ronaldo    Vers une réduction de la période des transferts en Angleterre    Le désamour grandit entre Trump et les patrons américains    Attentats suicides dans le nord-est du Nigeria : 28 morts et plus de 80 blessés    Lorsque les Hommes intègres parlent du Royaume...    Une délégation parlementaire chinoise au Maroc en septembre prochain    Divers Economie    Une hormone dope mémoire et capacités motrices, un espoir pour Alzheimer    Des "bonnes" marocaines déguisées en épouses    Le savoir-faire artisanal exposé à Ifrane    A Larache, Mohamed Choubi se ressource auprès de Genet et Goytisolo    Exposition au Guatemala d'œuvres de calligraphie arabe d'Abdelhamid Az-zubair    "Dakhla en couleurs... Eté 2017"    «15 Minutes de guerre» de Fred Grivois en plein tournage au Maroc    Divers    Tom Cruis blessé lors d'une cascade de Mission Impossible 6    L'Iran menace de sortir de l'accord de 2015 en cas de nouvelles sanctions américaines    Attaque terroriste à Ouagadougou: message de condoléances du roi Mohammed VI    Décès du grand journaliste et écrivain marocain Abdelkrim Ghallab    Abdelkrim Ghallab, l'un des piliers du mouvement national, n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'INFO
Publié dans L'Economiste le 04 - 01 - 2017

La facture énergétique d'Oujda est passée de 29 à 32 millions de DH en 3 ans. Pour freiner cette hémorragie de dépenses, la commune vient de lancer un appel à manifestation d'intérêt pour la rénovation de son réseau d'éclairage public. En perspective, réaliser des économies crescendo de 5 millions de DH/an à partir de 2018.
Ce n'est pas tout! L'équipe dirigée par Omar Hejira, président de la commune, ambitionne de réduire au minimum de 40% la consommation annuelle liée à l'éclairage public via des techniques respectueuses de l'environnement. «Il est temps d'optimiser la gestion du parc d'éclairage de la ville via des contrats de performance énergétique.
C'est une première étape dans un processus de rationalisation des dépenses pour une ville qui prépare son statut de mairie», confie le président de la commune à L'Economiste. Le réseau actuel d'éclairage public dépasse les 1.800 km avec 38.000 foyers lumineux. Une présence sur plusieurs fronts qui nécessite 12.000 interventions/an pour la réparation et le changement de lampes. Des données à revoir à la hausse avec la création d'un nouveau centre urbain.
Des projets qui engendrent des dépenses supplémentaires pour l'extension du réseau et la tarification galopante (les prix de l'électricité sont passés de 1,02 à 1,3 puis 1,8 DH/kWh.). «Pis encore, au lieu de payer 32 millions DH par an la commune sera obligée de verser une quarantaine de millions de DH/an dans 4 ans si rien n'est fait», souligne Mohammed Mouzouni, chef de service de l'éclairage public. Il précise, par ailleurs, qu'il ne faut pas confondre la facture énergétique de la ville, estimée à 32 millions de DH/an, et les frais du service d'éclairage qui avoisinent les 40 millions de DH/an.
Pour réussir cette nouvelle approche, la commune d'Oujda confiera ce projet à une structure dédiée, à savoir une société de développement local (SDL) qui doit avoir l'expertise des meilleures pratiques internationales et le recours à un financement pérenne et optimisé. D'autre part, la commune doit faire partie de l'actionnariat de la SDL afin d'assurer le contrôle nécessaire à la bonne réalisation du projet.
Ainsi, les actionnaires de la SDL seront la commune, la société d'investissements énergétiques et un opérateur privé en charge du parc d'éclairage public. Cette nouvelle société sera créée dans le cadre du partenariat public-privé et s'engage pour la réalisation de travaux de réhabilitation, renouvellement du réseau d'éclairage public et d'exploitation sur une durée contractuelle. Les frais de réalisation avoisineraient les 155 millions de DH selon une étude réalisée par le service d'éclairage public de la commune.
Critères de choix
L'appel à manifestation d'intérêt, lancé vendredi dernier, consiste à choisir l'opérateur qui garantira la meilleure performance énergétique des équipements existants et nouveaux à travers la SDL. Le marché porte également sur la mise à niveau du réseau, la maintenance et l'exploitation des installations d'éclairage public. Il concerne également la réalisation des travaux de mise à niveau, la restauration du patrimoine et l'élaboration d'un plan lumière de la ville. En parallèle, l'opérateur choisi veillera sur la mise en œuvre d'une maintenance à garantie de résultats (taux de pannes, délais d'intervention, pérennité du patrimoine...) et l'optimisation de la gestion de la fourniture d'énergie (optimisation des contrats de fourniture d'électricité, globalisation des coûts sur la base des puissances installées).
De notre correspondant,


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.