Zaki : «Benatia est réellement blessé»    Le Président al-Sissi au Maroc avant la fin du mois?    Ukraine    Données personnelles    ALERTE Evènements de Tanger: Arrestation de trois personnes soupçonnées d'être directement impliquées dans le meurtre de Charles P. Alphonse Ndour    La question du Sahara et «l'échéance d'avril 2015»    De Bonnes Sources    Accident de train: L'ONCF s'auto-dédouane    Assaidi pour remplacer Odemwingie    Casablanca accueille la seconde édition des Championnats arabes de natation    Sur eBay des votes à vendre pour le référendum en Ecosse    La Banque mondiale fustige l'insuffisance de la réponse à Ebola    News    Cisjordanie : Israël accapare une vaste portion de territoire    La terre a tremblé à Agadir    Le Maroc brille par son absence au Festival international des jeunes des échecs de Gibraltar    Coupe du Trône /16èmes de finale : Les grosses pointures s'en tirent à bon compte    Championnat du monde des jeunes de boxe arabe professionnelle : Rachid Boumalek sacré vainqueur    L'opposition tient réunion au sommet dans les prochains jours    La maire de Zamora se fait tirer les oreilles par la patronne du PP espagnol    Flashs    La majorité des Espagnols contre la tenue d'un référendum en Catalogne    Au Kenya, techniques commando dans le combat contre les braconniers    Divers    Tennis : En Championnats Arabes des «11/12 ans» : Le Maroc (par équipes), l'Egyte (en individuel) et l'Arabie Saoudite (la révélation)    Face au Qatar, Zaki teste son groupe sans ossature    L'économie marocaine: Quelle politique fiscale face à la crise?    Pour une opérationnalisation réussie du Fonds Africa50    Démarrage du recensement général de la population et de l'habitat : Pour une planification efficiente des programmes de développement    L'art au service de l'aménagement urbain et du renouveau civique    L'amazighité, l'autre fiasco du gouvernement    «Gnawa for kids» en solidarité avec les enfants de la rue    Ouarzazate / Arts populaires : Ahouach, un riche patrimoine à sauvegarder absolument    Une aventure « improbable » à Agadir...: L'un est handicapé, l'autre est un peu « fêlée », ils ne se connaissaient pas, mais ils vont passer un séjour ensemble à Agadir !    Des compétences à valoriser    Après la Cour des comptes, le fisc revient à la charge    Avec ou sans pépins ?    La compagnie maintient ses vols vers les pays à risques : La démarche de la RAM soutenue par le gouvernement    Agir pour éviter une catastrophe écologique    Le Maroc appelé à mieux faire    « Plages Propres » de Ciments du Maroc : Cérémonie de clôture de la saison    ANAM : 61 médicaments génériques supplémentaires remboursables    Litige commercial en Mauritanie : RAM précise sa position    Ghanimi élue meilleur médecin arabe au monde    Tanjazz 2014 : Les rendez-vous à ne pas rater    Bouillons de culture    La lune de miel (atypique) de Brad Pitt et Angelina Jolie    La nouvelle grille des programmes de Radio MFM pour la saison 2014-2015 : Conforter le leadership de MFM    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Vignette: Après le 31 janvier, les pénalités
Publié dans L'Economiste le 18 - 01 - 1999

Le délai de paiement de la taxe annuelle spéciale sur les véhicules automobiles court depuis le début du mois de janvier. Les montants de cette taxe varient selon la puissance du véhicule. En cas de retard de versement, des pénalités sont prévues.
AutomobilisteS à vos bourses! Cette période de l'année est synonyme de versement de la taxe annuelle spéciale sur les véhicules automobiles. Pour la majorité des automobilistes, c'est une période peu clémente. Quoi qu'il en soit, les voitures de différentes catégories se préparent à recevoir l'ornement de l'année: le petit autocollant de la vignette. Le délai de paiement est ouvert depuis le premier de ce mois. Une date butoir est fixée par les texte: le 31 janvier passé, des majorations s'ajoutent à la note.
Concrètement, les pénalités de retard représentent 10% du montant de la taxe annuelle spéciale sur les véhicules automobiles (communément connue sous l'appellation de vignette).
Plus le délai de retard de paiement se prolonge, plus les pénalités augmentent. Au-delà de cinq mois de retard, la majoration est de l'ordre de 20% du montant de la taxe. Dépassant les onze mois, la pénalité atteint les 50% du montant de la vignette. Pis encore, si le retard est constaté par procès-verbal, la pénalité est de 100% du montant de la taxe.
Selon l'article 5 du dahir du 13 juillet 1957 instituant cette taxe, celle-ci "couvre le véhicule assujetti pour la période d'imposition même en cas de changement de propriétaire au cours de cette période''. Si le véhicule est vendu pendant la période d'imposition "les cessionnaires successifs sont solidairement responsables du paiement de la taxe et des droits supplémentaires...''. La valeur de la vignette est déterminée en fonction de sa puissance fiscale. Cette dernière est elle-même tributaire de deux autres critères: le type de carburant utilisé et la nature juridique du propriétaire.
Pour un véhicule à moteur essence, dont la puissance est inférieure à huit chevaux, appartenant à une personne physique, ou à des entreprises de location de voiture sans chauffeur, la vignette est fixée à 350 DH. Le même montant est à verser dans le cas d'un véhicule utilitaire (pick-up) à moteur diesel appartenant à des personnes physiques et bénéficiant d'une police d'assurance agricole.
Le montant de la vignette peut augmenter en fonction du nombre de chevaux. Il sera fixé à 3.200 DH dans le catégorie supérieure à 19 chevaux. Si le véhicule est à moteur diesel, la taxe commence à 700 DH pour la catégorie inférieure à huit chevaux. Dans la catégorie dépassant les 19 chevaux la taxe est de 8.000 DH.
En revanche, pour un véhicule inférieur à huit chevaux, mais appartenant à une personne morale, la taxe est de 3.000 DH. Elle passe à 4.500 DH pour un véhicule de puissance égale ou supérieure à huit chevaux (respectivement 6.000 et 9.000 DH pour un moteur diesel).
Néanmoins, les textes prévoient des exonérations. Elles touchent les véhicules destinés au transport en commun de personnes, les utilitaires pesant en charge plus de 3.000 kilos et les automobiles de place ou taxis régulièrement autorisés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.