Il fait l'actu : Tariq Sijilmassi, président du directoire de Crédit Agricole du Maroc    Fraude fiscale: Peine de prison confirmée pour Lionel Messi    Décès de l'acteur britannique Roger Moore, "James Bond"    Campagne agricole : Akhannouch présente le bilan devant le conseil de gouvernement    African Busines Connect : un franc succès et des nouvelles formules !    L'HONORABLE MONSIEUR QOTBI    Insertion des réfugiés au Maroc : Un projet pilote d'auto-emploi en gestation    Défaite du WAC sur la pelouse du FC Zanaco de Zambie (0-1)    Messi et son père condamnés à 21 mois de prison pour fraude fiscale    Rabat: Appel à interdire les prescriptions médicales dans la radio et la télévision    Un mort et sept blessés graves dans un accident de la route entre Marrakech et Ouarzazate    Reportage    Echanges et découvertes    Habib El Malki s'entretient avec les présidents des Assemblées nationales togolaise et malgache    Conseil européen des Ouléma Marocains    Vers l'institutionnalisation de la Commission nationale anti-corruption    La CFCIM s'installe dans nos provinces sahariennes    Hausse des prix des actifs immobiliers au 1er trimestre    Scandale au PSG    Ultime manche du championnat à enjeu financier : Gagner des places et des sous    4ème étape du Srixon Junior Tour de golf    Donner la possibilité aux industries énergivores d'optimiser leur consommation    Médias marocains et migration en débat à Oujda    L'auteur de l'attentat de Manchester serait passé par la Syrie    Le président vénézuélien lance le processus controversé d'assemblée constituante    Divers    Mandats d'arrêt contre 139 employés d'Ankara et de ministères turcs    Algérie: Abdelmadjid Tebboune, nouveau Premier ministre    "SAP Skills for Africa" à l'honneur : Cérémonie de remise des prix à la première promotion de l'Université polytechnique Mohammed VI à Ben Guérir    Driss Chraïbi, terrible et éternel    Tom Cruise confirme que "Top Gun 2" est dans les tuyaux    Message de félicitations de du Roi à M. Driss Lachgar suite à sa réélection à la tête de l'USFP    Rallye du Portugal : Ogier en tête de la WRC    Les lauréats de la première édition des « Moroccan Youtubers Awards » connus    Hommage: Oscar Fullone n'est plus : Adieu «El Profesor»    «Sa3a», une nouvelle série web signée Anouar Mouatassim    Mawazine 2017 : Un million de festivaliers    Abdelhak Khiam se confie à la presse espagnole    SM le Roi préside la présentation du programme de réhabilitation des médersas de Fès    PLF 2017 : Driss Azami Al Idrissi défend l'article 8 bis    Hassad : Al Hoceima sera dotée d'un noyau universitaire multidisciplinaire    Deux alpinistes marocaines au sommet de l'Everest    Coca Cola diversifie son offre    Dix décès dans l'affaire de consommation d'alcool à brûler à El Hajeb    La chambre française crée une antenne à Laâyoune    Insolite : Les corbeaux gardiens    La consommation des fruits à coque réduit le risque de récurrence du cancer colorectal    A la découverte de Safi par Driss Roukhe    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vignette: Après le 31 janvier, les pénalités
Publié dans L'Economiste le 18 - 01 - 1999

Le délai de paiement de la taxe annuelle spéciale sur les véhicules automobiles court depuis le début du mois de janvier. Les montants de cette taxe varient selon la puissance du véhicule. En cas de retard de versement, des pénalités sont prévues.
AutomobilisteS à vos bourses! Cette période de l'année est synonyme de versement de la taxe annuelle spéciale sur les véhicules automobiles. Pour la majorité des automobilistes, c'est une période peu clémente. Quoi qu'il en soit, les voitures de différentes catégories se préparent à recevoir l'ornement de l'année: le petit autocollant de la vignette. Le délai de paiement est ouvert depuis le premier de ce mois. Une date butoir est fixée par les texte: le 31 janvier passé, des majorations s'ajoutent à la note.
Concrètement, les pénalités de retard représentent 10% du montant de la taxe annuelle spéciale sur les véhicules automobiles (communément connue sous l'appellation de vignette).
Plus le délai de retard de paiement se prolonge, plus les pénalités augmentent. Au-delà de cinq mois de retard, la majoration est de l'ordre de 20% du montant de la taxe. Dépassant les onze mois, la pénalité atteint les 50% du montant de la vignette. Pis encore, si le retard est constaté par procès-verbal, la pénalité est de 100% du montant de la taxe.
Selon l'article 5 du dahir du 13 juillet 1957 instituant cette taxe, celle-ci "couvre le véhicule assujetti pour la période d'imposition même en cas de changement de propriétaire au cours de cette période''. Si le véhicule est vendu pendant la période d'imposition "les cessionnaires successifs sont solidairement responsables du paiement de la taxe et des droits supplémentaires...''. La valeur de la vignette est déterminée en fonction de sa puissance fiscale. Cette dernière est elle-même tributaire de deux autres critères: le type de carburant utilisé et la nature juridique du propriétaire.
Pour un véhicule à moteur essence, dont la puissance est inférieure à huit chevaux, appartenant à une personne physique, ou à des entreprises de location de voiture sans chauffeur, la vignette est fixée à 350 DH. Le même montant est à verser dans le cas d'un véhicule utilitaire (pick-up) à moteur diesel appartenant à des personnes physiques et bénéficiant d'une police d'assurance agricole.
Le montant de la vignette peut augmenter en fonction du nombre de chevaux. Il sera fixé à 3.200 DH dans le catégorie supérieure à 19 chevaux. Si le véhicule est à moteur diesel, la taxe commence à 700 DH pour la catégorie inférieure à huit chevaux. Dans la catégorie dépassant les 19 chevaux la taxe est de 8.000 DH.
En revanche, pour un véhicule inférieur à huit chevaux, mais appartenant à une personne morale, la taxe est de 3.000 DH. Elle passe à 4.500 DH pour un véhicule de puissance égale ou supérieure à huit chevaux (respectivement 6.000 et 9.000 DH pour un moteur diesel).
Néanmoins, les textes prévoient des exonérations. Elles touchent les véhicules destinés au transport en commun de personnes, les utilitaires pesant en charge plus de 3.000 kilos et les automobiles de place ou taxis régulièrement autorisés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.