Huddlestone: Taarabt était plus talentueux que Bale et Modric Spécial    L'ONUCI salue le sens d'abnégation des Casques bleus déployés en Côte d'Ivoire    Blaise Compaoré au Maroc    La tenue d'Assises générales pour les Marocains du monde s'impose    Sit-in à Rabat contre les violations des droits de l'Homme par le Polisario    Appel à l'intensification de la lutte contre la corruption    Insolite    Une manche marquée par les derbies de la métropole et de la capitale    Le leader à rude épreuve chez le champion sortant    Divers sportifs    15 films en compétition à la 14ème édition du FIFM    Rabat à l'heure des semaines du film européen    Appel à candidatures pour la participation au FITUF de Fès    Divers    L'AMMAIS organise sa quatrième rencontre sur l'auto-immunité    Les Marocains de plus en plus friands d'antibiotiques    Septième hausse des prix depuis le début de l'année    Les cinq réformes nécessaires dans l'administration publique en Afrique    Triple consécration de Ouarzazate    Activités royales : SM le Roi offre un dîner en l'honneur des personnalités invitées au mariage de SAR le Prince Moulay Rachid    Les supporters du Wydad organisent une caravane médicale à Tétouan    Juventus de Turin : Buffon et Chiellini prolongent    Droits de l'enfant : L'Unicef s'alarme    France : des bandits bloquent un train de marchandises et vident cinq wagons    Freedom is now    Jadal pour la première fois au Maroc    Films à l'affiche au cinéma, semaine du 21 au 28 novembre 2014    Introduction en bourse des Résidences Dar Saada    Entreprenariat    Emploi en Afrique : Casablanca abritera en février 2015 la conférence annuelle    Où est passé capitaine Hassan Shehata    ASE-ASS : 77-94 (35 -50) L'ASS, de bout en bout    Fête nationale de l'Indépendance : Néopatriotisme marocain et devoir de mémoire    Palestine: Israël approuve la construction de 78 logements à Al Qods    Ukraine : 13 morts par jour depuis le cessez-le-feu    Niger : Raid armé dans l'ouest à la frontière avec le Mali    Maroc : quelle volonté de lutter contre la corruption ?    SM le Roi reçoit le Vice-Président américain Joseph Biden : Le Sahara marocain et le renforcement du partenariat stratégique au coeur des entretiens    14ème édition du Festival International du Film de Marrakech : Une édition éclatante de vitalité : 22 nationalités représentées à travers 87 films : 15 longs métrages en compétition    BENI MELLAL Célébration du 39ème glorieux anniversaire de la fête de l'indépendance.    Hajj et Omra 1435 : Certificat de reconnaissance pour la RAM    Octobre 2014, pic mondial de la chaleur    Renforcer les acquis de développement de la ville    Saâd Lamjarred Waël Jassar, deux grandes vedettes de la chanson arabe, animeront les débats    Agenda législatif, 7 lois votées en commission avant fin novembre    «Industrie All» interpelle Benkirane    Effondrement d'une maison à la médina de Marrakech : Quatre personnes grièvement blessées    Une grande première au CHU Ibn Rochd de Casablanca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Vignette: Après le 31 janvier, les pénalités
Publié dans L'Economiste le 18 - 01 - 1999

Le délai de paiement de la taxe annuelle spéciale sur les véhicules automobiles court depuis le début du mois de janvier. Les montants de cette taxe varient selon la puissance du véhicule. En cas de retard de versement, des pénalités sont prévues.
AutomobilisteS à vos bourses! Cette période de l'année est synonyme de versement de la taxe annuelle spéciale sur les véhicules automobiles. Pour la majorité des automobilistes, c'est une période peu clémente. Quoi qu'il en soit, les voitures de différentes catégories se préparent à recevoir l'ornement de l'année: le petit autocollant de la vignette. Le délai de paiement est ouvert depuis le premier de ce mois. Une date butoir est fixée par les texte: le 31 janvier passé, des majorations s'ajoutent à la note.
Concrètement, les pénalités de retard représentent 10% du montant de la taxe annuelle spéciale sur les véhicules automobiles (communément connue sous l'appellation de vignette).
Plus le délai de retard de paiement se prolonge, plus les pénalités augmentent. Au-delà de cinq mois de retard, la majoration est de l'ordre de 20% du montant de la taxe. Dépassant les onze mois, la pénalité atteint les 50% du montant de la vignette. Pis encore, si le retard est constaté par procès-verbal, la pénalité est de 100% du montant de la taxe.
Selon l'article 5 du dahir du 13 juillet 1957 instituant cette taxe, celle-ci "couvre le véhicule assujetti pour la période d'imposition même en cas de changement de propriétaire au cours de cette période''. Si le véhicule est vendu pendant la période d'imposition "les cessionnaires successifs sont solidairement responsables du paiement de la taxe et des droits supplémentaires...''. La valeur de la vignette est déterminée en fonction de sa puissance fiscale. Cette dernière est elle-même tributaire de deux autres critères: le type de carburant utilisé et la nature juridique du propriétaire.
Pour un véhicule à moteur essence, dont la puissance est inférieure à huit chevaux, appartenant à une personne physique, ou à des entreprises de location de voiture sans chauffeur, la vignette est fixée à 350 DH. Le même montant est à verser dans le cas d'un véhicule utilitaire (pick-up) à moteur diesel appartenant à des personnes physiques et bénéficiant d'une police d'assurance agricole.
Le montant de la vignette peut augmenter en fonction du nombre de chevaux. Il sera fixé à 3.200 DH dans le catégorie supérieure à 19 chevaux. Si le véhicule est à moteur diesel, la taxe commence à 700 DH pour la catégorie inférieure à huit chevaux. Dans la catégorie dépassant les 19 chevaux la taxe est de 8.000 DH.
En revanche, pour un véhicule inférieur à huit chevaux, mais appartenant à une personne morale, la taxe est de 3.000 DH. Elle passe à 4.500 DH pour un véhicule de puissance égale ou supérieure à huit chevaux (respectivement 6.000 et 9.000 DH pour un moteur diesel).
Néanmoins, les textes prévoient des exonérations. Elles touchent les véhicules destinés au transport en commun de personnes, les utilitaires pesant en charge plus de 3.000 kilos et les automobiles de place ou taxis régulièrement autorisés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.