12ème rencontre franco-marocaine de haut niveau: Benkirane et Valls boostent les partenariats bilatéraux    Pression maximale sur Joseph Blatter    Faites le plein d'émotions !    «Much loved»: Des cinéastes soutiennent Ayouch    Promotion de la qualité des soins    Valeur ajoutée    FIFA Gate/Mondial 98 : "Si avérée, l'affaire aurait des conséquences", dixit Laenser    Maroc - Guinée-Bissau: Une visite royale pour tourner la page    7 millions de dirhams de médicaments brûlés : Info ou intox ?    Projet Medma2 : Les résultats connus le 2 juin à Rabat    Le président Macky Sall remercie SM le Roi pour «Sa visite exceptionnelle» au Sénégal    Le ministère de la santé rassure : Aucun cas de fièvre Lassa au Maroc    Deux nouveaux masters pour 2015-2016 : L'ESAV fait la promotion de ses lauréats    Un accord financier pour l'achat de biens et de services français    Triangle d'or    Nouvelle stratégie marketing pour la FRMF    Casablanca/tramway, les travaux de la 2e ligne lancés    La BCP, banque africaine de l'année    Tensions aux Bonnes œuvres du cœur    La 6ème édition de Women's Tribune dédiée aux enjeux climatiques    Hassan Bouchachia décroche la Global Initiative reporting initiative    Affaire Ynna Hoding/Fives : Le répit n'aura été que de courte durée    Parlement, lobbying intensif des magistrats    Aéroport de Casa: Arrestation d'une Roumaine pour trafic de cocaïne    Royaume-Uni: La Reine Elizabeth II officialise le référendum sur l'UE    Biennale de Marrakech: «Quoi de neuf là»    L'armée libyenne promet la fermeté pour défendre les autorités face aux milices    News    Le logement pour la classe moyenne bat de l'aile    Divers    Les magistrats du Maroc rejettent les allégations du Syndicat français de la magistrature    Participation du Maroc au Congrès international des huissiers    Les raids sur Sanaa font une quarantaine de morts    Fouad Laroui : Un ingénieur en guest-star chez les ingénieurs    Léon l'Africain s'invite à Fès    "Tomorrowland" s'empare de la première place au box-office    Une mise à jour des médecins concernant l'hépatite    La Reine Elizabeth II annonce un référendum sur l'Union européenne    Scandale à la Chambre d'artisanat de Meknès: Le président accusé d'harcèlement sexuel    Les 30 et 31 mai à Agadir : Tournoi international de Beach rugby    Attentat de Tunis: Un deuxième Marocain interpelé    Le bachot...    Un séisme frappe la FIFA    «Much Loved»: Des réalisateurs marocains s'insurgent contre la censure    L'UE dément tout projet de base aérienne pour drones au Maroc    Suspension et amende pour Boudrika et Hammar    La liste de Zaki    Le Brésilien da Silva et l'Argentin Lanzini pressentis au Wydad    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Vignette: Après le 31 janvier, les pénalités
Publié dans L'Economiste le 18 - 01 - 1999

Le délai de paiement de la taxe annuelle spéciale sur les véhicules automobiles court depuis le début du mois de janvier. Les montants de cette taxe varient selon la puissance du véhicule. En cas de retard de versement, des pénalités sont prévues.
AutomobilisteS à vos bourses! Cette période de l'année est synonyme de versement de la taxe annuelle spéciale sur les véhicules automobiles. Pour la majorité des automobilistes, c'est une période peu clémente. Quoi qu'il en soit, les voitures de différentes catégories se préparent à recevoir l'ornement de l'année: le petit autocollant de la vignette. Le délai de paiement est ouvert depuis le premier de ce mois. Une date butoir est fixée par les texte: le 31 janvier passé, des majorations s'ajoutent à la note.
Concrètement, les pénalités de retard représentent 10% du montant de la taxe annuelle spéciale sur les véhicules automobiles (communément connue sous l'appellation de vignette).
Plus le délai de retard de paiement se prolonge, plus les pénalités augmentent. Au-delà de cinq mois de retard, la majoration est de l'ordre de 20% du montant de la taxe. Dépassant les onze mois, la pénalité atteint les 50% du montant de la vignette. Pis encore, si le retard est constaté par procès-verbal, la pénalité est de 100% du montant de la taxe.
Selon l'article 5 du dahir du 13 juillet 1957 instituant cette taxe, celle-ci "couvre le véhicule assujetti pour la période d'imposition même en cas de changement de propriétaire au cours de cette période''. Si le véhicule est vendu pendant la période d'imposition "les cessionnaires successifs sont solidairement responsables du paiement de la taxe et des droits supplémentaires...''. La valeur de la vignette est déterminée en fonction de sa puissance fiscale. Cette dernière est elle-même tributaire de deux autres critères: le type de carburant utilisé et la nature juridique du propriétaire.
Pour un véhicule à moteur essence, dont la puissance est inférieure à huit chevaux, appartenant à une personne physique, ou à des entreprises de location de voiture sans chauffeur, la vignette est fixée à 350 DH. Le même montant est à verser dans le cas d'un véhicule utilitaire (pick-up) à moteur diesel appartenant à des personnes physiques et bénéficiant d'une police d'assurance agricole.
Le montant de la vignette peut augmenter en fonction du nombre de chevaux. Il sera fixé à 3.200 DH dans le catégorie supérieure à 19 chevaux. Si le véhicule est à moteur diesel, la taxe commence à 700 DH pour la catégorie inférieure à huit chevaux. Dans la catégorie dépassant les 19 chevaux la taxe est de 8.000 DH.
En revanche, pour un véhicule inférieur à huit chevaux, mais appartenant à une personne morale, la taxe est de 3.000 DH. Elle passe à 4.500 DH pour un véhicule de puissance égale ou supérieure à huit chevaux (respectivement 6.000 et 9.000 DH pour un moteur diesel).
Néanmoins, les textes prévoient des exonérations. Elles touchent les véhicules destinés au transport en commun de personnes, les utilitaires pesant en charge plus de 3.000 kilos et les automobiles de place ou taxis régulièrement autorisés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.