Foued Chafik pour LDA: "Ne pas réitérer les mêmes erreurs" Spécial    Les pharmaciens s'initient à la démocratie    Le Masi consolide à plat    Les déboires de la Chine au G20 Finances    Agadir/Tourisme: Le marché intérieur sauve la mise    Les étudiants en médecine boycottent la rentrée    «Les enfants perdus de Casablanca»,    Marrakech-Tensift-Al Haouz : L'habitat détrône le tourisme    Divers    La publicité pour les jeux d'argent désormais interdite par la loi    Présentation à Amman de l'expérience marocaine en matière d'intégration de l'approche genre    Divers    Le spectre du Coronavirus plane sur La Mecque    Un jeune décède dans les locaux de la gendarmerie à Oued Amlil    Le Maroc à l'heure des communales et des régionales    Pourquoi Justin Bieber a pleuré aux MTV Video Music Awards    Booba blessé au crâne par Dam16    Andrew Garfield n'a pas aimé jouer Spider-Man    Zakaria Hamadi (Milan AC), plus marocain que n'importe qui    Nouveau plan royal pour lutter contre la pauvreté dans les communes rurales les plus démunies    Les cliniques juridiques ciblent les populations défavorisées    Le Plan national de l'eau nécessitera plus de 200 milliards DH à l'horizon 2030    De grâce Catherine Graciet, séchez vos larmes !    Les Lions s'envolent aujourd'hui pour Sao Tomé    Festival L'Boulevard : 20 groupes sélectionnés pour le tremplin    Film documentaire à Asilah : La Chine à l'honneur de la troisième édition du festival    L'argent sale brouille le jeu des élections dans la région    «Les candidats du PPS étaient quasiment les seuls à faire eux-mêmes du porte à porte»    Mama Oughanem, mère de Mahtat Rakass, n'est plus    Turquie: quatre policiers tués dans l'explosion d'une bombe dans le sud-est    Coupe du Trône : KAC Kénitra bat Wydad de Casablanca    La FRMB fête les boxeurs marocains sacrés aux Championnats d'Afrique seniors    chirurgie mini-invasive : 3 questions au Dr Anis Achergui    Le Maroc bon élève    Opportunités d'affaires assurées chez CEED Morocco !    un vote sanction : 3 questions à Ahmed Bouz, politologue    Implication et rôle accrus du Parlement dans le processus budgétaire    Budget fondé sur la performance    Nouveau talk-show quotidien en direct : Medi1TV annonce le lancement de «60 minutes pour comprendre»    La Fondation OCP voit grand    Les prix des licences de chasse fixés    Revue de presse du jeudi 03 septembre 2015    Coup d'envoi à Casablanca du championnat du monde des jeunes du sport boules    Coupe du Trône : RB-OCK non joué    La CIA et les forces spéciales à l'oeuvre contre l'EI en Syrie    Casablanca, capitale de l'aviation d'affaires    Série de rapts en Irak    Khalid Bensaria : L'objectif du MCO est de réaliser une bonne saison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Vignette: Après le 31 janvier, les pénalités
Publié dans L'Economiste le 18 - 01 - 1999

Le délai de paiement de la taxe annuelle spéciale sur les véhicules automobiles court depuis le début du mois de janvier. Les montants de cette taxe varient selon la puissance du véhicule. En cas de retard de versement, des pénalités sont prévues.
AutomobilisteS à vos bourses! Cette période de l'année est synonyme de versement de la taxe annuelle spéciale sur les véhicules automobiles. Pour la majorité des automobilistes, c'est une période peu clémente. Quoi qu'il en soit, les voitures de différentes catégories se préparent à recevoir l'ornement de l'année: le petit autocollant de la vignette. Le délai de paiement est ouvert depuis le premier de ce mois. Une date butoir est fixée par les texte: le 31 janvier passé, des majorations s'ajoutent à la note.
Concrètement, les pénalités de retard représentent 10% du montant de la taxe annuelle spéciale sur les véhicules automobiles (communément connue sous l'appellation de vignette).
Plus le délai de retard de paiement se prolonge, plus les pénalités augmentent. Au-delà de cinq mois de retard, la majoration est de l'ordre de 20% du montant de la taxe. Dépassant les onze mois, la pénalité atteint les 50% du montant de la vignette. Pis encore, si le retard est constaté par procès-verbal, la pénalité est de 100% du montant de la taxe.
Selon l'article 5 du dahir du 13 juillet 1957 instituant cette taxe, celle-ci "couvre le véhicule assujetti pour la période d'imposition même en cas de changement de propriétaire au cours de cette période''. Si le véhicule est vendu pendant la période d'imposition "les cessionnaires successifs sont solidairement responsables du paiement de la taxe et des droits supplémentaires...''. La valeur de la vignette est déterminée en fonction de sa puissance fiscale. Cette dernière est elle-même tributaire de deux autres critères: le type de carburant utilisé et la nature juridique du propriétaire.
Pour un véhicule à moteur essence, dont la puissance est inférieure à huit chevaux, appartenant à une personne physique, ou à des entreprises de location de voiture sans chauffeur, la vignette est fixée à 350 DH. Le même montant est à verser dans le cas d'un véhicule utilitaire (pick-up) à moteur diesel appartenant à des personnes physiques et bénéficiant d'une police d'assurance agricole.
Le montant de la vignette peut augmenter en fonction du nombre de chevaux. Il sera fixé à 3.200 DH dans le catégorie supérieure à 19 chevaux. Si le véhicule est à moteur diesel, la taxe commence à 700 DH pour la catégorie inférieure à huit chevaux. Dans la catégorie dépassant les 19 chevaux la taxe est de 8.000 DH.
En revanche, pour un véhicule inférieur à huit chevaux, mais appartenant à une personne morale, la taxe est de 3.000 DH. Elle passe à 4.500 DH pour un véhicule de puissance égale ou supérieure à huit chevaux (respectivement 6.000 et 9.000 DH pour un moteur diesel).
Néanmoins, les textes prévoient des exonérations. Elles touchent les véhicules destinés au transport en commun de personnes, les utilitaires pesant en charge plus de 3.000 kilos et les automobiles de place ou taxis régulièrement autorisés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.