Fonds Innov Invest : Les promesses seront-elles tenues ?    Semaine du cheval: Mowgli saute plus haut    Le BREXIT renforce les incertitudes économiques    Habitat clandestin : Les limites des moyens de lutte des autorités    Un réfugié syrien s'explose près d'un festival en Allemagne    Mezouar à Nouakchott pour le sommet de la Ligue arabe    «La démarche du Maroc est d'un très grand intérêt pour l'Union Africaine»    Santé : Le Maroc a besoin de 6.000 médecins et 9.000 infirmiers    Fellah online : Aires protégées    Murmure coupable    Un réfugié syrien se fait exploser devant un restaurant à Ansbach en Allemagne    Bourse : Les OPCVM et les particuliers à la vente    SAR le Prince Moulay Rachid préside la cérémonie de remise des prix SM de saut d'obstacles    Nador : Des migrants illégaux incendient une forêt !    La filiale tunisienne d'Attijariwafa bank établit un record    Mode : Lane Bryant arrive    Un centre de rééducation et de médecine physique à Marrakech    Zéro «grissage»*    Prisons débordées : La capacité d'accueil dépassée de 300% !    Sit-in à Rabat contre le projet de réforme des régimes de retraite    L'auteur de la fusillade de Munich est un forcené fasciné par Breivik et les tueries de masse    Hillary Clinton fait un choix de raison avec Tim Kaine en tant que colistier    News        Processus de réintégration du Maroc à l'UA : Mettre fin aux manœuvres des adversaires de l'intégrité territoriale    Driss Lachguar fustige le piètre bilan du gouvernement Benkirane    Le FMI approuve une nouvelle Ligne de précaution et de liquidité de 3,47 milliards de dollars au profit du Maroc    De Rome-1960 à Londres-2012, le périple olympique du sport marocain    Le nouveau président du Raja ne sait plus à quel saint se vouer Taoussi devrait être licencié pour faute professionnelle grave    Le Lt-colonel Zacaria Boubouh remporte le championnat du Maroc de sauts d'obstacles    Le LOSC refuse une offre de Watford pour Boufal Spécial    Nantes : Vers un départ de Yassine Bammou    Levée de boucliers des habitants de M'Haïriz contre le Polisario    Disparition momentanée et inexpliquée de Bachir Moustafa Sayed au nord de la Mauritanie    DAR AL MAGHRIB LANCE LES JOURNEES DU MAROC AU CANADA 2016    Evolution de la situation en Turquie : Le gouvernement du Maroc suit avec grande préoccupation    Arrestation à Fès de quatre individus pour vol    Agir sans délai pour faire baisser la mortalité due à l'hépatite virale    Arrestation de plus de 256.000 personnes pour leur implication dans divers crimes    France: Trois Marocains décèdent dans un accident    "Lamb" remporte le Grand prix "Ousmane Sembene" du FCAK    On sait pourquoi Idris Elba ne sera pas le nouveau James bond    L'Inde fait son Festival au Maroc    1er Festival international des Anciennes Médinas : Une civilisation ouverte sur un avenir meilleur    Ciné Script : Sur l'essence du cinéma    Actuellement en salles : " Tarzan " de David Yates    Festival alegria : Pari réussi pour chefchaouen    Audiovisuel: La CARTI s'allie à l'ISMAC    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Driss Lachgar, élu président de la Commission d'enquête sur le CIH
Publié dans L'Economiste le 14 - 07 - 2000

• L'USFP sera le premier à profiter des retombées politiques de l'initiative
L'ACCOUCHEMENT a été difficile. Il a fallu plus d'un mois et demi pour que la Commission d'enquête sur le CIH voie le jour. C'est M. Driss Lachgar, chef du groupe parlementaire de l'USFP, qui a été élu président. Il convoquera une réunion des membres de la commission dans les prochains jours. Objectif: constituer le bureau en choisissant les adjoints du président, le secrétaire et le rapporteur. C'est à partir de ce moment que les travaux pourront démarrer sérieusement. Beaucoup d'espoir est mis dans la personnalité de M. Lachgar. Fin stratège politique, doublé d'un profil de juriste, le président est conscient qu'il doit accélérer le rythme de travail de la commission. Un retard est pris et l'été n'arrange pas les choses. M. Lachgar sait qu'il est très attendu, même par les siens. Les enjeux sont énormes. Il s'agit de galvaniser les troupes, l'échéance du congrès de l'USFP approchant inexorablement. Les calculs sont faits pour en tirer les bénéfices. Le prochain gouvernement en tirera également les dividendes puisqu'il sera épaulé dans sa volonté de moraliser la vie publique.
En attendant, les membres de la commission, au nombre de 23, sont connus. Ils proviennent des différents groupes parlementaires même si l'initiative émane des partis de la majorité. Il s'agit de MM. Driss Lachgar, Ahmed Rih, Mohamed Bekkali et Mustapha Ibahimi pour l'USFP. Le RNI en compte autant: MM. Haj Naânaii, Abdelouahad Chadali, Al Ayachi Khaya et Hassan Arnah-zoun. Quant à l'Istiqlal, il dispose de trois membres: MM. Kha-lil Boucetta, Ahmed Bennis et Tayeb Fechtal. Le MNP sera représenté par MM. Sidi Mohamed Izig, Bouazza Lamrahi et Housseine Afraoui et le MP de MM. Saâd Amaskane, Najib Ouazzani et Saâoudi Zamrag. L'UC a avancé MM. Abdelaziz Messioui, Ahmed Oulbaz et Ali Rahimi. Pour sa part, le PPS a aligné M. Cheikh Bounouar et le FFD M. Abdelbaki Harissi. Quant au Parti du Développement et de la Justice, il a désigné M. Hosseine Kerroumi.
La loi organique relative aux modalités de fonctionnement des commissions d'enquêtes parlementaires, promulguée en novembre 1995, facilite la tâche. Ce texte organise les structures des commissions et la collecte des informations. Sur ce dernier registre, le président de la commission est habilité à ordonner à l'autorité de lui communiquer les documents publics ou privés en rapport avec les faits sur lesquels porte l'enquête. Il peut également convoquer toutes les personnes liées au dossier pour les entendre. Le président de la Commission a aussi le pouvoir de décider de dépêcher des membres de la Commission auprès de personnes qui sont dans l'incapacité de se déplacer pour témoigner. Selon l'article 12, les dispositions du Code pénal réprimant le faux témoignage, la subordination de témoins ou la production de faux sont applicables à ceux qui s'en rendent coupables à l'occasion des procédures en cours devant la Commission.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.