Convention : ADA et CMS veulent soutenir la microfinance    Anghami dispo chez IAM    Le Maroc, les USA et le monde    Le mot pour rire: Yes, they CAN...    Enseignement Lancement de la 2ème session de formation du PAGESM    L'appel à la rescousse des dispensaires ruraux    Inflation – L'enseignement et Fès aux premiers rangs    Energie – Le pétrole au plus bas depuis juin 2012 à New York    A la rescousse de l'investissement industriel    Qatar Airways recrute    Il fait l'actu : Abdellatif Hammouchi, Directeur général de la Surveillance du Territoire (DGST)    LES JDIDIS PREMIERS DEMI-FINALISTES    Le Bayern, reçu par le pape, lui promet un million d'euros    Christophe de Margerie    Affronter l'Etat islamique ou le danger de faire la guerre à moitié    Louardi: Aucun cas d'Ebola enregistré chez les subsahariens du Maroc    Pour se distinguer de son homonyme belge, une commune française change de nom    News    Le Groupe socialiste saisit le chef de l'Exécutif des provocations algériennes    Le Maroc, de plus en plus attractif pour les investissements étrangers    Le protectionnisme peut-il protéger le Cameroun ?    Divers sportifs    Fès tremble à l'idée de recevoir les Militaires    Des billets à prix abordables    Les limites de la responsabilité en Afrique    Poker menteur du député islamiste Mohamed Yatim    Les maux de l'université demeurent les mêmes    A Kaboul, les mariages collectifs anti "bling bling" ont le vent en poupe    Insolite    Le film de guerre "Fury" en tête du box-office    Des troupes russes ouvrent le bal du Festival international de la danse expressive de Fès    Trois films marocains à l'affiche du Festival du cinéma arabe de Bruxelles    Appel au gouvernement pour réagir avec fermeté à cette lâche agression    J'aime, je partage: Criminalité, jeunesse et crise des valeurs    Europe: 101.970 nouveaux titres de séjour délivrés à des Marocains en 2013    Forum de Crans Montana à Genève: Quatre Marocaines nommées leaders du futur    Le MAS se rebiffe...    Marocains du monde : L'enseignement de l'arabe au Canada : Les écoles marocaines, un lien solide avec l'identité    Benkirane invite les patrons à la politique    La comédienne française Isabelle Huppert présidera le Jury Long Métrage    Le mot pour rire: Les élus pathos et les voyages gratos    Un salon sous le signe du tourisme équestre    Aéroport international de Marrakech: Arrestation d'un Franco-algérien en possession de 9 kg de chira    Le Maroc, l'un des dix pays à visiter en 2015    «Takreem Awards» va distinguer à Marrakech l'excellence arabe    Art : Vernissage de l'exposition de l'artiste Abdallah Sadouk    Activités du parti    La Chambre des représentants libyenne s'allie avec Khalifa Haftar    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Driss Lachgar, élu président de la Commission d'enquête sur le CIH
Publié dans L'Economiste le 14 - 07 - 2000

• L'USFP sera le premier à profiter des retombées politiques de l'initiative
L'ACCOUCHEMENT a été difficile. Il a fallu plus d'un mois et demi pour que la Commission d'enquête sur le CIH voie le jour. C'est M. Driss Lachgar, chef du groupe parlementaire de l'USFP, qui a été élu président. Il convoquera une réunion des membres de la commission dans les prochains jours. Objectif: constituer le bureau en choisissant les adjoints du président, le secrétaire et le rapporteur. C'est à partir de ce moment que les travaux pourront démarrer sérieusement. Beaucoup d'espoir est mis dans la personnalité de M. Lachgar. Fin stratège politique, doublé d'un profil de juriste, le président est conscient qu'il doit accélérer le rythme de travail de la commission. Un retard est pris et l'été n'arrange pas les choses. M. Lachgar sait qu'il est très attendu, même par les siens. Les enjeux sont énormes. Il s'agit de galvaniser les troupes, l'échéance du congrès de l'USFP approchant inexorablement. Les calculs sont faits pour en tirer les bénéfices. Le prochain gouvernement en tirera également les dividendes puisqu'il sera épaulé dans sa volonté de moraliser la vie publique.
En attendant, les membres de la commission, au nombre de 23, sont connus. Ils proviennent des différents groupes parlementaires même si l'initiative émane des partis de la majorité. Il s'agit de MM. Driss Lachgar, Ahmed Rih, Mohamed Bekkali et Mustapha Ibahimi pour l'USFP. Le RNI en compte autant: MM. Haj Naânaii, Abdelouahad Chadali, Al Ayachi Khaya et Hassan Arnah-zoun. Quant à l'Istiqlal, il dispose de trois membres: MM. Kha-lil Boucetta, Ahmed Bennis et Tayeb Fechtal. Le MNP sera représenté par MM. Sidi Mohamed Izig, Bouazza Lamrahi et Housseine Afraoui et le MP de MM. Saâd Amaskane, Najib Ouazzani et Saâoudi Zamrag. L'UC a avancé MM. Abdelaziz Messioui, Ahmed Oulbaz et Ali Rahimi. Pour sa part, le PPS a aligné M. Cheikh Bounouar et le FFD M. Abdelbaki Harissi. Quant au Parti du Développement et de la Justice, il a désigné M. Hosseine Kerroumi.
La loi organique relative aux modalités de fonctionnement des commissions d'enquêtes parlementaires, promulguée en novembre 1995, facilite la tâche. Ce texte organise les structures des commissions et la collecte des informations. Sur ce dernier registre, le président de la commission est habilité à ordonner à l'autorité de lui communiquer les documents publics ou privés en rapport avec les faits sur lesquels porte l'enquête. Il peut également convoquer toutes les personnes liées au dossier pour les entendre. Le président de la Commission a aussi le pouvoir de décider de dépêcher des membres de la Commission auprès de personnes qui sont dans l'incapacité de se déplacer pour témoigner. Selon l'article 12, les dispositions du Code pénal réprimant le faux témoignage, la subordination de témoins ou la production de faux sont applicables à ceux qui s'en rendent coupables à l'occasion des procédures en cours devant la Commission.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.