Le projet marocain de collecte d'eau de brouillard primé par l'ONU    Agenda politique    Boeing au Maroc: Les détails d'un mégadeal    Crédit, croissance... les prévisions de BAM    Visite de Merkel au Maroc en 2017    Ali Bongo dans la tourmente    Pétrole : L'Opep trouve enfin une solution    Et la culture dans tout ça?    Un Conseil de gouvernement ce vendredi    CGEM propose "un nouveau pacte économique"    Total Maroc améliore ses marges et ses résultats à fin juin    Le nouveau-né kidnappé à l'Hôpital Harouchi retrouve sa famille    Mustapha Ramid réformé sans avoir rien réformé    La HACA relance les opérateurs médias    Nicolas Sarkozy rattrapé par son passé en pleine course à la primaire    News    Le Congrès s'oppose à Obama sur une loi visant l'Arabie saoudite    L'Atlético trop fort pour le Bayern, le Celtic tient City en échec    Mais qui va enfin dompter les Trois Lions ?    L'OCS et le DHJ prennent option pour le carré final    Les nausées matinales liées à un risque moindre de fausse couche    Insolite : Victime du shopping    Les MCV constituent la première cause de morbidité et de mortalité dans le monde    Transformation digitale Une opportunité pour les économies africaines    Le 3ème Forum de la femme créatrice à Guercif    Reda Allali : Nous vivons dans un délire collectif permanent    Le Maroc élu membre du Comité exécutif de la Fédération internationale des acteurs    Un projet écologique au Sahara marocain remporte le Prix Elan pour le changement climatique des Nations Unies    Le Maroc invité d'honneur du salon du livre du Caire    «Triple A», l'Afrique veut défendre son agriculture à la COP22    SPORTFIVE acquiert les droits de la CAF jusqu'en 2028    Turquie : 32.000 arrestations après le putsch avorté    Assemblée générale de l'AIEA à Vienne : Le Maroc plaide pour le renforcement des capacités des pays du sud    2ème édition du Forum des jeunes leaders: Vision coordonnée pour le développement des pays de l'espace méditerranéen    Le nouveau-né enlevé, retrouve sa famille en présence M. Abdellatif Hamouchi    Chute mortelle d'un jeune homme du balcon de sa chambre d'hôtel à Meknès: La thèse de la mort accidentelle ou du suicide fortement privilégiée    « Ma thèse en 180 secondes » Rabat : Université Mohammed V: La finale internationale aujourd'hui au théâtre Mohammed V    Sidi Slimane : Rentrée Scolaire: Quand l'opération ''1 Million de cartables'' fait la joie des élèves !    Harcèlement sexuel au travail : Ce que dit la loi    Elections: La HACA veille toujours au grain    Le drapeau du Maroc remis au Président du National Press Club de Washington    Le Morocco Royal Tour lance sa 7ème édition    DROIT AU BUT: La bonne gouvernance du mouvement paralympique marocain    Coupe du Trône/Quarts de finale «aller» : MAS–FAR: 0-1 : Des Fassis orphelins, des FAR pétaradants...    Orchestre philharmonique du Maroc : Nouvelle série de concerts «Les religions à l'unisson» à Paris    Le tourbillon Norman s'abbat sur Casablanca    Quand Hicham Berrada interpelle les sens...    Le Salon du Cheval d'El Jadida met en valeur le Cèdre du Moyen Atlas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le statut des administrateurs en cours de finalisation
Publié dans L'Economiste le 22 - 06 - 2001

· Le Département de M'hammed Lkhalifa vient de le soumettre au Ministère de l'Economie et des Finances pour examen et approbation
· Les dispositions du nouveau texte sont similaires à celles du statut des ingénieurs
Le gouvernement est en train de mettre les dernières touches au statut des administrateurs et des administrateurs adjoints. Le Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative a dernièrement soumis la version finale d'un projet de statut au Ministère de l'Economie et des Finances pour examen et approbation.
C'est la première fois que ce corps interministériel, qui regroupe près de 12.000 fonctionnaires, bénéficie d'un cadre juridique propre. C'est une satisfaction en soi pour la Fédération des Associations des Administrateurs de l'Administration Publique au Maroc qui a bataillé dans ce sens depuis sa création en 1998. Le corps des administrateurs ne sera plus régi pas le décret de 1963 propre aux cadres communs aux administrations centrales. “Il ne sera donc plus confondu avec les petits et moyens cadres de l'Administration”, précise le président de la Fédération, Ismaïli Alaoui Driss pour qui le projet est généralement positif.
Le texte introduit un système de classement des administrateurs calqué sur celui des ingénieurs. Cet alignement provient du souci du Département de M'hammed Lkhalifa d'unifier les statuts de tous les corps similaires. C'est une application du principe “à niveau égal, salaire égal”. Les distinctions sur le plan des indemnités se feront selon la spécificité d'exercice de chaque métier (risques professionnels par exemple) et non pas selon le niveau d'instruction. Le système de rémunération est, par conséquent, lui aussi aligné sur celui des ingénieurs (voir tableau).
Le texte contient également de nouvelles dispositions au niveau du recrutement et de la promotion. Il exige le passage d'un examen avant d'accéder au titre d'administrateur ou d'administrateur adjoint. Un diplôme universitaire est par ailleurs requis (au moins une licence). Un fonctionnaire qui grimpe les échelons et les échelles ne peut accéder au titre d'administrateur adjoint en atteignant l'échelle 10. Le texte prévoit la constitution d'une commission d'équivalence chargée de l'examen des nouveaux diplômes. La Fédération a déjà demandé d'y être représentée.
Pour la promotion, le texte impose aux fonctionnaires désireux d'être promus administrateurs de réussir un concours commun. Pour ceux qui veulent accéder au titre d'administrateur principal (hors échelles), ils doivent présenter un mémoire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.