CAN 2017 : la Tunisie décroche le deuxième billet qualificatif du groupe B    Brexit : Un nouveau coup de froid est à craindre    « Changer », une communauté d'acteurs nationaux pour un avenir meilleur    Rabat-Salé-Kénitra va-t-en guerre contre la mendicité et le vagabondage    Le Maroc récompensé par le Prix de l'engagement pour le tourisme durable    Le Programme CleanTech Innovation Challenge récompense trois projets d'innovation    Habib El Malki: Sans collaboration entre les institutions législative et exécutive, il est difficile de répondre aux attentes du peuple marocain    Des journées idylliques à Londres et très chaudes à Bombay    Comment sont-ils devenus milliardaires ? Jack Ma    Valls affrontera Hamon pour représenter des socialistes affaiblis à la présidentielle    Gambie : Yahya Jammeh accusé d'avoir volé 11 millions de dollars à l'Etat    Le Cameroun et le Burkina, les qualifiés de la première poule    Broos content    Aubameyang On avait tout pour se qualifier    Les eaux usées, une alternative contre les pénuries d'eau dans le secteur agricole    Les fourmis ont un GPS très sophistiqué    Un programme de la DGAPR pour augmenter la capacité d'accueil des prisons    L'ONDE souligne l'importance d'associer les enfants à la sensibilisation à leurs droits    Insolite : Chasser le mal à coups de navets    Tourné en partie au Maroc, le dernier Shah Rukh Khan bientôt en salle    "Trainspotting", 21 ans de plus mais toujours fringant    Poursuite de l'examen de l'affaire des accusés de Gdim Izik    CAN-2017 : Le Cameroun et le Burkina en quarts, le Gabon out    Trois joueurs quittent prématurément la CAN    Certification : CASA TRAM certifié ISO 9001    Union Africaine : L'acte constitutif approuvé par le Parlement    La fondation Lydec réhabilite l'étang d'El Oulfa    Vente aux enchères : Halte aux «profiteurs» !    Souss-Massa : Le programme de régulation des effectifs du sanglier continue    Racisme sauce locale    Sommet de l'UA: Le Maroc confiant    Football : Collina désigné président de la commission des arbitres de la FIFA    « Rose » de Camila Aouatefe Lahmani    Fatima Ezzahra El Jaouhari brille dans « Hayati »    Plus de deux millions de personnes contestent l'élection de Donald Trump    WB Africa pousse ses pions sur le continent    Vague de froid : les autorités se mobilisent    Le Maroc 50e dans l'indice de l'innovation    Le Royaume solidaire avec les populations de la République du Soudan du Sud    Ouverture des négociations de paix sur la Syrie à Astana    Crédits et dépôts : Le palmarès des banques marocaines    9.129 candidats stagiaires doivent rejoindre leur poste    CAN 2017 : quatre infos clés à savoir ce lundi    Gambie: l'ancien président Yahya Jammeh a quitté Banjul pour Conakry    Le Polisario se perd dans des gesticulations désespérées : La livraison de l'huile de poisson marocain à la France n'est pas du goût des pantins    Leïla Slimani présente à Paris son roman «Chanson douce»    Casablanca : Hassan Aourid présente son nouveau roman « Cintra »    Manager, communicant et «prince du Raï»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le statut des administrateurs en cours de finalisation
Publié dans L'Economiste le 22 - 06 - 2001

· Le Département de M'hammed Lkhalifa vient de le soumettre au Ministère de l'Economie et des Finances pour examen et approbation
· Les dispositions du nouveau texte sont similaires à celles du statut des ingénieurs
Le gouvernement est en train de mettre les dernières touches au statut des administrateurs et des administrateurs adjoints. Le Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative a dernièrement soumis la version finale d'un projet de statut au Ministère de l'Economie et des Finances pour examen et approbation.
C'est la première fois que ce corps interministériel, qui regroupe près de 12.000 fonctionnaires, bénéficie d'un cadre juridique propre. C'est une satisfaction en soi pour la Fédération des Associations des Administrateurs de l'Administration Publique au Maroc qui a bataillé dans ce sens depuis sa création en 1998. Le corps des administrateurs ne sera plus régi pas le décret de 1963 propre aux cadres communs aux administrations centrales. “Il ne sera donc plus confondu avec les petits et moyens cadres de l'Administration”, précise le président de la Fédération, Ismaïli Alaoui Driss pour qui le projet est généralement positif.
Le texte introduit un système de classement des administrateurs calqué sur celui des ingénieurs. Cet alignement provient du souci du Département de M'hammed Lkhalifa d'unifier les statuts de tous les corps similaires. C'est une application du principe “à niveau égal, salaire égal”. Les distinctions sur le plan des indemnités se feront selon la spécificité d'exercice de chaque métier (risques professionnels par exemple) et non pas selon le niveau d'instruction. Le système de rémunération est, par conséquent, lui aussi aligné sur celui des ingénieurs (voir tableau).
Le texte contient également de nouvelles dispositions au niveau du recrutement et de la promotion. Il exige le passage d'un examen avant d'accéder au titre d'administrateur ou d'administrateur adjoint. Un diplôme universitaire est par ailleurs requis (au moins une licence). Un fonctionnaire qui grimpe les échelons et les échelles ne peut accéder au titre d'administrateur adjoint en atteignant l'échelle 10. Le texte prévoit la constitution d'une commission d'équivalence chargée de l'examen des nouveaux diplômes. La Fédération a déjà demandé d'y être représentée.
Pour la promotion, le texte impose aux fonctionnaires désireux d'être promus administrateurs de réussir un concours commun. Pour ceux qui veulent accéder au titre d'administrateur principal (hors échelles), ils doivent présenter un mémoire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.