Le projet d'électrification des villages Massar Teugue et Yamane Seck revêt une importance capitale    Des milliers de citoyens au meeting présidé par Hamid Chabat à Taounate: Aucune alternative à la réglementation de la culture du cannabis à des fins médicales et esthétiques    Yémen: Raids aériens et combats terrestres    Arabie Saoudite: Un attentat antichiite fait une vingtaine de morts    Soudan du Sud: L' ONU dénonce des combats qui menent à la "catastrophe"    Nezha Bidouane élue présidente de la FRMSP    Elite-Pro/Dernière journée : Le Chabab Rif Al Hoceima assure son maintien    Tournoi de l'UNAF des moins de 16 ans : Rabat hôte de la prochaine édition, du 6 au 12 juin    Expo Milan 2015 : SAR la Princesse Lalla Hasnaa préside la cérémonie officielle de célébration de la Journée nationale du Maroc et inaugure le pavillon du Royaume    Al Hoceima assure le maintien, Khénifra accompagne Khémisset en D2    Percée d'une nouvelle génération de stylistes marocains    Foutez la paix aux artistes !    Eviter la déshydratation    Le maestro de l'afro-beat    SAR la Princesse Lalla Salma préside l'ouverture du 21e Festival de Fès des musiques sacrées du monde    Nabil Benabdellah préside un imposant meeting populaire à Errachidia    Abdellatif Ouammou invité du forum de la MAP ce mardi    Mövenpick annonce son 3ème hôtel au Maroc    « C'est lui ou moi ! »    Expo Universelle Milano 2015: Un Pavillon marocain haut en couleurs    Marché boursier : La Bourse tente l'OPA sur les PME    Education : La réforme est actée    Santé : Louardi défend ses réalisations    À la rencontre des fauconniers de Lakouassem    Le taux de croissance prévu pourrait s'élever à 5%    La Maroc, 1er bénéficiaire des financements de l'AFD    Evaluation des politiques publiques, le Maroc à la traine    Le Marocain Hassan Ahouchar remporte le marathon de Copenhague    Les immigrés clandestins de la capitale spirituelle « Ah ! Si nous pouvions partir ? » Oui mais où ?    Œuvrer d'arrache-pied pour améliorer le niveau technique du volley-ball arabe    Divers    Conférence à Barcelone sur la participation des femmes à la vie économique    Des rebelles touaregs disent avoir capturé 19 militaires maliens    News    La fiscalité locale évaluée par la Cour des comptes    Formation à distance pour plus de 80 diplômes    Les nouvelles formes de violence à l'égard des femmes et des filles    Développement de la migration illégale des mineurs non accompagnés    L'inventeur Majid El-Bouazzaoui récompensé    Divers    Moi, Ramid, je décide Les magistrats dénoncent le diktat du ministre    Les dirigeants du Polisario s'empiffrent à Bruxelles alors que la famine plane sur les camps de Tindouf    L'insubmersible Blatter vogue vers un cinquième mandat    Diam's se dévoile dans «Mélanie, Française et musulmane»    Mawazine, bientôt prêt pour l'apothéose    Saber Rebai enflamme la scène du Festival de Fès des musiques sacrées    Agenda chargé pour Benkirane en Jordanie    Arabie saoudite : Explosion dans une mosquée chiite    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Le statut des administrateurs en cours de finalisation
Publié dans L'Economiste le 22 - 06 - 2001

· Le Département de M'hammed Lkhalifa vient de le soumettre au Ministère de l'Economie et des Finances pour examen et approbation
· Les dispositions du nouveau texte sont similaires à celles du statut des ingénieurs
Le gouvernement est en train de mettre les dernières touches au statut des administrateurs et des administrateurs adjoints. Le Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative a dernièrement soumis la version finale d'un projet de statut au Ministère de l'Economie et des Finances pour examen et approbation.
C'est la première fois que ce corps interministériel, qui regroupe près de 12.000 fonctionnaires, bénéficie d'un cadre juridique propre. C'est une satisfaction en soi pour la Fédération des Associations des Administrateurs de l'Administration Publique au Maroc qui a bataillé dans ce sens depuis sa création en 1998. Le corps des administrateurs ne sera plus régi pas le décret de 1963 propre aux cadres communs aux administrations centrales. “Il ne sera donc plus confondu avec les petits et moyens cadres de l'Administration”, précise le président de la Fédération, Ismaïli Alaoui Driss pour qui le projet est généralement positif.
Le texte introduit un système de classement des administrateurs calqué sur celui des ingénieurs. Cet alignement provient du souci du Département de M'hammed Lkhalifa d'unifier les statuts de tous les corps similaires. C'est une application du principe “à niveau égal, salaire égal”. Les distinctions sur le plan des indemnités se feront selon la spécificité d'exercice de chaque métier (risques professionnels par exemple) et non pas selon le niveau d'instruction. Le système de rémunération est, par conséquent, lui aussi aligné sur celui des ingénieurs (voir tableau).
Le texte contient également de nouvelles dispositions au niveau du recrutement et de la promotion. Il exige le passage d'un examen avant d'accéder au titre d'administrateur ou d'administrateur adjoint. Un diplôme universitaire est par ailleurs requis (au moins une licence). Un fonctionnaire qui grimpe les échelons et les échelles ne peut accéder au titre d'administrateur adjoint en atteignant l'échelle 10. Le texte prévoit la constitution d'une commission d'équivalence chargée de l'examen des nouveaux diplômes. La Fédération a déjà demandé d'y être représentée.
Pour la promotion, le texte impose aux fonctionnaires désireux d'être promus administrateurs de réussir un concours commun. Pour ceux qui veulent accéder au titre d'administrateur principal (hors échelles), ils doivent présenter un mémoire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.