Un projet de refonte du système de contrôle à l'importation des produits industriels    La Princesse Lalla Salma pose la première pierre du Centre régional d'oncologie de Laâyoune    Casablanca-Settat : Une 2e journée portes ouvertes pour les investisseurs    Tourisme: M. Haddad appelle à saisir les opportunités du marché chinois    La presse française...    CDS : un exercice sous le signe des relations Maroc-Espagne    Hamid Chabat en visite en Palestine : Intensifier le soutien à la lutte du peuple palestinien    Systèmes de retraite : La CIMR confirme de nouveau la pérennité de son régime    Aït Baâmrane, capitale nationale du cactus et des figues de Barbarie : Le respect de la réglementation d'exploitation et d'exportation s'impose    17ème édition du Trophée Hassan II des arts équestres traditionnels «Tbourida» : SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan préside la cérémonie de remise des médailles    Tribune libre : France 3 nous gratifie d'un documentaire intéressé à défaut d'être intéressant    Docu-fiction de France 3 sur le Maroc : Prêche antimonarchique dans un désert de crédibilité    Décès du fondateur de Canal +    Brèves    Clubs de foot: Plus rentables que les multinationales    Brèves    Marrakech offre de grandes parties de rire    Marrakech du rire Michel Gohou: «J'ai eu une enfance rocambolesque!»    Mawazine    News    Démission du négociateur en chef de l'opposition syrienne aux pourparlers de paix    L'Université Mohammed V décerne le titre de Docteur honoris causa à Mohammad Hamid Ansari    Forum économique germano-marocain à Tanger    Le B to B in Africa s'envole pour Abidjan, Libreville et Dakar    Moulay Abdellah Alaoui : 2015, une année riche en consécrations pour les sports équestres au Maroc    Le FUS à un pas du bonheur et de son premier sacre    Le Kawkab baisse les bras face au Fath    BAM fait le point sur les régimes de change et la politique monétaire à Marrakech    Ouverture du premier Career Center du Maroc à Marrakech    Faire d'El Jadida un modèle en matière de protection de l'environnement    Une caravane médicale au profit des personnes démunies à Essaouira    Les fonctionnaires en grand débrayage    Devoir ou délit d'ingérence, un péché d'indigence !    La France se prépare à une nouvelle semaine sociale agitée    Penser l'interprétation dans les sciences sociales    Saber Rebaï : Mawazine apporte une valeur ajoutée au paysage artistique arabe    X-Men et Alice en tête du box-office    Une marocaine nommée rapporteuse spéciale sur la radicalisation et l'extrémisme    Basket-ball / Coupe du Trône: 11ème victoire de l'AS FAR (Dames): L'ASS (Messieurs) conserve son titre    Amical /Maroc-Congo Brazzaville : 2-0 : Une victoire prometteuse devant 40.000 spectateurs    Casablanca/Quartier Oasis : Les riverains s'opposent à l'installation d'une antenne-relais    Saâd Lamjarred à Mawazine : Un concert digne d'un grand Maâlem    Enfants migrants au Maroc : Des obstacles à l'intégration et à la protection    Répression de la fraude aux examens du Bac : Des peines d'emprisonnement ferme à l'encontre des tricheurs    Défilé de Miss cerisette en clôture du Festival des cerises de Sefrou    Etude: un diagnostic écologique du Maroc en projet    UpM: Sijilmassi appelle à l'exploitation du potentiel de croissance    France : La Loi Travail : Les syndicats appellent à «amplifier les mobilisations», Hollande « tiendra bon »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le statut des administrateurs en cours de finalisation
Publié dans L'Economiste le 22 - 06 - 2001

· Le Département de M'hammed Lkhalifa vient de le soumettre au Ministère de l'Economie et des Finances pour examen et approbation
· Les dispositions du nouveau texte sont similaires à celles du statut des ingénieurs
Le gouvernement est en train de mettre les dernières touches au statut des administrateurs et des administrateurs adjoints. Le Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative a dernièrement soumis la version finale d'un projet de statut au Ministère de l'Economie et des Finances pour examen et approbation.
C'est la première fois que ce corps interministériel, qui regroupe près de 12.000 fonctionnaires, bénéficie d'un cadre juridique propre. C'est une satisfaction en soi pour la Fédération des Associations des Administrateurs de l'Administration Publique au Maroc qui a bataillé dans ce sens depuis sa création en 1998. Le corps des administrateurs ne sera plus régi pas le décret de 1963 propre aux cadres communs aux administrations centrales. “Il ne sera donc plus confondu avec les petits et moyens cadres de l'Administration”, précise le président de la Fédération, Ismaïli Alaoui Driss pour qui le projet est généralement positif.
Le texte introduit un système de classement des administrateurs calqué sur celui des ingénieurs. Cet alignement provient du souci du Département de M'hammed Lkhalifa d'unifier les statuts de tous les corps similaires. C'est une application du principe “à niveau égal, salaire égal”. Les distinctions sur le plan des indemnités se feront selon la spécificité d'exercice de chaque métier (risques professionnels par exemple) et non pas selon le niveau d'instruction. Le système de rémunération est, par conséquent, lui aussi aligné sur celui des ingénieurs (voir tableau).
Le texte contient également de nouvelles dispositions au niveau du recrutement et de la promotion. Il exige le passage d'un examen avant d'accéder au titre d'administrateur ou d'administrateur adjoint. Un diplôme universitaire est par ailleurs requis (au moins une licence). Un fonctionnaire qui grimpe les échelons et les échelles ne peut accéder au titre d'administrateur adjoint en atteignant l'échelle 10. Le texte prévoit la constitution d'une commission d'équivalence chargée de l'examen des nouveaux diplômes. La Fédération a déjà demandé d'y être représentée.
Pour la promotion, le texte impose aux fonctionnaires désireux d'être promus administrateurs de réussir un concours commun. Pour ceux qui veulent accéder au titre d'administrateur principal (hors échelles), ils doivent présenter un mémoire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.