Londres – Essaouira reliés par EasyJet    Atterrissage d'urgence à Casa du vol AT 665: la RAM s'explique    Tanger: 22 Subsahariens tentent de forcer un passage à Playa Blanca    Initiative louable,l'organisation du concours de la nouvelle a porté ses fruits.    Les relations commerciales entre le Maroc et l'Asie en deçà des attentes    Un plan pour booster les exportations et réduire les importations    Les industries "mécaniques et métallurgiques" et le "textile et cuir" en perte de vitesse    Le batteur d'AC/DC Phil Rudd plaide coupable de menaces de mort    L'UE va tripler le budget de son opération de sauvetage de migrants en Méditerranée    A court d'argent, la Grèce peine à trouver un compromis avec ses créanciers    Les piètres tentations dictatoriales des ministres PJD    El Jadida en effervescence pour la venue du WAC    Le HUSA conteste la suspension de Sektioui    Report de la 28ème journée de l'Elite 1    Le Sénégal réitère son soutien au Plan d'autonomie au Sahara    César pourrait avoir souffert d'accidents vasculaires cérébraux    Les politiques publiques en matière de drogues en débat à Marrakech    Divers    Sandra Bullock désignée "Plus belle femme du monde" en 2015    Ben Affleck explique pourquoi il a caché ses origines    Un duo improbable entre Booba et Zaz    Les Marocains pourront bientôt présenter des pétitions aux pouvoirs publics    Sidi Kacem: Semaine nationale de la santé bucco dentaire : « Ensemble pour des dents saines »    «causeries religieuses»    Le MAT maintient la pression sur le WAC et l'OCK    Un problème de communication    Salé: 20 personnes écrouées pour terrorisme    Mawazine: J. Lo va ouvrir le bal    Le discours politique se ridiculise...    Fiscalité locale: Embellie / Investissement: Essoufflement    Grande soirée musicale andalouse en hommage à feu Haj Mohammed Benchekroune    Automobile : Toyota reste le premier constructeur mondial    Basket-ball /Finale Coupe du Trône (2014-2015) (Agadir, du 24 au 26 avril 2015) / A la conquête de la 42ème édition    Ligue des Champions-Europe / Tirage au sort ce matin (11h) / Qui contre Messi    Le charme du foot marocain    Absence de données issues de la comptabilité générale    Trust Re ouvre une antenne au Maroc    Afghanistan / Les Talibans lancent aujourd'hui l'opération printanière « Azm »    Irak/Iran/ Signature d'un accord de surveillance des frontières    L'approche marocaine mérite d'être encouragée par l'Allemagne et l'Europe    France/ Arrestation d'un Algérien qui projetait un attentat contre une église    SM le Roi a toujours plaidé pour une solution urgente, juste et définitive à la cause palestinienne    Maroc-Espagne : Lutte contre le terrorisme / La coopération avec Rabat «fondamentale» pour Madrid    Trafic en tous genres : Un Marocain en possession d'un pistolet et de balles arrêté à l'aéroport Mohammed V    La politique migratoire marocaine / «Nouveau modèle à suivre» par l'Europe    Maroc-Tchéquie : Dialogue interculturel et interreligieux/ La défiance envers l'Islam due à la méconnaissance de la culture et de la religion musulmanes    Les problématiques de l'immigration africaine au Maroc    Ahmed Soultan: Un nouvel album aux couleurs de l'Afrique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Poulpe: Les professionnels acceptent la reconversion
Publié dans L'Economiste le 21 - 11 - 2003

· 35 propriétaires d'unités de congélation du poulpe favorables à la reconversion…
· ... Ils attendent les résultats de l'INRH
Contrairement à ce que tout le monde croyait, les rencontres de Taieb Ghafes avec les propriétaires des unités de congélation de poulpe étaient plus des réunions de travail que de négociation(1). On serait presque tenté de penser que les professionnels de Dakhla et Laâyoune attendaient les propositions du ministre. Et que ce dernier en avait la conviction. C'est compréhensible dans la mesure où les énormes recettes que les professionnels du poulpe engrangeaient, il y a quelques années, se rétrécissent comme une peau de chagrin. Ils avaient donc tellement besoin de cette bouée de sauvetage qu'est la solution proposée par le ministre. Pour une première visite aux provinces du sud, la prestation est honorable. Elle reste pourtant tributaire de ce qui va advenir dans exactement dix jours. Les prémices d'une solution sont pourtant palpables. 34 professionnels de Dakhla parmi 90 (14 à Laâyoune et le reste à Dakhla) ont exprimé leur acception de principe de la solution de Ghafes. Celle de se reconvertir dans des nouvelles pêcheries et de quitter le poulpe (L'Economiste du jeudi 20 novembre). Dans ses déclarations aux professionnels, Ghafes a souligné mardi à Dakhla que «le nombre des unités de congélation dépasse aujourd'hui de loin la capacité réelle du secteur». Idem pour les professionnels de Laâyoune. Qu'ils soient à Dakhla ou à Laâyoune, les reconvertis bénéficieront en échange de licences pour pêcher d'autres espèces de poissons principalement le pélagique. Le ministre est allé jusqu'à proposer les niches que représentent les espèces vivant dans les profondeurs. La nature des autorisations auxquelles les propriétaires des unités de congélation auront droit ainsi que les différentes modalités y référant seront tributaires des recherches que l'INRH (l'Institut national de recherche halieutique) mènera dans la région d'ici à la fin du mois de novembre. Les professionnels sont dans l'expectative. Pour mieux les convaincre, le ministre s'est fait accompagné de responsables de banques. Ces dernières se sont engagées à aider financièrement les professionnels qui auront besoin de fonds pour mettre en place les infrastructures qui conviendront aux nouvelles pêcheries. Par ailleurs, Ghafes a annoncé que les professionnels qui quitteront le poulpe auront aussi droit à des subventions de l'Etat.
------------------------------------------------------------------------
Verdict
Selon Mohamed Berraho, directeur de l'INRH, la biomasse (du poulpe) est à son niveau le plus bas. «Le stock de poulpe représente aujourd'hui moins de 10% de ce qu'il était il y a une décennie». La reproduction de l'espèce devient de plus en plus limitée. A l'INRH, on espère qu'il ne s'agit que d'un phénomène de passage. Pire, Berraho craint la disparition du poulpe dans des zones comme le nord de Dakhla, qui étaient connues par leurs fort potentiel en poulpe. Les raisons de cette situation alarmante sont dues, selon Berraho, à une exploitation sauvage qui dépassait depuis le début des années 90, de 40 % les capacités du stock en mer. Le verdict de l'INRH est sans appel.
Mostafa BENTAK
-----------------------------
(1) A l'invitation du Premier ministre, Driss Jettou, le ministre des Pêches maritimes, Taieb Ghafes, a effectué une visite du 17 au 19 novembre à Dakhla et Laâyoune avec dans son escarcelle des propositions concrètes aux professionnels du poulpe, pour les aider à faire face à la diminution alarmante du stock de poulpe.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.