Naissance de la troisième Bourse mondiale en Chine    Le Wali de Bank Al-Maghrib reçu par le Premier ministre qatari    Stratégie    Souss Massa Draâ    Présidentielle en Tunisie: Caïd Essebsi en tête devant Marzouki au 1er tour    La visite officielle de SM le Roi en Chine reportée    Les grosses écuries dictent leur loi    Divers sportifs    Divers    Activités du parti    Ramid pêche en eaux troubles    Accès à la justice et droits de l'Homme    De nouveaux incidents à Ferguson aux USA    Activité industrielle en dents de scie durant le mois d'octobre    Divers Economie    Le Code de la famille 10 ans après    Saida Fikri retrouve son public    L'écrivain espagnol Juan Goytisolo, Prix Cervantès 2014    Mamoun Lahbabi ou la beauté d'une écriture dans le brouillard    Qui rejoindra le Real Madrid et le Borussia Dortmund, ce soir ?    L'Union de l'action féministe lance «anissaya.net»    Des pluies torrentielles attendues sur le Maroc    La Fondation Ytto organise une journée de l'égalité    Barcelone: l'association "ITRAN", un modèle réussi de la diplomatie parallèle    Ouarzazate, destination désormais incontournable    Méditel: Mobilisation en faveur des enfants démunis    Une plate-forme scientifique à vocation économique et culturelle    Le Raja dans la tourmente au terme d'une journée nulle... !    Doha : 
Réunion sur le partenariat stratégique entre les pays du CCG, le Maroc et la Jordanie    «Adios Carmen » remporte le Grand prix Issni nourgh 2014    Prix Cervantès 2014 : Consécration de Juan Goytisolo, un écrivain résidant à Marrakech    Une demeure de mémoire    10ème anniversaire du guide «Le Navigateur» d'El Jadida    Benkirane lorgne un fief électoral de l'Istiqlal    Les Saoudiens en prospection au Maroc    Activités du GPD-PPS à la Chambre des représentnats    Neuer et Courtois nommés pour le Onze mondial Fifa-FifPro    Semi-marathon international : Victoire du Qatari Nicholas Kemboi et de la Marocaine Laila Fulla    Un grand chantier de la vie    Casablanca : Arrestation à d'un faussaire qui écoulait ses billets à Derb Sultan    La stratégie de la filière équine se précise    Intempéries, l'Espagne solidaire    MedZ met un pied en Guinée    Le PSG en stage à Marrakech pour un match de gala contre l'Inter de Milan    Les financements étrangers affluent et la production énergétique du Maroc s'emballe    CGI: Dépôt d'un projet d'offre publique de retrait    Il fait l'actu : Jaouad Hamri    Avec le réchauffement climatique, 50% de coups de foudre en plus aux Etats-Unis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Poulpe: Les professionnels acceptent la reconversion
Publié dans L'Economiste le 21 - 11 - 2003

· 35 propriétaires d'unités de congélation du poulpe favorables à la reconversion…
· ... Ils attendent les résultats de l'INRH
Contrairement à ce que tout le monde croyait, les rencontres de Taieb Ghafes avec les propriétaires des unités de congélation de poulpe étaient plus des réunions de travail que de négociation(1). On serait presque tenté de penser que les professionnels de Dakhla" class="city">Dakhla et Laâyoune attendaient les propositions du ministre. Et que ce dernier en avait la conviction. C'est compréhensible dans la mesure où les énormes recettes que les professionnels du poulpe engrangeaient, il y a quelques années, se rétrécissent comme une peau de chagrin. Ils avaient donc tellement besoin de cette bouée de sauvetage qu'est la solution proposée par le ministre. Pour une première visite aux provinces du sud, la prestation est honorable. Elle reste pourtant tributaire de ce qui va advenir dans exactement dix jours. Les prémices d'une solution sont pourtant palpables. 34 professionnels de Dakhla" class="city">Dakhla parmi 90 (14 à Laâyoune et le reste à Dakhla" class="city">Dakhla) ont exprimé leur acception de principe de la solution de Ghafes. Celle de se reconvertir dans des nouvelles pêcheries et de quitter le poulpe (L'Economiste du jeudi 20 novembre). Dans ses déclarations aux professionnels, Ghafes a souligné mardi à Dakhla" class="city">Dakhla que «le nombre des unités de congélation dépasse aujourd'hui de loin la capacité réelle du secteur». Idem pour les professionnels de Laâyoune. Qu'ils soient à Dakhla" class="city">Dakhla ou à Laâyoune, les reconvertis bénéficieront en échange de licences pour pêcher d'autres espèces de poissons principalement le pélagique. Le ministre est allé jusqu'à proposer les niches que représentent les espèces vivant dans les profondeurs. La nature des autorisations auxquelles les propriétaires des unités de congélation auront droit ainsi que les différentes modalités y référant seront tributaires des recherches que l'INRH (l'Institut national de recherche halieutique) mènera dans la région d'ici à la fin du mois de novembre. Les professionnels sont dans l'expectative. Pour mieux les convaincre, le ministre s'est fait accompagné de responsables de banques. Ces dernières se sont engagées à aider financièrement les professionnels qui auront besoin de fonds pour mettre en place les infrastructures qui conviendront aux nouvelles pêcheries. Par ailleurs, Ghafes a annoncé que les professionnels qui quitteront le poulpe auront aussi droit à des subventions de l'Etat.
------------------------------------------------------------------------
Verdict
Selon Mohamed Berraho, directeur de l'INRH, la biomasse (du poulpe) est à son niveau le plus bas. «Le stock de poulpe représente aujourd'hui moins de 10% de ce qu'il était il y a une décennie». La reproduction de l'espèce devient de plus en plus limitée. A l'INRH, on espère qu'il ne s'agit que d'un phénomène de passage. Pire, Berraho craint la disparition du poulpe dans des zones comme le nord de Dakhla" class="city">Dakhla, qui étaient connues par leurs fort potentiel en poulpe. Les raisons de cette situation alarmante sont dues, selon Berraho, à une exploitation sauvage qui dépassait depuis le début des années 90, de 40 % les capacités du stock en mer. Le verdict de l'INRH est sans appel.
Mostafa BENTAK
-----------------------------
(1) A l'invitation du Premier ministre, Driss Jettou, le ministre des Pêches maritimes, Taieb Ghafes, a effectué une visite du 17 au 19 novembre à Dakhla" class="city">Dakhla et Laâyoune avec dans son escarcelle des propositions concrètes aux professionnels du poulpe, pour les aider à faire face à la diminution alarmante du stock de poulpe.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.