Marsa Maroc recule mais draine les volumes!    Sommet de la Ligue arabe ce lundi en Mauritanie    Attentat à la bombe en Allemagne    Un incendie ravage environ 40 hectares de forêt près de Larache    Préparation des épreuves, le juteux business des écoles    Affaire Laftite. La recette Benkirane    Un haut dignitaire du Polisario accusé de détournement de fripes    S.M le Roi Mohammed VI, un Souverain visionnaire et humaniste    Tenue du 27ème Sommet arabe à Nouakchott    Bombardements aériens sur des hôpitaux d'Alep et tirs de roquettes sur Damas    Semaine sanglante en Allemagne où une tuerie en chasse une autre    La décision du CIO sur la Russie divise le mouvement sportif    Al Ahly ou l'accroc égyptien sur le chemin de gloire du Wydad    Abdeslam Bennani Smires domine le Grand Prix SM le Roi Mohammed VI de saut d'obstacles    La BAD s'engage à accompagner les différentes initiatives du Groupe OCP en faveur du continent africain    Evolution positive des recettes touristiques    Mounia Boutaleb : Un tableau doit représenter une émotion née de la vie    La mode s'invite au Moussem culturel international d'Assilah    "Star Trek sans limite" largement en tête du box-office    Hausse de 3,2% du résultat net part de Maroc Telecom    Lutte contre le dopage : Le Maroc muscle sa loi    Accord agricole: Alem revient sur l'audience à la Cour de l'UE    Yahoo! cède ses parts Internet à Verizon    Interpellation à Meknès de 827 personnes en deux semaines    Ouverture d'une enquête judiciaire contre un policier pour dénonciation calomnieuse d'acte criminel    Divers    Marrakech : 60 MDH pour l'INDH    Le Maroc adhère au Traité d'amitié et de coopération de l'ASEAN    L'Intérieur allergique aux propositions de l'opposition    La COP22 fera la part belle à la mer    Tanjazz : Une édition glamour !    L'OCP et la BAD s'allient pour l'Afrique    Oualidia décroche le « Pavillon bleu »    Hassad et Boussaid dénoncent des allégations visant le Wali de Rabat    ENTRETIEN : «Il y a une grande attente du continent par rapport au retour du Maroc au sein de l'UA»    Le FMI accorde une LPL de 3.4 milliards $ au Maroc    8è championnat arabe de kick-boxing à Amman: Le Maroc s'adjuge 12 médailles, dont 10 en or    Les danses Guadra et Ahidous à l'honneur au festival africain en République Tchèque    Le sosie de PSY bluffe le public au festival d'Oujda !    Kristen Nairn met le feu à Maison B    « De l'Atlas au chemin de Compostelle » Adam LOTFI    SAR le Prince Moulay Rachid préside la cérémonie de remise des prix SM de saut d'obstacles    Zéro «grissage»*    Nador : Des migrants illégaux incendient une forêt !    Murmure coupable    INNOV INVEST a été pensé de façon à offrir aux startups une solution de financement adaptée    Sit-in à Rabat contre le projet de réforme des régimes de retraite    Le LOSC refuse une offre de Watford pour Boufal Spécial    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Poulpe: Les professionnels acceptent la reconversion
Publié dans L'Economiste le 21 - 11 - 2003

· 35 propriétaires d'unités de congélation du poulpe favorables à la reconversion…
· ... Ils attendent les résultats de l'INRH
Contrairement à ce que tout le monde croyait, les rencontres de Taieb Ghafes avec les propriétaires des unités de congélation de poulpe étaient plus des réunions de travail que de négociation(1). On serait presque tenté de penser que les professionnels de Dakhla et Laâyoune attendaient les propositions du ministre. Et que ce dernier en avait la conviction. C'est compréhensible dans la mesure où les énormes recettes que les professionnels du poulpe engrangeaient, il y a quelques années, se rétrécissent comme une peau de chagrin. Ils avaient donc tellement besoin de cette bouée de sauvetage qu'est la solution proposée par le ministre. Pour une première visite aux provinces du sud, la prestation est honorable. Elle reste pourtant tributaire de ce qui va advenir dans exactement dix jours. Les prémices d'une solution sont pourtant palpables. 34 professionnels de Dakhla parmi 90 (14 à Laâyoune et le reste à Dakhla) ont exprimé leur acception de principe de la solution de Ghafes. Celle de se reconvertir dans des nouvelles pêcheries et de quitter le poulpe (L'Economiste du jeudi 20 novembre). Dans ses déclarations aux professionnels, Ghafes a souligné mardi à Dakhla que «le nombre des unités de congélation dépasse aujourd'hui de loin la capacité réelle du secteur». Idem pour les professionnels de Laâyoune. Qu'ils soient à Dakhla ou à Laâyoune, les reconvertis bénéficieront en échange de licences pour pêcher d'autres espèces de poissons principalement le pélagique. Le ministre est allé jusqu'à proposer les niches que représentent les espèces vivant dans les profondeurs. La nature des autorisations auxquelles les propriétaires des unités de congélation auront droit ainsi que les différentes modalités y référant seront tributaires des recherches que l'INRH (l'Institut national de recherche halieutique) mènera dans la région d'ici à la fin du mois de novembre. Les professionnels sont dans l'expectative. Pour mieux les convaincre, le ministre s'est fait accompagné de responsables de banques. Ces dernières se sont engagées à aider financièrement les professionnels qui auront besoin de fonds pour mettre en place les infrastructures qui conviendront aux nouvelles pêcheries. Par ailleurs, Ghafes a annoncé que les professionnels qui quitteront le poulpe auront aussi droit à des subventions de l'Etat.
------------------------------------------------------------------------
Verdict
Selon Mohamed Berraho, directeur de l'INRH, la biomasse (du poulpe) est à son niveau le plus bas. «Le stock de poulpe représente aujourd'hui moins de 10% de ce qu'il était il y a une décennie». La reproduction de l'espèce devient de plus en plus limitée. A l'INRH, on espère qu'il ne s'agit que d'un phénomène de passage. Pire, Berraho craint la disparition du poulpe dans des zones comme le nord de Dakhla, qui étaient connues par leurs fort potentiel en poulpe. Les raisons de cette situation alarmante sont dues, selon Berraho, à une exploitation sauvage qui dépassait depuis le début des années 90, de 40 % les capacités du stock en mer. Le verdict de l'INRH est sans appel.
Mostafa BENTAK
-----------------------------
(1) A l'invitation du Premier ministre, Driss Jettou, le ministre des Pêches maritimes, Taieb Ghafes, a effectué une visite du 17 au 19 novembre à Dakhla et Laâyoune avec dans son escarcelle des propositions concrètes aux professionnels du poulpe, pour les aider à faire face à la diminution alarmante du stock de poulpe.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.