Les zouaves de Monsieur le Président : «Algerian connection»    Lalla Aïcha Tour School de golf (étape de Rabat) : Maha Haddioui qualifiée pour les phases finales à Marrakech    L'objectif de San Lorenzo est de franchir le cap de la demi-finale    Elite-Pro/12ème Journée : WAC-DHJ : 1-1 : Le Difaâ mérite ce partage des points    Tourisme: le Maroc dans le top 3 africain    Le pilote marocain rejoindre la team privée de Sébastien Loeb    Prudence    Le roman et la description de la ville    2014, année de valorisation par excellence du patrimoine culturel de Casablanca    Création d'un comité préparatoire du congrès provincial du parti à Oujda    Google : Robin Williams en tête des recherches en 2014    Conseil de la magistrature, la loi organique déposée au Parlement    Terrorisme    PLF 2015, les conseillers achèvent le débat    Les centres sanitaires recrutent    Coupe du monde des clubs Maroc 2014 : Le Real écrase Cruz Azul et passe en finale    Mohamed Bastaoui n'est plus..    PLF, conseillers et opposition    Il fait l'actu : Mohamed El Kettani    Plan gazier : 4,6 milliards de dollars à mobiliser par les investisseurs privés et institutionnels    Le mot pour rire: Interrogatoires transparents    Protection de l'environnement : Le Groupe Crédit Agricole du Maroc récompensé    Choix stratégique    Pétrole : 2 à 5% de gain de PIB pour le Royaume ?    Automobile : Dacia affiche la 4ème plus forte croissance en Europe    Mezouar souligne la «grande maturité» du partenariat Maroc-UE    Handicap mental: Coup de colère des ONG    La France pour un comité de liaison militaire contre Boko Haram    Sans illusion mais pas sans enjeu    Le favori contre un Petit Poucet qui a grandi    La Rocca ne baisse pas les bras    News    Mission BtoB dans le domaine des TIC conduite par Maroc Expo en Mauritanie et au Sénégal    Les habitants de Douar Ouled Dlim menacés d'expulsion    La capitale spirituelle se met au vert    Le transport longue distance a un impact important sur l'environnement    Et de neuf pour la course des Oasis à Zagora    Divers    Les mille et un récits des réfugiés syriens au Maroc    La coordination avec les partis de l'opposition est à même de permettre l'amélioration de l'action politique et de garantir le bon déroulement des opérations électorales    Les ONG dressent un bilan mitigé de la nouvelle politique migratoire du Maroc    Islam et islamisme : entre foi individuelle et dérive politique collective    Bouillons de culture    Le scénario du prochain James Bond a fuité suite au piratage de Sony Pictures    "La culture marocaine et les défis du développement" examinés à Rabat    Le Parc national d'Ifrane célèbre la Journée internationale de la montagne    Terrorisme : Démantèlement d'une cellule de recrutement de femmes au Maroc et en Espagne    «Je suis un grand passionné du photographe hongrois Robert Capa»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Poulpe: Les professionnels acceptent la reconversion
Publié dans L'Economiste le 21 - 11 - 2003

· 35 propriétaires d'unités de congélation du poulpe favorables à la reconversion…
· ... Ils attendent les résultats de l'INRH
Contrairement à ce que tout le monde croyait, les rencontres de Taieb Ghafes avec les propriétaires des unités de congélation de poulpe étaient plus des réunions de travail que de négociation(1). On serait presque tenté de penser que les professionnels de Dakhla et Laâyoune attendaient les propositions du ministre. Et que ce dernier en avait la conviction. C'est compréhensible dans la mesure où les énormes recettes que les professionnels du poulpe engrangeaient, il y a quelques années, se rétrécissent comme une peau de chagrin. Ils avaient donc tellement besoin de cette bouée de sauvetage qu'est la solution proposée par le ministre. Pour une première visite aux provinces du sud, la prestation est honorable. Elle reste pourtant tributaire de ce qui va advenir dans exactement dix jours. Les prémices d'une solution sont pourtant palpables. 34 professionnels de Dakhla parmi 90 (14 à Laâyoune et le reste à Dakhla) ont exprimé leur acception de principe de la solution de Ghafes. Celle de se reconvertir dans des nouvelles pêcheries et de quitter le poulpe (L'Economiste du jeudi 20 novembre). Dans ses déclarations aux professionnels, Ghafes a souligné mardi à Dakhla que «le nombre des unités de congélation dépasse aujourd'hui de loin la capacité réelle du secteur». Idem pour les professionnels de Laâyoune. Qu'ils soient à Dakhla ou à Laâyoune, les reconvertis bénéficieront en échange de licences pour pêcher d'autres espèces de poissons principalement le pélagique. Le ministre est allé jusqu'à proposer les niches que représentent les espèces vivant dans les profondeurs. La nature des autorisations auxquelles les propriétaires des unités de congélation auront droit ainsi que les différentes modalités y référant seront tributaires des recherches que l'INRH (l'Institut national de recherche halieutique) mènera dans la région d'ici à la fin du mois de novembre. Les professionnels sont dans l'expectative. Pour mieux les convaincre, le ministre s'est fait accompagné de responsables de banques. Ces dernières se sont engagées à aider financièrement les professionnels qui auront besoin de fonds pour mettre en place les infrastructures qui conviendront aux nouvelles pêcheries. Par ailleurs, Ghafes a annoncé que les professionnels qui quitteront le poulpe auront aussi droit à des subventions de l'Etat.
------------------------------------------------------------------------
Verdict
Selon Mohamed Berraho, directeur de l'INRH, la biomasse (du poulpe) est à son niveau le plus bas. «Le stock de poulpe représente aujourd'hui moins de 10% de ce qu'il était il y a une décennie». La reproduction de l'espèce devient de plus en plus limitée. A l'INRH, on espère qu'il ne s'agit que d'un phénomène de passage. Pire, Berraho craint la disparition du poulpe dans des zones comme le nord de Dakhla, qui étaient connues par leurs fort potentiel en poulpe. Les raisons de cette situation alarmante sont dues, selon Berraho, à une exploitation sauvage qui dépassait depuis le début des années 90, de 40 % les capacités du stock en mer. Le verdict de l'INRH est sans appel.
Mostafa BENTAK
-----------------------------
(1) A l'invitation du Premier ministre, Driss Jettou, le ministre des Pêches maritimes, Taieb Ghafes, a effectué une visite du 17 au 19 novembre à Dakhla et Laâyoune avec dans son escarcelle des propositions concrètes aux professionnels du poulpe, pour les aider à faire face à la diminution alarmante du stock de poulpe.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.