African Banker Awards 2015 : Double consécration pour la banque du cheval    Un programme éclectique et varié    L'UE dément tout projet de base aérienne pour drones au Maroc    Election du nouveau coordinateur régional    Prémunir les Institutions    Notable !    La France finance l'extension du tramway de Casablanca    Voyage au cœur du quotidien douloureux d'une gardienne de voiture    Maghreb Steel s'allie à l'Amica    L'UE dément tout projet de construction d'une base aérienne de drones au Maroc    Deux importantes conventions signées    Saâd Sebbar dans le futur comité exécutif de LafargeHolcim    Sénégal : BMCE Bank signe 4 accords stratégiques    L'offensive des pays arabes du Golfe face au péril iranien    Nabil Ayouch: «Je suis extrêmement surpris et choqué!»    300 milliards DH mobilisés par les organismes de placement collectif en valeurs mobilières    Le spectre de Baha et les pannes de Benkirane    24 membres des forces de l'ordre blessés à Marrakech    Un gouverneur américain appelle ses compatriotes à se méfier des Marocains    Arrestation d'un terroriste à Casablanca    Le Brésilien da Silva et l'Argentin Lanzini pressentis au Wydad    Suspension et amende pour Boudrika et Hammar    La liste de Zaki    Les magistrats tirent à boulets rouges sur les projets de lois relatifs au pouvoir judiciaire    La gouvernance et le management : Les nouveaux indicibles du néolibéralisme    La BERD met les bouchées doubles au Maroc    Dj Hamida livre un avant-goût de sa «Mix Party 2015»    Nouamane Lahlou: La chanson engagée reflète les valeurs de la société et respecte son identité    Quand Kebbour se met au rock'n'roll    Espagne: Elections: Madrid et Barcelone à portée des "indignés"    Iran / USA: Début du procès du correspondant du Washington Post pour espionnage    Le cavalier Hassan Methqal remporte le Grand Prix SM le Roi Mohammed VI    Du 1er au 7 juin à Rabat : Trophée Hassan II 2015 de Tbourida    Elite-Pro : L'OCK, un vice-champion qui a séduit        Et dire qu'on a vraiment un championnat professionnel... !    Un dispensaire ferme ses portes pour dangerosité d'une antenne relais    Profiter du soleil en toute sécurité    Qui a peur des images    Le marteau, la faucille et le livre...    1,1 milliard de DH d'investissements à Marrakech    El Jadida Le Pr. Yahya Boughaleb, nouveau président de l'université Chouaïb Doukkali    Khenifra: Deux ans ferme contre une femme pour trafic d'enfants    Maroc-Libye: sans Chamakh, Essaydi de retour    La perspective de paix s'éloigne au Yémen après deux mois de frappes    L'autre combat des femmes marocaines : L'accès à des services de santé de qualité    Garantir le droit à la scolarité des enfants handicapés    Les habitants retroussent les manches pour sécuriser leurs quartiers    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Poulpe: Les professionnels acceptent la reconversion
Publié dans L'Economiste le 21 - 11 - 2003

· 35 propriétaires d'unités de congélation du poulpe favorables à la reconversion…
· ... Ils attendent les résultats de l'INRH
Contrairement à ce que tout le monde croyait, les rencontres de Taieb Ghafes avec les propriétaires des unités de congélation de poulpe étaient plus des réunions de travail que de négociation(1). On serait presque tenté de penser que les professionnels de Dakhla et Laâyoune attendaient les propositions du ministre. Et que ce dernier en avait la conviction. C'est compréhensible dans la mesure où les énormes recettes que les professionnels du poulpe engrangeaient, il y a quelques années, se rétrécissent comme une peau de chagrin. Ils avaient donc tellement besoin de cette bouée de sauvetage qu'est la solution proposée par le ministre. Pour une première visite aux provinces du sud, la prestation est honorable. Elle reste pourtant tributaire de ce qui va advenir dans exactement dix jours. Les prémices d'une solution sont pourtant palpables. 34 professionnels de Dakhla parmi 90 (14 à Laâyoune et le reste à Dakhla) ont exprimé leur acception de principe de la solution de Ghafes. Celle de se reconvertir dans des nouvelles pêcheries et de quitter le poulpe (L'Economiste du jeudi 20 novembre). Dans ses déclarations aux professionnels, Ghafes a souligné mardi à Dakhla que «le nombre des unités de congélation dépasse aujourd'hui de loin la capacité réelle du secteur». Idem pour les professionnels de Laâyoune. Qu'ils soient à Dakhla ou à Laâyoune, les reconvertis bénéficieront en échange de licences pour pêcher d'autres espèces de poissons principalement le pélagique. Le ministre est allé jusqu'à proposer les niches que représentent les espèces vivant dans les profondeurs. La nature des autorisations auxquelles les propriétaires des unités de congélation auront droit ainsi que les différentes modalités y référant seront tributaires des recherches que l'INRH (l'Institut national de recherche halieutique) mènera dans la région d'ici à la fin du mois de novembre. Les professionnels sont dans l'expectative. Pour mieux les convaincre, le ministre s'est fait accompagné de responsables de banques. Ces dernières se sont engagées à aider financièrement les professionnels qui auront besoin de fonds pour mettre en place les infrastructures qui conviendront aux nouvelles pêcheries. Par ailleurs, Ghafes a annoncé que les professionnels qui quitteront le poulpe auront aussi droit à des subventions de l'Etat.
------------------------------------------------------------------------
Verdict
Selon Mohamed Berraho, directeur de l'INRH, la biomasse (du poulpe) est à son niveau le plus bas. «Le stock de poulpe représente aujourd'hui moins de 10% de ce qu'il était il y a une décennie». La reproduction de l'espèce devient de plus en plus limitée. A l'INRH, on espère qu'il ne s'agit que d'un phénomène de passage. Pire, Berraho craint la disparition du poulpe dans des zones comme le nord de Dakhla, qui étaient connues par leurs fort potentiel en poulpe. Les raisons de cette situation alarmante sont dues, selon Berraho, à une exploitation sauvage qui dépassait depuis le début des années 90, de 40 % les capacités du stock en mer. Le verdict de l'INRH est sans appel.
Mostafa BENTAK
-----------------------------
(1) A l'invitation du Premier ministre, Driss Jettou, le ministre des Pêches maritimes, Taieb Ghafes, a effectué une visite du 17 au 19 novembre à Dakhla et Laâyoune avec dans son escarcelle des propositions concrètes aux professionnels du poulpe, pour les aider à faire face à la diminution alarmante du stock de poulpe.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.