Discours du 20 août: Maturité du modèle de développement marocain    Tempêtes orageuses: Deux morts et plusieurs douars isolés à Taroudant    Obama appelle les Irakiens à s'unir contre les jihadistes    Coup dur pour Schweinsteiger !    Violences contre les migrants subsahariens: Il faut s'attaquer aux marchands de sommeil    Transfert : Rojo rejoint Manchester United    Youssef Maaroufi : Un rêve qui tient sur deux-roues    Le premier acte de la Supercoupe d'Espagne accouche d'un nul    Lancement de la IVème phase de formation des participants au RGPH    La démocratie africaine est-elle au bout du canon ?    News    ONG et loi antiterroriste aggravent les pénuries alimentaires en Somalie    Un quart des ménages américains en stress économique    Plusieurs projets sociaux voient le jour à Dakhla    Théocratie populiste L'alternance, une transition démocratique?    La jeunesse marocaine a une place de choix dans les politiques publiques    Les cadres et employés des Agences de développement dénoncent les décisions irresponsables de Benkirane    L‘heure de la rentrée a sonné pour les sélections nationales    Divers    Nouvelles appréciées de la littérature arabe Fouzia Lbakr : Le collier en or    Divers    Benatia vers le Bayern    Clôture en beauté du Festival de l'humour à Safi    Les femmes à l'honneur à Tétouan    Les arts populaires s'invitent à Marrakech    Rothen : «Barrada va surprendre !»    Aérien : Signature d'un accord de coopération entre la RAM et la brésilienne Gol    World Food Moscow : Le Maroc en force    On est loin du compte ! par ( Jamal Berraoui )    Benatia au Bayern, une question de quelques jours?    Confiance économique des consommateurs : Plus 20 au Maroc    61è anniversaire de la révolution du Roi et du Peuple : Grâce royale de 292 personnes    U20 : 20 joueurs en stage    Le Festival Voix de Femmes de Tétouan : Une 7ème édition dédiée à la méditerranée    Il fait l'actu : Samih al-Qasssim    Immobilier: Dans quelle ville investir ?    Les ménages s'inquiètent: Niveau de vie, situation financière, épargne, chômage...    Parlement. Les députés écourtent leurs vacances    Le Roi Mohammed VI prononcera un discours à la Nation mercredi soir    (R) évolution à la marocaine    Ces étudiants qui ne partent pas en vacances    Le Maroc envoie de nouveaux lots d'aide à Gaza    Gaza : Mahmoud Abbas à Doha pour des consultations avec Qatar et Hamas    Forum mondial des Droits de l'Homme : Marrakech abritera la 2ème édition en novembre    Casablanca : Nouvelle saisie de comprimés psychotropes    « Destinées syriennes en Turquie.» par ( Jamal Berraoui )    Tahar Ben Jelloun: Je ne serai jamais ministre, parce que c'est un métier, et moi je ne suis pas compétent    Découverte de pièces d'or romaines vieilles de 1500 ans    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Poulpe: Les professionnels acceptent la reconversion
Publié dans L'Economiste le 21 - 11 - 2003

· 35 propriétaires d'unités de congélation du poulpe favorables à la reconversion…
· ... Ils attendent les résultats de l'INRH
Contrairement à ce que tout le monde croyait, les rencontres de Taieb Ghafes avec les propriétaires des unités de congélation de poulpe étaient plus des réunions de travail que de négociation(1). On serait presque tenté de penser que les professionnels de Dakhla et Laâyoune attendaient les propositions du ministre. Et que ce dernier en avait la conviction. C'est compréhensible dans la mesure où les énormes recettes que les professionnels du poulpe engrangeaient, il y a quelques années, se rétrécissent comme une peau de chagrin. Ils avaient donc tellement besoin de cette bouée de sauvetage qu'est la solution proposée par le ministre. Pour une première visite aux provinces du sud, la prestation est honorable. Elle reste pourtant tributaire de ce qui va advenir dans exactement dix jours. Les prémices d'une solution sont pourtant palpables. 34 professionnels de Dakhla parmi 90 (14 à Laâyoune et le reste à Dakhla) ont exprimé leur acception de principe de la solution de Ghafes. Celle de se reconvertir dans des nouvelles pêcheries et de quitter le poulpe (L'Economiste du jeudi 20 novembre). Dans ses déclarations aux professionnels, Ghafes a souligné mardi à Dakhla que «le nombre des unités de congélation dépasse aujourd'hui de loin la capacité réelle du secteur». Idem pour les professionnels de Laâyoune. Qu'ils soient à Dakhla ou à Laâyoune, les reconvertis bénéficieront en échange de licences pour pêcher d'autres espèces de poissons principalement le pélagique. Le ministre est allé jusqu'à proposer les niches que représentent les espèces vivant dans les profondeurs. La nature des autorisations auxquelles les propriétaires des unités de congélation auront droit ainsi que les différentes modalités y référant seront tributaires des recherches que l'INRH (l'Institut national de recherche halieutique) mènera dans la région d'ici à la fin du mois de novembre. Les professionnels sont dans l'expectative. Pour mieux les convaincre, le ministre s'est fait accompagné de responsables de banques. Ces dernières se sont engagées à aider financièrement les professionnels qui auront besoin de fonds pour mettre en place les infrastructures qui conviendront aux nouvelles pêcheries. Par ailleurs, Ghafes a annoncé que les professionnels qui quitteront le poulpe auront aussi droit à des subventions de l'Etat.
------------------------------------------------------------------------
Verdict
Selon Mohamed Berraho, directeur de l'INRH, la biomasse (du poulpe) est à son niveau le plus bas. «Le stock de poulpe représente aujourd'hui moins de 10% de ce qu'il était il y a une décennie». La reproduction de l'espèce devient de plus en plus limitée. A l'INRH, on espère qu'il ne s'agit que d'un phénomène de passage. Pire, Berraho craint la disparition du poulpe dans des zones comme le nord de Dakhla, qui étaient connues par leurs fort potentiel en poulpe. Les raisons de cette situation alarmante sont dues, selon Berraho, à une exploitation sauvage qui dépassait depuis le début des années 90, de 40 % les capacités du stock en mer. Le verdict de l'INRH est sans appel.
Mostafa BENTAK
-----------------------------
(1) A l'invitation du Premier ministre, Driss Jettou, le ministre des Pêches maritimes, Taieb Ghafes, a effectué une visite du 17 au 19 novembre à Dakhla et Laâyoune avec dans son escarcelle des propositions concrètes aux professionnels du poulpe, pour les aider à faire face à la diminution alarmante du stock de poulpe.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.