Mobilisation générale contre l'Etat islamique    Coupe du Trône : Les qualifiés    Réforme des retraites    De Bonnes Sources    AMO: 61 médicaments génériques remboursables supplémentaires    Le salon "Expo Halal International", du 25 au 27 septembre à Casablanca. Un marché de 500 mds $    Mondial des clubs: visite d'inspection à Rabat, la FIFA "satisfaite"    Acte prémédité ou agression ayant mal tourné ?    Le KACM passe au tour prochain    Nos Olympiques se mesurent par deux fois aux U23 égyptiens    Journées FIFA : nos sélections attendues    La situation actuelle des abattoirs inquiète les chevillards    L'armée ukrainienne se retire de l'aéroport de Louhansk    Le livre : Théocratie populiste, L'alternance, une transition démocratique?    Le désarroi de l'homme postmoderniste    9 milliards de dollars de produits pétroliers pour l'Egypte    Les espagnoles contre le référendum sur l'indépendance de la Catalogne    UE: un Polonais président du Conseil, une Italienne chef de la diplomatie    Serait-il temps de nettoyer l'espace ?    Insolite    Plus de 600 personnes mobilisées pour le RGPH à Ouarzazate    La Palestine invitée d'honneur au Festival Europe-Orient du film documentaire    A la Mostra de Venise, Al Pacino parle de cinéma, de lui et de son métier    Première édition du Festival du patrimoine historique "Dakira"    La lune de miel (atypique) de Brad Pitt et Angelina Jolie    A la recherche du moi perdu    Bouillons de culture    Najat et Myriam...    Une centaine de ressortissants marocains coincés à Misrata    Le Maroc s'invite au Louvre    Le CNDH accueille une délégation de l'Instance vérité et dignité de Tunisie    Nucléaire Iranien : Les nouvelles sanctions américaines renforcent la méfiance de Téhéran    Marrakech accueille la 7e édition du World Salsa Congress    Mort par noyade au lac Dayet Aoua    Zaki face à la presse    Falcao poursuit l'aventure en Angleterre    Histoire, historicisme...    Le DHJ et le FUS premiers qualifiés en 8e de finale, le MAT out    La vérité, si le recensement...    La nouvelle grille des programmes de Radio MFM pour la saison 2014-2015 : Conforter le leadership de MFM    «Aabar Investments PJSC» s'installe au Maroc    Fièvre aphteuse, 400.000 bovins vaccinés    Il fait l'actu : Mustapah Ramid    Programme de renforcement des capacités sur l'intégrité de l'eau dans la région du MENA : L'université Al Akhawayn d'Ifrane partenaire national    Mur des lamentations !    L'Everest à fond de train: un guide promet l'ascension en 42 jours    Chiens déchaînés et loi en sursis    Le gouvernement marocain face aux experts du Conseil des droits de l'enfant à Genève    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Poulpe: Les professionnels acceptent la reconversion
Publié dans L'Economiste le 21 - 11 - 2003

· 35 propriétaires d'unités de congélation du poulpe favorables à la reconversion…
· ... Ils attendent les résultats de l'INRH
Contrairement à ce que tout le monde croyait, les rencontres de Taieb Ghafes avec les propriétaires des unités de congélation de poulpe étaient plus des réunions de travail que de négociation(1). On serait presque tenté de penser que les professionnels de Dakhla et Laâyoune attendaient les propositions du ministre. Et que ce dernier en avait la conviction. C'est compréhensible dans la mesure où les énormes recettes que les professionnels du poulpe engrangeaient, il y a quelques années, se rétrécissent comme une peau de chagrin. Ils avaient donc tellement besoin de cette bouée de sauvetage qu'est la solution proposée par le ministre. Pour une première visite aux provinces du sud, la prestation est honorable. Elle reste pourtant tributaire de ce qui va advenir dans exactement dix jours. Les prémices d'une solution sont pourtant palpables. 34 professionnels de Dakhla parmi 90 (14 à Laâyoune et le reste à Dakhla) ont exprimé leur acception de principe de la solution de Ghafes. Celle de se reconvertir dans des nouvelles pêcheries et de quitter le poulpe (L'Economiste du jeudi 20 novembre). Dans ses déclarations aux professionnels, Ghafes a souligné mardi à Dakhla que «le nombre des unités de congélation dépasse aujourd'hui de loin la capacité réelle du secteur». Idem pour les professionnels de Laâyoune. Qu'ils soient à Dakhla ou à Laâyoune, les reconvertis bénéficieront en échange de licences pour pêcher d'autres espèces de poissons principalement le pélagique. Le ministre est allé jusqu'à proposer les niches que représentent les espèces vivant dans les profondeurs. La nature des autorisations auxquelles les propriétaires des unités de congélation auront droit ainsi que les différentes modalités y référant seront tributaires des recherches que l'INRH (l'Institut national de recherche halieutique) mènera dans la région d'ici à la fin du mois de novembre. Les professionnels sont dans l'expectative. Pour mieux les convaincre, le ministre s'est fait accompagné de responsables de banques. Ces dernières se sont engagées à aider financièrement les professionnels qui auront besoin de fonds pour mettre en place les infrastructures qui conviendront aux nouvelles pêcheries. Par ailleurs, Ghafes a annoncé que les professionnels qui quitteront le poulpe auront aussi droit à des subventions de l'Etat.
------------------------------------------------------------------------
Verdict
Selon Mohamed Berraho, directeur de l'INRH, la biomasse (du poulpe) est à son niveau le plus bas. «Le stock de poulpe représente aujourd'hui moins de 10% de ce qu'il était il y a une décennie». La reproduction de l'espèce devient de plus en plus limitée. A l'INRH, on espère qu'il ne s'agit que d'un phénomène de passage. Pire, Berraho craint la disparition du poulpe dans des zones comme le nord de Dakhla, qui étaient connues par leurs fort potentiel en poulpe. Les raisons de cette situation alarmante sont dues, selon Berraho, à une exploitation sauvage qui dépassait depuis le début des années 90, de 40 % les capacités du stock en mer. Le verdict de l'INRH est sans appel.
Mostafa BENTAK
-----------------------------
(1) A l'invitation du Premier ministre, Driss Jettou, le ministre des Pêches maritimes, Taieb Ghafes, a effectué une visite du 17 au 19 novembre à Dakhla et Laâyoune avec dans son escarcelle des propositions concrètes aux professionnels du poulpe, pour les aider à faire face à la diminution alarmante du stock de poulpe.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.