Tirs algériens sur des Marocains : Rabat demande des explications    Ukraine / Russie : Les divergences persistent    Taghjijt : Une oasis aux composantes civilisationnelles prometteuses    Al qods : Tensions après la mort d'un adolescent palestinien    Ciné - Scope: Actuellement en salles : « Lucy de Luc Besson»    Ciné - star : Tom Cruise au Maroc    Selon la Banque Mondiale : L'extrême pauvreté éradiquée, la pauvreté tout court persiste    Marocains du monde : Concours Google Marketing Challenge Un jeune marocain finaliste    Une jeune sahraouie portant la nationalité espagnole «retenue contre sa volonté» depuis l'été dernier dans les camps de Tindouf    ONU-Sahara : ONGs et experts internationaux dénoncent la poussée terroriste à Tindouf    La victoire du golfeur Marjane au Mena Tour Golf de Dubaï «ouvre la voie aux talents de la région»    Special Olympics Morocco : Ce samedi, Journée nationale de sports au profit des athlètes (-8 ans)    Le gouvernement en passe de lâcher les services sociaux : Enseignement et Santé dans son collimateur    Des rencontres alléchantes...    SM le Roi lance les travaux de réalisation du Grand Théâtre de Casablanca, d'un investissement de l'ordre de 1,5 MMDH    Asni à l'honneur : Scolarisation de la fille rurale : Lecture dans l'émission télévisée de Médi 1 TV du 15 octobre    Al Omrane met les bouchées doubles    Alger perd le nord    Une belle opportunité pour redynamiser le secteur agricole    El Khalfi veut une industrie nationale de la presse    Botola Pro: Le MAT concède le nul face au Hassania    Tirs algériens: Mezouar convoque l'ambassadeur de l'Algérie au Maroc    RAM invitée au Parlement    Projet de Loi de finances 2015 : enfin l'adoption !    Nous sommes tous concernés    Quel avenir pour les réfugiés et les immigrés au Maroc dans le cadre de la coopération sud-sud?    Des progrès dans les discussions sur le nucléaire iranien    News    KACM-WAC ou l'explication au sommet à Marrakech    Charles Saint-Prot : Le conflit artificiel entretenu par l'Algérie autour du Sahara marocain est un facteur de crise et de déstabilisation    Plaidoyer pour une coopération méditerranéenne accrue    Quand les orques apprennent à parler le dauphin    Hausse sensible des températures    Jude Law bientôt papa pour la cinquième fois !    Le gouvernement menace les syndicats de tous les maux    Divers sportifs    Wydad-A.Essaouira : Un match avec un parfum de revanche    Hommage à des enseignants de la langue amazighe    Le film transsaharien rend hommage à Fatima Atef et Hicham Abdelhamid    Le "Café du film", un événement cinématographique transrégional    Coupe du Roi d'Espagne : Tirage difficile pour le Real Madrid    « L'émotion dans le chant est le langage de transmission»    Leila Ghandi, productrice, réalisatrice, animatrice télé et photographe : Quand la femme sera l'égale de l'homme...    Dacia sur le podium de la croissance en Europe    Le Louvre donne carte blanche à Nabil Ayouch    Le Time classe les 25 ados les plus influents du monde    20 octobre : Journée Internationale contre l'Ostéoporose : Elle provoque chez la femme un envoûtement du dos et un raccourcissement de la taille    Report de l'examen de l'affaire d'obstruction à la circulation des trains    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Hjira remet de l'ordre dans le secteur du bâtiment
Publié dans L'Economiste le 09 - 04 - 2004


· Les pouvoirs des architectes renforcés
· La commission technique pour l'autorisation de construire prend aussi du poids
Nouveau pouvoir des architectes, code RPS 2000, pénalisation en cas de non-respect des normes de construction…. Le Conseil de Gouvernement devait examiner hier des textes sur l'habitat et l'urbanisme. A l'heure où nous mettions sous presse, aucune information n'avait encore filtré sur leur adoption. En tout cas, ces textes doivent être approuvés lors de l'un des prochains Conseils, vu l'urgence de la question et le coup de semonce royal.
L'ensemble des textes proposés par le département de Ahmed Toufiq Hjira(1), ministre délégué chargé de l'Habitat et de l'Urbanisme, visent une plus grande professionnalisation de l'acte de bâtir et une délimitation plus précise des responsabilités de chaque intervenant. Ainsi dans sa réforme, Hjira multiplie les garde-fous pour se conformer à l'esprit des hautes directives du Souverain qui recommandent une lutte plus ardue contre le laxisme et le laisser-aller dans le bâtiment. Deux niveaux du processus de construction sont particulièrement concernés: l'autorisation de construire et le suivi des constructions. Ainsi, l'autorisation de construire ne sera pas délivrée sans l'aval de la commission qui devra être composée de techniciens de l'Agence urbaine, de la préfecture ou la Wilaya, des régies d'eau et d'électricité et des sapeurs pompiers. Aujourd'hui, cette commission n'a qu'un rôle consultatif.
Pour le suivi des constructions, les architectes seront davantage responsabilisés. C'est d'ailleurs la grande nouveauté des amendements de Hjira qui propose de placer les architectes au centre de tout le dispositif de construction. Désormais, ils joueront le rôle de chef d'orchestre qui supervise tout le processus depuis le début jusqu'à la fin. Concrètement, il s'agira de réactiver le fameux cahier de chantier qui était jusque-là peu utilisé, sauf sur les projets publics. Celui-ci permet, en effet, un suivi plus précis par tous les professionnels de l'état d'avancement des travaux sur un chantier. D'ailleurs c'est sur la base de leur attestation que le permis d'habiter sera délivré ou non par la commune. La mesure vise ainsi à contrôler d'éventuelles fraudes ou infractions. Le texte de Hjira confie en outre le contrôle sur le chantier aux services de l'agence urbaine et de la préfecture.
Le règlement de construction parasismique, le RPS 2000, n'est pas en reste. Le département de l'Habitat et de l'Urbanisme, y consacre un large pan. Les normes de construction parasismiques sont entrées en vigueur en septembre 2002. Depuis, leur application piétine. C'est sans doute pour cela que des amendements sont proposés pour réactiver le code. Mais aussi pour tenir compte des leçons tirées du séisme d'El Hoceïma. Ces amendements introduisent notamment une application rigoureuse des lois fixant les règles de construction parasismiques. Il est aussi question d'en élargir le champ d'application pour inclure les différentes constructions que le RPS 2000 excluaient jusqu'alors. Il s'agit ainsi des constructions conçues selon les techniques locales (paille, terre, bois, palmier, roseaux) et des habitations d'un niveau et d'une superficie totale inférieure ou égale à 50 m2.
K.E.H.
--------------------------------------------------------------------
(1) Le ministre était l'invité mercredi dernier de l'émission diffusée sur 2M, “Li Koulli Annas”


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.