Résolution du Conseil de sécurité : Une vraie rupture    SIAM 2016 : L'environnement au cœur des préoccupations des agriculteurs    Les actes antimusulmans ont augmenté en France    M. Azoulay : Le 16è Printemps musical des Alizés, toutes les musiques se donnent rendez-vous ici à Essaouira    Fête du travail : Les revendications sectorielles prennent le dessus    Le sens d'une résolution    Emploi : Seddiki défend son bilan malgré les critiques    Marché des grands taxis : Auto-Nejma lance son offre    SM le Roi s'entretient à Abou Dhabi avec SA Cheikh Mohamed Ben Zayed Al-Nahyane    Sahara : Le tournant !    Diplomatie culinaire : le succès du premier festival    Hommage Tayeb Saddiki : Clôture de la 1ere édition du Festival national de la culture    SIAM 2016 : Une édition de tous les records avec un million de visiteurs    La classe ouvrière de Rabat célèbre le 1er mai en appelant à la préservation de ses acquis    Boudrika démissionne de son poste de vice-président de la FRMF Spécial    Le WAC reprend le leadership    Droit au séjour : simplification de la régularisation par le travail    Le Maroc regrette que les Etats-Unis aient agi contre l'esprit de partenariat qui les lie à lui    Londres élit son maire    News    Le taux de chômage en baisse à 10,2% dans la zone euro    La réaction officielle du Maroc à la résolution du Conseil de Sécurité : "Le Maroc restera vigilent face à tous dérapages ou tentatives de porter atteinte à ses intérêts supérieurs légitimes"    Appel à Casablanca à une représentativité équilibrée des femmes dans la vie politique    A la recherche de l'herbe parfaite pour le Mondial au Qatar    Le DHJ bien parti pour fuir la zone de turbulences    L'OCK respire en attendant de voir plus clair    L'obésité explose chez les jeunes Chinois    Bac : L'inaccessible porte d'accès aux études supérieures    Une seule gynécologue pour 57 communes à Essaouira    Le Maroc présent en force à la finale internationale du Global Management challenge à Macao    Le partenariat Sud-Sud au cœur du Forum culturel et citoyen à Fès    Convention entre l'OFPPT et un spécialiste français en peinture d'avion    Les stars les mieux payées : Mariah Carey    Le Congo nomme un "gouvernement de rupture", plus jeune    "La Fabulosa Casablanca", une histoire de glamour et de nostalgie des Espagnols de Casablanca    Du 7 au 15 mai, 19ème édition du Fantasia : Le Marathon, clou du Festival de Zaggota    Migration : L'Autriche durcit sa politique, l'Italie en colère    Autour du Monde    Handball : Ce samedi : Dream-Team / R.S Berkane : Pour la survie !    Botola Maroc Telecom D1:26ème journée: DHJ-MAS, la dernière carte...    Le Festival méditerranéen des écrits de femmes : Hommage posthume à l'intellectuelle et romancière Fatima Mernissi    Le CESE adopte son projet de rapport sur les droits de l'enfant : Pour une véritable politique intégrée de protection de l'enfance    Visite de SM le Roi au Qatar : Coordination permanente et véritable partenariat stratégique    Spots publicitaires diffusés sur les chaînes «Al Oula» et «2M» : Une «vision patriarcale» des rapports basés sur le genre    Mise sur le marché marocain d'un nouveau médicament contre le VIH    Parc national d'Al-Hoceima: Badis site historique et naturel emblématique de la région du Rif    Temps chaud à partir de lundi    Incendie dans une salle de prière musulmane en Corse : la piste criminelle privilégiée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hjira remet de l'ordre dans le secteur du bâtiment
Publié dans L'Economiste le 09 - 04 - 2004


· Les pouvoirs des architectes renforcés
· La commission technique pour l'autorisation de construire prend aussi du poids
Nouveau pouvoir des architectes, code RPS 2000, pénalisation en cas de non-respect des normes de construction…. Le Conseil de Gouvernement devait examiner hier des textes sur l'habitat et l'urbanisme. A l'heure où nous mettions sous presse, aucune information n'avait encore filtré sur leur adoption. En tout cas, ces textes doivent être approuvés lors de l'un des prochains Conseils, vu l'urgence de la question et le coup de semonce royal.
L'ensemble des textes proposés par le département de Ahmed Toufiq Hjira(1), ministre délégué chargé de l'Habitat et de l'Urbanisme, visent une plus grande professionnalisation de l'acte de bâtir et une délimitation plus précise des responsabilités de chaque intervenant. Ainsi dans sa réforme, Hjira multiplie les garde-fous pour se conformer à l'esprit des hautes directives du Souverain qui recommandent une lutte plus ardue contre le laxisme et le laisser-aller dans le bâtiment. Deux niveaux du processus de construction sont particulièrement concernés: l'autorisation de construire et le suivi des constructions. Ainsi, l'autorisation de construire ne sera pas délivrée sans l'aval de la commission qui devra être composée de techniciens de l'Agence urbaine, de la préfecture ou la Wilaya, des régies d'eau et d'électricité et des sapeurs pompiers. Aujourd'hui, cette commission n'a qu'un rôle consultatif.
Pour le suivi des constructions, les architectes seront davantage responsabilisés. C'est d'ailleurs la grande nouveauté des amendements de Hjira qui propose de placer les architectes au centre de tout le dispositif de construction. Désormais, ils joueront le rôle de chef d'orchestre qui supervise tout le processus depuis le début jusqu'à la fin. Concrètement, il s'agira de réactiver le fameux cahier de chantier qui était jusque-là peu utilisé, sauf sur les projets publics. Celui-ci permet, en effet, un suivi plus précis par tous les professionnels de l'état d'avancement des travaux sur un chantier. D'ailleurs c'est sur la base de leur attestation que le permis d'habiter sera délivré ou non par la commune. La mesure vise ainsi à contrôler d'éventuelles fraudes ou infractions. Le texte de Hjira confie en outre le contrôle sur le chantier aux services de l'agence urbaine et de la préfecture.
Le règlement de construction parasismique, le RPS 2000, n'est pas en reste. Le département de l'Habitat et de l'Urbanisme, y consacre un large pan. Les normes de construction parasismiques sont entrées en vigueur en septembre 2002. Depuis, leur application piétine. C'est sans doute pour cela que des amendements sont proposés pour réactiver le code. Mais aussi pour tenir compte des leçons tirées du séisme d'El Hoceïma. Ces amendements introduisent notamment une application rigoureuse des lois fixant les règles de construction parasismiques. Il est aussi question d'en élargir le champ d'application pour inclure les différentes constructions que le RPS 2000 excluaient jusqu'alors. Il s'agit ainsi des constructions conçues selon les techniques locales (paille, terre, bois, palmier, roseaux) et des habitations d'un niveau et d'une superficie totale inférieure ou égale à 50 m2.
K.E.H.
--------------------------------------------------------------------
(1) Le ministre était l'invité mercredi dernier de l'émission diffusée sur 2M, “Li Koulli Annas”


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.