Laurent Fabius en visite à Rabat    Halal : Le Maroc fortement représenté au congrès de Cordoue    85,6 milliards de DH de recettes    Université privée de Marrakech : Trois nouveaux établissements, dont un à Dakar    Drapor : Tarik Jakhoukh condamné    Le Maroc compte 14.000 coopératives    Rattraper l'erreur    La BMCIE (enfin) pour le mois d'octobre    Hausse de 4,6% du trafic passager mondial    Province de Midelt : Plusieurs femmes enceintes et des malades secourus dans des conditions climatiques très difficiles    Royal Air Maroc, transporteur officiel du Fespaco    Actu/Ces maladies insoupçonnées... dues au travail!    Fenêtre sur le Maroc médiéval    Enseignement de l'amazigh    Campagne anti-Daesh: Plus de 8000 combattants tués    Divers    168 équipages présents au 25ème Rallye Aïcha des gazelles    Humiliation de l'histoire, la preuve par Les Charbonnages du Maroc    Divers    Bouillon de Culture    "Al Khat Rissali" repose la question de la présence chiite au Maroc    La Russie confirme qu'elle exploitera l'ISS jusqu'à 2024    Connaissez vos droits pour mieux les défendre    Le ministre qui ne pige que dalle    Main dans la main pour défendre l'égalité et la démocratie    Une MRE d'Espagne finit par obtenir la garde de son enfant    Marrakech abrite le Forum international de l'étudiant    Activités du parti    Driss Lachguar présidera la séance d'ouverture du Congrès provincial de Tanger-Asilah    Quatre médailles pour les karatékas marocains    Abderrahmane Sissako fier de la projection de "Timbuktu" dans six villes marocaines    Des dizaines de projets retenus pour l'aide publique à la musique et aux arts chorégraphiques    Une exaltation musicale au rayonnement international    Irak : L'armée commence à reprendre Tikrit    France : Le Conseil de l'Europe donne la fessée    Palestine: Dépôt de la 1ère plainte contre l'entité sioniste    Italie : L'AS Rome a de l'orgueil, mais la Juventus voit le titre    Aux 6 kms (course/marche) de Bouskoura : En attendant le « starter »    Enfin du blé pour les Canaris    Vient de paraître : «Alors l'information Les journalistes parlent du journalisme... et d'eux-mêmes»    Edition : «Ce qui nous somme»: Ouvrage de Marocains qui plaident pour l'arrêt des amalgames sur l'Islam    Floraison    Un voyage artistique au cœur de la civilisation turque    Le Maroc de 0 à 4.167 m d'altitude, le périple original d'un alpiniste croate    Indemnités de logements / Benkirane : 6% des agents d'autorité concernés    La Ligue nationale de football professionnel démarre le 25 mars    Echec scolaire, l'Etat cherche de nouvelles alternatives    Sinon, c'est la fessée !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Hjira remet de l'ordre dans le secteur du bâtiment
Publié dans L'Economiste le 09 - 04 - 2004


· Les pouvoirs des architectes renforcés
· La commission technique pour l'autorisation de construire prend aussi du poids
Nouveau pouvoir des architectes, code RPS 2000, pénalisation en cas de non-respect des normes de construction…. Le Conseil de Gouvernement devait examiner hier des textes sur l'habitat et l'urbanisme. A l'heure où nous mettions sous presse, aucune information n'avait encore filtré sur leur adoption. En tout cas, ces textes doivent être approuvés lors de l'un des prochains Conseils, vu l'urgence de la question et le coup de semonce royal.
L'ensemble des textes proposés par le département de Ahmed Toufiq Hjira(1), ministre délégué chargé de l'Habitat et de l'Urbanisme, visent une plus grande professionnalisation de l'acte de bâtir et une délimitation plus précise des responsabilités de chaque intervenant. Ainsi dans sa réforme, Hjira multiplie les garde-fous pour se conformer à l'esprit des hautes directives du Souverain qui recommandent une lutte plus ardue contre le laxisme et le laisser-aller dans le bâtiment. Deux niveaux du processus de construction sont particulièrement concernés: l'autorisation de construire et le suivi des constructions. Ainsi, l'autorisation de construire ne sera pas délivrée sans l'aval de la commission qui devra être composée de techniciens de l'Agence urbaine, de la préfecture ou la Wilaya, des régies d'eau et d'électricité et des sapeurs pompiers. Aujourd'hui, cette commission n'a qu'un rôle consultatif.
Pour le suivi des constructions, les architectes seront davantage responsabilisés. C'est d'ailleurs la grande nouveauté des amendements de Hjira qui propose de placer les architectes au centre de tout le dispositif de construction. Désormais, ils joueront le rôle de chef d'orchestre qui supervise tout le processus depuis le début jusqu'à la fin. Concrètement, il s'agira de réactiver le fameux cahier de chantier qui était jusque-là peu utilisé, sauf sur les projets publics. Celui-ci permet, en effet, un suivi plus précis par tous les professionnels de l'état d'avancement des travaux sur un chantier. D'ailleurs c'est sur la base de leur attestation que le permis d'habiter sera délivré ou non par la commune. La mesure vise ainsi à contrôler d'éventuelles fraudes ou infractions. Le texte de Hjira confie en outre le contrôle sur le chantier aux services de l'agence urbaine et de la préfecture.
Le règlement de construction parasismique, le RPS 2000, n'est pas en reste. Le département de l'Habitat et de l'Urbanisme, y consacre un large pan. Les normes de construction parasismiques sont entrées en vigueur en septembre 2002. Depuis, leur application piétine. C'est sans doute pour cela que des amendements sont proposés pour réactiver le code. Mais aussi pour tenir compte des leçons tirées du séisme d'El Hoceïma. Ces amendements introduisent notamment une application rigoureuse des lois fixant les règles de construction parasismiques. Il est aussi question d'en élargir le champ d'application pour inclure les différentes constructions que le RPS 2000 excluaient jusqu'alors. Il s'agit ainsi des constructions conçues selon les techniques locales (paille, terre, bois, palmier, roseaux) et des habitations d'un niveau et d'une superficie totale inférieure ou égale à 50 m2.
K.E.H.
--------------------------------------------------------------------
(1) Le ministre était l'invité mercredi dernier de l'émission diffusée sur 2M, “Li Koulli Annas”


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.