Les meilleures armes anti-crise: Optimisme, innovation et service client    FIFA : Blatter survit au tsunami    La France réitère son appui au Plan d'autonomie au Sahara    L'exécution des jugements prononcés contre l'Etat pose problème    Convention de coopération entre la CGEM et le MEDEF    Le Maroc, loin du compte en termes d'égalité du genre    Laurent Chabrier : Notre principal discriminant est certainement notre présence locale    Nouveau revers au régime syrien    Au moins 5 morts à Bagdad dans une explosion de voitures piégées près de deux hôtels    Ouragans en toile de fond Obama appelle à l'action en faveur du climat    Cénacle médiatique    Suicide, vols et menaces, Emmanuel Adebayor balance tout sur sa famille    Arsenal -Aston Villa pour l'ultime acte de la Cup    Noureddine Amrabet sacré meilleur joueur du FC Malaga    Arrestation d'une ressortissante roumaine à l'aéroport Mohammed V pour trafic de cocaïne    Le rôle des médias dans le succès des programmes de santé sexuelle et reproductive    Divers    Siham Assif devient la risée du web en interprétant Hotel California    Jennifer Lopez: Je garde de beaux souvenirs du Maroc    Beyoncé et Jay-Z assaillis par les fans à Oslo    Un nouveau locataire à l'ambassade d'Espagne    Réunion hebdomadaire du groupe istiqlalien à la Chambre des Représentants : Rejet de l'évocation par le gouvernement de questions marginales au lieu de résoudre les problèmes essentiels des citoyens    Communiqué de l'UGTM : Le vote par correspondance, uns simulation qui incite à la fraude et à la falsification    Du19 novembre au 3 décembre au Cameroun: La CAN féminine-2016 de football    Nous l'avions méritée et elle nous a été volée : La corruption au sein de la FIFA prive le Maroc de l'organisation de la Coupe du monde 2010 : Un scandale qui doit avoir des répercussions juridiques    5ème festival international d'équitation Mata : Symbole de bravoure et de courage    Gestion des ressaources en eau : Le Maroc, un modèle régional et continental selon M. Nizar Baraka    «Le livre blanc sur le terrorisme au Maroc», une étude analytique du phénomène : Radioscopie du jihadisme sans frontières    1ères journées culturelles du Maroc à Ankara    Programmes de santé sexuelle et reproductive : Les médias jouent un rôle déterminant    Ifrane: 10ème Anniversaire de l'Initiative Nationale pour le Développement Humain    Safi : Opération "Dima Bahri Clean": Sensibiliser à la protection du littoral contre la pollution    Syrie : Le chef du Front Al Nosra promet la chute prochaine d'Assad    Calendrier chargé pour Mohamed Boussaid    Tourisme à Agadir : 45 ans dans l'impasse    Pression maximale sur Joseph Blatter    12ème réunion de haut niveau Maroc-France: L'éducation et la refonte de la fonction publique au cœur des échanges    «Much loved»: Des cinéastes soutiennent Ayouch    Faites le plein d'émotions !    Le président Macky Sall remercie SM le Roi pour «Sa visite exceptionnelle» au Sénégal    Tramway de Casa: Une maintenance inappropriée occasionne des dysfonctionnements    7 millions de dirhams de médicaments brûlés : Info ou intox ?    Le ministère de la santé rassure : Aucun cas de fièvre Lassa au Maroc    Deux nouveaux masters pour 2015-2016 : L'ESAV fait la promotion de ses lauréats    Royaume-Uni: La Reine Elizabeth II officialise le référendum sur l'UE    Aéroport de Casa: Arrestation d'une Roumaine pour trafic de cocaïne    Biennale de Marrakech: «Quoi de neuf là»    «Much Loved»: Des réalisateurs marocains s'insurgent contre la censure    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Hjira remet de l'ordre dans le secteur du bâtiment
Publié dans L'Economiste le 09 - 04 - 2004


· Les pouvoirs des architectes renforcés
· La commission technique pour l'autorisation de construire prend aussi du poids
Nouveau pouvoir des architectes, code RPS 2000, pénalisation en cas de non-respect des normes de construction…. Le Conseil de Gouvernement devait examiner hier des textes sur l'habitat et l'urbanisme. A l'heure où nous mettions sous presse, aucune information n'avait encore filtré sur leur adoption. En tout cas, ces textes doivent être approuvés lors de l'un des prochains Conseils, vu l'urgence de la question et le coup de semonce royal.
L'ensemble des textes proposés par le département de Ahmed Toufiq Hjira(1), ministre délégué chargé de l'Habitat et de l'Urbanisme, visent une plus grande professionnalisation de l'acte de bâtir et une délimitation plus précise des responsabilités de chaque intervenant. Ainsi dans sa réforme, Hjira multiplie les garde-fous pour se conformer à l'esprit des hautes directives du Souverain qui recommandent une lutte plus ardue contre le laxisme et le laisser-aller dans le bâtiment. Deux niveaux du processus de construction sont particulièrement concernés: l'autorisation de construire et le suivi des constructions. Ainsi, l'autorisation de construire ne sera pas délivrée sans l'aval de la commission qui devra être composée de techniciens de l'Agence urbaine, de la préfecture ou la Wilaya, des régies d'eau et d'électricité et des sapeurs pompiers. Aujourd'hui, cette commission n'a qu'un rôle consultatif.
Pour le suivi des constructions, les architectes seront davantage responsabilisés. C'est d'ailleurs la grande nouveauté des amendements de Hjira qui propose de placer les architectes au centre de tout le dispositif de construction. Désormais, ils joueront le rôle de chef d'orchestre qui supervise tout le processus depuis le début jusqu'à la fin. Concrètement, il s'agira de réactiver le fameux cahier de chantier qui était jusque-là peu utilisé, sauf sur les projets publics. Celui-ci permet, en effet, un suivi plus précis par tous les professionnels de l'état d'avancement des travaux sur un chantier. D'ailleurs c'est sur la base de leur attestation que le permis d'habiter sera délivré ou non par la commune. La mesure vise ainsi à contrôler d'éventuelles fraudes ou infractions. Le texte de Hjira confie en outre le contrôle sur le chantier aux services de l'agence urbaine et de la préfecture.
Le règlement de construction parasismique, le RPS 2000, n'est pas en reste. Le département de l'Habitat et de l'Urbanisme, y consacre un large pan. Les normes de construction parasismiques sont entrées en vigueur en septembre 2002. Depuis, leur application piétine. C'est sans doute pour cela que des amendements sont proposés pour réactiver le code. Mais aussi pour tenir compte des leçons tirées du séisme d'El Hoceïma. Ces amendements introduisent notamment une application rigoureuse des lois fixant les règles de construction parasismiques. Il est aussi question d'en élargir le champ d'application pour inclure les différentes constructions que le RPS 2000 excluaient jusqu'alors. Il s'agit ainsi des constructions conçues selon les techniques locales (paille, terre, bois, palmier, roseaux) et des habitations d'un niveau et d'une superficie totale inférieure ou égale à 50 m2.
K.E.H.
--------------------------------------------------------------------
(1) Le ministre était l'invité mercredi dernier de l'émission diffusée sur 2M, “Li Koulli Annas”


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.