CNN consacre une émission à l'Université Al Quaraouiyine    Le Roadshow de la BMCE Bank fait escale à Casablanca    Il était une fois Benkirane    Professeur hachak    Lalla Meryem et Hollande inaugurent le pavillon Maroc    Les eaux usées pourraient constituer un nouvel or noir    Baisse du résultat net de la Compagnie minière de Touissit    Accroissement de la production industrielle manufacturière    Le Groupe Banque Centrale Populaire réaffirme ses ambitions    McGuinness, de l'IRA au pouvoir Le lent cheminement vers la paix    Sept arrestations en lien avec l'attentat de Londres    La coalition promet d'éradiquer la "menace planétaire" de l'EI et son chef    Pour sa 10ème édition sud-américaine, le Dakar 2018 revient au Pérou    Le CIO lance des pistes pour éviter le désistement des villes candidates à l'organisation des JO    Aleksander Ceferin : L'UEFA envisage de réformer le système des transferts    Triathlon international de Rabat: 22 pays présents le 15 avril prochain    Des conseils en ligne pour réduire la tension artérielle    Plus de 1.100 projets INDH entre 2005 et 2015 à Khémisset    Divers    Développement durable: Assa-Zag se dote d'une charte pour la protection de l'environnement    Le nouvel élan de l'UPA : Un plan d'action commun à toutes les causes arabes    Droit à la vérité et vérité escamotée : Le black-out sur les affaires Ben Barka, El Manouzi... a la vie dure    Rencontre entre S.M le Roi et le Souverain jordanien : Un dîner officiel offert en l'honneur de S.M le Roi Abdallah II Ibn Al Hussein    Pourquoi est-il important de sauver Merzouga ?    Hay Mohammadi à l'heure de son festival de théâtre    Paco Sery, un demi-siècle de batterie    La fondation Esprit de Fès lance son prix littéraire    Vivo Energy et Tibu Maroc lancent un centre de basketball    Prisons surpeuplées, détention préventive excessive    Gouvernement : Le PJD a écouté El Othmani... La suite dans «quelques jours»    Rajeunissement du Melhoun    Belgique : arrestation d'un conducteur qui a tenté de foncer sur la foule    Le Trophée des Champions 2017 de football le 29 juillet à Tanger    Résultats annuels: Atlanta Assurances termine 2016 sur une bonne note    Golf : 144 joueurs et 126 joueuses en compétition à Rabat    Lutte antiterroriste : l'approche multidimensionnelle du Maroc mise en avant à Washington    Dakar : Nouvel incident entre le Maroc et le Polisario    Forêts méditerranéennes : 85 millions d'ha à protéger    Attentat de Londres: l'auteur de l'attaque était connu du MI5    A l'issue du conseil de Bank Al-Maghrib: Jouahri assez exigeant sur la mobilité bancaire    « Le Maroc que j'ai vécu », de Abdelouahed Radi    Immigration illégale : l'Espagne arrête 16 passeurs marocains    Sept arrestations en lien avec l'attentat de Londres    Enseignement supérieur : L'UIR décline sa stratégie africaine    Rencontre au Cabinet Royal à Rabat entre SM le Roi et le Souverain hachémite de Jordanie    Attentat de Londres : trois morts et sept arrestations    Mazars dévoile une étude sur l'innovation et l'intrapreneuriat en Afrique    Attaque de Londres : un mort    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CNSS: Au Nord, les mêmes problèmes de pension
Publié dans L'Economiste le 21 - 07 - 1994

De création récente, la section Nord du Maroc de l'AGEF, qui regroupe les provinces de Tanger, Tétouan, Larache et Chefchaouen, a organisé le 2 juillet 1994 à Tanger une table ronde sur la pension de vieillesse servie par la CNSS. L'opportunité d'aborder ce thème est dictée par la grande vague des départs en retraite le 1er juillet des personnes nées en 1934 et dont la majorité ne connaît pas sa date de naissance avec exactitude.
La table ronde a été animée par M. Mohamed Emtil, secrétaire général de l'AGEF Nord et chef du département Personnel à la Compagnie Industrielle des Fibres de Tanger. Participaient également M. Rachid Ghzali, président de l'A.G.E.F., et M. Saboul, directeur à la Compagnie d'Assurances Al Wataniya, qui se sont déplacés de Casablanca pour appuyer par leur présence leurs collègues du Nord.
Des débats qui ont porté sur les aspects de la question suivante:
- l'impossibilité devant laquelle se trouvent aussi bien les assurés que les employeurs pour vérifier le nombre de jours d'assurances acquis, en raison de l'absence de relevés annuels émis par la CNSS, à l'instar des autres organismes de retraite (CIMR);
- le calvaire des assurés ayant travaillé chez plusieurs employeurs durant leur carrière et qui n'arrivent pas à les identifier pour reconstituer leur capital de jours d'assurances;
- les erreurs de la CNSS dans la saisie des jours d'assurances et des salaires correspondants.
Les délégations régionales de la CNSS ne jouent pas le rôle qui leur est dévolu, ce qui contraint les assurés et les employeurs à se rabattre sur le siège de la Caisse à Casablanca. Le seuil fatidique des 3.240 jours d'assurances pour prétendre à toute pension est une exclusion. Ceux qui ont plus de cinquante ans et qui n'ont jamais participé au régime se voient interdire tout emploi: car ils doivent être maintenus par leurs employeurs après 60 ans pour cumuler les 3.240 jours.
Après deux heures de débats, les recommandations suivantes ont été adoptées:
- Appel à la direction générale de la CNSS afin qu'il y ait plus de transparence dans la gestion de la Caisse.
- Délivrance de relevés annuels de jours d'assurances acquis afin de permettre aux assurés de faire prévaloir leurs droits et ce, à la fin de chaque année.
- La pension vieillesse servie par la CNSS, étant le régime de base par excellence, celui-ci devrait suivre l'évolution des autres régimes privés de retraite au niveau de la possibilité de départ en retraite par anticipation.
- Il faut surseoir à la production des avis de paiement CNSS des 52 dernières semaines pour les demandes de pension d'invalidité, car beaucoup de dossiers sont payés avec plusieurs mois de retard.
AGEF


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.