Le Boudoir, au bonheur de ses dames    Chambao, star de Chaouen !    Fiscalisation du capital non productif :Pourquoi l'Etat a-t-il la main si légère ?    Un programme d'enseignement de la langue arabe pour les étrangers    Plan d'accélération industrielle : MHE a-t-il convaincu ?    TANJAzz 2016 fête le jazz au féminin !    Les œuvres de Picasso bientôt exposées au Maroc !    Prince pour toujours...    Les crédits aux entreprises baissent pour la première fois en 15 ans    Bourse : Marsa Maroc prend le large dès la première séance    Légitimité    Mme Bouaida expose à Washington l'expérience marocaine en matière de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent    énergie : Le Maroc intéressé par le gaz russe    Loi sur Les petites bonnes : Seddiki isolé dans les commissions    Cop22 : Débat sur la mobilisation des financements verts    Audiovisuel: La CARTI s'allie à l'ISMAC    Budget 2016 : Boussaïd fait le point    La fin du monde ?    Ankara annonce l'instauration de l'état d'urgence pour trois mois    Washington promet la "transparence" sur les victimes civiles en Syrie    La FAO appelle à combler le fossé entre la foresterie et l'agriculture    Tentative de putsch en Turquie: Ankara annonce trois mois d'état d'urgence pour trois mois    Ficeler les contrats commerciaux après le Brexit    Energie : L'appétit russe pour le marché marocain    Kamal Lahlou : Se qualifier à 13 disciplines aux JO est une belle performance pour le Maroc    Maha Haddioui bel et bien aux Olympiades    Guéguerre interprésidentielle au Raja    JO-2016 : Voici les athlètes qui représenteront le Maroc dans 13 disciplines    Maha Haddioui, première joueuse de golf arabe à participer aux Jeux olympiques de Rio    Moghreb de Fès : 6 millions de DH de dettes    Total, sponsor officiel du football africain    Tournoi international de Taekwondo en Palestine : Le Maroc vainqueur de la 1ère édition    Le CESE planche sur la RSO    Cour de justice européenne : La défense de l'UE bat en brèche les arguments du polisario    Un retour nécessaire    Un système de téléphonie pour les pensionnaires de la prison locale Aïn Sebaâ I    2.076 personnes arrêtées en flagrant délit à Marrakech    Divers    Le projet de loi contre la violence à l'égard des femmes adopté au parlement    Le torchon brûle entre la MGPAP et les médecins    Bilan parlementaire : Le retard législatif en partie surmonté    Avec la Smartboy, transformez votre smartphone Android... en Game Boy    Remise à Rabat du Prix Hassan II pour l'environnement    Le retour béni du Maroc à l'Union africaine    Lahcen Laassibi ravive la mémoire du résistant Moulay Larbi Chabbi Chtouki    Noureddine Sail: Le plan séquence, une reconnaissance et une admiration totale pour le théâtre    Oujda abrite le premier Festival arabe du théâtre des jeunes    Bouillon de Culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CNSS: Au Nord, les mêmes problèmes de pension
Publié dans L'Economiste le 21 - 07 - 1994

De création récente, la section Nord du Maroc de l'AGEF, qui regroupe les provinces de Tanger, Tétouan, Larache et Chefchaouen, a organisé le 2 juillet 1994 à Tanger une table ronde sur la pension de vieillesse servie par la CNSS. L'opportunité d'aborder ce thème est dictée par la grande vague des départs en retraite le 1er juillet des personnes nées en 1934 et dont la majorité ne connaît pas sa date de naissance avec exactitude.
La table ronde a été animée par M. Mohamed Emtil, secrétaire général de l'AGEF Nord et chef du département Personnel à la Compagnie Industrielle des Fibres de Tanger. Participaient également M. Rachid Ghzali, président de l'A.G.E.F., et M. Saboul, directeur à la Compagnie d'Assurances Al Wataniya, qui se sont déplacés de Casablanca pour appuyer par leur présence leurs collègues du Nord.
Des débats qui ont porté sur les aspects de la question suivante:
- l'impossibilité devant laquelle se trouvent aussi bien les assurés que les employeurs pour vérifier le nombre de jours d'assurances acquis, en raison de l'absence de relevés annuels émis par la CNSS, à l'instar des autres organismes de retraite (CIMR);
- le calvaire des assurés ayant travaillé chez plusieurs employeurs durant leur carrière et qui n'arrivent pas à les identifier pour reconstituer leur capital de jours d'assurances;
- les erreurs de la CNSS dans la saisie des jours d'assurances et des salaires correspondants.
Les délégations régionales de la CNSS ne jouent pas le rôle qui leur est dévolu, ce qui contraint les assurés et les employeurs à se rabattre sur le siège de la Caisse à Casablanca. Le seuil fatidique des 3.240 jours d'assurances pour prétendre à toute pension est une exclusion. Ceux qui ont plus de cinquante ans et qui n'ont jamais participé au régime se voient interdire tout emploi: car ils doivent être maintenus par leurs employeurs après 60 ans pour cumuler les 3.240 jours.
Après deux heures de débats, les recommandations suivantes ont été adoptées:
- Appel à la direction générale de la CNSS afin qu'il y ait plus de transparence dans la gestion de la Caisse.
- Délivrance de relevés annuels de jours d'assurances acquis afin de permettre aux assurés de faire prévaloir leurs droits et ce, à la fin de chaque année.
- La pension vieillesse servie par la CNSS, étant le régime de base par excellence, celui-ci devrait suivre l'évolution des autres régimes privés de retraite au niveau de la possibilité de départ en retraite par anticipation.
- Il faut surseoir à la production des avis de paiement CNSS des 52 dernières semaines pour les demandes de pension d'invalidité, car beaucoup de dossiers sont payés avec plusieurs mois de retard.
AGEF


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.