Résidences Dar Saada: Cérémonie de première cotation à la Bourse de Casablanca    Royal Air Maroc primée pour son site web    Plus de 187.500 Marocains affiliés à la Sécurité sociale en Espagne    Le Mur... de la Havane    Mondial des clubs Maroc 2014 : Ancelotti rend hommage au public marocain    Mohammedia : Fin de partie pour un escroc sur Facebook    L'Education nationale interdit formellement les cours de soutien payants    Le Maroc et l'UE veulent un ALECA gagnant-gagnant    Commerce extérieur : Les exportations espagnoles vers le Maroc en progression    Logistique : Le Royaume intègre l'ELA    Il fait l'actu : Adil El Maliki    Banque : Poursuite du recul des échanges interbancaires    Un individu tue cinq membres de sa famille à Skhour Rhamna    «La greffe dépasse les capacités d'un seul CHU»    Le cinéma marocain perd une légende    Musées: Les chantiers de la Fondation    Sétif décroche la cinquième place    Le Real en terrain déjà conquis    L'éducation nationale : Logique industrielle ou logique artisanale ?    Les lois sur le salaire minimum : Compassion ou cruauté déguisée ?    Sami Badreddine : La justice transitionnelle a lamentablement échoué en Tunisie    Roger Federer, le vent dans le dos    Le système mutualiste marocain se promeut en Côte d'Ivoire    Les foetus exposés à des niveaux élevés de phtalates ont un QI inférieur    Insolite    Quatre présumés jihadistes de Daech auditionnés par la justice espagnole    Activités du parti en commémoration du 40ème jour du décès d'Ahmed Zaïdi    Le Maroc et le Danemark mènent le combat contre la torture    «Le Maroc en mouvement» au cœur d'une rencontre-débat à Lisbonne    Une douzaine d'entreprises du secteur des TIC en mission "B to B" en Mauritanie    Auckland City sort mais ne démérite pas    "Le Maroc contemporain" provoque une affluence record à l'IMA    Coup d'envoi à Marrakech du Festival international du théâtre universitaire    Ahmed Bouzfour et Abdelkader Ouassat animent une rencontre littéraire à Chefchaouen    Parlons Sahara : Le polisario et la leçon de Genève    Pétrole : Le baril pique du nez... Le Maroc jubile    Mondial des clubs : Le ministre Ouzzine conspué Spécial    Potins des pseudo stars : Adel Taarabt tacle Mario Balotelli    JO-2024 : Les Etats-Unis candidats, la ville sera choisie en janvier    Plus de 6 900 personnes sont mortes d'Ebola    Coupe du monde des clubs Maroc 2014 : San Lorenzo en finale    Meryem El Alj à la galerie Fatma Jellal à Casablanca    Concert avec le Trio Jazz Chalaba à Rabat    Rihanna s'invite chez Puma    Le mot pour rire: Je vous ferai une tour...    La vice-Présidente bulgare en visite de trois jours au Maroc    Audiovisuel – Bientôt des TV privées ?    Conseil d'association    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Hamid Chabat, le syndicaliste devenu politicien
Publié dans L'Economiste le 06 - 02 - 2009


· Il veut rempiler pour un 2e mandat à Fès
Fougueux, certes. Coléreux, non. C'est que l'on reconnaît à l'ouvrier, devenu très jeune, représentant des salariés, un sens inné de la répartie. Il a, dit-on, toujours le mot pour «démonter ses adversaires» tout en restant correct dans ses propos. Mais, Hamid Chabat n'est pas homme à se contenter du seul militantisme syndical. Il a d'autres ambitions, somme toute, légitimes. Il devient très vite membre actif du Comité exécutif de l'Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM). La politique l'attire et le tente. Il gravit les échelles et siège désormais dans la citadelle du Bureau exécutif du Parti de l'Istiqlal.
Mais cela reste encore très peu pour le dynamique syndicaliste, arrêté et jeté en prison à plusieurs reprises. Il tente le coup et se fait élire président du Conseil de la ville de Fès. Une responsabilité et une ascension à la dimension des ambitions de Chabat. Très grandes donc. Il va réussir là où ses prédécesseurs ont échoué: donner à Fès un visage digne d'une capitale spirituelle. Cela lui a coûté des amitiés et fait apparaître des ennemis. PJD en tête. Lahcen Daoudi ne disait-il pas que son parti allait «déchabatiser» Fès? Mais cela n'a pas empêché Chabat et son parti de décrocher deux sièges à la Chambre des représentants au grand dam du PJD.
Chantiers, Cour des comptes et parti
Maîtrisant parfaitement ses dossiers et ses chantiers, le président du Conseil de la ville a su convaincre dernièrement la Cour des comptes qui avait relevé 149 «irrégularités». Il s'est expliqué une première fois et puis une deuxième jusqu'à ce que la Cour retirent toutes ses remarques.
Depuis le 31 janvier dernier, Hamid Chabat préside désormais aux destinées de l'UGTM. Une élection qui s'est déroulée, contrairement à ce que l'on s'attendait, sans heurts. Surtout après l'éviction le 4 décembre 2007 de l'ex-secrétaire général, Mohamed Benjeloun Al Andaloussi. Eviction dont a été «accusé», à tort ou à raison, Hamid Chabat. Ce dernier s'était défendu d'être derrière le «coup d'Etat» fomenté contre Al Andaloussi rappelant par la même occasion que c'est lui qui a été derrière l'élection, le 29 janvier 2006, de Benjeloun Al Andaloussi à la tête de la centrale syndicale. Après bien sûr la «déposition» d'Abderrazak Afilal.
A la tête de l'UGTM, Chabat veut faire de la centrale un syndicat modèle. Il a promis restructuration et réorganisation de l'organisation. Il veut aussi aller à la rencontre du patronat et remplir jusqu'au bout son rôle de syndicaliste vis-à-vis du gouvernement dirigé par Abbas El Fassi, lui-même secrétaire général du Parti de l'Istiqlal. A ce propos, Chabat ne prétendrait-il pas à ce poste que El Fassi ne pourra plus occuper dans quatre ans? Légitimement, il en a le droit. Seulement, il devra à ce moment abandonner celui de secrétaire général du syndicat! Le politique l'emportera-t-il sur le syndicaliste?
En attendant, Hamid Chabat ne cache pas qu'il compte rempiler pour un autre mandat à la tête du Conseil de la ville de Fès. Il affirme à qui veut l'entendre qu'il a commencé sa campagne électorale dès que les résultats du scrutin de septembre 2003 ont été proclamés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.