Mehdi Benatia dans le viseur d'un club du "Big Four"    Un soutien inattendu à la consommation des ménages!    Crise des migrants    Le Masi reprend son trend haussier    Jidar, Toiles de rue: Des fresques géantes pour Rabat    Ouarzazate/Festival Igrar    Le taux de chômage ciblé à l'horizon 2025 difficilement réalisable    M. Rabbah : Le patrimoine routier constitue un défi majeur pour le continent africain    Le secteur USFP des MRE discute du projet de loi sur la traite des êtres humains    Reprise des pourparlers directs entre rebelles et gouvernement yéménites    News    Donald Trump fonce vers l'investiture républicaine pour la Maison Blanche    Yémen : L'ONU cherche à relancer le dialogue entre gouvernement et rebelles    Syrie / Affrontements près de Damas, Staffan de Mistura à Moscou pour relancer le cessez le feu    Palestine / Israël poursuit la destruction des logements palestiniens    Sénégal-USA : Signature d'un nouvel accord de défense    L'Atletico s'offre le Bayern et le dernier acte de la Champions League    Le KACM sans cinq éléments clés à Khartoum    L'équipe de Florentyna Parker remporte le concours Pro-Am    Comment sont captivées les paons femelles    Une ville de 100.000 habitants au Canada évacuée en raison d'un gigantesque feu de forêt    Le programme de développement territorial durable des oasis de Tafilalet, un projet exemplaire de développement local    1,8 MMDH pour la mise en œuvre de la Stratégie nationale de lutte contre la corruption    Reportage : Expulsions à la pelle et léthargie consulaire : Vers un accord de réadmission exposant les Marocains de Belgique à plus d'abus    Mohammed Dib : Un grand seigneur du roman maghrébin    Emulation entre jeunes musiciens autour des instruments à cordes    Ouverture à Tanger de la 7ème Rencontre des amateurs de musique andalouse    Burkina Faso : « L'association Culture espérance » : Promouvoir la culture burkinabè en Europe    La présidentielle française aura lieu les 23 avril et 7 mai 2017    Brahim Soua, Directeur Général d'Alstom Maroc    Trophée Hassan II : têtes d'affiche de la 43e édition    Coupe CAF/MC.Oran-KACM : Les «Hamraoua» ridiculisent déjà les «Bahjaoua»    Handball continental : Allez les filles    Démantèlement d'une bande qui s'adonne à la recherche des trésors à Settat    Fès : Le PJD retrouve sa stabilité    «Le défi est d'assurer l'équité de l'offre de soins dans la Région»    Tennis : Pour les vainqueurs et finalistes du 9ème Open des jeunes de l'ABC : Des « Casa-Europe »... à gogo !    La Mamda et le Ministère palestinien de l'Agriculture s'allient    Grèves : Baisse de plus de 8% en 2015    Dialogue social : Le round de la dernière chance ?    Partenariat entre la CGEM et l'Organisation japonaise du commerce extérieur    Hassad : Affaires des caïds de Deroua et de Kénitra    Ilyas, encore et toujours    Bac 2016 : Les épreuves du régional avant celles du national    Accidents de la circulation    8ème édition du FIDADOC d'Agadir : «Into Darkness» de Rachida El Garani ouvre le bal    Le roman « Cintra » de l'écrivain marocain Hassan Aourid, un voyage créatif dans la mémoire collective    La Fondation Lalla Salma soutient la création d'une maison de vie à Dakar    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Electricité: Benkhadra rassure les opérateurs
Publié dans L'Economiste le 01 - 06 - 2009


· La production sera assurée jusqu'en 2015!
· D'ici là, il faudra investir 83 milliards de DH
· La suite sera conforme à la stratégie nationale
A leur tour, les membres de la Chambre française de commerce et d'industrie du Maroc ont eu droit à une explication détaillée de «la nouvelle stratégie énergétique nationale». Invitée aux Rendez-vous de la Chambre française de commerce et d'industrie au Maroc (CFCIM), jeudi 28 mai à Casablanca, la ministre de l'Energie a prouvé qu'elle «avait le dossier bien en main». A toutes les questions, Amina Benkhadra apportera une réponse. «Car l'énergie pour les membres de la Chambre, qui sont des industriels, est quelque chose d'important», dit-elle. Interrogée sur la stratégie du ministère visant à garantir la production électrique dans les 20 prochaines années, Benkhadra reviendra sur les grands projets d'investissements annoncés ou en cours de réalisation, affirmant, en passant, «que d'ici 2015, la production sera assurée». L'enveloppe pour les besoins en investissement sur la période 2009-2015 est estimée à plus de 83 milliards de DH. Les 2 unités de charbon à Safi de 1.320 MW, extensibles à 4 unités, devraient être opérationnelles en 2015. Auparavant, l'entrée en service de 2 autres unités de charbon à Jorf Lasfar de 700 MW est prévue en 2012. C'est le cas des turbines à gaz de 300 MW à Kénitra, prévues en 2011. Ou encore des négociations pour une troisième interconnexion avec l'Espagne qui portera la capacité commerciale de celle-ci à 1.000 MW et avec l'Algérie, à hauteur de 1.400 MW. Elle sera mise en service également en 2011. Dans le pipe aussi, l'exploration du projet pilote de centrale de schistes bitumineux de Tarfaya, d'une puissance de 100 MW dont les appels à consultations sont en cours, qui devrait être prête autour de 2014… Et après? Sachant qu'à fin 2008, la production en énergie électrique s'est élevée à 20.346 Gwh, soit 83% de l'énergie totale injectée dans le réseau national. Le gros de cette production, soit 53%, provient des centrales de concessions (Jlec, EET) et 17% des importations. Bien qu'en progression de 10% par rapport à 2007, la contribution des centrales de l'ONE n'excède pas les 30%. Voilà qui donne raison à Benkhadra quand elle appelle tout le monde à participer à la mise en œuvre de la stratégie énergétique nationale dont la déclinaison sur le papier ne permet aucun doute quant à l'avenir énergétique du pays. Ainsi, pour la filière électrique, plus gros souci des industriels, la ministre fonde sa stratégie sur le choix prioritaire du charbon, comme technologie de base, et l'optimisation des ressources en gaz disponibles. Ensuite, le développement de l'éolien dont la production s'élève actuellement à 114 MW pour un potentiel de 6.000 sur une base marché, l'optimisation des interconnexions à hauteur de 20% de la capacité installée ou encore des ressources hydrauliques. Le nucléaire, les schistes, le solaire, la biomasse, la rationalisation de la consommation, l'efficacité énergétique, réduire la part des produits pétroliers dans le bilan énergétique… autant de priorités à mener à terme entre 2015 et 2030.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.