Coup d'envoi à Rabat de la 17è édition du Trophée Hassan II des arts équestres traditionnels Tbourida    Travail des enfants El Kindi : «Non à la supercherie»    Tanger adopte sa Charte de l'environnement    Enquête de Bank al-Maghrib : La production industrielle en hausse en avril    Le français Clextral fournira la ligne de production de Dari    Le français Linedata ouvre une antenne à Casablanca    Journalisme : Une nouvelle association est créée    Le Maroc selon Juppé    Les Africains du Maroc : Entretien avec Sékou Oumar Cissé, entrepreneur et membre fondateur de PROGUIM: « Le Maroc, terre hospitalière et d'opportunités »    Le décès du n° 1 des talibans confirmé    WANTED : Le BCIJ publie les portraits-robots des complices du Tchadien    Morisques: Une histoire qui n'a pas fini d'être écrite    Pourquoi la Libye doit gagner sa guerre contre l'EI    Le musée Yves Saint Laurent enfin dévoilé    Mawazine    Un 21e joueur avec les Lionceaux U23    Hervé Renard annule la séance ouverte du mercredi matin    Les voies pour un modèle inclusif de développement    Istambul : Moulay Rachid représente le Souverain au 1e sommet humanitaire mondial    Violence physique à l'encontre d'une femme agent de la circulation poursuivie en état de liberté provisoire    La réunion de l'Eurogroupe à la rescousse de la Grèce    Sept voitures piégées explosent simultanément dans des localités côtières de l'ouest de la Syrie    Vers un nouveau projet de loi relatif aux agences de voyages    Améliorer la résilience des moyens d'existence face aux catastrophes en santé animale    Les Sahraouis d'Oran malmenés par les gendarmes algériens    Le capitaine Outenrhrine remporte le GP S.M le Roi Mohammed VI de saut d'obstacles    Consécration marocaine à la Coupe internationale Mohammed VI de karaté    Distinction de Haddioui et d' El Hassani    Bachir Dkhil : J'ai participé à la création du Polisario dont le seul but était la libération du Sahara du colonialisme espagnol    Divers    Insolite    Les contraintes et perspectives de l'extension de l'espace urbain de Safi    Le collège Maârakat Al Batha, un établissement écologique par excellence    Payer sur Internet au Maroc ne se limite plus à la carte bancaire    Le réchauffement réduit la taille et la morphologie d'oiseaux    Ces grands rôles que les stars ont refusés : Frank Sinatra: L'inspecteur Harry (1971)    Cannes couronne le cinéma social de Ken Loach    Rencontre méditerranéenne de médiation à Tanger    La Princesse Lalla Hasnaa, marraine de la Semaine africaine de l'UNESCO, donne le coup d'envoi de l'édition 2016    Marchands ambulants : L'UDCA monte au créneau    « Carnet de route » de Régis Debray    Le Maroc communique à Nairobi sur l'environnement    Le Prince Moulay El Hassan préside la cérémonie de remise du Grand Prix    Le délire de l'US ambassy    La célèbre rappeuse australienne Iggy Azalea offre un show époustouflant au public de Mawazine    Maroc-Congo : Les points de vente des billets    Myriam Fares chantera ce soir au désir de son public    La Biennale de l'art contemporain africain Dak'Art 2016: Carnet de voyage dans les dédales de la Cité dans le jour bleu    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Electricité: Benkhadra rassure les opérateurs
Publié dans L'Economiste le 01 - 06 - 2009


· La production sera assurée jusqu'en 2015!
· D'ici là, il faudra investir 83 milliards de DH
· La suite sera conforme à la stratégie nationale
A leur tour, les membres de la Chambre française de commerce et d'industrie du Maroc ont eu droit à une explication détaillée de «la nouvelle stratégie énergétique nationale». Invitée aux Rendez-vous de la Chambre française de commerce et d'industrie au Maroc (CFCIM), jeudi 28 mai à Casablanca, la ministre de l'Energie a prouvé qu'elle «avait le dossier bien en main». A toutes les questions, Amina Benkhadra apportera une réponse. «Car l'énergie pour les membres de la Chambre, qui sont des industriels, est quelque chose d'important», dit-elle. Interrogée sur la stratégie du ministère visant à garantir la production électrique dans les 20 prochaines années, Benkhadra reviendra sur les grands projets d'investissements annoncés ou en cours de réalisation, affirmant, en passant, «que d'ici 2015, la production sera assurée». L'enveloppe pour les besoins en investissement sur la période 2009-2015 est estimée à plus de 83 milliards de DH. Les 2 unités de charbon à Safi de 1.320 MW, extensibles à 4 unités, devraient être opérationnelles en 2015. Auparavant, l'entrée en service de 2 autres unités de charbon à Jorf Lasfar de 700 MW est prévue en 2012. C'est le cas des turbines à gaz de 300 MW à Kénitra, prévues en 2011. Ou encore des négociations pour une troisième interconnexion avec l'Espagne qui portera la capacité commerciale de celle-ci à 1.000 MW et avec l'Algérie, à hauteur de 1.400 MW. Elle sera mise en service également en 2011. Dans le pipe aussi, l'exploration du projet pilote de centrale de schistes bitumineux de Tarfaya, d'une puissance de 100 MW dont les appels à consultations sont en cours, qui devrait être prête autour de 2014… Et après? Sachant qu'à fin 2008, la production en énergie électrique s'est élevée à 20.346 Gwh, soit 83% de l'énergie totale injectée dans le réseau national. Le gros de cette production, soit 53%, provient des centrales de concessions (Jlec, EET) et 17% des importations. Bien qu'en progression de 10% par rapport à 2007, la contribution des centrales de l'ONE n'excède pas les 30%. Voilà qui donne raison à Benkhadra quand elle appelle tout le monde à participer à la mise en œuvre de la stratégie énergétique nationale dont la déclinaison sur le papier ne permet aucun doute quant à l'avenir énergétique du pays. Ainsi, pour la filière électrique, plus gros souci des industriels, la ministre fonde sa stratégie sur le choix prioritaire du charbon, comme technologie de base, et l'optimisation des ressources en gaz disponibles. Ensuite, le développement de l'éolien dont la production s'élève actuellement à 114 MW pour un potentiel de 6.000 sur une base marché, l'optimisation des interconnexions à hauteur de 20% de la capacité installée ou encore des ressources hydrauliques. Le nucléaire, les schistes, le solaire, la biomasse, la rationalisation de la consommation, l'efficacité énergétique, réduire la part des produits pétroliers dans le bilan énergétique… autant de priorités à mener à terme entre 2015 et 2030.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.