Assaidi pour remplacer Odemwingie    Coupe du Trône /16èmes de finale : Les grosses pointures s'en tirent à bon compte    Mauvaise nouvelle pour El Alagui    El Watani signe pour un club espagnol    AMO: L'ANAM alimente le Guide des médicaments remboursables de 61 spécialités génériques supplémentaires    Démarrage du recensement général de la population et de l'habitat : Pour une planification efficiente des programmes de développement    Cisjordanie : Israël accapare une vaste portion de territoire    La terre a tremblé à Agadir    La majorité des Espagnols contre la tenue d'un référendum en Catalogne    Ouarzazate / Arts populaires : Ahouach, un riche patrimoine à sauvegarder absolument    Une aventure « improbable » à Agadir...: L'un est handicapé, l'autre est un peu « fêlée », ils ne se connaissaient pas, mais ils vont passer un séjour ensemble à Agadir !    Al-Sissi en visite au Maroc le 21 septembre    Accident de la route dans le sud de la France SM le Roi au chevet des blessés    Des compétences à valoriser    Après la Cour des comptes, le fisc revient à la charge    Avec ou sans pépins ?    La compagnie maintient ses vols vers les pays à risques : La démarche de la RAM soutenue par le gouvernement    Equipe Nationale : l'Atletico prête Bounou un an au Real Saragosse    Le Maroc appelé à mieux faire    Agir pour éviter une catastrophe écologique    « Plages Propres » de Ciments du Maroc : Cérémonie de clôture de la saison    3ème édition du festival d'Astronomie d'Ifrane Sous le thème : «L'astronomie dans la culture populaire».    Litige commercial en Mauritanie : RAM précise sa position    Ghanimi élue meilleur médecin arabe au monde    Virus Ebola, Benkirane soutient RAM    Mobilisation générale contre l'Etat islamique    Réforme des retraites    Tanjazz rend hommage à ses grandes icônes    Le KACM passe au tour prochain    La situation actuelle des abattoirs inquiète les chevillards    Acte prémédité ou agression ayant mal tourné ?    L'automatisation pour remédier à l'inadvertance humaine    Nos Olympiques se mesurent par deux fois aux U23 égyptiens    Journées FIFA : nos sélections attendues    Le désarroi de l'homme postmoderniste    Serait-il temps de nettoyer l'espace ?    Bouillons de culture    L'armée ukrainienne se retire de l'aéroport de Louhansk    Insolite    Le livre : Théocratie populiste, L'alternance, une transition démocratique?    La Palestine invitée d'honneur au Festival Europe-Orient du film documentaire    A la Mostra de Venise, Al Pacino parle de cinéma, de lui et de son métier    Première édition du Festival du patrimoine historique "Dakira"    La lune de miel (atypique) de Brad Pitt et Angelina Jolie    Le CNDH accueille une délégation de l'Instance vérité et dignité de Tunisie    Histoire, historicisme...    La nouvelle grille des programmes de Radio MFM pour la saison 2014-2015 : Conforter le leadership de MFM    Chiens déchaînés et loi en sursis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Electricité: Benkhadra rassure les opérateurs
Publié dans L'Economiste le 01 - 06 - 2009


· La production sera assurée jusqu'en 2015!
· D'ici là, il faudra investir 83 milliards de DH
· La suite sera conforme à la stratégie nationale
A leur tour, les membres de la Chambre française de commerce et d'industrie du Maroc ont eu droit à une explication détaillée de «la nouvelle stratégie énergétique nationale». Invitée aux Rendez-vous de la Chambre française de commerce et d'industrie au Maroc (CFCIM), jeudi 28 mai à Casablanca, la ministre de l'Energie a prouvé qu'elle «avait le dossier bien en main». A toutes les questions, Amina Benkhadra apportera une réponse. «Car l'énergie pour les membres de la Chambre, qui sont des industriels, est quelque chose d'important», dit-elle. Interrogée sur la stratégie du ministère visant à garantir la production électrique dans les 20 prochaines années, Benkhadra reviendra sur les grands projets d'investissements annoncés ou en cours de réalisation, affirmant, en passant, «que d'ici 2015, la production sera assurée». L'enveloppe pour les besoins en investissement sur la période 2009-2015 est estimée à plus de 83 milliards de DH. Les 2 unités de charbon à Safi de 1.320 MW, extensibles à 4 unités, devraient être opérationnelles en 2015. Auparavant, l'entrée en service de 2 autres unités de charbon à Jorf Lasfar de 700 MW est prévue en 2012. C'est le cas des turbines à gaz de 300 MW à Kénitra, prévues en 2011. Ou encore des négociations pour une troisième interconnexion avec l'Espagne qui portera la capacité commerciale de celle-ci à 1.000 MW et avec l'Algérie, à hauteur de 1.400 MW. Elle sera mise en service également en 2011. Dans le pipe aussi, l'exploration du projet pilote de centrale de schistes bitumineux de Tarfaya, d'une puissance de 100 MW dont les appels à consultations sont en cours, qui devrait être prête autour de 2014… Et après? Sachant qu'à fin 2008, la production en énergie électrique s'est élevée à 20.346 Gwh, soit 83% de l'énergie totale injectée dans le réseau national. Le gros de cette production, soit 53%, provient des centrales de concessions (Jlec, EET) et 17% des importations. Bien qu'en progression de 10% par rapport à 2007, la contribution des centrales de l'ONE n'excède pas les 30%. Voilà qui donne raison à Benkhadra quand elle appelle tout le monde à participer à la mise en œuvre de la stratégie énergétique nationale dont la déclinaison sur le papier ne permet aucun doute quant à l'avenir énergétique du pays. Ainsi, pour la filière électrique, plus gros souci des industriels, la ministre fonde sa stratégie sur le choix prioritaire du charbon, comme technologie de base, et l'optimisation des ressources en gaz disponibles. Ensuite, le développement de l'éolien dont la production s'élève actuellement à 114 MW pour un potentiel de 6.000 sur une base marché, l'optimisation des interconnexions à hauteur de 20% de la capacité installée ou encore des ressources hydrauliques. Le nucléaire, les schistes, le solaire, la biomasse, la rationalisation de la consommation, l'efficacité énergétique, réduire la part des produits pétroliers dans le bilan énergétique… autant de priorités à mener à terme entre 2015 et 2030.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.