Parlement: Benchamach plaide pour une intégration arabo-africaine    Jazz au Chellah: Rencontre des deux rives de la Méditerranée    Expulsés de Nador et largués près de la gare routière de Casablanca    Habib El Malki s'entretient avec l'ambassadeur de la République d'Autriche au Maroc    Hausse du résultat net de Ciments du Maroc    Divers    Entre nécessité et système D, le vélo revient au goût du jour à Cuba    News    Kim Jong-un va faire payer à Donald Trump son discours de l'ONU    Pourquoi parler d'aller et de retour si beaucoup de matchs se jouent sur terrains neutres ?    Assemblée de la FIB à Casablanca    Une AG décisive pour le MAS    Selena Gomez a subi une greffe de rein    Chouala à l'écoute des jeunes à Harhouras    Fouzia Assouli primée à Naples    L'homme d'Etat tchèque Frantisek Bublan : Le plan d'autonomie proposé par le Maroc peut apporter une solution pacifique et assurer un avenir prospère pour toute la région    Les meilleurs films de tous les temps    Madonna bientôt en duo avec Christine and The Queens    Le show de Céline Dion à Las Vegas a rapporté plus de 500 millions de dollars    Rentrée universitaire 2017-2018 : Les mesures phares de Hassad    Aid Al Adha : Akhannouch revient sur l'affaire des viandes putréfiées    Promotion de l'emploi : Le gouvernement détaille ses programmes    Sajid: les potentialités touristiques du Maroc « ne sont pas suffisamment exploitées »    LDC: les joueurs de Mamelodi Sundowns se préparent à Rabat    Diapo. Botola: Enes Sipovic de l'IRT à la RSB prev next    Dialogue social: prémices de tensions entre El Othmani et les syndicats    El Malki transfère le dossier des parlementaires absentéistes à la TGR    Danone Nations Cup: les lionceaux de l'Atlas s'envolent pour New York    Attentats de Barcelone et Cambrils: arrestation vendredi d'un autre Marocain    Météo: un temps nuageux par endroit ce vendredi    Le Maroc déclare la guerre au trafic de voitures volées    Rabat: des bœufs mettent fin à la vie du doyen des chevillards    Assurance: du pain sur la planche pour le Médiateur    Loterie visa Etats-Unis: les inscriptions ouvertes dès octobre    Foncier: vers une loi protégeant les biens privés de l'Etat    Une commission d'inspection à l'hôpital Mohammed V de Tanger    Le Salon du cheval d'El Jadida fête ses dix ans    El Jadida: un policier tire deux balles pour arrêter un agresseur    Brèves Internationales    Macky Sall: «Il est temps de donner à l'Afrique la place qu'elle mérite»    Naufrage: plus de 100 disparus au large de la Libye    Paris: vibrant hommage à Leïla Alaoui    Prix national de la presse: La compétition est ouverte    Europe : le Brexit risque de faire perdre 1,2 million emplois    Michael O'Leary dans la tourmente de Ryanair    L'boulevard s'associe à Casablanca Events et Animation    Gad Elmaleh boucle sa première tournée en Australie    Les FAR et la JSKT premiers qualifiés pour les quarts    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Electricité: Benkhadra rassure les opérateurs
Publié dans L'Economiste le 01 - 06 - 2009


· La production sera assurée jusqu'en 2015!
· D'ici là, il faudra investir 83 milliards de DH
· La suite sera conforme à la stratégie nationale
A leur tour, les membres de la Chambre française de commerce et d'industrie du Maroc ont eu droit à une explication détaillée de «la nouvelle stratégie énergétique nationale». Invitée aux Rendez-vous de la Chambre française de commerce et d'industrie au Maroc (CFCIM), jeudi 28 mai à Casablanca, la ministre de l'Energie a prouvé qu'elle «avait le dossier bien en main». A toutes les questions, Amina Benkhadra apportera une réponse. «Car l'énergie pour les membres de la Chambre, qui sont des industriels, est quelque chose d'important», dit-elle. Interrogée sur la stratégie du ministère visant à garantir la production électrique dans les 20 prochaines années, Benkhadra reviendra sur les grands projets d'investissements annoncés ou en cours de réalisation, affirmant, en passant, «que d'ici 2015, la production sera assurée». L'enveloppe pour les besoins en investissement sur la période 2009-2015 est estimée à plus de 83 milliards de DH. Les 2 unités de charbon à Safi de 1.320 MW, extensibles à 4 unités, devraient être opérationnelles en 2015. Auparavant, l'entrée en service de 2 autres unités de charbon à Jorf Lasfar de 700 MW est prévue en 2012. C'est le cas des turbines à gaz de 300 MW à Kénitra, prévues en 2011. Ou encore des négociations pour une troisième interconnexion avec l'Espagne qui portera la capacité commerciale de celle-ci à 1.000 MW et avec l'Algérie, à hauteur de 1.400 MW. Elle sera mise en service également en 2011. Dans le pipe aussi, l'exploration du projet pilote de centrale de schistes bitumineux de Tarfaya, d'une puissance de 100 MW dont les appels à consultations sont en cours, qui devrait être prête autour de 2014… Et après? Sachant qu'à fin 2008, la production en énergie électrique s'est élevée à 20.346 Gwh, soit 83% de l'énergie totale injectée dans le réseau national. Le gros de cette production, soit 53%, provient des centrales de concessions (Jlec, EET) et 17% des importations. Bien qu'en progression de 10% par rapport à 2007, la contribution des centrales de l'ONE n'excède pas les 30%. Voilà qui donne raison à Benkhadra quand elle appelle tout le monde à participer à la mise en œuvre de la stratégie énergétique nationale dont la déclinaison sur le papier ne permet aucun doute quant à l'avenir énergétique du pays. Ainsi, pour la filière électrique, plus gros souci des industriels, la ministre fonde sa stratégie sur le choix prioritaire du charbon, comme technologie de base, et l'optimisation des ressources en gaz disponibles. Ensuite, le développement de l'éolien dont la production s'élève actuellement à 114 MW pour un potentiel de 6.000 sur une base marché, l'optimisation des interconnexions à hauteur de 20% de la capacité installée ou encore des ressources hydrauliques. Le nucléaire, les schistes, le solaire, la biomasse, la rationalisation de la consommation, l'efficacité énergétique, réduire la part des produits pétroliers dans le bilan énergétique… autant de priorités à mener à terme entre 2015 et 2030.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.