Gaza - L'ONU met Israël au ban des accusés: "Les frappes contre des écoles et des hôpitaux sont des défis délibérés"    Discours royal    Les ménages plus riches mais surendettés    LPL: Le FMI accorde 5 milliards $ au Maroc    Oujda: Le plus grand théâtre du Maroc opérationnel    Théâtre: «Escales» à Casablanca    Découverte d'une inscription arabe du Ve siècle (JC) en Arabie saoudite. La plus ancienne à ce jour    Ecole/transformation sociale    Vivo Energy Maroc sensibilise à la sécurité routière    La retraite aux flambeaux égaye la place Al-Barid de Rabat    Divers sportifs    Kamal Chafni wydadi contre 9 millions de dirhams    Investir en Côte d'Ivoire, aubaine ou danger ?    La menace de fièvre aphteuse plane sur le cheptel national    Tecmed en perte de vitesse au Maroc    Blatter attristé par le décès de Grondona    Nabil Bahoui buteur en Europa League. (VIDEO)    Les larmes de Morgan Freeman    "Présence africaine" à la Villa des arts de Rabat    "Adios Carmen" remporte le 1er prix du Festival de Yaoundé    Le Festival Adrar souffle sa dixième bougie    S.M le Roi décore Abdelouahed Radi    Le livre Théocratie populiste L'alternance, une transition démocratique?    Les cas de divorce en droit français    Insolite : Un enfant sauvé par son chat    Nouvelles appréciées de la littérature arabe : Une histoire d'amour folle (2)    Newsletter du 31 Juillet 2014 : Fête du Trône : Vers l'élaboration d'une étude sur l'évolution de la valeur globale du Maroc au cours des quinze dernières années    Khedira au Bayern Munich... dans un an ?    Dunga tacle Neymar    Zouhair Feddal prêté en Serie A ! Spécial    La France évacue ses ressortissants de Libye    ONU : Israël viole délibérément le droit international à Gaza    Brèves    Tanger: Arrestation d'un Franco-Algérien en lien avec Al-Qaëda    SM le Roi reçoit le président du CESE qui lui a présenté le rapport annuel du Conseil : Pour une coordination des politiques économiques et sectorielles et une institutionnalisation du dialogue social    SM le Roi préside la cérémonie de la Fête du Trône: Le Souverain décore M. Abbas El Fassi du wissam Al Arch -Classe exceptionnelle-    Palestine occupée / Agression sioniste contre la bande de Gaza : Marche de solidarité avec le peuple palestinien à Casablanca    Hausse de indice des prix à la production en juin    Forte décélération des indicateurs économiques sous l'ère du gouvernement actuel souligne le président de l'Alliance des Economistes Istiqlaliens, M. Adil Douiri    Coopération Maroc France : Valls appelle à enterrer les «turbulences»    Sept autres Palestiniens tués    Facebook désactive la messagerie privée de son application    FireChallenge : la nouvelle mode stupide aux Etats-Unis !    La 6e édition de l'Université d'été débute en août    Distinction Médiatique : Le discours royal et analyses en direct sur MFM et Sawt Al- Arab    Fête du Trône : Grâce royale à 13.218 personnes    Medias : Nabila Kilani rejoint Al Hurra TV    Ratage constitutionnel ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Electricité: Benkhadra rassure les opérateurs
Publié dans L'Economiste le 01 - 06 - 2009


· La production sera assurée jusqu'en 2015!
· D'ici là, il faudra investir 83 milliards de DH
· La suite sera conforme à la stratégie nationale
A leur tour, les membres de la Chambre française de commerce et d'industrie du Maroc ont eu droit à une explication détaillée de «la nouvelle stratégie énergétique nationale». Invitée aux Rendez-vous de la Chambre française de commerce et d'industrie au Maroc (CFCIM), jeudi 28 mai à Casablanca, la ministre de l'Energie a prouvé qu'elle «avait le dossier bien en main». A toutes les questions, Amina Benkhadra apportera une réponse. «Car l'énergie pour les membres de la Chambre, qui sont des industriels, est quelque chose d'important», dit-elle. Interrogée sur la stratégie du ministère visant à garantir la production électrique dans les 20 prochaines années, Benkhadra reviendra sur les grands projets d'investissements annoncés ou en cours de réalisation, affirmant, en passant, «que d'ici 2015, la production sera assurée». L'enveloppe pour les besoins en investissement sur la période 2009-2015 est estimée à plus de 83 milliards de DH. Les 2 unités de charbon à Safi de 1.320 MW, extensibles à 4 unités, devraient être opérationnelles en 2015. Auparavant, l'entrée en service de 2 autres unités de charbon à Jorf Lasfar de 700 MW est prévue en 2012. C'est le cas des turbines à gaz de 300 MW à Kénitra, prévues en 2011. Ou encore des négociations pour une troisième interconnexion avec l'Espagne qui portera la capacité commerciale de celle-ci à 1.000 MW et avec l'Algérie, à hauteur de 1.400 MW. Elle sera mise en service également en 2011. Dans le pipe aussi, l'exploration du projet pilote de centrale de schistes bitumineux de Tarfaya, d'une puissance de 100 MW dont les appels à consultations sont en cours, qui devrait être prête autour de 2014… Et après? Sachant qu'à fin 2008, la production en énergie électrique s'est élevée à 20.346 Gwh, soit 83% de l'énergie totale injectée dans le réseau national. Le gros de cette production, soit 53%, provient des centrales de concessions (Jlec, EET) et 17% des importations. Bien qu'en progression de 10% par rapport à 2007, la contribution des centrales de l'ONE n'excède pas les 30%. Voilà qui donne raison à Benkhadra quand elle appelle tout le monde à participer à la mise en œuvre de la stratégie énergétique nationale dont la déclinaison sur le papier ne permet aucun doute quant à l'avenir énergétique du pays. Ainsi, pour la filière électrique, plus gros souci des industriels, la ministre fonde sa stratégie sur le choix prioritaire du charbon, comme technologie de base, et l'optimisation des ressources en gaz disponibles. Ensuite, le développement de l'éolien dont la production s'élève actuellement à 114 MW pour un potentiel de 6.000 sur une base marché, l'optimisation des interconnexions à hauteur de 20% de la capacité installée ou encore des ressources hydrauliques. Le nucléaire, les schistes, le solaire, la biomasse, la rationalisation de la consommation, l'efficacité énergétique, réduire la part des produits pétroliers dans le bilan énergétique… autant de priorités à mener à terme entre 2015 et 2030.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.