Première apparition réussie de Obbadi à Vérone    Palestine: le pillonage israélien se poursuit, les vols vers Tel-Aviv annulés , Navi Pillay accuse Israël    Bagdad : 23 morts lors de l'explosion d'une voiture piégée    Elite-Pro (2014-2015/1ère Journée) : MAT-RCA en tête d'affiche    « L'Opinion » toujours apprécié    Panorama    Maroc-UE : Pour un partenariat plus poussé    Zone franche de Tanger: Bientôt une unité chinoise de production de structures et de pipelines en acier    Ramadan : Un mois riche... en produits alimentaires impropres à la consommation    El Jadida: Vif succès de la 3ème édition des Nuits du Ramadan    Tanger-Asilah: Une décharge contrôlée pour 13 communes urbaines et rurales    3 ans après l'élection de Lakjaa, que s'est-il passé depuis ?    La Fondation Attijariwafa Bank met la culture Hassanie à l'honneur    L'avion algérien aurait disparu au nord du Mali    Aziz Akhannouch se prononce sur la campagne 2014: Une bonne année agricole    Un avion d'Air Algérie disparait des écrans radars    Gaza : deux avions marocains humanitaires atterrissent en Egypte    Toujours plus fort, toujours plus vide...    Le mot pour rire: Tu n'as rien fait, moi non plus    Benkirane rend la monnaie à l'opposition    Crédit Agricole Maroc et Med Milk scellent un partenariat: Près de 20.000 producteurs de lait ciblés    L'écriture est le lieu d'une expérience    Le rendement des collectivités territoriales désormais contrôlé    Accès à l'information, la nouvelle version de la loi finalisée    Mission accomplie    Maroc- Afrique : 3ème réunion de la Commission mixte public-privé de suivi    ANRT – Qualité des services de la téléphonie des réseaux : Publication des indicateurs du service des 3 opérateurs    SM le Roi inaugure un centre hospitalier universitaire à Oujda    Le 1er prélèvement de don multi organes sur un enfant sauve 2 vies.    Avec la mutation des valeurs au sein du Quartier Arabe (El Haouma), c'est l'un des derniers pans de notre culture qui s'effondre.    Insolite : Les noms des TGV à vendre    Nouvelles exigences de Bank Al-Maghrib en matière de systèmes de paiement    Les associations des droits de l'Homme épinglent Mohamed Hassad    Réunion des secrétaires régionaux et provinciaux...    Le livre : Théocratie populiste, Puissance de l'Etat-Makhzen    Divers sportifs    Flashs    Les traditions ramadanesques préservées en Allemagne    Regarder des programmes TV ennuyeux peut conduire à l'obésité    Nouvelles appréciées de la littérature arabe : Le chasseur d'autruches (2)    News    Le Maroc appelle à la cessation immédiate de l'agression israélienne    Le 4L Trophy, une vraie leçon de vie    Ces sportifs devenus meurtriers : Jovan Belcher    Carnet de voyage d'Ismaël Ibn El Khalil    Yassir Ali : Les caricatures sont les plus sévères des critiques    ...Et de trois pour le Festival national d'Ahwach à Ouarzazate    Un demi-milliard de dirhams pour la culture !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Electricité: Benkhadra rassure les opérateurs
Publié dans L'Economiste le 01 - 06 - 2009


· La production sera assurée jusqu'en 2015!
· D'ici là, il faudra investir 83 milliards de DH
· La suite sera conforme à la stratégie nationale
A leur tour, les membres de la Chambre française de commerce et d'industrie du Maroc ont eu droit à une explication détaillée de «la nouvelle stratégie énergétique nationale». Invitée aux Rendez-vous de la Chambre française de commerce et d'industrie au Maroc (CFCIM), jeudi 28 mai à Casablanca, la ministre de l'Energie a prouvé qu'elle «avait le dossier bien en main». A toutes les questions, Amina Benkhadra apportera une réponse. «Car l'énergie pour les membres de la Chambre, qui sont des industriels, est quelque chose d'important», dit-elle. Interrogée sur la stratégie du ministère visant à garantir la production électrique dans les 20 prochaines années, Benkhadra reviendra sur les grands projets d'investissements annoncés ou en cours de réalisation, affirmant, en passant, «que d'ici 2015, la production sera assurée». L'enveloppe pour les besoins en investissement sur la période 2009-2015 est estimée à plus de 83 milliards de DH. Les 2 unités de charbon à Safi de 1.320 MW, extensibles à 4 unités, devraient être opérationnelles en 2015. Auparavant, l'entrée en service de 2 autres unités de charbon à Jorf Lasfar de 700 MW est prévue en 2012. C'est le cas des turbines à gaz de 300 MW à Kénitra, prévues en 2011. Ou encore des négociations pour une troisième interconnexion avec l'Espagne qui portera la capacité commerciale de celle-ci à 1.000 MW et avec l'Algérie, à hauteur de 1.400 MW. Elle sera mise en service également en 2011. Dans le pipe aussi, l'exploration du projet pilote de centrale de schistes bitumineux de Tarfaya, d'une puissance de 100 MW dont les appels à consultations sont en cours, qui devrait être prête autour de 2014… Et après? Sachant qu'à fin 2008, la production en énergie électrique s'est élevée à 20.346 Gwh, soit 83% de l'énergie totale injectée dans le réseau national. Le gros de cette production, soit 53%, provient des centrales de concessions (Jlec, EET) et 17% des importations. Bien qu'en progression de 10% par rapport à 2007, la contribution des centrales de l'ONE n'excède pas les 30%. Voilà qui donne raison à Benkhadra quand elle appelle tout le monde à participer à la mise en œuvre de la stratégie énergétique nationale dont la déclinaison sur le papier ne permet aucun doute quant à l'avenir énergétique du pays. Ainsi, pour la filière électrique, plus gros souci des industriels, la ministre fonde sa stratégie sur le choix prioritaire du charbon, comme technologie de base, et l'optimisation des ressources en gaz disponibles. Ensuite, le développement de l'éolien dont la production s'élève actuellement à 114 MW pour un potentiel de 6.000 sur une base marché, l'optimisation des interconnexions à hauteur de 20% de la capacité installée ou encore des ressources hydrauliques. Le nucléaire, les schistes, le solaire, la biomasse, la rationalisation de la consommation, l'efficacité énergétique, réduire la part des produits pétroliers dans le bilan énergétique… autant de priorités à mener à terme entre 2015 et 2030.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.