Décès Abdelkebir Alaoui M'daghri, le défunt sera inhumé dimanche à Rabat    Il fait l'actu : Mohamed El Mandjra, PDG de CS Signature SARL    Médiouna a un nouvel hôpital    La Révolution du Roi et du Peuple : 64ème anniversaire    Environnement : Un engagement de la première heure    Mondial 2026: les villes américaines entrent en concurrence pour accueillir les matchs    Meknès : Hausse de 13% des nuitées touristiques durant le 1er semestre 2017    Agadir : Et de deux pour la Caravane de promotion de l'investissement des MRE    La FIFA et le TAS sanctionnent le Raja    Activité aérienne : 1,96 million de passagers à fin juillet    Roi, jeunesse et peuple : La révolution continue...    MAROC-ALLEMAGNE: QU'EN EST-IL DE L'ACCORD DE RAPATRIEMENT DES MIGRANTS?    ATTENTAT DE BARCELONE: LES CONDOLEANCES DU ROI MOHAMMED VI    TANGER, DESTINATION PRIVILEGIEE DES CHEFS D'ETAT    ATTENTAT DE BARCELONE: LE CONSEIL EUROPEEN DES OULEMAS MAROCAINS CONDAMNE DES «ACTES ABOMINABLES ET LÂCHES»    ISTIQLAL: LES COULISSES DU «PUTSCH» CONTRE CHABAT    METEO: JUSQU'À 47 DEGRES CE SAMEDI    All Africa Music Awards : Samira Said, Ahmed Soultan, Douzi en lice    Les jeunes collés à leurs écrans pourraient sauver le Royaume-Uni    Les manœuvres militaires américano-coréennes menacent d'exacerber les tensions    La présomption d'innocence bafouée par des médias marocains    La réalité virtuelle, un secteur fort prometteur    Mohamed Amsif débarque au Fath    Constant Omari : Il n'y aura pas de remise en cause du Cameroun comme pays organisateur de la CAN 2019    Divers sportifs    Le Groupe d'amitié parlementaire Australie-Maroc officiellement mis en place à Canberra    Le chemin de "l'école" en plein été à Témara    Divers    A trois ans des JO, Tokyo veut conjurer le spectre d'un méga-séisme    Britney Spears modifie son testament    Ibrahim Ferrer Le Maroc est un creuset où se mélangent les différentes cultures et civilisations    Participation du Maroc à la 13ème édition de la Foire du livre de Panama    Finlande : un mort et plusieurs blessées dans une attaque au couteau à Turku    Triathlon : Nador abrite la première édition de la Coupe du Trône    Allemagne: Le Bayern donne le coup d'envoi de la Bundesliga    CHAN-Kenya 2018 : Le Maroc à un pas de la qualification    Aéroport Mohammed V : Arrestation d'une ressortissante péruvienne en possession de 3,530 kg de cocaïne    Accidents de la circulation: 25 morts et 1.671 blessés en une semaine    Agadir: trois touristes légèrement blessés dans un accident de la circulation    Météo: le mercure affichera 48 degrés dans certaines régions    12ème Festival national d'Ayt Warayn à Taza    Liberté de culte au Maroc C'est pas toujours la joie !    La circulation rétablie en alternance entre Taddart et Tichka après un éboulement rocheux    Des porcs génétiquement modifiés pour être donneurs d'organes    Franchissement à la baisse du seuil de 5% dans le capital de Saham Assurance    Hommage à Hamid Kharbouchi au Caire    Tom Cruis blessé lors d'une cascade de Mission Impossible 6    Abdelkrim Ghallab, l'un des piliers du mouvement national, n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Agadir : Universiapolis étoffe son offre
Publié dans Les ECO le 11 - 11 - 2011

Universiapolis se démarque. Le groupe vient de lancer officiellement son école doctorale à Agadir. Après avoir initié récemment le centre de recherche, de développement et d'innovation (RDI) en partenariat avec le centre luxembourgeois Henri Tudor, le groupe a donné une nouvelle impulsion à son activité d'enseignement supérieur privé en concluant la convention afférente à son école doctorale avec les universités de Lorraine. «Notre centre a déjà recruté une trentaine de chercheurs et il permettra en plus de l'école doctorale de compléter notre offre dans le cadre d'un pole universitaire intégré alliant enseignement supérieur et recherche scientifique», souligne Aziz Bouslikhane, président du groupe Universiapolis. L'objectif assigné à ce projet est triple. Il s'agit avant tout d'alimenter le centre de recherche par des candidats titulaires d'un diplôme universitaire du niveau Master ou ingénieur, mais aussi de développer les capacités nationales et régionales d'innovation par la recherche scientifique. L'école obéit en effet à un cahier des charges bien défini et est sujette selon le groupe ISIAM à des évaluations internes et externes en vue des accréditations périodiques de la part de plusieurs organisme internationaux du domaine de l'enseignement et de la recherche. Il est à signaler que c'est la 1re école doctorale créée au sein d'un établissement universitaire privé au Maroc. La convention de partenariat est axée en effet sur une coopération public-privé entre l'université internationale (Universiapolis d'Agadir) et des universités publiques françaises, notamment celles de Metz et Nancy. Les étudiants de l'école doctorale bénéficieront ainsi d'une inscription en doctorat au sein de ces universités et de l'encadrement nécessaire tout au long de la préparation de leurs thèses doctorales.
Coopération scientifique
En vertu de cette convention, les deux parties s'engagent à la réalisation de plusieurs actions, notamment la confection de programmes de formation doctorale et d'échanges, la mise en place de projets de coopération scientifique et l'expertise scientifique pour la mise en place du centre de formation doctorale en droit, économie et gestion au sein du campus Universiapolis. Dans le cadre du RDI, plusieurs projets de recherche ont été déjà lancés. Il s'agit en l'occurrence d'un programme sur les énergies renouvelables et le photovoltaïque. Une plateforme technologique de panneaux a été installée récemment sur le campus et doit permettre de faire des tests et des simulations de performance.. Un programme de recherche en optimisation de la maintenance et en génie industriel est également sur les rails. Une collaboration avec le Laboratoire de génie industriel de production et de maintenance de Metz a permis de mettre en service deux calculateurs hyperpuissants pour effectuer des simulations. Côté management, un programme de recherche et d'innovation, entrepreneuriat et développement des PME a été entamé. Cinq thèses de doctorat démarrent cette année et elles se préparent en lien avec le Centre européen de recherche en économie. Le dernier projet est celui de la recherche transversale sur la filière «argan». Il permettra d'aborder la filière d'un point de vue systémique et de conjuguer des recherches scientifiques dans le domaine biologique et pharmaceutique mais également d'un point de vue social.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.