«Les candidats du PPS étaient quasiment les seuls à faire eux-mêmes du porte à porte»    Le modèle économique de l'ONCF porte ses fruits    Direction Al Ittihad pour Mbark Boussoufa    «Le PPS a toutes les chances de faire un bon score s'il n'y a pas d'intervention de l'argent sale»    Casablanca : L'Boulevard du 11 au 20 septembre    Elections communales et régionales : Des experts européens attendus    Classement FIFA: Le Maroc recule de trois places    La campagne électorale du PPS sera couronnée par une gigantesque marche du parti à Rabat    Mama Oughanem, mère de Mahtat Rakass, n'est plus    Turquie: quatre policiers tués dans l'explosion d'une bombe dans le sud-est    Coupe du Trône : KAC Kénitra bat Wydad de Casablanca    Juillet compense la baisse du tourisme au premier semestre    La FRMB fête les boxeurs marocains sacrés aux Championnats d'Afrique seniors    Deuxième rentrée pour le baccalauréat professionnel    un vote sanction : 3 questions à Ahmed Bouz, politologue    Opportunités d'affaires assurées chez CEED Morocco !    chirurgie mini-invasive : 3 questions au Dr Anis Achergui    Le Maroc bon élève    Les pharmaciens élisent leurs représentants    Implication et rôle accrus du Parlement dans le processus budgétaire    Nouveau talk-show quotidien en direct : Medi1TV annonce le lancement de «60 minutes pour comprendre»    Les prix des licences de chasse fixés    Myriam El Khomri, nouvelle ministre du Travail en France    Record à Tanger-Med    Pourquoi voter ?    Revue de presse du jeudi 03 septembre 2015    «Les enfants perdus de Casablanca»,    Khalid Bensaria : L'objectif du MCO est de réaliser une bonne saison    Coup d'envoi à Casablanca du championnat du monde des jeunes du sport boules    Le Onze national attendu ce soir à Sao Tomé    Série de rapts en Irak    La CIA et les forces spéciales à l'oeuvre contre l'EI en Syrie    Permettre aux jeunes filles de découvrir d'autres horizons    Une campagne aux forts relents d'argent sale    El Hassan Lachguar : Les habitants de l'arrondisement de Youssoufia sont tous les matins là pour Rabat mais Rabat n'est jamais là pour eux    Casablanca, capitale de l'aviation d'affaires    Plus d'un demi-siècle d'engagement pour la promotion de la démocratie locale    Divers Economie    Gad El Maleh ne participera pas à "Brice de nice 3"    JLO a un palais pour ses fringues    "La nuit entr'ouverte" de Tala Hadid enfin en salles    Accident accidents : 19 morts et plus de 1.400 blessés en une semaine    433.000 MRE ont transité via le point de passage de Bab Sebta    Gagner les trois points est le mot d'ordre de Zaki à ses joueurs    Twitter attire plus les diplômés que les autres réseaux sociaux    France : La franco-marocaine Myriam El Khomri nommée ministre du Travail    Rentrée cinématographique animée    Le tweet raté d'Adriana Karembeu était un coup de pub !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

RNI : Mansouri, de retour
Publié dans Le Soir Echos le 24 - 05 - 2011

Le retour en force de Mustapha Mansouri au RNI est jugé comme une conséquence immédiate du retrait progressif d'El Himma de la scène politique.
Le RNI a reporté son 5e congrès, prévu initialement fin juin, à une date ultérieure. La décision a sanctionné les travaux du comité central du parti, réuni dimanche à Fès : « Par ce report, le RNI veut se consacrer entièrement à la préparation des prochaines échéances électorales, dont le référendum sur la nouvelle Constitution et les élections législatives et régionales », lit-on dans un communiqué du RNI.
La décision offre à Salaheddine Mezouar l'occasion de conduire les Bleus lors des prochaines élections anticipées, prévues début octobre, d'autant que la légitimité des urnes lui fait défaut. De la gestion de cette étape dépendra en effet l'avenir politique du ministre des Finances. Le timing du retour en force de Mustapha Mansouri à cette réunion n'est pas fortuit. Il complique, en revanche, les choses pour Mezaour, confronté à un mouvement de contestation à la recherche d'un leader pouvant fédérer autour de lui les opposants de la ligne prônée par le président. Certaines sources au sein du RNI accusaient Mohamed Aoujjar et Mohamed Bentaleb d'être derrière les communiqués d'un « mouvement » qui se dit « réformateur ». Mais les deux personnes, seules, ne sont pas en mesure de faire de l'ombre à Mezaour.
L'ancien homme fort du RNI entend reprendre sa place dans l'appareil de cette formation. Et pourquoi pas se positionner en alternative à Mezouar lors du cinquième congrès ! Sa cote de popularité suit une courbe ascendante, les démission de Fouad Ali El Himma des commissions des élections et du suivi des élus du PAM y sont pour beaucoup.
Pour mémoire, Mustapha Mansouri a payé cher son refus de faire du RNI une antenne aux ordres du Tracteur. Ses proches partisans, également. A l'image de Mohamed Abbou, l'ancien ministre de la Modernisation des secteurs publics, a été contraint de renoncer, en 2009, à la présidence de la région Al Hoceima-Taza-Taounat au profit du PAMiste Mohamed Bouderra. Le sit-in de Abbou en compagnie de ses alliés devant le siège de la région restera à jamais dans les annales de la politique au Maroc.
M.J.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.