BREVES    Billet : Afrique de l'Ouest, pour des élections apaisées    Aérien : La zone Europe représente 68,94% du trafic commercial    Les banques marocaines deviennent leaders en Afrique    Le déficit commercial baisse de 24,2 MMDH    Les entrepreneurs du web marocain veulent booster l'économie digitale    Les nouveaux magistrats en poste dès septembre    L'histoire mouvementée du vote des MRE    Skhirat : La formation du gouvernement d'union au cœur du round interlibyen    Mondial-2019 de rugby : Le Japon dans une mauvaise situation    Djokovic nommé ambassadeur de l'Unicef    Transfert : La Juventus cède Llorente et Isla au FC Séville    Mondiaux-2015 - 200 m : Bolt, bête de compétition    Le 7ème art marocain à l'honneur en Colombie    Roman : Mehdi Fath, ou l'histoire d'une belle trahison    Victimes d'escroquerie d'une école de foot au Maroc, ils sont à la rue    La musique marocaine à l'honneur à l'ouverture du Festival d'Ile de France    Elections communales et régionales : Ce que préconise l'Istiqlal : III / Renforcement de la solidarité territoriale et sociale    Des leçons pour une profession    Pékin 2015: Rababe Arafi se qualifie pour la finale du 800m    Une 3e édition sous le signe de la musique électro    Elections : Le nombre de plaintes passe à 218    Nabil Ayouch espère toujours la sortie de «Much Loved» au Maroc    Casablanca : Saisie de boissons alcoolisées de chez deux «Guerrabas»    Dhalia booste le leadership féminin : Au chevet des Marocaines...    Un camp d'excellence scientifique pour jeunes filles à l'UIR    Le tourisme affiche une progression en juillet    Gad El-Maleh : Dima Dima Bladi    Douze arrestations dans l'enquête sur les explosions de Tianjin    Karim Benzema insulte des journalistes    La liste définitive de Zaki    Adel Tlati : Le Cinq marocain méritait la victoire    L'insémination artificielle se démocratise au Mali grâce à l'assistance du Maroc    Deux journalistes américains abattus en direct en Virginie    L'émissaire américain pour la Syrie attendu à Moscou, Ryad et Genève    Appel à la création de cliniques juridiques dans toutes les régions du Royaume    Divers    Israël réplique à un tir de roquette depuis la bande de Gaza    Les préparatifs du championnat des startups marocaines vont bon train    Driss Lachguar : Nous traversons une étape historique cruciale    Driss Lachguar à Midelt : L'USFP ne ménagera aucun effort pour que la ville retrouve la place qui lui sied    La politique de la ville en point de mire    Chris Brown se fait tatouer le crâne    Les excuses de Dr.Dre pas sincères ?    Emmanuelle Chriqui, «guest star» d'une nouvelle série américaine    ISESCO-UNESCO : Un camp d'excellence scientifique pour jeunes filles à l'UIR    Mourad, aventurier dans l'âme, ouvre sa boutique de jus de fruits en septembre    L'ire des habitants de Hay Moulay Rachid    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.




Vos amis recommandent

Mohamed Taieb Naciri n'est plus | Le Soir-echos
Publié dans Le Soir Echos le 31 - 05 - 2012

L'ancien ministre de la Justice Mohamed Taieb Naciri, est décédé, mardi à Rabat. Le prédécesseur de Mustapha Ramid s'est éteint des suites d'une crise cardiaque.
Feu Mohamed Taieb Naciri.
C'est dans l'après-midi de mardi que la nouvelle est tombée, l'avocat et l'ancien ministre de la Justice, Mohamed Taieb Naciri, est décédé, mardi à Rabat, des suites d'une crise cardiaque. L'attaque s'est produite en pleine réunion de la Haute instance du dialogue national sur la réforme de la Justice, avant que l'ancien ministre ne soit admis dans un hôpital à Rabat, où il est décédé en fin de matinée, apprend-on de la MAP. Mohamed Taieb Naciri est ainsi le second ministre de la Justice de la dernière décennie à être décédé, après le socialiste Mohamed Bouzoubaâ.
Riche expérience
Natif de Casablanca en 1939, le défunt a occupé le poste de ministre de la Justice de janvier 2010 à janvier 2012, dans le gouvernement d'Abbas El Fassi. Licencié en lettres et en droit, diplômé de l'Institut des hautes études marocaines (IHEM), Mohamed Taieb Naciri était inscrit au barreau de Casablanca depuis 1964. Le défunt a exercé en tant qu'avocat conseil de plusieurs départements ministériels, établissements publics et collectivités locales, de même qu'il a été membre du Conseil supérieur de la communication audiovisuelle (CSCA). Détenteur d'une riche expérience, il a été bâtonnier de l'Ordre des avocats au barreau de Casablanca, après qu'il ait été plusieurs fois membre du Conseil de l'ordre. En 1993, il était membre de la Chambre constitutionnelle de la Cour suprême avant de siéger au Conseil constitutionnel de 1994 à 1999. D'autre part, le défunt était connu pour avoir été avocat de la famille royale.
* Tweet
*
*
*


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.